Aller au contenu

Avant-propos

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06471-8
  • ISSN: 0035-2136
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06472-5.p.0013
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 15/02/2018
  • Périodicité: Bimestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
13

Avant-propos

« Un livre de plus », me direz-vous, « à lheure dInternet, est-ce bien raisonnable ? »

En cette année qui célèbre le quarantième anniversaire de la mort dAndré Malraux, peut-être convient-il de se réjouir de voir son œuvre objet de débats et controverses.

À lessayiste qui disait de Goya vieillissant : « Il est entré dans lirrémédiable. », pourrait être répondu, parlant de lui-même : « Il est entré dans la métamorphose. ». Car, cest bien de ce processus, éclairé une dernière fois dans LHomme précaire et la littérature, quil sagit, processus qui sactive dès quune œuvre a rejoint le foisonnement séculaire de la bibliothèque imaginaire.

Imprévisible est cette métamorphose et parfois lente. Mais elle advient.

Quont retenu de Malraux les générations qui lont connu ?

Un écrivain qui sengage pour défendre la cause de la liberté, que ce soit dans lIndochine colonisée ou dans lEspagne menacée de dictature.

Un romancier qui, à trente deux ans, mèche sur le front, regard fébrile, se voit décerner le Prix Goncourt, qui est aussi bien récit haletant de la révolution chinoise que méditation sur une condition tragique de lhomme.

Puis dautres regards sont venus se poser sur cette œuvre foisonnante, sur ce parcours tissé de ressassements et de fulgurances. Les écrits autobiographiques et les essais esthétiques ont amené les spécialistes à abandonner leur grille de lecture inféodée à la chronologie. Antimémoires, anti-esthétique…, voici les genres mis à mal. Comme la montré Jean-François Lyotard, il devient nécessaire de repenser ce qui semblait être acquis.

Quel sera le Malraux capable de sensibiliser les jeunes gens du xxie siècle ?

Il leur appartient de linventer.

14

Mais dans ce monde traversé de tensions et de convulsions, qui est le leur – qui a été pour dautres raisons le sien –, André Malraux demeure une figure à qui il faut reconnaître, par-delà toute polémique, le courage de ses convictions. Face à la montée des dictatures, il adhère à lAEAR (Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires) avec Gide, puis sur le terrain défend ses idéaux, pour une grande part hérités de lhumanisme.

En une époque où certains, persuadés dune hiérarchie des cultures, prônent une politique sécuritaire, il ne semble pas inutile de rappeler que Malraux est toujours allé au-devant des différences avec curiosité, bafouant les systèmes, insufflant aux hommes le sens de leur dignité. Jusquà sa mort, il voyagera, rencontrera, parlera.

À limage de Gide, à linstar dun Camus ou dun Sartre, Malraux peut certainement aider une jeunesse désemparée à formuler ses propres questions. Cest donc dabord à elle que cet ouvage est destiné. Que Malraux soit lu et discuté, tel est le vœu de tous ses contributeurs. Aussi cette revue est-elle prête à accueillir doctorants et jeunes chercheurs : ce sont eux les futurs instigateurs de la métamorphose.

Afin de donner tout son sens à « la carrière de voyageur » – pour parler comme Chateaubriand –, que Malraux sut mener, ce livre est aussi ouvert aux chercheurs du monde entier. Quils trouvent ici une possibilité de sexprimer et déchanger leurs points de vue. Toute œuvre polymorphe appelant une polyphonie, chacun pourra proposer sa vision personnelle, adjoindre « sa » lecture de Malraux à ce concert de voix.

Poursuivre le chemin ouvert par Walter Langlois est un insigne honneur. Je pense que tous les malruciens seront daccord pour saluer le travail effectué à sa suite par Christiane Moatti et Jean-Claude Larrat ; à titre personnel, je souhaite leur exprimer toute ma gratitude quant à laide quils ont pu mapporter. Thierry Poulain a veillé au respect des normes typographiques et a assuré la mise en pages de ce volume. Quil en soit vivement remercié.

Évelyne Lantonnet

Mai 2016