Aller au contenu

Préface à la version française

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-1724-5
  • ISSN: 2108-9825
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-1726-9.p.0007
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 15/10/2013
  • Langue: Français

  • Chapitre d’ouvrage: 1/12 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
7

PRéFACE à LA VERSION FRANçAISE

L’objectif premier de ce travail consiste dans l’édition critique du texte latin des Sortes Sanctorum, qui débute par les mots : Post solem surgunt stellae. Cette nouvelle édition nous permet de prendre en compte de nouveaux manuscrits, que nous ne connaissions pas lorsque nous avons publié le texte pour la première fois, en 2004, dans un travail mené conjointement avec Alberto Alonso Guardo, qui portait alors le titre Los « Libros de Suertes » medievales1. Ces manuscrits sont le Paris, BnF, lat. 2796, de la seconde moitié du ixe siècle, le Londres, B.L., Egerton 821, du xiie ou xiiie siècle, et le Vienne, Österreichische Nationalbibliothek, cod. 12901, du xive siècle.

La présente édition nous donne également l’opportunité de mettre à jour la bibliographie en intégrant les études essentielles ayant paru depuis, comme par exemple le travail fort bien documenté de William E. Klingshirn, « Defining the Sortes Sanctorum : Gibbon, Du Cange and Early Christian Lot Divination », publié dans le Journal of Early Christian Studies 10.1 (2002), p. 77-130.

Nous étoffons par ailleurs la documentation, en ajoutant la transcription d’autres types de sortes afin de faciliter, par contraste, la comparaison des Sortes Sanctorum avec des collections analogues, ce qui devrait permettre d’intégrer ce type d’œuvres à un contexte plus large.

Ces adjonctions nous ont obligés à remodeler une grande partie de l’étude et à introduire de nouvelles données qui enrichissent l’édition de manière considérable.

1 Los « Libros de Suertes » medievales : Las « Sortes Sanctorum » y los « Prenostica Socratis Basilei », Estudio, traducción y edición crítica, Madrid, C.S.I.C., 2004 (Nueva Roma 21).