Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3149-4
  • ISSN: 2105-9950
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3151-7.p.0575
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 27/10/2014
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
575

BIBLIOGRAPHIE

Sources manuscrites

Bibliothèque nationale de France : Ms. fr. 842, Ms. fr. 862, Ms. fr. 868 (Manuscrit de Mad. De LAubespine, Les Amours de Philippes Desportes), Ms. fr. 1663 (Album Jules Gassot), Ms. fr. 1718 ; Ms. lat. 8143, Ms. Rothschild IV.2.3. [Rothschild 3197(812a)] (Manuscrit offert à Marie de Montmorency)

Bibliothèque de lArsenal : Ms. 3333 (Recueil de pièces de vers, la plupart de Desportes, offert à Antoinette Chabot en 1572)

Bibliothèque Historique de la Ville de Paris : Ms. E 38646.

Houghton Library (Harvard University) : Ms. fr.337.

Bibliothèque Municipale Jean Lévy, à Lille : Ms. 854 (Rig. 983) ; Ms. 232 (Rig. 439).

Éditions anciennes des Premières Œuvres

On trouvera une description détaillée des éditions anciennes dans la bibliographie préparée par Jean Balsamo qui figure à la fin de Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Paris, Klincksieck, 2000, p. 513-534. On consultera avec profit Ma Bibliothèque poétique : IVe partie, tome II : Contemporains et successeurs de Ronsard de Desportes à La Boétie de J. P. Barbier-Mueller, Genève, Droz, 2001, qui présente un collationnement des principales éditions anciennes des Premieres Œuvres.

Les Premieres Œuvres, Paris, Robert Le Mangnier, 1573, in-4 ; certains exemplaires portent ladresse Robert Estienne.

Les Premieres Œuvres, Paris, Robert Le Mangnier, 1573, in-4 (seconde édition) ; certains exemplaires portent ladresse Robert Estienne.

576

Les Premieres Œuvres, Paris, Robert Le Mangnier, 1575, in-4 ; certains exemplaires portent ladresse de Robert Estienne et peut-être de Patisson.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1576, in-4 ; certains exemplaires portent de ou de Robert Le Mangnier.

Les Premieres Œuvres, Annecy, Jacques Bertrand, 1576, in-8.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1577, in-12 ; certains exemplaires portent ladresse de Robert Le Mangnier.

Les Premieres Œuvres, Anvers Herman Mersman, 1577, in-12.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1578, in-12 ; certains exemplaires portent ladresse de Robert Le Mangnier.

Les Premieres Œuvres, Avignon, Imbert Parmentier et Gabriel La Grange, 1578, in-16.

Les Premieres Œuvres, Paris, Robert Le Mangnier, 1579, in-12 ; réimpression ou nouvelle émission de lédition de 1578 (aucun exemplaire localisé).

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1579, in-4.

Les Premieres Œuvres, Paris, Robert Le Mangnier, 1580, in-12.

Les Premieres Œuvres, Anvers, Pierre Vibert, 1580, in-12.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1581, in-12 ; certains exemplaires portent ladresse de Robert Le Mangnier.

Les Premieres Œuvres, Anvers, Herman Mersman, 1582, in-16.

Les Premieres Œuvres, Anvers, J. Coesmans et Nicolas Soolmans, 1582, in-12.

Les Premieres Œuvres, Lyon, Héritiers François Didier [entre 1581 et 1592], in-16.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1583, in-12 ; certains exemplaires portent ladresse de Robert Le Mangnier.

Les Premieres Œuvres, Anvers, Pierre Vibert, 1583, in-16.

Les Œuvres, Anvers, Arnoult Coninx, 1584, in-12.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1585, in-12 ; certains exemplaires portent ladresse de Félix Le Mangnier.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1587, in-12 ; certains exemplaires portent ladresse de Félix Le Mangnier.

Les Œuvres, Anvers, Pierre Vibert, 1587, in-16.

Les Premieres Œuvres, Lyon, Benoist Rigaud, 1590, in-12.

Les Œuvres, Anvers, Arnould Coninx, 1591, in-12.

Les Premieres Œuvres, Rouen, Raphaël du Petit Val, [1591 ou 1592 ?] (aucun exemplaire localisé).

Les Œuvres, Anvers, Arnould Coninx, [1591]-1592, in-12.

Les Œuvres, Lyon, Jacques Roussin pour Benoist Rigaud, 1593, in-12.

Les Premieres Œuvres, Rouen, Raphaël du Petit-Val, 1594, in-12.

Les Premieres Œuvres, Lyon, Jean Gazeau, 1595.

Les Premieres Œuvres, Lyon, Benoist La Caille, 1595.

577

Les Œuvres, Anvers, Arnould Coninx, 1596, in-12.

Les Œuvres, Lyon, Héritiers Benoît Rigaud, 1599, in-12.

Les Premieres Œuvres, Rouen, Raphaël du Petit-Val, 1600, in-12.

Les Premieres Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1600, in-8.

Les Œuvres, Paris, Mamert Patisson, 1602, in-8 (aucun exemplaire localisé).

Les Œuvres, Lyon, Thibaud Ancelin, 1606, in-16.

Les Œuvres, Anvers, 1607, in-24.

Les Premieres Œuvres, Rouen, Raphaël du Petit-Val, 1607, in-12.

Les Œuvres, Lyon, Pierre Rigaud, 1608, in-16.

Les Premieres Œuvres, Rouen, Raphaël du Petit-Val, 1611, in-12 (sans le Tombeau de Desportes).

Les Œuvres, Rouen, Raphaël du Petit-Val, 1611, in-12 (en plusieurs impressions distinctes).

Les Œuvres, Lyon, Benoist La Caille, 1615, in-16.

Pièces mises en musique

La Grotte (Nicolas de), Chansons de P. de Ronsard, Ph. Desportes et autres [], Paris, A. Le Roy et R. Ballard, 1569.

Costeley (Guillaume), Musique, Paris, A. Le Roy et R. Ballard, 1570.

Le Roy (Adrian), Livre dairs de cour miz en musique sur le luth, Paris, A. Le Roy et R. Ballard, 1571.

D. Drouin, Recuil [sic] de chansons damours, composées par Daniel Drouin Lodunoys. Joinct à icelles plusieurs autres chansons de divers poëtes françois, Paris, N. Bonfons, 1575.

J. Chardavoine, Recueil des plus belles et excellentes chansons, Paris, C. Micard, 1576.

F. M. Caiétain, Airs mis en musique, Paris, Le Roy et Ballard, 1576.

Recueil des plus excellentes chansons. Livre second, Paris, N. Bonfons, 1578.

D. Le Blanc, Airs de plusieurs musiciens, Paris, Le Roy et Ballard, 1579.

M. G. Thessier, Premier livre dairs, Paris, Le Roy et Ballard, 1582.

Cl. Le Jeune, Livre de Meslanges, Anvers, C. Plantin, 1585.

Sommaire de tous les recueils de chansons, Paris, N. Bonfons, 1588.

A. Pevernage, Chansons. Livre I, Anvers, C. Plantin, 1589.

A. Pevernage, Livre second des Chansons, Anvers, C. Plantin, 1590.

P. Cerveau, Airs mis en musique, Paris, Veuve Ballard et P. Ballard, 1599.

Cl. Le Jeune, Le Printemps, Paris, P. Ballard, 1603.

G. Bataille, Airs de différents autheurs, Paris, P. Ballard, 1611.

Cl. Le Jeune, Second livre des Meslanges, Paris, Ballard, 1612.

578

Éditions modernes dœuvres de Desportes

Les Chefs dœuvre de Desportes, éd. P. Gaudin, Paris, Poulet-Malassis, 1862.

Les Œuvres, éd. A. Michiels, Paris, Delahays, 1858.

Les Amours dHippolyte, texte de 1577, éd. H. Vaganay, « Bibliotheca Romanica » no 304-305, Strasbourg, J. Heitz, [1925].

Les XLI Chansons, texte de 1583, éd. H. Vaganay, « Bibliotheca Romanica », no 308-309, Strasbourg, J. Heitz, [1925].

Poésies Chrestiennes, éd. H. Vaganay, 1925.

Les Amours de Diane, texte de 1587, éd. H. Vaganay, Lyon, chez lauteur, 1928.

Chansons au luth et airs de cour français, éd. A. Mairy, Paris, Société française de Musicologie, 1934.

Lavaud (Jacques), Les Imitations de lArioste par Philippe Desportes, suivies de poésies inédites ou non recueillies, Paris, Droz, 1936.

Les Amours dHippolyte, dans Poètes du xvie siècle, éd. A. M. Schmidt, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1953.

Cartels et masquarades. Epitaphes, éd. V. E. Graham, Genève-Paris, Droz-Minard, 1958.

Les Amours de Diane, éd. V. E. Graham, Genève, Droz, 1959.

Les Amours dHippolyte, éd. V. E. Graham, Genève, Droz, 1960.

Elégies, éd. V. E. Graham, Genève, Droz, 1961.

Cléonice, éd. V. E. Graham, Genève, Droz, 1962.

Diverses amours et autres œuvres meslées, éd. V. E. Graham, Genève, 1963.

Contre une nuit trop claire. Poèmes choisis de Desportes, éd. J.-Y. Masson, Paris, La Différence, 1989.

Les CL. Pseaumes de David mis en vers françois. Quelques Meditations et Prieres. Poësies chrestiennes, éd. B. Petey-Girard, Paris, S.T.F.M., 2006 (bibliographie des éditions anciennes, p. 119-152).

Phraséologie oratoire, suivi des Lettres amoureuses, éd. F. Rouget, Paris, Classiques Garnier, 2012.

Sources

LAcadémie des modernes poètes François, Paris, A. du Brueil, 1599.

Andreini (Isabella), Rime, Paris, Cl. de Monstroeil, 1603.

579

Antologia della Lirica Italiana. RAccolte a STAmpa : http://rasta.unipv.it/

Aretino (Pietro), Poemi cavallereschi, éd. D. Romei, Roma, Salerno, 1995.

LArioste, Roland furieux. Composé premierement en ryme Thuscane par messire Loys Arioste [] et maintenant traduict en prose Françoyse, Lyon, S. Sabon pour J. Thellusson, 1544

LArioste, Le premier volume de Roland furieux premierement composé en Thuscan par Loys Arioste Ferraroys et maintenant mys en rime Françoise par Jan Fornier de Montaulban [], Paris, M. de Vascosan, 1555.

LArioste, Roland Furieux, trad. A. Rochon, Paris, Les Belles Lettres, 2002-2008.

Aubert (Esprit), Les Marguerites poétiques tirées des plus fameux poëtes François reduites en forme de lieux communs, Lyon, B. Ancelin, 1613.

Aubigné (Théodore Agrippa d), Œuvres, éd. H. Weber, J. Bailbé et M. Soulié, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1969.

Baïf (Jean-Antoine de), Étrénes de poézie fransoeze an vers mezurés, Paris, Denis Du Val, 1574.

Baïf (Jean-Antoine de), Mimes, Enseignemens et Proverbes, éd. J. Vignes, Paris, H. Champion, 1992.

Baïf (Jean-Antoine de), Œuvres complètes, éd. crit. dirigée par J. Vignes, Paris, H. Champion, 2002-

Baïf (Jean-Antoine de), Euvres en rime, éd. Ch. Marty-Laveaux, Paris, A. Lemerre, 1881-1890.

Belleau (Remy), La Bergerie, Paris, G. Gilles, 1572.

Birague (Flaminio de), Les Premières œuvres poétiques, Paris, Th. Périer, 1585.

Bochetel (Guillaume), La Tragedie dEuripide nommée Hecuba, traduicte de grec en rhythme françoise, Paris, R. Estienne, 1544.

Boyssières (Jean de), LEstrille et Drogue au querelleux pedant, dans Troisiesmes Œuvres, Lyon, 1579.

Brantôme, Œuvres complètes, éd. L. Lalanne, Paris, Vve Jules Renouard, t. V, 1869.

Brantôme, Recueil des Dames, poésies et tombeaux, éd. E. Vaucheret, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1991.

Catalogue des princes, seigneurs, gentilshommes et autres qui accompaignent le Roy de Polongne, Lyon, B. Rigaud, 1574.

Clermont (Catherine de), Album de poésies, éd. C. Winn et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2004.

Colletet (Guillaume), LArt Poétique. I. Traitté de lépigramme et traitté du sonnet, [Paris, 1653], éd. P.A. Jannini, Genève, Droz, 1965, p. 166, 181-183, 192-193.

Deimier (Pierre de), LAcadémie de lArt poétique, Paris, J. de Bordeaux, 1610.

Du Bellay (Joachim), Œuvres complètes, éd. H. Chamard, Paris, S.T.F.M., 1909-1931, 6 t.

580

Du Mayne (Guillaume), Le Laurier []. Auquel sont traictées bien amplement les louanges de lestude, et lutilité quil en vient [], Paris, M. de Vascosan, 1556.

Du Perron (Jacques Davy), Perroniana siue excerpta ex ore Cardinalis Peronii, Genève, P. Columesius, 1669.

Du Tronchet (Étienne), Lettres amoureuses, Paris, L. Breyer, 1575.

Epitaphes et regrets sur le trespas de M. Thimoleon de Cossé, comte de Brissac, Paris, G. Buon, 1569.

Equicola (Mario), De la Nature dAmour, trad. G. Chappuys, Paris, J. Houzé, 1584.

Estienne (Henri), Project du livre intitulé De la precellence de la langue françoise, Paris, M. Patisson, 1579 ; éd. E. Huguet, Paris, 1896.

Ficin (Marsile), Commentaire sur le Banquet de Platon, éd. et trad. P. Laurens, Paris, Les Belles Lettres, 2002.

Filleul (Nicolas), Les Theatres de Gaillon (Rouen, G. Loyselet, 1566) ; éd. crit. F. Joukovsky, Genève-Paris, Droz-Minard, 1971.

Garnier (Claude), La Muse infortunée, contre les froids amis du temps, s. l., s. n., 1624.

Garnier (Robert), Hippolyte, Paris, R. Estienne, 1573 ; éd. crit. J.-D. Beaudin, Paris, Classiques Garnier, 2009.

Gassot (Jules), Sommaire-Mémorial de Gassot, éd. P. Champion, Paris, Champion, 1934.

Gauchet (Claude), Le plaisir des champs, Paris, N. Chesneau, 1583.

Girard Du Haillan (Bernard de), Promesse et desseing de lhistoire de France, au Roy, Paris, LHuillier, 1571.

Gournay (Marie de), Les Advis, Paris, T. du Bray, 1634.

Histoire tragique et memorable de Pierre de Gaverston, [s.l.], 1588.

La Boétie (Étienne de), Vers François de feu Estienne de la Boetie, Paris, F. Morel, 1571.

La Croix du Maine (François Grudé de), La Bibliothèque françoise, Paris, LAngelier, 1584.

La Roque (Siméon de), Poésies, éd. G. Mathieu-Castellani, Paris, S.T.F.M., 1983.

LAubespine (Madeleine de), Le Cabinet des saines affections, éd. crit. C. Winn, Paris, H. Champion, 2001.

Laudun dAigaliers (Pierre de), LArt poétique François, Paris, A. du Brueil, 1597.

Malherbe (François de), Les Œuvres, éd. L. Lalanne, Paris, Hachette, 1862-1869.

Marguerite de Valois, Mémoires et autres écrits, éd. crit. É. Viennot, Paris, H. Champion, 1998.

Marguerite de Valois, Album de poésies, éd. C. Winnn et F. Rouget, Paris, Classiques Garnier, 2009.

581

Montereul (Jean de), Tombeau de Messire Philippe Desportes, Paris, Ramier, 1606.

Peaenes, sive Hymni in triplicem victoriam felicitate Caroli IX, Galliarum regis, et Henrici fratris, ducis Andegauensis, virtute partam, Paris, J. Charron pour J. Dorat, 1569.

Parnasse des plus excellens poetes, Paris, M. Guillemot, 1607.

Parnasse des poetes françois modernes, Paris, G. Corrozet, 1578.

Passerat (Jean), Recueil des Œuvres poétiques, Paris, LAngelier, 1606.

Peletier (Jacques), Œuvres poétiques de Jacques Peletier du Mans, Paris, M. de Vascosan, 1547. 

Peletier (Jacques), Dialogue de lOrtographe e prononciation Françoese, Lyon, J. de Tournes, 1555.

Pétrarque (François), Canzoniere. Le Chansonnier, éd. et trad. de P. Blanc, Paris, Bordas, 1988.

Pibrac (Guy du Faur de), Les Plaisirs de la vie rustique, Paris, Morel, 1576.

Rapin (Nicolas), Œuvres, éd. crit. J. Brunel, t. I-III, Genève, Droz, 1982-1984.

Le [sic] Rencontre des Muses de France et dItalie, Lyon, Roussin, 1604.

Ronsard (Pierre de), Œuvres complètes, éd. crit. de P. Laumonier, R. Lebègue et I. Silver, Paris, STFM, 1914-1974, 20 t.

Ronsard (Pierre de), Œuvres complètes, éd. crit. J. Céard, D. Ménager, M. Simonin, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1993-1994, 2 t.

Saint-Gelais (Mellin de), Œuvres poétiques françaises, éd. D. Stone, Paris, STFM, 1993-1995, 2 t.

Sainte-Marthe (Scévole de), Les Premieres Œuvres, Paris, F. Morel, 1569.

Sainte-Marthe (Scévole de), Second volume des Euvres de Scevole de Saincte Marthe, Poitiers, Bouchetz frères, 1573.

Sainte-Marthe (Scévole de), Œuvres, Paris, M. Patisson, 1579.

Sainte-Marthe (Scévole de), Eloges de Hommes illustres, trad. G. Colletet, Paris, G. de Sommaville, 1644, p. 527-532.

Sainte-Marthe (Scévole de), Œuvres complètes. I et II, éd. crit. J. Brunel, Genève, Droz, 2010-2012.

Sorbin (Arnaud), Histoire contenant un abregé de la vie, mœurs, et vertus du roy [] Charles IX, Paris, G. Chaudière, 1574.

Trellon (Claude de), La Muse guerrière, Paris, LAngelier, 1587.

Le Trezieme livre dAmadis de Gaule [], Traduit nouvellement despagnol en François par I.[acques] G.[ohory] P.[arisien], Paris, L. Breyer, 1571.

Tyard (Pontus de), Tyard, Les Œuvres poetiques de Pontus de Tyard, Seigneur de Bissy : asçavoir, Trois livres des Erreurs Amoureuses, un livre de Vers Liriques. Plus Un recueil des nouvelles œuvres Poetiques, Paris, Galiot du Pré, 1573.

Tyard (Pontus de), Solitaire premier, éd. crit. S. Baridon, Genève-Lille, Droz-Giard, 1950.

582

Vatel (Jean), La suite des Euvres poetiques de Vatel, Chantilly, Bibliothèque du Château, Ms. 532.

Vauquelin de La Fresnaye (Jean), Les Diverses poésies, Caen, Ch. Macé, 1604 (éd. J. Travers, Caen, 1859-1872, et Slatkine Repr., Genève, 1969).

Études critiques sélectives

Alduy (Cécile), Politique des « Amours » : poétique et genèse dun genre français nouveau, 1544-1560, Genève, Droz, 2007.

Amour sacré, amour mondain : poésie 1574-1610, Cahiers V.-L. Saulnier, no 12, Paris, 1995.

Arbour (Roméo), « Raphaël du Petit Val de Rouen et lédition de textes littéraires en France (1587-1613) », Revue française dhistoire du Livre, V, 1975, p. 87-141.

Augé-Chiquet (Matthieu), « Dune Canzone de Corfino à la Psyché de Corneille », Revue dHistoire Littéraire de la France, XV, 1908, p. 507-510.

Baïche (André), La naissance du baroque français. Poésie et image de la Pléiade à Jean de La Ceppède, Toulouse, Publ. Université de Toulouse Le Mirail, t. XXXI, 1976, p. 173-184.

Balsamo (Jean), « Le Pétrarque françois. La constitution dun mythe littéraire et son rôle pour les poètes français du xvie siècle », actes du colloque La Littérature et ses avatars (Reims, 1989), Paris, Aux Amateurs de Livres, 1991, p. 91-97.

Balsamo (Jean), Les Rencontres des Muses. Italianisme et anti-italianisme dans les lettres françaises de la fin du xvie siècle, Genève, Slatkine, 1992.

Balsamo (Jean), « Abel LAngelier et ses dames : les dames Des Roches, Madeleine de LAubespine, Marie le Gendre, Marie de Gournay », Des femmes et des livres : France et Espagne, xive-xviie siècle, éd. D. de Courcelles et C. Val Julián, Paris, École des Chartes, 1999, p. 128-130.

Balsamo (Jean), « Les poètes français et les anthologies lyriques italiennes », Italique, V, 2002, p. 9-32.

Balsamo (Jean), « LArioste et le Tasse. Des poètes italiens, leurs libraires et leurs lecteurs français », LArioste et le Tasse en France au xvie siècle, éd. R. Gorris, Paris, Éditions rue dUlm, 2003, p. 11-26.

Balsamo (Jean), « La composition des Sonnets spirituels de Desportes », in Le Poète et son œuvre : de la composition à la publication, Actes du colloque de Valenciennes (2001), éd. J.-E. Girot, Genève, Droz, 2004, p. 235-257.

583

Barbier-Mueller (Jean Paul), « Les deux premières éditions du Recueil des nouvelles poésies de Ronsard », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, XLII, 1980, p. 79-113.

Barbier-Mueller (Jean Paul), Ma Bibliothèque poétique, IVe Partie, t. II, Contemporains et disciples de Ronsard de Desportes à La Boétie, Genève, Droz, 2001.

Beall (C.B.), « Un écho de Guinicelli dans Philippe Desportes », Modern Language Notes, LVII, 1942, p. 429-431.

Bellenger (Yvonne), Le Jour dans la poésie française au temps de la Renaissance, Tübingen-Paris, G. Narr, 1979, p. 202-204.

Bellenger (Yvonne), « Desportes imitateur de Domenico Ragnina, poète ragusain », Revue des Amis de Ronsard, VI, 1993, p. 47-68.

Bellenger (Yvonne), « Ronsard et la fin des amours : les Sonnets pour Hélène ou lanti-Desportes », dans Amour sacré, amour mondain : poésie 1574-1610, Cahiers V.-L. Saulnier, no 12, Paris, Presses de lÉcole normale supérieure, 1995, p. 9-34.

Bellenger (Yvonne), « Rupture dans la poésie française de la fin du xvie siècle : lexemple de Desportes », Tourments, doutes, ruptures dans lEurope des xvie et xviie siècles, textes réunis par réunis par Jean-Claude Arnould, Pierre Demarolle et Marie Roig Miranda, Paris, Champion, 1993, p. 95-105.

Berdan (J. H.), « The migrations of a sonnet », Modern Language Notes, 23, 1908, p. 33-36.

Bokdam (Sylviane), Métamorphoses de Morphée. Théories du rêve et songes poétiques à la Renaissance, en France, Paris, Champion, 2012.

Bonnefon (Paul), « Lhistorien Du Haillan », Revue dHistoire Littéraire de la France, XXII, 1915, p. 457-471.

Boucher (Jacqueline), « Ph. Desportes et la chute de Henri III. Un ambitieux déçu », Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 19-36.

Boucher (Jacqueline), Société et mentalités autour de Henri III, Paris, H. Champion, 2007.

Brooks (Jeanice), « La comtesse de Retz et lair de cour dans les années 1570 », Le Concert des voix et des instruments à la Renaissance, éd. J.-M. Vaccaro, Paris, CNRS-Éditions, 1995, p. 299-320.

Brooks (Jeanice), Courtly Song in Late Sixteenth-Century France, Chicago-London, University of Chicago Press, 2000.

Burgess (R.M.), Platonism in Desportes, Chapel Hill, The University of North Carolina Press, 1954.

584

Burgess (R.M.), « Mannerism in Ph. Desportes », LEsprit créateur, VI, 1966, p. 270-281.

Buron (Emmanuel), « Lecture et récitation de la poésie », À haute voix : diction et prononciation aux xvie et xviie siècles, dir. O. Rosenthal, Paris, Klincksieck, 1998, p. 131-154.

Buron (Emmanuel), « Le mythe du salon de la maréchale de Retz. Éléments pour une sociologie de la littérature à la cour des derniers Valois », Henri III mécène des arts, des sciences et des lettres, éd. I. de Conihout, J.-F. Maillard et G. Poirier, Paris, Presses de la Sorbonne, 2006, p. 305-315.

Cameron (Alice V.), « Desportes and Ariosto : Additional Sources in the Orlando and the Liriche », Modern Language Notes, L, 1935, p. 174-178.

Cameron (Alice V.), The Influence of Ariostos epic and lyric Poetry on Ronsard and his Group, Baltimore, The John Hopkins University, 1930.

Cameron (Alice V.), « A Note on Desportes and Du Bellay : with text of the poem Complainte », Modern Language Notes, L, 1935, p. 378-380.

Cameron (Keith), « La lexis de Philippe Desportes », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 281-292.

Cameron (Keith), Concordance des Œuvres poétiques de Philippe Desportes, Genève, Droz, 2000.

Cameron (Keith), « Regard sur Desportes », Esculape et Dionysos. Mélanges en lhonneur de Jean Céard, éd. J. Dupèbe, F. Giacone, E. Naya et A.-P. Pouey-Mounou, Genève, Droz, 2008, p. 503-510.

Cavallini (Concetta), « Lamour entre le profane et le sacré : échos pétrarquistes et nouvelles perspectives dans la poésie de Desportes », in Philippe Desportes, poète profane, poète sacré, Actes du colloque international de Chartres (14-16 septembre 2006), éd. B. Petey-Girard et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2008, p. 167-180.

Cave (Terence), « Desportes and Maynard : two studies in the poetry of wit », Mélanges Odette de Mourgues, Lexington, 1982, p. 86-94.

Champion (Pierre), Contribution à lhistoire de la société polie : Ronsard, Villeroy, le secrétaire du roi et les poètes daprès le manuscrit français 1663 de la Bibliothèque nationale, Paris, Éd. Champion, 1925.

Champion (Pierre), « La maison dHenri III en Pologne », Humanisme et Renaissance, VII, 1940, p. 286-308.

Champion (Pierre), « Henri III et les écrivains de son temps », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, I, 1941, p. 43-172.

Cioranesco (Alexandre), « Les imitations de lArioste de Philippe Desportes », Mélanges de lÉcole Roumaine, XII, 1934, p. 1-83.

585

Cioranesco (Alexandre), LArioste en France des origines à la fin du xviiie siècle, Paris, 1938.

Clark (J.E.), Elegie. The Fortune of a Classical Genre in Sixteenth-Century France, Paris, Mouton, 1975, p. 143-150.

Clements (R. J.), « Desportes and Petrarch », Romanic Review, XXXVI, 1945, p. 103-112, repris dans The Peregrine Muse, Chapel Hill, 1959.

Clerici Balmas (N.), « Philippe Desports vu par les mémorialistes de son époque », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 473-488.

Colliard (L. A), Philippe Desportes in due Odi inedite del suo amico italo-francese Barthélémy DElbene, Verona, Libreria Editrice Universitaria, 1991.

Conihout (Isabelle de), « Du nouveau sur la bibliothèque de Philippe Desportes et sur sa dispersion », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 121-160.

Conihout (Isabelle de), « La belle librairie évanouie de Nicolas de Villeroy retrouvée », Henri III mécène des arts, des sciences et des lettres, éd. I. de Conihout, J.-F. Maillard et G. Poirier, Paris, Presses de la Sorbonne, 2006, p. 317-329.

Debailly (Pascal), « Philippe Desportes et la satire », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 213-234.

Delacourcelle (D.), « Germain Vaillant de Guélis, abbot of Paimpont », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, XVI, 1954, p. 336-361.

Desan (Philippe), « Desportes devant la postérité : des premiers Tombeaux aux anthologies modernes », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 495-510.

Dobbins (Frank), « Les madrigalistes français et la Pléiade », actes du colloque La Chanson à la Renaissance, Tours, 1977, éd. J.-M. Vaccaro, Tours, Van de Velde, 1981, p. 166-168.

Droz (Eugénie), « Lalbum poétique de Madame Agrippa dAubigné », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, IX, 1947, p. 173-189.

Droz (Eugénie), « La reine Marguerite de Navarre [sic] et la vie littéraire à la cour de Nérac (1579-1582) », Bulletin de la Société des Bibliophiles de Guyenne, LXXX, 1964, p. 77-120.

Dubois (C.-G.), « Lamour médecin, amour sorcier : quelques récurrences de

586

la lyrique amoureuse au début du règne de Henri III », dans Amour sacré, amour mondain. Poésie 1574-1610, Cahiers V.-L. Saulnier, 12, Paris, 1995, p. 113-124.

Durosoir (Georgie), « Lair de cour et ses poètes au temps dHenri IV », C.A.I.E.F., XLI, 1989, p. 117-127.

Duru (Audrey), « Les Cantiques du sieur de Maisonfleur, une apologie entre deux chaires : périple éditorial entre 1580 et 1621 », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, LXXIII (1), 2011, p. 33-60.

Eigelginder (M.), « Le mythe dIcare dans la poésie française du xvie siècle », Cahiers de lAssociation internationale des Etudes françaises, XXV, 1973, p. 261-280.

Faisant (Claude), « Les relations de Ronsard et Desportes », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, XXVIII, 1966, p. 335-337.

Finnin (R.), « Attendants to the Duel : Classical Intertexts in Philippe Desportes Adieu à la Pologne and Jan Kochanowskis Gallo Crocinanti », Comparative Literary Studies, vol. 44, no 4, 2007, p. 458-483.

Flégès (Amaury), « Le Tombeau des LAubespine. Autour du manuscrit 1663 de la Bibliothèque Nationale », dans Le Tombeau poétique en France, éd. D. Moncondhuy, La Licorne, XXIX, 1994, p. 17-68.

Fromilhague (René), Malherbe. Technique et création poétique, Paris, 1952, Paris, A. Colin, 1954.

Fromilhague (René), La Vie de Malherbe. Apprentissages et luttes (1555-1610), thèse complémentaire, Paris, 1952.

Garnier (Bruno), Pour une poétique de la traduction : lHécube dEuripide en France, de la traduction humaniste à la tragédie classique, Paris, LHarmattan, 1999, p. 25-35.

Giraud (Yves), « Les poésies religieuses de Desportes », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 235-250.

Gorris (Rosanna), « Je veux chanter damour la tempeste et lorage : Desportes et les Imitations de lArioste », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 173-211.

Gorris (Rosanna), « Conclusion », LArioste et le Tasse en France au xvie siècle, éd. R. Gorris, Paris, Éditions rue dUlm, 2003, p. 258-267.

Graham (Victor E.), « Some undiscovered Sources of Desportes », French Studies, X, 1956, p. 123-132.

587

Graham (Victor E.), « Supplément à la bibliographie des œuvres de Desportes », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, XIX, 1957, p. 485-488.

Graham (Victor E.), « Quelques vues sur Desportes », Revue dHistoire Littéraire de la France, LX, 1960, p. 46-51.

Graham (Victor E.), « Le rôle de Desportes dans la poésie française », Revue de lUniversité dOttawa, 1965, p. 54-73.

Grisé (C.), « Ludic dimensions of poetic motifs : tears in Desportes Prieres et autres Oeuvres chrestiennes », dans Crossroads and Perspectives : French Literature of the Renaissance. Studies in honour of V. E. Graham, éd. C. Grisé et C.D.E. Tolton, Genève, Droz, 1986, p. 247-253.

Guidobaldi (N.), « La réception de lOrlando furioso dans lédition musicale française après 1550 », LArioste et le Tasse en France au xvie siècle, éd. R. Gorris, Paris, Éditions rue dUlm, 2003, p. 28-37.

Halévy (Olivier), « Lalexandrin dans la poésie amoureuse de Philippe Desportes : pour une définition de la douceur. Lexemple des sonnets du Livre I des Amours de Diane », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 315-339.

Halévy (Olivier), « Le premier livre des Élégies de Philippe Desportes : un roman épistolaire maniériste à la cour des derniers Valois », in Philippe Desportes, poète profane, poète sacré, Actes du colloque international de Chartres (14-16 septembre 2006), éd. B. Petey-Girard et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2008, p. 117-142.

Halévy (Olivier), « Linvention de l“enjambement” ? La discordance métrique chez Ronsard autour de 1555 », Lexpérience du vers en France à la Renaissance, dir. J.-C. Monferran, Paris, PUPS (Cahiers V.-L. Saulnier no 30), 2013, p. 125-139.

Hatzfeld (H.), « The style of Philippe Desportes », Symposium, VII, 1953, p. 262-273 ; repris en espagnol dans Estudios sobre el barroco, Madrid, Editorial Gredos, 1972, p. 362.

Hazelbroucq (H.), Une poésie de la douceur. Eléments pour une caractéristique de la poétique de Philippe Desportes, mémoire de maîtrise, dir. F. Goyet, Université de Grenoble III, 1995.

Hempfer (K. W.), « Traditions discursives et réception partielle : le Roland furieux de lArioste dans LOlive de Du Bellay », LArioste et le Tasse en France au xvie siècle, éd. R. Gorris, Paris, Éditions rue dUlm, 2003, p. 63-64.

His (Isabelle), « Air, chanson et influence de lAcadémie. La mise en musique de Blessé dune playe de Philippe Desportes », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque

588

International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 250-278.

His (Isabelle), « La lecture musicale de la strophe : le cas des poèmes de Philippe Desportes », in Philippe Desportes, poète profane, poète sacré, Actes du colloque international de Chartres (14-16 septembre 2006), éd. B. Petey-Girard et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2008, p. 355-382.

Hulubei (A.), « Sur lHydromance ou Pyromance, poème dincantation de Philippe Desportes », dans Mélanges offerts à M. Abel Lefranc, Paris, Droz, 1936, p. 425-435.

Hulubei (Alice), LEglogue en France au xvie siècle. Époque des Valois (1515-1589), Paris, Droz, 1938.

Husni (E.), « Un poète oublié du temps des derniers Valois, Jean Vatel », Mélanges dhistoire littéraire de la Renaissance offerts à Henri Chamard, Paris, Nizet, 1951, p. 161-174.

Hutton (J.), « Three Notes on French Authors : Desportes, Guéroult, Ronsard », Modern Language Notes, LV, 1940, p. 579-581.

Keating (Louis C.), Studies on the Literary Salon in France, 1550-1615, Cambridge, Harvard University Press, 1942.

Kolk (Caroline zum), La Maison des reines de France au 16e siècle. Nobles, officiers et domestiques (1494-1590), Paris, Cour de France.fr, 2007.

Lamarque (H.), « Limitation dOvide dans lAdieu à la Pologne de Philippe Desportes », dans Ovide en France dans la Renaissance, Cahiers de lEurope classique et néo-latine, Publications de lUniversité de Toulouse-le Mirail, 1981, p. 59-77.

Langer (Ulrich), « LElégie à Philippe Des Portes chartrain et le problème de la succession », actes du colloque Ronsard en son IVe centenaire : Ronsard hier et aujoudhui, Tours, 1985, Genève, Droz, 1988, p. 73-80.

Lavaud (Jacques), Un Poète de cour au temps des derniers Valois. Philippe Desportes (1546-1606), Paris, Droz, 1936.

Lecercle (François), « Un pétrarquisme épistolaire : les Lettres amoureuses dÉtienne Du Tronchet », Les Poètes français de la Renaissance et Pétrarque, éd. J. Balsamo, J.-P. Barbier-Mueller, M. Jeanneret, Genève, Droz, 2004, p. 353-362.

Le Clech (Sylvie), Chancellerie et culture au xvie siècle : les notaires et secrétaires du roi de 1515 à 1547, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1993, p. 296-297.

Lesure (François) et Thibault (Geneviève), Bibliographie des éditions dAdrian Le Roy et Pierre Ballard (1551-1598), Paris, 1955.

Liaroutzos (Chantal), « Le poème liminaire encomiastique : lespace de la célébration », Le Discours du livre. Mise en œuvre du texte et fabrique de lœuvre

589

sous lAncien Régime, éd. A. Arzoumanov, A. Réach-Ngô et T. Tran, Paris, Classiques Garnier, 2011, p. 39-40.

Marchand-Roques (M.-Th.), La Vie de Philippe Desportes à Vanves, de 1580 à 1606, Paris, Les Belles Lettres, 1944.

Mathews (E. G.), « Gil Polo, Desportes and Lylys Cupid and my Campaspe », Modern Language Notes, 56, 1941, p. 606-607.

Mathieu-Castellani (Gisèle), Les Thèmes amoureux dans la poésie française (1570-1600), Paris, Klincksieck, 1975.

Mathieu-Castellani (Gisèle), « Les figures exemplaires de lhybris, Ixion, Sisyphe et Tantale, Prométhée, Icare et Phaëton », dans Mythes de lEros baroque, Paris, P.U.F., p. 101-184.

Mathieu-Castellani (Gisèle), « Le discours du commentaire, ou Malherbe contre Malherbe », Cahiers de littérature du xviie siècle. Hommage à R. Fromilhague, VI, 1984, p. 353-362.

Ménager (Daniel), « Desportes et les fêtes de cour », in Philippe Desportes, poète profane, poète sacré, Actes du colloque international de Chartres (14-16 septembre 2006), éd. B. Petey-Girard et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2008, p. 103-115.

Michaud (Hélène), La Grande Chancellerie et les écritures royales au seizième siècle (1515-1589), Paris, PUF, 1967.

Monferran (Jean-Charles), « Le commentaire sur Desportes… de Pierre de Deimier », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 391-413.

Morrisson (Mary), « Three Versions of an Elegy of Catullus : an undetected Source of Desportes », French Studies, XIII, 1959.

Morrisson (Mary), « Ronsard and Desportes », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, XXVIII, 1966, p. 294-322.

Mourgues (Odette de), Metaphysical, Baroque and Precieux Poetry, Oxford, The Clarendon Press, 1953.

Petey-Girard (Bruno), « Philippe Desportes : un exemple de stratégie éditoriale », LEuropa del Libro nelletà dellUmanesino, éd. L. Secchi Tarugi, Florence, Franco Cesati Editore, 2004, p. 473-488.

Petey-Girard (Bruno), « Prier en poète : le cas Philippe Desportes », Studia Litteraria Universitatis Iagellonicae Cracoviensis, 7, 2012, p. 53-67.

Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000.

Philippe Desportes, poète profane, poète sacré, Actes du colloque international de

590

Chartres (14-16 septembre 2006), éd. B. Petey-Girard et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2008.

Pizzorusso (Arnaldo), « Il petrarchismo di Desportes », Studi Petrarcheschi, V, 1952, p. 237-297.

Poirier (Guy), « Interstices à limaginaire maniériste : les stances de Philippe Desportes », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 341-354.

Poirier (Guy), « La mascarade des dieux », in Philippe Desportes, poète profane, poète sacré, Actes du colloque international de Chartres (14-16 septembre 2006), éd. B. Petey-Girard et F. Rouget, Paris, H. Champion, 2008, p. 183-200.

Ratel (Simone), « La cour de la reine Marguerite », Revue du Seizième siècle, XI, 1924, p. 1-29, 193-207, et XII, 1925, p. 1-43.

Raymond (Marcel), LInfluence de Ronsard sur la poésie française (1550-1585), Paris, Champion, 1927 ; nouvelle édition, Genève, Droz, 1965.

Raymond (Marcel), Baroque et renaissance poétique, Paris, J. Corti, 1964.

Renouard (Ph.), Imprimeurs et libraires parisiens du xvie siècle daprès les manuscrits de Philippe Renouard. Fascicule Breyer, Paris, Bibliothèque nationale, 1982.

Rieu (Josiane), « La nature dans la poésie amoureuse de Philippe Desportes », dans LUomo e la Natura nel Rinascimento, éd. Luisa Rotondi Secchi Tarugi, Milan, Nuovi Orizzonti, 1996, p. 481-499.

Ronsard et ses amis. Documents du Minutier Central des Notaires Parisiens, éd. M. Jurgens, Paris, Archives nationales, 1985.

Rosenthal (Olivia), « Philippe Desportes. Esquisse dune poétique des œuvres », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 355-374.

Rothenburger (A.-B.), « Claude Garnier et la défense posthume de la cour de Henri IV (1607-1609) », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 435-455.

Rouget (François), « De nouveaux documents sur Philippe Desportes », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, LXIV (2), 2002, p. 347-352.

Rouget (François), « Le mythe de Diane dans lœuvre poétique de Philippe Desportes », in Le Mythe de Diane en France à la Renaissance, éd. J.-R. Fanlo et M.-D. Legrand, Niort, Albineana, XIV, 2003, p. 107-118.

Rouget (François), « Philippe Desportes médiateur du pétrarquisme français », Les Poètes français de la Renaissance et Pétrarque, études réunies par J. Balsamo, Genève, Droz, 2004, p. 331-351.

Rouget (François), « Le Texte de la Renaissance, du manuscrit à limprimé :

591

documents inédits de Philippe Desportes », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, LXVI (3), 2004, p. 617-631.

Rouget (François), « Philippe Desportes et lorganisation des recueils poétiques », Réforme, Humanisme, Renaissance, no 62, juin 2006, p. 99-110.

Rouget (François), « Les livres italiens de Philippe Desportes », Italique. Poésie italienne de la Renaissance, X, 2007, 87-104.

Rouget (François), « Philippe Desportes et les inflexions métriques de la voix lyrique », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 293-313.

Sacré (James), Un Sang maniériste. Etude structurale autour du mot sang dans la poésie lyrque française de la fin du xvie siècle, Neuchâtel, La Baconnière, 1977.

Scarlatta-Eschrich (Gabriella), « Philippe Desportes copy of Nocturno Napolitanos Opera amorosa », Bibliothèque dHumanisme et Renaissance, LXXIV (3), 2012, p. 563-568.

Schapira (Nicholas), Un Professionnel des Lettres au xviie siècle. Valentin Conrart : une histoire sociale, Seyssel, Champ Vallon, 2003.

Sealy (Robert J.), The Palace Academy of Henri III, Genève, Droz, 1981.

Smith (M. H.), « Familiarité française et politesse italienne au xvie siècle. Les diplomates italiens juges des manières de la cour des Valois », Revue dHistoire diplomatique, no 3-4, 1988, p. 193-232.

Sorg (Roger), Les chansons de Callianthe, fille de Ronsard : Madeleine de lAubespine, dame de Villeroy, Paris, L. Pichon, 1926.

Sozzi (Lionello), « Coeli cupidine tractus : Note sul mito di Icaro nella poesia del Rinascimento », Mélanges de poétique et dhistoire littéraire du xvie siècle offerts à Louis Terreaux, éd. J. Balsamo, Paris-Genève, H. Champion-Slatkine, 1994, p. 175-204.

Sturel (René), Bandello en France, Bordeaux-Paris, Feret et fils-De Boccard, 1918.

Sutherland (Nicola Mary), The French Secretaries of State in the Age of Catherine of Medici, Londres, University of London, 1965.

Teissier (Colette), « Malherbe lecteur de Desportes », Réforme, Humanisme, Renaissance, XIX, 1984, p. 38-47.

Teissier (Colette), La Problématique du sujet dans la poésie de Philippe Desportes, Thèse de 3e cycle, Université de Paris VIII, 1987.

Vaganay (Hugues) et Vianey (J.), « Un modèle de Desportes non signalé encore : Pamphilo Sasso », Revue dHistoire Littéraire de la France, X [1903], p. 277-282.

Vaganay (Hugues), La chanson de Ph. Desportes Ô nuict et ses imitations religieuses, Toulouse, Impr. Lion et fils, 1933.

592

Verchaly (André), « Desportes et la musique » Annales de Musicologie, II, 1954, p. 271-328.

Vianey (Joseph), Le Pétrarquisme en France au xvie siècle, Montpellier, Coulet et fils, 1909.

Vignes (Jean), Mots dorés pour un siècle de fer, Paris, H. Champion, 1997.

Vignes (Jean), « Desportes et Baïf : histoire dune amitié », Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 87-120.

Vignes (Jean), « Traductions et imitations françaises de lOrlando furioso (1544-1580) », LArioste et le Tasse en France au xvie siècle, éd. R. Gorris, Paris, Éditions rue dUlm, 2003, p. 75-98.

Vignes (Jean), « Les modes de diffusion du texte poétique dans la seconde moitié du xvie siècle : essai de typologie », La poète et son œuvre : de la composition à la publication, éd. J.-E. Girot, Genève, Droz, 2004, p. 173-198.

Weber (Henri), La Création poétique au xvie siècle en France. De Maurice Scève à Agrippa dAubigné, Paris, Nizet, 1955.

Willett (L.), « Le clair obscur dans une chanson de Desportes mise en musique par Claude Le Jeune (1585) », actes du colloque Claude Le jeune et son temps (Chambéry, 1991), Bern-Berlin, P. Lang, 1996, p. 279-287.

Willett (L.), « Lasianisme rhétorique de Desportes », in Philippe Desportes (1546-1606). Un poète presque parfait entre Renaissance et Classicisme, Actes du Colloque International de lUniversité de Reims (juin 1998), éd. J. Balsamo, Paris, Klincksieck, 2000, p. 375-387.

Yates (Frances), The French Academies of the Sixteenth Century, London-New York, Routlege, 1988 ; trad. fr., Paris, P.U.F., 1996.