Aller au contenu

Index de la Langue de Tristan

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-10471-1
  • ISSN: 0768-0821
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10471-1.p.0255
  • Éditeur: Société des Textes Français Modernes
  • Mise en ligne: 18/08/2020
  • 1ère édition: 1909
  • Diffusion-distribution: Classiques Garnier
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
255
INDEX
DE LA LANGUE DE TRISTAN



Cet Index n'est pas un Lexique : on n'y rencontrera donc pas tous les termes qui pourraient arrêter un lecteur n'ayant jamais été mis en présence d'un texte du xvice siècle. Il n'est pas davan- tage un Répertoire, contenant le relevé minutieux de tous les passages oit notre auteur se sert d'une forme qui a cessé de nous
être habituelle il suffira que, pour chaque particularité, les
exemples les plus saillants, et les plus propres a l'expliquer,

soient signalés. Si parfois les références abondent au-delà de ce
qui paraïtrait nécessaire, c'est pour indiquer une forme fréquente, familière. D'autre part, de ce qu'un mot a, une ou plusieurs fois, une acception spéciale, il ne s'ensuit nullement qu'il l'ait toujours. Cela est aisé à voir, et nous ne notons que les sens abolis.
Généralement l'expression de Tristan ne se différencie que peu de l'expression actuelle. Nous nous efforçons de donner un équivalent aussi approché que possible, et, lorsqu'il y a lieu, circonstanciel. Pour quelques mots, tels que :Objet (dont nous ne séparons pas : Sz~jet) ou tels que :Ingrate (nous avons négligé Cruelle), qui sont du langage conventionnel et précieux, les
passages allégués en préciseront ia valeur et la portée.
Le chiffre romain est celui de la piéce ; le chiffre ou les chiffres arabes renvoient aux vers, et aux lignes des Annotations ou Préfaces de Tristan. II eût été par trop long de citer chaque fois la phrase ou le membre de phrase, que ceux qui seraient dési- reux de vérifier devront prendre la peine de rechercher dans le texte. Nous demandons la permission d'insister sur deux cas seulement.
256 22~} LANGUE DE TRISTAN
D'abord, une acception singulièrement détournée du mot
Empescher. Voici la phrase (Annotations, stances 6z-63) : Si de

certaines consideratiotts sze m'empeschoient de te cacher le vray nom
de Myrthil, aussi bien que celuy d'Acante, tu serois d'vn Climat bien esloigné de l'Enrape, au tu cognoistrois sa renommée. C'est un sens diamétralement opposé à celui qui s'offre à premiére vue. On ne s'en tire pas à moins de lire :... ne m'obligeaient d te
cacher tze m'arrétaient au point de nze forcer d te cacher .. .
Puis, bien plus étrange encore, l'aboutissement paradoxal d'une habitude de phraséologie poëtique, ou galante. C'est dans l'ode numérotée cxvn et intitulée :Pour les Yeux de*, page t86, aux vers 3z à 36
Que n'estes vous conxnze Andromede
Exposes sur quelque Rocher ;
L'ardeur dont i'ay l'ante occupée

A la faveur de mon espée
Vous yroit bien tost destacber I

Tout ce qui précède et tout ce qui suit peut ou doit s'ap- pliquer aux « beaux yeux »seuls de Cariste. Mais, ici, l'on s'attendrait bien à lire :Exposée, au féminin. La structure du vers s'y oppose; encore plus l'intention formelle du poëte, qui ne s'effraie pas d'une synecdoche à ce point exaspérée. De méme, Joseph Delorme, en t8a9, a dit : « ... oh !que je puisse avoir Sur nza table un laitpur, dans mon lit un czil noir! n et Charles Asse- liueau s'est amusé à dessiner cette chose extraordinaire.
257 LANGUE DE TRISTAN 225



A= dans : Iv, 405. = de : Iv, ;84 ; Annotations, 6z;. —
par :Sujet des Plaintes, 2I ,Ann. 352 ; cxvu, 15. =pour : tv,
z64. —jusqu'à : Iv, ;01.
Au —dans le :Ann. 183, 314> 495 et So; ; Lxxxvul, zo.
sur le : Lxxx1, 2;.
Aux =dans les :Ann. 178 et z S 5 . = Che; les :Ann. 47 S • _
par les : v1, 6. =relativement aux : xxxv, 5 ; Lxlx, ;.
A CAUSE QVE :Ann. 6z5 ; Lxxxvu, Iz.
A LA FAVEUR DE = grdce d : Iv, 168; Ann. 258; v, 2$ ;
xxxlx, r o ; cxvu, 3 S
A L'IMPOURVEU LXII, 4.
A L'HEURE = StIY l'heure, d l'heure méme : Iv, ; 59 ; xxxlx, ; 7.
A MESME HEURE = d la mëme heaYe : XXII, I j.
A MESME TEMPS = ett même temps : XLVIII, 14.
A xncE = d la nage : Ann. z56.
A PIED NUD :Ann. 202.
AU PRIX DE = ett comparaison de (auprès de) : v, 7 ; cxvtu,
4 ; cxxvl, 49 et 59. = d I'égal de : Lxxxl, ;8.
ABANDONNER laisser plein d'abandon : x, 5.
AGRÉaELE — (sens plus accentué) : xxly, 11 ; exvtl, ;8.
AINSI QUE =comme, pendant que : xxxl, S I ; c1u, 1.
AISÉMENT =avec aise, plaisir : Iv, 14S
AMENANT =emmenant : exv1, ;.
AMITIÉ = affP.etZOtt, amOUY XXIV, I I ; XXXVI, 42 ; XLII, /2
xcly, 6z.
AMOUR (presque toujours au féminin) :Ann. 165 et 5;1
XXIII, I I ; XXXIV, I I ; LII, I¢ ; LXXII, 2.
APPARANT = évident : LXXVIII, I2.
APPAREIL = pattsentent : LXXVI, I26 ; LXXXIX, 94.
APPOINTEMENT = accOmmOdemettt : VII, 39.
ASSURER (S') = éti'e CCYtaitt : IV, 8; ; XIII, IO.
ASSURANCE =sûreté : Iv, zoo ; Lxxxv, S 3
ARÉNE =,Sable : LXIX, ;.
258 226 LANGUE DE TRISTAN
Aucux =quelque :Ann. SIo.
AUCUNEMENT = en quelque sorte :Ann. IIz. =dans une
tertaizze mesure :Ann. 6z4.
Aussi =non plus :Ann. 81.
AVARE =avide XCI, 37.
Avac = en même temps g:ze : Iv, 222 et 326 ; LXXVIII, 39• _
en ajoutant : Iv, lot. = au moyen de : Iv, So4 ; xvl, 47. _
contre : xxxll, 28.
AVERTISSEMENT =enseignement tv, 234.
AvEu =consentement : n, t4.
AVOUER = reconnaltre n, 41. —approuver :Dédicace des
Amours, ty ; Lxxv, 36.
BAISSER —se baisser : Iv, 256.
BARBARE — (SU27/i d'un régime) LVI, 12.
BLANC = bnt LXXIV, 4.
BRAVE =richement vétu CXIX, 63.
BRIS (faire bris) =briser : Lxxvul, 36.
BRUIT = glOtre LV, 6.
CARACTÈRE (d'un fort caractère) =puissamment : Lxxvl, 12I .
CÉLESTES = leS Dienx : I:XXIII, 3 ; XCIV, 39•
CEPENDANT QUE =pendant qne IV, 204.
CEPENDANT =pendant cela : xtx, 37.
CETTE CY : LXXXVI, 40. — CETUI CY : VII, III.
CHARMER = apatSCY :VII, 31 ; LXXXIII, 3.
CHARMES =enchantements Iv, 3 3 t ; xxx, 13 ; Lxxxv, 8 ;
cxvu, yo.
CHER = préGtenx : IV, 215 ; LXRXV, Sô.
CHÈREMENT = SOZgnenSement IV, t ~q. =tendrement :Ann.
139 ; xcv, 4.
CLIMAT =pays :Ann. 589 ; vin, Io ; Lxxvl, go ; cxvl, 63.
COMME =comment :Dédicace des Amours, I(j ; xcul, 38.
lorsque : xcnl, 47.
COMMENCER (se commencer) =commencer : rv, 249.
COMMETTRE = ConflcY :VII, 90.
COMMUN =répandu :Ann. 284 ; xxt, ;.
259 LANGUE DE TRISTAN 22~
COMPARAISON (sans comparaison) =incomparable tI, 4S v, 4S ; xI, 1 ; xxv, 6 ; cxxxnl, 6.
CONCERT = rénnton : XCI, j2.
CONFUSÉMENT = SanS OYdre :Ann. $ 24 ; X, 6.
CONNAISSANCE = SCZe9lce, Sa7JalY IV, 102 et 460 ; Ann. qt ; Ix, 2. =expérience :Ann. 74.
CONNAITRE = Sa7JOZY :Ann. 374 ; LXXXII, I. = reGon1ta2lre
LXXVI, 196.
CONSEIL =délibération : LxxII, i. —résolution : Lxxvnt, 4~ 2S
CONSEILLER (se conseiller) —prendre conseil : rv, 4oç ; xxxn, 2.
CoxsIDÉRABLE — d prendre en considération : exxtl, 13.
CONSIDÉRÉ =pris en considération cxlx, 94.
CONSIDÉRER = YegardeY : IV, 84, 240.
CONSOMMER = ionsumer : cxvu, 2~.
CONTREFAIRE = YepYOdntYe : Anri. 484.
COURAGE = La'Ltr : IV, 202 ;Ann. 3z~ et S93 ; v, ;8 ; xxxv,
~. =naturel : cxxl, 2.
COURRE =courir :Ann. 142.
Cours —suite, accomplissement : xLvn, 10.
COUVERTURE (donner couverture) :Ann. 434•
CROIRE — croire à :cxxv, 13.
D'ABORD —avant : rv, 63.
DANS —(supprimé) :Ann. 396.
DE = d : IV, 499 ; xlx, 6 ; xxl, 2 ; Ln, 4 ; Lxxxvl, zo. _
à cause de : xlx, zI. — au moyen de : rv, 136. =avec cxvu,
6; xLlx, n. =par : Iv, 39z; Ann. 624 ; vu, Io6; xvl, 35 ;

CXXXVI, 3. = ponY XLVIII, I2 ; LXXI, 14 ; LXXVIII, 31 ;
Lxxxul, 44 ; Lxxxly, q 3. = quant à :cxxv, 13. =sur : xxxn,
2. = du :Ann. 622. —quelques-uns de : rv, ç9. =que :Ann.
612. — (supprimé Za. seconde fois) : vI, 32. — (redoublé) : xII,
3, 4 ; xtx, 22 ; LIv, ~ ; Lxxvl, 1 ç I . = en (précédant le par-
ticipe présent) : Lxvl, I I.

DÉCOUVRIR = faire connaître :Ann. Io6.
DEDANS =dans : IV, 38o et 46~ ; XXVII, S ; XLIV, 6 ; LXXVI, 2I0 ; LXXIX, 16 ; XCIII, i 2.
DÉFAUT (an stngnlier) LXXV, 89.
260 22ô LANGUE DE TRISTAN
DEMANDER = inteYYOgeY S1lY : IV, ;88.
DEs — (bartitif) :Avertissement des Amours, z. =par Zes

Iv, 3~z.
DEsçu =insu : v, 57.
DEssous =sous : vII, 74 et 80 ; xxxvl, a4 ; xcul, yo.
DEssus =sur : Iv, z59 et z66 ; vII, 6 ; Lxxxul, z8 ; Lxxxvr,

34. ; LXXXIV, IO; XCIV, 2~ ; CXIII, 6 ; CXVIII, ~.
DÉTESTABLE — (sniT/i d'nn rÉgime) XLV, 8.
DEVOIR$ — (que ]'on rend) : vI, 1~ ; xxxvl, 20.
DEVRIEZ — (disyllabique) : Lxxxly, ~.
DIE — dlse : XLVII, I I.
DIFFICILE — (SenS pins accentué) : LVIII, I I.
DILIGENCE = 51CY7Jeillance en éveil :LXIII, I.
DISCRETION =prudence Iv, 154•
DISPUTER = se disputer : vn, 44. = le disputer : Cxvl, 40.
DISTRAIRE (Se d1StC81re) = cLSSLr : XV, j ; LII, I.
DIVERTIR =détourner : XXII, I2 ; XXIV, g.
Doxr — (supprimé la seconde fois) : rv, 118, I tg. = de ce que
cv, 6. =par qui : xlx, 37 ; xcl, 13.
DOUTE — (au féminin) : LXXXV, ~O.
DROITEMENT = tont droit : XXVII, 8.
DURANT =pendant :Ann. j24. — (portée elliptique) : v, ;6.
ECLAIRER — LS17i0nneY :LXIII, 4 ; LXXX, ~ ; LXXXIX, 30.
ECLATER = a4101Y de l'Éclat : XVII, j.
ECLAT = éclatement XIX, 42.
EFFET =événement :LXXIV, 20.
ELECTION = ell0ix :XLV, 2.
EMOUVOIR = m0u7J0iY IV, I j I.
EMPIRE = pon7J0iY : XIX, 2.
Ex = de lui, d'elle, d'eux : Iv, 63 ;Ann. z,~2, ;oq et ; 3z. _
sur cela :Ann. 390. — (supprimé devant le participe présent)

IV, 396 397 et 457; vn, ;z; LIx, II. -- (supprimé) : LVI, g. ENCORE QUE =bien que : rv, 446 ; xII, 5 ; xxxl, 63 ; LIv, I. ENNUYEUX =pénible :Ann. Io.
ENTRE = paYmt IV, I et 146 ; Ann. So8 ; xxv, Io. = au 1dOmbYL de : IV, III ; LXXIV, I.
261 LANGUË DE TRISTAN 229
ENTREDIRE —dire entre soi LXVIII, 3.
ENTRETIEN = OccupatZOn : LXXII, I. = faÇOn d'êt1'e LXXXIV,
31. —soins rendus : cxlx, 4.
ENVIRON —vers :Ann. 3qz.
ÉPARGNER = é2/lter : VI, ô.
ÉQUIVOQUE — (au masculin) :Ann. 8.
ESPÉRER DE = eSpéreY CXXV, I2.
ESPRIT = s0ll~le, essence IV, 142 ; VII, 63 ; XCI, S I ; CVII, I ;
cxxvl, 43•
ESTIMER =considérer tomme : xu, I2.
ÉTONNER (s'étonner) — se décontenancer : Lxxvul, 30.
ÉTRANGE = étranger : V, Sj.
ÉVANOUIR —s'évanouir, disparattre :Ann. 599•
ExcusEx (s'excuser) =s'excuser de ne pas pouvoir :Ann. z6g.
EXPRIMER = re~ulre, reproduire : xxxt, 45•
EXPRIMER (s'exprimer) = se manifester : xxlx, 6.
ExTRÉMITÉ =situation extréme XXH, g ; xxxl, 16 ; L, g ;
Lxxrv, 4~.
FACHEUX —pénible : xxxl, z8.
FAIRE (emploi très étendu) : Iv, I g, 74 et 166 ;Ann. 12 ; v, ~,
48 ; xlv, 14 ; XVII, 6 ; XVIII, 4 ; XXXV, 3 ; XXXIX, Ig ; LVIII,
i 3 ; Lxxxl, 41 ; cv, z.
FLATTER = radoucir, calmer : cxvll, zz et 25.
FIDÈLE — sîcr :Ann. 648.
FINIR =mettre un terme à : Lxxvl, 99•
Fot =fidélité : xxlx, I I ; xxxlx, 15 ; xLVI, 13 ; Lxxrv, 3 ;
Lxxvul, 38 ; xcu, 6. =croyance : cxxv, 14.
FoxçAT : Iv, z94 ; Aun. 436.
FORT =fourré : vu, 42; xxxvl, 3z.
FRANCHISE=liberté : TV, 2jI ; XI, 14; LXXXV, Ij ; LXXXV31, g.
FUIR — (disyllabigace) : xcly, Sz.
GARDER = se garder : LI, 2.
GAUCHIR= détourner : xxxl, 65.
GÊNE = lortnre V, 2I. — GÊNER = tol'tnTel' XLIII, 6 ;
XLVIII, I I ; CXII, 3.
262 230 LANGUE DE TRISTAN
GLAIX = glaieuls : vu, 14.
GOIIVERNER =avoir la direction: de :Ann. 374.
GRACE (par ta grâce) =grdce d toi : Lxxxut, t8.

HONTE = pndenY :LXXXIII, 66. — HONTEUX = pndignC LIX, ;. — HONTEUSEMENT = pndignement LXXXIII, S9.
HUMEUR =genre d'esprit : xxx, t2 ; Lxvl, 6. =humidité xcvn, z. — (terme médical) : xLly, q.

INCESSAMMENT = SanS cCSSe IV, 168 et ; I I ; V, ;O ; LXIII, 2. INDISCRÉTION = ZmprndelZLe XV, 22 ; CXIX, 24. INDISCRÈTEMENT =sans réflexion : XXXI, Iy.
INÉVITABLE — (Sni7Ji d'un régime) :Sujet des Plaintes, I;. INFAME =blâmable : v, 19.
INGRATITUDE, INGRATE : IV, ;z6 et 4So ;Ann. 16S ; xtv, 6 ; RVI, ÿs ; XVIII, ; ; XXVIII, 14 ; XXXII, 9 ; XXXIV, I2 ; XLV, I ;LXXIV, ; ; LXXXII, ;O.
IxjuRE =dommage : Iv, z45•
INNOCENCE (par innocence) =innocemment, Iv, z42. INSOLENTE = hautaine XLIX, I .
INVI'YER =appeler : tv, 359•
JAMAIS =~amai5 plus :LXXIV, ;O.
LA = le : cxxxvl, 40. =cette : vu, yS.
LACHE = reldché : v, ;;.
LACEiETÉ =faiblesse : v, ~8 ; xtv, ~.
LAVER (avoir lavé) =s'être Znvé (les mains) rv, tgz.
La — (supprimé) :Ann. 2~0, 29t et 595 ; Dédicace des
AmonY$, ; I ;LXXXIII, j 2 ; XCIII, j0.
LEVER = se lever : Iv, z S S
LIBREMENT = d la légère VII, 90.
LICENCE =liberté désordonnée : v, 3. —liberté tx, 6. _
grdce libre : Lxxxv, 34.
LoRs =alors :Ann. ;~;.
263 LANGUE DE TRISTAN 2; I
MADAME = ma Dame Ix, g ; xt, 6 ; xxl, I; ; xxv, S3 ;
LXXVI, 2I CVII, 2 ; CXXI, 4.
MAIS QUE =bien que : xtx, ; I.
MALICE = méchanceté :LXXXIX, 6y ; XCIII, 60. —MALICIEUX
= méchant : v, 26. —MALIN =cruel : rv, dz.
MANIE —folie, fureur : Iv, 18y ; xxxt, I ; Lxxx, t S .
MARQUE V, 86 ; XXXIX, 82.
MATIÊRE=sujet :Sujet des Plaintes, zs ; Iv, zoo; v, 4.
MÉCONNAISSANT =sans reconnaissance : xcu, 18.
MÊLER DANS = mêleY à : XXXI, I ~.
MÊME... DE = méme... qne :Ann. 61 I-612. —MÊME XLVI,
I;, t4. —MÊME= le méme : xcly, 66.
MERVEILLE =émerveillement : vu, 58 ; xvu, z .
MEURTRIER — (disyllabique) : x1I, g.
MEURTRIR =commettre un meurtre soir ... , tuer : cxxxl, t 4.
MISÉRABLE =malheureux : cxvu, 56.
Mo1rE —humide : xxxvul, 4.
MONUMENT = toYnl7ean : LXXI, 6 ; LXXXII, ; 2 ; LXXXIX, I O ;
xcv, 6. —objet lugubre :LUI, 5.
MOUVEMENT = (mouvement de l'âme) : xv, ~ ; xxxl, t;.
MOUVOIR = se mouvoir : Iv, 16;.
NATIVITÉ —jour, moment de la naissante : rv, 280; Lxxtn, S.
NE — (supprimé) : L, t4.
NE... rAs = ne pas :Dédicace des Amours, 16.
OBJET et SUJET V, 49, SO. —OBJET I, I ; II, 34 ; IV, ; I, ;zy et 475 ; Ix, I xn1, I ; xv, 41 ; xvU, 8 ; xvUl, zz ; xxn,
2 ; XXXVIII, I2 ; XLVII, ; ; LI, S ; LXIII, I I ;LXXXI, 14 ; CXVI,
I. —SUJET : IV, 8~ et 441 ;Ann. 6; I ; XIII, S ; XVIII, 2 ;
XXIV, 2 ; LXXI, 6 ; LXXXI, 26.
OBLIGER = IIeY, Captiver : II, g ; CXXII, 6.
ORDINAIRE = habituel IV, 2g6.
ORDONNANCE =décret : XXXI, 6;.
ORDRE = Ordonnance : IV, IgI.
Ou = là oà : tv, SI ; xcvl, z5. — (en second, supprimé) :
xxtx, 6. = da~as laquelly dans lesquels : iv, 16g ;Ann. S66 ;
xc, 14. = auquel, à lnquelle, auxquels : xvU, I; ; xxxtx, t s ; xLU,
14 ; LXV, I I.
264 232 LANGUE DE TRISTAN
OUVRIER — (disyllabigue) : Iv, 216.
OUTRAGE =dommage : CXVII, I2.

PAR = S1tY : IV, 260.
PARAÎTRE = appaYaltYe : LXII, ¢.
PARMI = au milieu de : IV, 297 ; V, j I ; VII, ¢2 ; LI, 2.
PARTEMEN'C =départ : LXXI, 3 ;CXXVIII, I.
PASSER = pYé7Jal01Y :XXXI, 63.
PASSION =souffrance : Iv, I2.
PENSER =pensée : V, 33 ; LXIV, 6; LXXII, 2 ; XCV, 9.
PLACE (faire place) =faire de la place : rv, g8.
PLAINDRE =pleurer LIV, 2.
PLAISANT =qui plalt IV, I¢5 ; XC, 13 ; CXVI, 2.
POIL =chevelure : x, 14 ; xi, 5 et I;.
POSSIBLE =peut étre IV, 81 et 460 ; xcni, 45
POUR = au lieu de : Lxxv, 16.
POUR cE QUE : Ann. 30;, 364, ;65 et 406 ; xxxvl, Iz ;
LXXXVI, 14.
PRENDRE =s'en prendre : LXXV, 2 ; LXXVI, I ô.
PRESSANT =serrant de près : Iv, ~z. =empressé : v, 39.
PRESSE =foule IV, 275 ; XVII, I I.
PRESSÉ =empressé : Iv, 463. =oppressé :Ann. 16.
PRESSER = 11eY, seYYGY X, I¢ ; XI, IO.
PRÉTENDRE = prétendre d : IV, 20$.
PRIX =YÉeomp¢nSe :CXXVIII, 3ô.
PROMENER = se promeneY : CXIX, ~1.
PROPOS =dessein : xv, 40. =paroles : Lxxxix, 33.
PROPOSER QUE = OffYlY de :Ann. 349•
PROPREMENT =etc vérité, en propres termes : x, ;.
QUAND MÈME =quand... méme : LXXXI, I ô.
QUE =oit :Ann. 2Io et 400; xxv, 3z. — (supprimé en second
ainsi que le verbe) : rv, 371. — (redondant) : xeIII, 81.
QUE... EN DE = en combien de : Lxvu, 5.
QUELLE =combien grande : x, t z.
QUELQUE = nn :XXXI, 31.
QUELQUES FOIS = paYfoiS IV, 330.
265 LANGUE DE TRISTAN 233
QUI — (elliptique) :Ann. ;~, ~~ et S;o ; vII, z6 ; x1tl, 4.
QUITTER = IalsseY, GédCY XXV, 9.
QUOI =qui, lequel : Lxv, I.
RARE = pY¢cieu.Y : II, ~ ; IV, I S I et 2I2 ; XXXIII, 2.
RAVIR =séduire : Lxxxly, ~. =prendre : cxxvin, I I.
RAVISSANT — (sens plus fort) :Sujet des Plaintes, 14 ; rv, 140.
RÉCLAMER = invoquer : XVII, 8; L1X, $; XCIV, S; ; CXXI, ô.
RECONNAITRE = épYOuveY XCII, 6.
RECONNU = cOnttu :LXXVII, 19. — (qui n'est pas reconnu)
= méconnu : LII, 14.
RÉFLÉCHISSANT = Se fiéchissant : xcvl, q.
RÉGLER =arbitrer ; Lxxvl, 184.
RELAGHER = se reldcher : Iv, 46;.
RELANT =d'odeur putride : xxtn, q.
RENDRE (se rendre) —devenir : xxxlx, S2.
REPOSER = Se repoSCY : LXXXV, S I.
REPRENDRE (Se reprendre) = se réprimander, se repentir
LXXXIX, IIO.
RESSENTIMENT =Sentiment : XIV, $ ; LXXV, I2 ; CXXX, 22.
sentiment en retour, mais favorable : rv, 26 ; xvl, 46 ; xCly, S8.
RETOURNER = re7lenlr : IV, 34; ;LXXVI, 60.
RIEN =quelque chose : LxxIII, S.
SATISFAIRE A : XVI, ;I ; LXXIV, 43.
SENTIMENT =faculté de Sentit : IV, 97 et I I j ; V, 20 ;XXXVI, ;6.
SERVICE = assiduité : IV, 26 ; LXXIII, 2 ; CXIX, ÿ.
SI =aussi Iv, 247 ;Ann. 2yo. =pourtant rv, 322 ;
xcul, S z ; cxx, 8. =encore : xxly, 4.
SOIN =travail : Iv, 234. =souci : Ann. 9 ; cxlx, 64. _
assiduité : IV, 340 ; xvl, S4 ; xlx, ; S ; xxxvl, ; ; LI, I2.
SOIT — (combiné avec : ou) :Ann. 45 S ~ cxvn, y2.
SOMME = sommeil: rv, 331•
SORTE (en, de sorte) = de la sorte :Ann. 191 et 31;.
SUCCÉDER =réussir, aboutir :Ann. Io8; xvl, ;;.
SUCCÈS —résultat : XXXVI, IO; LXXVII, 19.
SUITE = 57lcceSS20n : XXXI, ;;.
266 234 LANGUE DE TRISTAN
SuR — au sujet de : LV, I; ; cxxxlx, 6.
SURPRENDRE =prendre : IV, ;4j ; LXI, 9 ; LXXVI, 88.
TABLEAU =portrait :LXXV, Ô4; CXVI, 86. TAxnls =pendant cela : xxvll, S ; exvl, 3z. TANx... QUE nE — assez... pour :Ann. 94 et 3 54-3 S 5 TENTE QUE =professer que : Ann. 161, 3~8, 499•
TIRER =faire le poYtYatt de : LXX, I ;LXXV, 44.
TOUT LE MONDE) = le ~moitde) entier LXXXIII, 18.
TOUCHER —traiter de : xlx, 28.
TouJouxs —tout le temps : xxxvul, Io; Lxu, z.
TOUR —contour : Lxx, S.
TRAVERSER = SL mettYe en traveY$ : LV, I2 ; LXIII, I2 ; CII, 3•
UN — (redoublé) : Lxvl, S.
VAIN =sans réalité, sans effet : Iv, 371 et 432.
VARIANT =changeant xxxlx, 5S•
VÉHÉMENCE = foYCe : IV, zso et 143.
VBNGEUR =gui punit :Ann. 164.
VIOLENCE — ~san5 complément) LI, 2.
Voux — (au sens latin) : II, g ; LIx, ~ ; XCIIt, 69 ; cxlx, ;.
Y — e7: elle :Sujet des Plaintes, 9.
Chapitre d’ouvrage: Précédent 7/9 Suivant