Skip to content

Jean-Benoît Puech...

  • Publication type: Article from a collective work
  • Collective work: Les Mondes de Jean-Benoît Puech
  •  
  •  
  • Pages: 9 to 9
  • Last edition: 2016
  • Collection: Encounters, n° 131
  • Subcollection: Twentieth and twenty-first century literature, n° 20

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3893-6
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3895-0.p.0009
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 04-06-2016
  • Language: French

  • Article from a collective work: 1/21 Next
Free access
Support: Digital
9

Jean-Benoît Puech…

Jean-Benoît Puech est né le 25 juin 1947 sur les bords de la Jordanne à Aurillac (Cantal). Père : militaire de carrière, administration des postes, services techniques de la mairie dOrléans. Sa famille sest installée à Orléans en 1952 (entre Paris où vivaient ses grands-parents maternels et leur maison de campagne près de La Ferté-Saint-Aubin). Il a inventé la Volkhanie, petite monarchie constitutionnelle dEurope centrale, vers 1960. Il a rencontré Jacky Couratier en 1967, Louis-René des Forêts en 1972 et Dominique de Raulin en 1974. Il a publié son premier livre chez Gallimard, La Bibliothèque dun amateur, en 1979. Il a enseigné à lécole de la Chambre de commerce et dindustrie du Loiret pendant six ans (notamment à lannexe de La Motte-Sanguin, qui surplombait la Loire). Il a soutenu en 1982 à lEHESS, alors rue de La Tour, une thèse sous la direction de Gérard Genette, intitulée « La supposition dauteur ». Il a été élu au CNRS en 1984. Il sest installé à Olivet, au « Clos de Lorette », sur les bords du Loiret, à la frontière du campus de La Source, en 1990. Il a obtenu un détachement de son laboratoire (CRAL) dans lenseignement supérieur à la faculté des Lettres de luniversité dOrléans en 1992. Il sest marié avec Agnès Védrenne, sa collègue helléniste et germaniste, originaire de Montpellier, en 1994. Il a soutenu que sa vraie vocation était lenseignement, alors quécrire était « lécoute incessante du malentendu » (Yves Savigny, Une biographie autorisée, 2010), mais dans un cas comme dans lautre, enseignement ou littérature, « toujours à la recherche dun inconnu commun ». Il a pris sa retraite en 2012 et il est revenu vivre à Orléans, entre Loire et Loiret.

Dernières publications : « La Mission Coupelle » et une notice autobiographique dans le Cahier Garnier consacré à ses livres, où il mêle de manière peu académique sa vie publique et sa vie privée, lanecdotique certain et le mémorable hypothétique, la gravité et lenjouement caractéristiques de sa biobibliographie.

Article from a collective work: 1/21 Next