Aller au contenu

Glossaire

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0120-6
  • ISSN: 2105-9950
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4401-2.p.0391
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 22/06/2010
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
391

GLOSSAIRE

abaier : aboyer.

[armes] accomplies [de penons] : bons et loyaux services rendus grâce à ces armes. Expression exprimant les bonnes qualités d’un homme de guerre.

acertenez : rendu certain, assuré (latinisme).

antiquaire : homme qui a recherché et étudié les monuments qui restent de l’antiquité ou qui en a écrit.

aposteme : abcès.

apertement : clairement.

astragale (architecture) : statue placée sur une colonne entre le fût et le chapiteau.

à tout evenement (en tout evenement) : en tout cas, au pis aller.

aumusse : peau de martre ou de petit gris que les Chanoines portent sur le bras lorsqu’ils vont à l’office.

avouer : signifie aussi reconnaître une chose pour sienne.

balouart : boulevert. Autrefois terme de fortification qui désignait le terre-plein d’un rempart, tout le terrain d’un bastion ou d’une courtine.

baricave : ravin, précipice, gouffre.

barle : probablement une déformation du substantif barlong qui signifie qui a la forme d’un quadrilatère plus long que large.

boiste ou boete : engin pour le feu d’artifice.

borguignote : objet qui se porte sur la tête1.

bougran : tissu fin fabriqué autrefois à Boukhara.

boullevart : ouvrage défensif en forme de fer à cheval2. Le boulevard était une nouvelle fortification ajoutée au rempart.

bril : éclat, splendeur.

cabaliste : magicien.

calade : c’est un sol composé de galets.

canistre : panier, corbeille.

chanfrain : partie de la tête du cheval situé entre le front et les naseaux. Ce terme désigne également l’armure qui protège la tête du cheval.

casse : caisse, boîte.

chevance : moyens pécuniaires, fortune, richesse.

chorographique : chorographie ou description du monde région par région.

clercs siegez : gentilhommes qui occupent un siège dans la juridiction de Rouen.

[le jour] climatérique : le jour fatidique, fatal.

coffin : sorte de bourse en bois fermée par un couvercle qui contient les balles.

12

392

colletin : sorte de pourpoint sans manches.

colombin : couleur dite « gorge de pigeon ».

cornet à bouquin : flûte à sept trous utilisée pour accompagner les chœurs, particulièrement en usage dans les lieux vastes.

cornette : désigne soit celui qui porte l’étendard soit la compagnie entière. Elle désigne aussi une pièce de taffetas noir que portaient autour du cou les universitaires et les parlementaires.

cornucopie : corne d’abondance.

corselet : parties de cuirasse et cuirasse des picquiers du régiment des gardes.

cotignac : aujourd’hui, et ce depuis le xvie siècle, ce mot semble principalement réservé aux confitures ou pâtes de coings. La ville d’Orléans s’en est fait une spécialité1.

crud [armés à crud] : tel que, simplement.

custode : supérieur d’un ordre religieux ou curé de la paroisse.

debeller : soumettre par la guerre, vaincre, triompher.

decentement : convenablement.

deceu : trompé.

destourbier : troubler, gêner, entraver.

deux à deux en quille : les passements sont cousus en parallèle sur le pourpoint.

du depuis : temps relatif à un autre qui l’a précédé.

ecarrie : escariment, sorte d’étoffe.

écuyer : gentilhomme.

egrege : distingué (latinisme).

elebore, hellebore : plante médicinale à fleurs blanchâtres.

encornez : garni de corne.

[deux lyons] en qualibre : en forme, en pleine puissance, en pleine capacité.

en quille : le passement est cousu tout droit sur le costume.

entretenement : entretien, maintien.

épieu ou espieu : sorte d’arme ayant la forme d’un bâton et garnie de fer par le bout.

eschet [eschoir] : arriver, advenir.

escopetades (escopeterie) : décharges simultanées d’armes à feu.

escopette : sorte d’arquebuse utilisée par la cavalerie et qui portait à environ 500 pas.

escorcesque (corsecque) ou jagaye ou zagaie : demi-pique ou javelot. Arme d’hast dont les Maures se servent pour combattre à cheval.

esjouy : se réjouir, être charmé.

espic : épices.

estame : tricot de laine.

estour : bataille, combat.

estrieu : ancienne forme de l’étrier. Sorte de voiture ou corps de carrosse suspendu sur des brancarts.

estrette, strette : attaque, situation difficile.

faire la planche : montrer le chemin.

flageol : instrument de musique à vent qui est ordinairement de bois, ou d’ivoire, et qui ressemble à la flûte.

foraine, officier de la foraine : fonctionnaire, officiel chargé d’inspecter les marchandises.

fourchettes : petites bandes de cuir qui font des gants le long des doigts.

fournimens : étui à poudre que portaient les mousquetaires à pied.

galice : grande galère à rames et à voile garnie de canons.

galleotte : petite galère.

garderobe : appartement où l’on mettait les habits du roi ou des princes ainsi

3

393

que tout ce qui servait à leur personne, et où se retiraient les officiers qui les servaient.

gauchir ou ganchir : se dérober à, se détourner.

glace tres-deliée : surface (cristal, métal, verre) polie réfléchissant la lumière. Une glace déliée est fine, délicate.

glais : glaïeuls.

gorgerin (architecture) : partie du chapiteau dorique au-dessus de l’astragale de la colonne.

gouvert : conduite, façon d’agir.

gramen : rameau, petite herbe à feuille blanche et verte. La couronne de gramen récompensait le capitaine ou chevalier qui avoit soutenu un siège.

grenetier : officier du grenier à sel qui jugeait les différends relatifs aux gabelles.

grisons : hommes qui commencent à avoir les cheveux gris.

guerdonne : récompense.

guidon : officier d’une compagnie de gendarmes qui porte l’étendard.

hante : manche en bois.

haquenée : jument ou cheval.

haute lice : la lice est une pièce du métier à tisser. La haute lice forme un plan vertical.

Hercule françois : L’expression Hercule français est un outil de propagande de la monarchie française. « Dépeindre le roi sous les traits de l’Hercule gaulois, c’est suggérer que ses sujets lui obéissent non pas contraints par la violence, mais conquis par son savoir et son éloquence ; c’est exalter leur capacité à communiquer avec lui dans l’amour d’une culture dont il est le dispensateur suprême »1.

immarcessible : du latin immarcescibilis, qui ne flétrit pas.

(la course) isnelle des Dains : la course rapide des daims.

inexcrutables : sans torture, sans souffrance.

influences : actions bonnes ou néfastes des astres sur la santé et la vie des hommes.

legation : mission.

lettre close : document officiel émis pour transmettre les volontés du roi à ses agents (officiers, compagnies, corps, juridiction) et à ses villes.

los : louange.

loz : sort, fortune.

mandille, mandil : casque généralement porté par les laquais.

maladerie : infirmerie, hôpital pour personnes atteintes de lèpre.

maladie sydérée : due à l’influence maligne des astres.

manutention : action par laquelle on conserve en même état quelque chose.

massier : celui qui porte une masse. Quand le recteur marche, il est précédé de ses bedeaux ou massiers.

mastin : personne détestable.

mignard : le mot signifie joli, mignon, délicat, agréable.

morions : casque que portent les arquebusiers. Ce casque est à crête continue, aux bords relevés devant et derrière, sans couvre-nuque, ni visière.

mussé : caché, dissimulé.

nertes : synonyme de myrte.

nielle : c’est une petite pluie froide qui tombe en menus grêlons.

noues d’eau dormante : plaines marécageuses.

4

394

oculées : perspicace (latinisme).

ost des gregois : armée grecque.

paction : clause d’un contrat ou d’un traité.

pagadour : chef de soldats mercenaires, condottiere.

pancarte : affiche qu’on met à la porte des bureaux de douanes et autres lieux où on lève des impositions sur diverses marchandises, qui contient la taxe qui en est faite, et qu’on doit payer.

paranymphe : fille ou garçon d’honneur, compagnon, partisan ou, à l’université, personne recommandant un futur docteur.

pannée : la partie la plus basse d’un manteau.

panonceaux : petit pennon, girouette, affiche aux armes du roi mise à la porte lors d’une saisie.

parthezane : dard, dardelle, javelot.

patenotres : au pluriel, se dit d’un chapelet et des grains qui le composent, parce qu’il sert à répéter plusieurs fois ce pater noster.

(carré) perspectif : (dans un tableau de peinture) représentation d’un carré en perspective.

pentaure : il s’agit probablement de la vraie opale (paederos) dont « l’éclat a un état continuellement changeant ; elle le diffuse avec plus d’intensité, tantôt d’ici, tantôt de là, et son éclat lumineux inonde les doigts »1.

petulance : insolence, effronterie.

piaffe : ostentation de luxe, d’honneurs.

picotins : mesures d’avoine pour les chevaux.

picque de Biscaye : arme utilisée dans l’infanterie pour arrêter les cavaliers.

pluviaux : chappes ou manteaux que les ecclésiastiques et les religieux portaient à la campagne pour se protéger de la pluie.

[petits] populos : petits enfants potelés.

port-espée : sorte de tissu dans lequel on met l’épée lorsqu’on la porte.

portraicture : forme, disposition.

pour mon regard : quant à moi.

priseur : fonctionnaire ou officiel qui met le prix aux marchandises par autorité de justice.

profligateur : destructeur, dissipateur (latinisme).

propugnateur : le défenseur (latinisme).

quarreau : coussin de forme carrée.

quennetille ou canetille : petite tresse qui sert à broder un habit.

quenne : cruche, urne.

ramantevoir : se souvenir, rappeler, évoquer.

rassaut (du verbe rassaillir) : attaquer, assaillir de nouveau.

reaux : commandants de la galère royale.

rebras : rebord, repli d’un habit.

regale : instrument composé de plusieurs bâtons enfilés ensemble, et séparés par des grains de chapelet, qui rend une agréable harmonie. On l’appelait aussi claque-bois.

régent : c’est un professeur public des arts ou des sciences. L’université est composée de docteurs, de professeurs et de régents.

robbon : sorte de manteau.

roquet : rochet.

rouquet : sorte de tunique qui se porte sur la robe du cardinal. C’est un surplis.

rudente : terme d’architecture, qui se dit des colonnes cannelées qui sont remplies par le bas d’une figure de bâton ou d’un câble.

5

395

sagontine : de Sagonte à l’origine de la deuxième guerre punique. Ce terme désigne la famine.

sape : destruction des murailles des assiégés par des machines de guerre.

scabeau : escabeau, escabelle.

scopetterie : escoupetterie, décharge de plusieurs escopettes (sorte d’arquebuse).

seigneurerie des paraiges : groupe de plusieurs familles « qui se considéraient comme égales (paires, paraiges), où la transmission des noms, des biens, le rôle respectif des pères et des mères répondaient à des règles précises et particulières qui font un des charmes et une des difficultés du droit messin, et l’originalité des patriciens »1.

sergent royal à masse : officier qui porte le bâton garni d’argent qu’on porte dans des cérémonies.

simaize : symaise ou cimaise, sorte de vase, de pot pour contenir du vin.

sode : terme d’architecture qui signifie une face carrée, « peinte de pierre de mixture ».

tabus, tabut : vacarme, tumulte.

tailler de la besogne à quelqu’un : au sens propre, cette expression signifie donner du travail ; au sens figuré, elle veut dire susciter bien des affaires.

tanné : brun.

toques : coiffures de velours.

vendiquer (se) : s’attribuer, prendre pour soi.

vergettes : petites baguettes.

visiteur : officiel chargé d’inspecter les marchandises.

6

[1] Charles Abel, « Séjour de Charles IX à Metz », Abel Mélanges, Imprimerie impériale, 1865, 1re partie, p. 9.

[2] Estelle Jeangrand, Le Château de Dijon, de la forteresse royale au château des gendarmes, Dijon, Éditions de l’Armançon et Éditions du Murmure, 2007, p. 28.

[3] Charles Cuissard, Étude sur le commerce et l’industrie à Orléans avant 1789, Marseille, Laffitte Reprints, 1981, p. 111 à 113.

[4]Arlette Jouanna et al., « Hercule gaulois », La France de la Renaissance. Histoire et dictionnaire, Paris, R. Laffont, 2001, p. 872.

[5] Pline, Histoire naturelle, 37, 83-84.

[6] M. Parisse, « Metz dans l’église impériale », Histoire de Metz, sous la dir. de F.-Y. Le Moigne, Toulouse, Privat, 1986, p. 130.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 22/26 Suivant