Aller au contenu

Glossaire

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0260-9
  • ISSN: 2417-6400
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-2916-3.p.0323
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 19/04/2011
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
323 GLOSSAIRE

Abîmer (s*)  : sombrer dans les abîmes, englou¬
tir (terme de lexique élevé).
Absolu, absolument  : impérieux, qui tient du
maître ; impérieusement, sans admettre
de résistance.
Académie  : école où les jeunes nobles appre¬
naient l'escrime, l'équitation, la danse, et
tous les arts nécessaires à un aristocrate.
Achalander  : faire venir la clientèle.
Accommodé  : qui a du bien, de la fortune ;
réconcilié.
Accostant  : qui lie facilement conversation.
Admiration  : étonnement, stupéfaction.
Adonner (s')  : prendre ses habitudes en un
lieu, hanter
Affidé  : personne en qui l'on se fie.
Ais  : planche.
Ajuster (s')  : se parer, s'embellir.
Aller après (partir après)  : suivre.
Allonger (s')  : terme d'escrime  : se tendre,
tendre le bras.
Amasser  : ramasser.
Ame damnée  : homme en proie aux souf¬
frances de l'enfer (par métaphore).
Amender  : diminuer de prix.
Antique (à 1')  : à l'ancienne.
Apparence  : ce qui est raisonnable ; ce qui
est vraisemblable.
Appareil  : pompe, cortège solennel.
Arabe (faire payer en arabe)  : avare, vendant
fort cher ses marchandises.
Arder  : brûler (archaïsme, normal dans une
formule toute faite).
Ardillon  : petite pointe de métal qui sert à
arrêter une boucle.
Arquebuse  : sorte d'arme à feu.
Arrêter  : réserver, louer (pour telle ou telle
somme).
Articles  : clauses d'un contrat (de mariage).

Assassiner (assassinat)  : maltraiter, attaquer, et
éventuellement tuer, quelqu'un « deguet-
apens et avec avantage  » (Fur.) ; employé
aussi par métaphore.
Assemblée  : réunion, ensemble de personnes
réunies en un même lieu.
Assignation  : avis à comparaître (terme juri¬
dique) ; rendez-vous ; combat assigné  :
duel.
Attenter  : tenter, entreprendre.
Aussitôt (que)  : aussi aisément, aussi volon¬
tiers (que).
Avantage  : prendre de l'avantage, pour un
cavalier, c'est se servir d'un marchepied,
ou d'un écuyer, pour s'aider à monter
à cheval.
Avoir affaire de  : avoir besoin de.
Badineries  : plaisanteries, choses enjouées,
sottises.
Baguenauder  : faire le badaud, s'amuser à des
choses inutiles.
Baladin  : danseur, mais surtout farceur,
bouffon.
Bandoulier  : voleur de grand chemin, bandit.
Bandoulière  : bande de cuir qui croise le
baudrier (qui porte l'épée), pour porter
une arme à feu, et ses munitions.
Barbe (cheval)  : race de cheval originaire
d'Afrique du Nord.
Barbier  : «  on dit proverbialement, Glorieux
comme un barbier  » (Fur.).
Bateleur  : comédien de bas étage, farceur (dit
par mépris).
Battre un grand pays  : faire beaucoup de
chemin (au propre ou au figuré).
Bénéfices  : revenus d'Église.
Bénévole  : Trévoux souligne qu'au sens de
bienveillant, «  il ne se dit qu'en badinant  ».

324 LE ROMAN COMIQUE

Besoin (au)  : au moment nécessaire.
Blanc (se faire blanc de)  : «  on dit, qu'un
homme se fait tout blanc de son épée,
pour dire, qu'il se promet de faire bien des
choses, où souvent il ne peut pas réussir  »
(Fur.) ; le blanc  : le centre d'une cible.
Bouquin  : vieux bouc. Par métaphore, vieil
homme débauché (très péjoratif).
Bourgmestre  : ne s'applique en principe qu'aux
premiers magistrats des villes de Flandre ;
par plaisanterie donc pour désigner les
notables du Mans.
Bourrelé  : tourmenté, qui se sent coupable.
Bourson  : petite poche attachée à la ceinture.
Brancard  : «  espèce de grande civière avec
des cerceaux en berceau, qu'on garnit de
matelas et de couvertures, qui est portée
sur des mulets comme une litière  » (Fur.).
Branle  : mouvement ; branler  : remuer, se
mouvoir.
Brave  : tueur, homme de main, spadassin ;
en adj.  : bien habillé, élégant ; bravoure  :
recherche dans la parure.
Bride (rendre la)  : relâcher le tension des rênes.
Broderie  : habit brodé.
Broncher (d'où bronchade)  : faire un faux pas
(terme du vocabulaire équestre).
Brouiller  : «  gâter du papier en faisant des
écritures inutiles, ou de méchants livres  »
(Fur.).
Brute (animal, bête)  : ruminant ; par oppo¬
sition à l'animal raisonnable, c'est-à-dire
l'homme. Un brutal est un homme qui
se conduit comme une bête.
Buse  : « morceau de bois, d'ivoire, ou de
baleine, que les femmes mettent dans
les corps de jupe [corsets] pour se tenir
droites  » (Fur.).
Cabale (bonne)  : société d'amis, réunis pour
se divertir ou étudier.
Cabane  : bateau à fond plat et couvert, dont
on se servait notamment pour descendre
(«  baisser  ») la Loire.
Cajolerie  : flatteries pour gagner l'amitié de
quelqu'un (Trévoux).
Canaille  : gens de la plus basse condition.
Caresser (se)  : (se) donner des témoignages
d'amitié (caresses).

Carogne  : injure adressée à une femme.
Carreaux  : coussins.
Carrière  : parcours, course ; lieu où avaient
lieu les tournois.
Carte  : carton.
Casaque  : manteau court à manches, utile aux
«  gens de cheval  » (Fur.), en particulier
aux mousquetaires. Certains hommes
d'armes (la maréchaussée, les archers)
portaient casaque rouge.
Cassolette  : on y fait brûler des parfums.
Céans  : ici, dans ces lieux.
Cependant  : pendant ce temps ; cependant
que  : pendant que.
Chagrin (adj.)  : triste.
Chambre garnie  : ce qu'on appellerait
aujourd'hui un meublé.
Champion  : homme de guerre qui soutient un
parti contre un autre (terme de tournoi).
Chapitre  : réunion annuelle des abbés d'un
même ordre ; toute assemblée.
Charivari  : chahut traditionnel qui sanctionne
un mariage mal assorti.
Chartreuse (à la)  : en silence (les chartreux
faisant vœu de silence).
Chasse-chien  : bedeau (dit aussi chasse-
coquin) chargé de chasser des églises les
animaux domestiques et les mendiants.
Chausses, ou haut de chausses  : « partie
inférieure de l'habit d'un homme, qui
lui couvre les fesses, le ventre et les
cuisses  » (Fur.) ; chausses troussées à bas
d'attaches  : «  Bas d'attache, sont ceux
qu'on attache au haut-de-chausses avec
des rubans, ou des aiguillettes » (Fur.);
chausses de page  : chausses courtes, ser¬
rées et plissées, réservées aux jeunes gens.
Chef (de son)  : de lui-même, de sa propre
autorité.
Chemin battu  : chemin marqué, fréquenté.
Chevron  : poutre.
Chirurgien  : désigne alors plutôt un infirmier ;
grade inférieur à celui des médecins.
Cholera morbus  : violente diarrhée, accompa¬
gnée de vomissements.
Choquer  : heurter avec violence.
Chronologiste  : sorte d'historien, qui établit
des chronologies.
Civilité (faire)  : remercier, se montrer poli.

325 325

Coche  : grand carrosse servant de transport
public.
Colère  : coléreux (nom employé comme
adjectif).
Collation  : faculté de conférer un bénéfice
ecclésiastique ; goûter, petit repas.
Collet  : grand col, pièce d'étoffe (souvent ornée
de dentelle) que les hommes se mettent
autour du cou et sur les épaules.
Combat de barrière  : joute opposant dans les
tournois deux cavaliers de part et d'autre
d'une palissade.
Combat assigné  : qui a lieu à la suite d'un
défi, ou un cartel (provocation à un duel).
Comédie  : pièce de théâtre (qu'elle soit
comique ou tragique). Aller à la comédie,
avoir la comédie, entendre la comédie  :
assister à une représentation ; faire la
comédie  : devenir comédien ; jouer la
comédie  : donner une représentation
théâtrale.
Comique  : qui a rapport avec le fait de jouer
la comédie, d'être un comédien.
Commanderie  : revenu, bénéfice qui appar¬
tient aux ordres religieux militaires.
Comme  : en tant que.
Commerce  : relation.
Commode  : accommodant, complaisant.
Communes  : peuple de la campagne.
Compagnie  : groupe, ensemble de gens.
Compassé  : réglé, mesuré.
Compliment  : paroles de politesse.
Composer  : régler ses actions, son visage ;
faire l'hypocrite.
Compter  : payer sa note.
Condition (homme de, fille de)  : de noble
origine (voir «  de qualité  ») ; chercher
condition (pour un domestique)  : cher¬
cher une place.
Conduite  : art de bien se conduire, sagesse.
Confondre  : troubler, mettre en désordre.
Connaître  : comprendre ; connaissance  : juge¬
ment, capacité de raisonner.
Conscience (en)  : sincèrement, franchement.
Conséquence  : importance.
Constamment  : avec constance.
Consulter  : être irrésolu, incertain.
Contrefaire  : imiter, faire semblant.

Convaincu (être)  : être reconnu ou déclaré
coupable.
Convoler  : «  il se dit des veuves qui se rema¬
rient  » (Fur.).
Coquin  : gueux, homme de basse naissance.
Corbillon  : petite corbeille (où on mettait les
balles du jeu de paume).
Cornette  : coiffure de femme en déshabillé.
Côte de saint Louis (sortir de la)  : s'imaginer
une origine prestigieuse, se comporter en
grand seigneur (expression populaire).
Couchée  : étape pour la nuit.
Couler  : faire passer, faire glisser avec adresse
quelque chose à quelqu'un  ; se couler  :
se glisser.
Courage  : souvent synonyme de cœur (au
sens métaphorique  : rire de bon cœur,
être courageux.. .)·
Courante  : sorte de danse.
Coureur de grands chemins  : bandit, brigand.
Courre  : doublet (archaïque) de courir ; courir
(ou courre) le cerf  : chasser le cerf à cheval.
Cours  : lieu de promenade ; laisser prendre
cours  : laisser s'exprimer, s'évacuer (terme
de médecine).
Course de bague (courir la bague)  : exercice
équestre où il s'agissait de passer sa lance
dans un anneau, sur un cheval lancé au
galop ; course de barrière  : jeux entre
cavaliers dans une enceinte de bois ; faire
la course  : être corsaire, s'attaquer aux
navires ennemis.
Coûter bon  : coûter cher.
Croupade  : saut de cheval, pattes avant et
arrière repliées.

I L<i CnMifkiiie

326 LE ROMAN COMIQUE

Croupière  : «  Longe de cuir qui passe au-des¬
sous de la queue du cheval, ou autre bête
de monture, qui s'attache à la selle pour
la tenir en état  » (Trévoux).
Cru  : «  se dit figurément en choses morales,
des paroles ou des actions, qu'on dit ou
qu'on fait à quelqu'un sans y donner
quelque préparation, quelque adoucis¬
sement qui en ôtent ce qu'il y a de rude
ou de choquant  » ; à cru  : sans selle (pour
un cavalier), ou sans bas (être botté à cru).
D'abord  : dès l'abord, tout de suite.
Débauche (faire la)  : excès (en matière de nour¬
riture, de boisson, de relations sexuelles).
Déchet  : perte de prix, de valeur.
Déchirer  : médire de.
Décramponner  : fabrication métaphorique
de Scarron.
Défaire (se)  : (se) troubler, (faire) perdre
contenance, (se) déconcerter ; battre,
mettre en pièces.
Déférer à  : respecter, se soumettre par défé¬
rence à.
Défrayer  : payer les frais engagés par
quelqu'un.
Degré  : escalier ; marche d'escalier.
Délié  : délicat, adroit.
Demeurer (en - là)  : en rester là, s'en satisfaire.
Demoiselle  : le terme est très ambigu. Selon
Furetière, il désigne aussi bien la «  femme
ou fille d'un gentilhomme  » que toute fille
bourgeoise non mariée ; il se dit même
«  ironiquement et en mauvaise part  » des
«  femmes de mauvaise vie  ».
Déparler  : cesser de parler. Il relève du style
familier.
Déprendre (se)  : détacher, séparer (se).
Désastreux  : «  vieux mot, qui signifiait autre¬
fois infortuné, malheureux » (Fur.).
Dessus (voix de)  : voix de soprano (voir voix
de taille).
Détester  : critiquer, condamner.
Devant (de, que)  : avant (de, que).
Dévoyé (être)  : avoir la diarrhée.
Diligence  : rapidité et soin à accomplir
quelque chose ; diligemment  : rapide¬
ment ; faire diligence  : être rapide.

Dîner  : repas de midi (d'où après-dîner  :
après-midi).
Dire (ce n'est pas à)  : cela ne veut pas dire.
Discret  : avisé, prudent, sage.
Disgrâce  : malheur, accident, infortune.
Disposition  : aptitude, capacité à faire quelque
chose.
Donner dans la vue  : être remarqué ; donner
dans les yeux  : impressionner.
Dragée  : petit plomb de chasse.
Drille  : ancien militaire, soldat réformé.
Drôle (sub.)  : homme plaisant, gaillard, ama¬
teur de débauches (physiques et verbales).
Ébouffer (s') de rire  : rire aux éclats (archaïsme).
Écaché  : écrasé, aplati.
Échine  : dos.
Éclaircissement  : explication brutale, violente ;
éclaircir  : informer, expliquer.
Éclairer  : espionner, surveiller.
Écurer  : nettoyer, récurer.
Écuyer (ou meneur)  : domestique qui accom¬
pagne une dame de condition pour lui
tenir la main et l'aider à marcher  ; cavalier,
apte à monter à cheval.
Empêché  : être empêché à  : être occupé à;
être empêché (après)  : être embarrassé,
rencontrer des obstacles (avec).
Emplâtre  : morceau de toile ou de cuir que l'on
enduit de diverses drogues pour soigner
une partie du corps malade.
Enclouure  : blessure faite par les clous au
pied du cheval ; par métaphore, en style
familier, empêchement, obstacle.
Endémené  : qui semble être possédé du démon
(archaïsme).
Enfiler (un chemin)  : prendre un chemin.
Enseigne  : signe de reconnaissance ; à
fausses enseignes  : sur de faux indices,
faussement.
Ensevelir  : envelopper du linceul.
Entendre (s*)  : vouloir dire ; entendre à  : prêter
l'oreille à, accepter d'écouter.
Entretenir  : amuser, divertir par des
conversations.
Entreprise  : violence, attaque.
Envisager  : regarder en face, au visage.
Envoyer après  : envoyer chercher.

327 327

Équipage  : ce qui est nécessaire pour voyager,
équipement.
Esprits  : «  en termes de Médecine, se dit des
atomes légers et volatils, qui sont les
parties les plus subtiles des corps, qui
leur donnent le mouvement, et qui sont
moyens entre le corps et les facultés de
l'âme, qui lui servent à faire toutes ses
opérations  » (Fur.).
Estafier  : valet qui suit un homme à cheval.
Estomac  : poitrine.
Estrade  : on y place de façon surélevée les
hôtes d'honneur, soit sur des fauteuils,
soit sur des coussins.
Estramaçon  : coup du plat de l'épée
(l'estramaçon est une lourde épée à deux
tranchants).
État (faire état de)  : projeter de, avoir
l'intention de.
Étonné  : stupéfait (comme frappé par le
tonnerre).
Étrangement  : extrêmement, excessivement.
Étrécir  : rétrécir.
Évertuer (s*)  : s'efforcer de faire quelque chose,
se donner du courage.
Exagérer  : louer hyperboliquement.
Excéder  : battre (terme judiciaire).
Exécrable  : qu'on doit avoir en horreur.
Exécuter (faire)  : faire saisir par huissier.
Exhortation  : petit sermon.
Fabuleux  : inventé, sans vraisemblance.
Faire à deux fois  : s'y reprendre à deux fois.
Faire de la mère affligée  : faire semblant d'être
une mère affligée.
Faire l'entendu  : faire le compétent, l'habile.
Faire quartier à  : épargner.
Faire raison  : boire à la santé de quelqu'un
quand on vous y invite.
Faquin  : portefaix.
Ferrer la mule  : se dit des domestiques qui
volent leur maître sur les sommes qu'on
leur confie pour le ménage.
Fête (se faire de)  : participer, prendre sa part
(sans y avoir été appelé) ; faire fête de  :
donner des espérances.
Feu saint Antoine  : appelé aussi mal des
ardents, il s'agit d'une terrible maladie
provoquée par l'ergot du seigle.

Feu saint Elme  : phénomène électrique, qui
produit des étincelles sur les navires après
une tempête.
Finesse  : ruse, tromperie.
Foi (aller sur sa bonne foi, laisser sur sa bonne
foi)  : «  liberté qu'on donne à quelqu'un
de se conduire à sa volonté, d'agir à sa
fantaisie  » (Richelet). La foi donnée  : la
promesse, le serment.
Force (d'une grande, de grande)  : beaucoup.
Fortune  : sort.
Foule (à la)  : en foule.
Fouler  : presser ; salir ; blesser.
Fourbe  : n. f., ruse, tromperie ; adj., trompeur.
Fourchette  : sorte de bâton fourchu qui servait
à soutenir le long canon des fusils (ou
mousquets) pour rendre le tir plus sûr.
Fourrer  : faire entrer (sans connotation basse).
Frénésie  : folie accompagnée d'accès de fièvre.
Frotter (se faire)  : se faire nettoyer après avoir
sué pendant la partie de jeu de paume.
Fusilier  : soldat armé d'un fusil, «  longue
arme à feu » (Fur.).
Gageure  : pari.
Gagner au pied, gagner pays  : s'enfuir,
s'éloigner, prendre le large.
Galanterie  : art de se comporter avec les
dames ; relation amoureuse (en bonne
ou mauvaise part) ; cadeau offert à une
dame (sérénade, repas, divertissement...).
D'où galant(e)  : amoureux, ou capable
d'être d'aimé, élégant  ; galantiser  : faire
le galant, courtiser.
Galimatias  : discours embrouillé, confus.
Galiote  : petite galère rapide, souvent utilisée
par les pirates.
Garde-robe  : petite pièce, annexe à la chambre,
qui sert à ranger les vêtements.
Gardes (s'en donner jusqu'aux)  : jusqu'à être
complètement gavé et/ou ivre (y compris
en un sens métaphorique).
Gâter  : mettre à mal, abîmer ; corrompre
le goût.
Géhenner  : tourmenter, torturer (archaïsme).
Gendarme  : homme armé à cheval.
Gens  : domestiques ; gens de pied  : piétons.
Glorieux  : fier, vaniteux; mauvaise gloire  :
orgueil mal placé, vanité.

328 LE ROMAN COMIQUE

Godelureau  : jeune fat, qui se pique de
bonnes fortunes féminines (le terme est
burlesque).
Godenot  : sorte de marionnette grossière.
Gourmer (se)  : (se) battre à coups de poing
(terme populaire).
Gracieuzeux  : fabrication burlesque de
Scarron, combinaison probable de «  gra¬
cieux  » et du gracioso de la comédie espa¬
gnole, lequel précisément ne l'est pas
(valet bouffon).
Gras (parler)  : prononciation affectée des -r
(grasseyer).
Gravelle  : maladie qui entraîne la formation
de calculs dans les reins.
Grimace  : feinte, faux-semblant.
Grisette  : petite étoffe grise, réservée norma¬
lement aux femmes du commun.
Gros  : ensemble de la troupe.
Guerre (petite)  : maraudage, chapardage ;
faire la guerre à quelqu'un  : lui reprocher
quelque chose par raillerie.
Guinder (se)  : se hisser.
Habillement de tête  : ne se dit que des casques
des chevaliers.
Habitudes  : relations, personnes que l'on
fréquente.
Hanter  : fréquenter habituellement.
Haquenée  : cheval plutôt réservé aux femmes,
et qui va l'amble (qui avance ensemble
les deux jambes du même côté).
Hardes  : habits (sans valeur péjorative).
Haridelle  : mauvais cheval.
Harper (se)  : se quereller de façon basse, en
joignant le geste à la parole (archaïsme).
Hasarder  : tenter, essayer, prendre des risques
(hasardeux  : qui prend des risques) ; hasar¬
der de  : risquer de.
Hâter d'aller  : presser, contraindre à se
dépêcher.
Homme de pied  : domestique qui marche à
côté du cheval; fantassin.
Houssine  : branche de houx.
Hyménée  : mariage (en langage noble).
Incessamment  : sans discontinuer, sans cesse.
Inclination  : goût, tendance; sentiment
amoureux.

Incommoder  : gêner, ennuyer.
Information  : au sens judiciaire du terme  :
enquête.
Inquiété  : préoccupé.
Instance  : insistance.
Intelligence  : compréhension ; relations ami¬
cales entre deux personnes.
Jalousie  : volet de bois comportant des jours,
et permettant de voir sans être vu.
Journée  : trajet (ou travail) qu'on a accompli
en une journée.
Jurer comme un homme qui perd  : avec beau¬
coup de vigueur.
Jusque-là  : jusqu'à ce moment-là.
Lâcher le pied  : reculer.
Laisser (ne pas - de)  : faire malgré tout.
Lésine  : avarice.
Leste  : richement vêtu.
Lettre de change  : créance ouverte chez un
banquier.
Lieutenant de prévôt  : of&cier chargé de faire
régner l'ordre et d'assister la justice.
Limier  : gros chien de chasse.
Livrée  : écharpe aux couleurs de sa dame
que le chevalier porte dans un tournoi.
Loi  : foi catholique.
Lors  : alors.
Louage  : loyer.
Magister  : maître d'école  ; il enseigne à lire,
et assiste le curé dans les villages.
Magnifique  : qui a de l'éclat, de la grandeur.
Maison  : ensemble de gens liés par des relations
familiales (y compris les domestiques).
Malévole  : antithèse burlesque de bénévole qui
semble bien avoir été créée par Scarron
(Trévoux).
Malpropre  : peu soigné de sa personne.
Maltôte  : sorte d'impôt, jugé illégitime par
le peuple.
Maltôtier  : collecteur d'impôts extraordi¬
naires, particulièrement impopulaires.
Maltraiter  : réprimander, rudoyer (en paroles
ou en gestes).
Manchette  : ornement de toile (éventuellement
de dentelle) du bas de la manche.

329 329

Mander  : faire savoir (par lettre) ; envoyer
chercher.
Mante  : grand voile noir.
Marchander  : être irrésolu, hésiter.
Marquer  : indiquer.
Mascarade  : personne masquée.
Matin  : gros chien de garde.
Matras  : bouteille de verre à long col servant
aux chimistes.
Méchant  : de mauvaise qualité.
Mémoires (m.)  : toute trace écrite de quelque
événement, particulier ou public.
Mère  : matrice ; mal de mère  : menstrues,
règles.
Merveille  : chose incroyable, surprenante.
Messager  : «  signifie aussi celui qui est commis
pour porter les hardes et les lettres des
particuliers  » (Fur.).
Mestre de camp  : chef d'un régiment de
cavalerie.
Mesure (être en)  : terme d'escrime  : être
à bonne distance ; «  on appelle bonne
mesure, ce qu'on donne pour le par-dessus
au-delà de la mesure réglée  » (Fur.).
Mettre aux bonnes grâces  : rendre favorable.
Mettre en lumière  : faire paraître, éditer.
Mithridate  : remède contre les poisons, mais
aussi drogue, panacée, vendues par les
charlatans.
Morfondre (se)  : mourir de froid, avoir froid.
Morisque  : more, ou maure, c'est-à-dire
d'origine arabe.
Mouche à miel  : abeille.
Mouchoir (de cou)  : linge (souvent orné de
dentelle) dont les femmes se servent pour
cacher et parer leur gorge.
Musique  : ensemble des musiciens qui chan¬
tent/jouent ensemble.
Nécessité  : besoin, pauvreté; de nécessité  :
nécessairement.
Né à  : doué pour.
Ne pas en avoir pour un  : ne pas en manquer.
Noise  : querelle de bas étage.
Nues  : être sur les, au-dessus des nues (nuages),
c'est avoir «  surmonté quelque grand obs¬
tacle », être «  bien dans sa fortune ou
dans ses affaires  » (Fur.).

Obliger (quelqu'un)  : être poli, courtois envers
quelqu'un.
Office  : service.
Officier  : celui qui exerce une charge ; cela
peut être aussi des domestiques (de rang
élevé) ; officieux  : serviable.
Opérateur  : vendeur ambulant de drogues,
arracheur de dents, souvent un peu
homme de spectacle aussi.
Ordinaire  : façon quotidienne de prendre
ses repas.
Osselets (avoir les)  : équivalent des menottes  :
cordes enfermant les poignets, et fermées
grâce à un os de mouton, d'où leur nom.
Outre  : au-delà de, en plus de ; aller outre,
passer outre  : continuer, aller au-delà ;
outre que  : en outre, en plus.
Page  : jeune garçon qui est mis au service
d'un noble de rang plus élevé que lui,
pour y parfaire son éducation.
Pâmoison  : évanouissement (se pâmer).
Panique  : qualifie une peur sans sujet, sans
raison.
Parole  : donner parole  : promettre ; prendre
parole  : recueillir l'assurance, la promesse.
Parti  : résolution, décision ; prendre parti  : se
séparer du groupe ; prendre parti dans un
groupe  : participer à ses activités ; dans
une troupe de comédiens  : s'y joindre,
pour partager la recette.
Particulariser  : raconter les menues circons¬
tances d'une affaire.
Particulièrement  : intimement, en son
particulier.
Partie  : complot qu'on fait pour perdre
quelqu'un  ; en bonne part  : rendez-vous
collectif pour un divertissement ; adver¬
saire dans une accusation, un procès ;
rechercher d'accord les parties  : chercher
un accord entre les plaignants dans un
procès.
Partisan  : financier qui avance au roi les reve¬
nus des impôts, et qui se charge de leur
recouvrement (en se servant au passage).
Pas  : passage.
Passer (se)  : se flétrir, se faner.
Patiner, patineur  : «  On dit aussi, qu'on patine
une femme, quand on lui manie les bras,

330 LE ROMAN COMIQUE

le sein, etc. Il n'y a que les paysannes &
les servantes qui se laissent patiner. Ce
n'est point la mode de patiner parmi le
beau monde  » (Fur.).
Pédale d'orgue  : gros tuyau d'orgue, rendant
un son grave et soutenu.
Peine (à)  : avec peine, difficilement ; être en
peine de  : chercher.
Pelu  : poilu (forme archaïque).
Penchant  : pente.
Pendard  : bon à pendre.
Penser (faire)  : être prêt à faire, près de faire.
Péril (au - de)  : au risque de.
Pertuisane  : sorte de hallebarde.
Pied (mettre le - en faute)  : broncher,
trébucher.
Piqué (être)  : être frappé, excité, voire vexé.
Piller (se)  : se mordre.
Piquer (un cheval)  : le faire avancer avec les
éperons.
Plomb (à)  : tout droit, verticalement.
Pochette  : petite poche.
Portefeuille  : porte-documents.
Possible (adv.)  : peut-être.
Poste (prendre la)  : louer un cheval, qu'on
change de relais en relais.
Poulet  : lettre amoureuse.
Pousser  : obliger à fuir, à reculer.
Pratique  : client, clientèle.
Précipiter  : faire quelque chose trop
rapidement.
Prendre en queue  : attaquer l'arrière-garde
(terme militaire).
Présent (esprit)  : rapide, vif.
Presse  : foule.
Prétendu  : faux, illégitime.
Prêtre indigne  : formule de modestie de ceux
qui ont été sacrés prêtres.
Prévenir  : occuper l'esprit en premier.
Prévôt  : officier en charge de la justice (voir
sénéchal).
Prix (pour prix)  : «  Adv. qui se dit en
comparant la valeur d'une chose à une
autre  » (Fur.).
Proboscide  : terme de blason  : trompe de
l'éléphant.
Prochain  : proche (adj.).
Profiter (faire)  : produire du profit, faire
fructifier.

Prône  : sermon, discours ennuyeux.
Protester  : promettre, assurer.
Publier (qqn)  : lui faire la réputation de.
Pudicité  : chasteté.
Qu'ainsi ne soit  : forme de liaison, valant à
peu près «  en tout cas  ».
Qualité (dame de)  : (femme) de statut
aristocratique.
Quand bien  : quand bien même
Quartier  : lieu où sont logées des troupes.
Quérir  : chercher (d'où quête).
Quitter sa part  : laisser, abandonner sa part.
Racquitter (se)  : réparer une perte, regagner
ce qu'on a perdu (terme de jeu).
Rafraîchir (se, pour un navire)  : se ravitailler
(notamment en eau douce).
Ragot  : «  On l'a dit [...} autrefois des hommes,
quand ils étaient nains, engoncés et tra¬
pus.  » (Fur.)
Raison (ce n'est pas la)  : ce n'est pas raison¬
nable ; se faire raison de  : se venger (en
duel).
Rebuter  : rejeter, refuser.
Rechercher d'accord  : voir partie.
Réciter  : citer, dire un texte, jouer la comédie.
Reconnaître (se)  : se ressaisir.
Recors  : garde, sous-officier.
Refrogné  : renfrogné.
Régaler  : faire des présents (notamment dans
le cadre d'une cour amoureuse).
Relation  : récit.
Remener  : raccompagner, ramener.
Rencontre  : occasion, hasard.
Renégat  : celui qui a renié la religion chré¬
tienne (en devenant musulman).
Rentraire  : recoudre de façon à rendre la cou¬
ture aussi peu visible que possible.
Renvier  : renchérir.
Répandre (se)  : tomber par terre.
Repartir  : répliquer.
Réplétion  : abondance dangereuse, voire indi¬
gestion (terme médical).
Répondre (à, sur)  : donner sur.
Reprendre (se)  : recommencer le combat.
Représenter  : jouer la comédie ; représenter
quelque chose à quelqu'un  : tâcher de le
persuader de quelque chose.

331 331

Reprises (à)  : de temps en temps.
Réprouvé  : qui n'est pas au nombre des élus
(terme de religion).
Résigner  : céder (ne s'emploie normalement
que lorsqu'un ecclésiastique renonce à un
bénéfice ; l'emploi est donc burlesque).
Résolution  : esprit de décision, volonté.
Ressentiment (ressentir)  : éprouver un senti¬
ment en retour (positif ou négatif).
Reste de notre écu (le)  : on le dit «  de ceux
qui surviennent en une compagnie, &
qu'on n'attendait pas  » (Fur.).
Retenir  : prendre à son service (un domes¬
tique) ; louer (une chambre).
Rétrogradation  : «  mouvement apparent des
planètes quand elles semblent reculer au
lieu d'avancer  » (Fur.).
Reverdir (laisser pour)  : abandonner quelqu'un,
le laisser attendre (pop.).
Rhabillé  : raccommodé.
Risible  : capable de rire.
Rodomontade  : vanterie, fanfaronnade (d'après
le nom d'un personnage de l'Arioste).
Rompre le dé  : interrompre quelqu'un, lui
couper la parole.
Ruelle  : espace entre le lit et le mur ; alcôve.
Rumeur  : bruit, querelle.
Saccade  : «  C'est une secousse violente que le
cavalier donne au cheval, en tirant tout à
coup les rênes de la bride, quand le cheval
pèse à la main  : ce qui est une espèce de
châtiment, dont il faut user rarement, de
peur de gâter la bouche du cheval  » (Fur.).
Secret  : discret.
Seing  : signature.
Sénéchal  : officier en charge de la justice dans
une province (voir prévôt).
Séparer (se)  : se retirer, s'éloigner.
Sergent  : sorte d'huissier de justice.
Servir  : être domestique ; rendre service à
quelqu'un.
Signaler (se)  : rendre remarquable et célèbre ;
signalé  : important, remarquable.
Solide (aller au)  : aller à l'essentiel.
Souffert (être)  : être accepté, supporté (souf¬
frir  : supporter, admettre).
Soumission  : démonstration d'humilité.
Succès  : résultat (bon ou mauvais).

Succulent  : qui a beaucoup de suc.
Suite  : personnes qui accompagnent un
homme (ou une femme) de condition.
Sujet (en avoir sujet)  : avoir ses raisons pour.
Supposé  : faux, factice ; supposition  :
substitution.
Taille (chanter une)  : voix intermédiaire
d'homme, entre la voix de basse et la
voix de «  dessus  » ; configuration générale
du corps.
Tapabor  : bonnet à l'anglaise dont on peut
rabattre les bords sur les épaules.
Tantôt  : proximité chronologique, soit vers
l'avenir (bientôt), soit vers le passé (il
y a peu).
Tant y a que  : pour conclure.
Tel quel  : plus mauvais que bon ; expression
qui marque le mépris.
Tempérament  : adoucissement, modération.
Tenir (sur les fonds baptismaux)  : servir de
parrain, ou de marraine.
Teston  : ancienne monnaie, de peu de valeur.
Tire-laine  : voleur de manteau ; tirer la laine  :
voler, détrousser.
Toilette (dresser une)  : poser sur un linge
tout ce qu'il faut pour se laver (cuvette
et broc, brosses et peignes, etc.).
Tourment  : torture.
Tourner (des vers)  : rédiger, mettre en forme.
Tout de bon  : naturellement, sincèrement.
Tout d'un temps  : d'un seul coup, en même
temps.
Trafiquer  : faire du commerce.
Train  : ensemble des domestiques ; ensemble
de ce qui accompagne quelqu'un  ; le train
d'un cheval  : son allure.
Traite  : parcours, distance.
Tramontane (perdre la)  : ne plus savoir où
on en est (la tramontane est ici l'étoile
polaire, qui permet de se diriger).
Tripot  : «  Lieu propre pour jouer à la courte
paume. Ce mot vient à iripudiis, parce
que les Danseurs de corde, Sauteurs,
Comédiens & Baladins ont coutume de
louer des jeux de paume pour faire leurs
danses, leurs sauts, & leurs représenta¬
tions, comme ayant besoin de grandes
salles & lieux élevés pour y dresser leurs

332 LE ROMAN COMIQUE

cordes & leurs machines  : ce qui les a fait
appeler tripots par leur nouvel usage.  »
(Fur.).
Trousser  : relever les jupes.
Trouver à redire  : constater l'absence de  ; trou¬
ver en tête, tête pour tête (se)  : se trouver
nez à nez avec quelqu'un.
Vain  : vaniteux.
Venir (en) aux prises  : en venir au corps à
corps, pour désarmer l'adversaire.
Véritable  : sincère, qui dit vrai.
Viandes  : nourriture.

Vice-roi  : gouverneur de province dans les
États espagnols.
Visière (rompre en)  : attaquer, voire offenser,
injurier ; rompements de visière  : offenses,
outrages.
Visiter (exactement)  : inspecter (soigneuse¬
ment, en détail).
Vitement  : doublet de vite.
Vivre de Turc à More  : vivre en ennemis jurés.
Voir en tête (se)  : se trouver nez à nez avec
quelqu'un.
Voire qui en aurait  : encore faudrait-il en avoir.
Vouloir (se - mal)  : se reprocher.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 13/16 Suivant