Aller au contenu

Présentation des auteurs

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0855-7
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4368-8.p.0243
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 24/01/2013
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
243

présentation DES AUTEURS

Christian Berg est professeur émérite à l’université d’Anvers (Belgique). Ses recherches portent sur la littérature française et francophone (Belgique), du xixe-xxe siècle en particulier, et de la littérature fin de siècle. Il publiera prochainement L’Automne des idées. Symbolisme et décadence à la fin du xixe siècle en France et en Belgique (Louvain, à paraître début 2013).

Maître de conférences en littérature générale et comparée de l’Institut catholique de Toulouse, Marie-Cécile Cadars est spécialiste des études de genres dans les romans naturalistes français et espagnol, des relations entre littérature, médecine et psychanalyse autour des personnages féminins, du dépassement du naturalisme en Europe. Elle écrit des articles sur Zola et les écrivains fin de siècle européens.

Mickaëlle Cedergren est docteur en langue française et licenciée en théologie catholique. Elle est chercheur en littérature comparée à l’université de Stockholm. Ses recherches portent sur Strindberg, sur l’imaginaire religieux de la fin du siècle et sur le renouveau catholique du xixe siècle. Directrice d’un projet de recherche sur les transferts culturels franco-suédois, elle a publié L’Écriture biblique de Strindberg (2005).

Laure de La Tour est agrégée de lettres classiques, et termine actuellement à l’université Paris-Sorbonne une thèse sous la direction de Dominique Millet-Gérard, sur la médecine dans l’œuvre de Joris-Karl Huysmans et son rapport à la mystique. Ses recherches portent sur la littérature française de la fin du xixe siècle, sur l’histoire des idées et de la médecine en particulier.

Mimoso-Ruiz Duarte est professeur de littératures comparées et arts visuels (Toulouse II-Le Mirail), docteur d’État en littérature générale et comparée (université Sorbonne Nouvelle). Il a publié Médée antique

244

et moderne. Aspects rituels et sociopolitiques d’un mythe (préface de Georges Dumézil, Paris). Il est également spécialiste de littérature lusophone et du cinéma espagnol.

Martine Lambert-Charbonnier est maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne en langues étrangères appliquées et membre de VALE. Son travail de recherche porte sur la littérature anglaise et les arts à la fin du xixe siècle. Parmi ses publications figurent plusieurs articles sur Walter Pater ainsi qu’une monographie sur cet auteur (Paris, 2004).

Frédérique Marro est agrégée de lettres modernes. Elle achève une thèse de doctorat à l’université Paris-Sorbonne intitulée Écritures critique, romanesque et épistolaire : la croisée des genres dans l’œuvre de Barbey d’Aurevilly. Elle participe actuellement à la réédition de l’œuvre critique Les Œuvres et les Hommes de Barbey d’Aurevilly, sous la direction de Pierre Glaudes et Catherine Mayaux (Paris).

Gaël Prigent est agrégé de lettres modernes, docteur en littérature française et enseignant en classes préparatoires. Parmi ses domaines de recherche figurent Huysmans et la décadence, la littérature, la Bible et la religion, la littérature et le cinéma. Il a publié Huysmans et la Bible (Paris, 2008).

Silvia Rovera est docteur ès lettres des universités de Turin et de Paris-Est Créteil (thèse sous la direction de M. Lionello Sozzi et de M. Francis Claudon). Elle a fait ses recherches postdoctorales à l’université Stendhal – Grenoble 3. Ses recherches portent sur l’œuvre d’Henri de Régnier et sur ses rapports avec les arts plastiques.  

Agrégée de lettres modernes, Élise Sorel est doctorante contractuelle à l’université Paris-Sorbonne. Elle consacre sa thèse au lien entre « Écriture et identité aristocratique dans l’œuvre de Barbey d’Aurevilly », sous la direction de Pierre Glaudes (3e année), et prépare actuellement l’édition critique d’Un prêtre marié.

Géraldine Vogel est docteur ès lettres, diplômée de l’université de Strasbourg. Elle est l’auteur d’une thèse sur la figure du poète dans le théâtre d’Edmond Rostand. Elle a publié une dizaine articles sur ce

245

dramaturge et est également l’auteur d’articles sur le féminisme dans la poésie de Rosemonde Gérard et sur la figure du poète dans le théâtre de Théodore de Banville.