Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3608-6
  • ISSN: 2103-4672
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3610-9.p.0431
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 09/06/2017
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
431

BIBLIOGRAPHIE

ŒUVRES DE STENDHAL

Correspondance générale, t. I-VI, Victor Del Litto éd., avec la collaboration dElaine Williamson, Jacques Houbert et Michel-E. Slatkine, Paris, Champion, 1997-1999.

De lamour, Xavier Bourdenet éd., Paris, Garnier-Flammarion, 2014.

Dun nouveau complot contre les industriels, Paris, Les éditions du sonneur, 2011.

Du rire, essai philosophique sur un sujet difficile et autres essais, Antoine de Baecque éd., Paris, Rivages poche, 2005.

Féder ou Le Mari dargent, Victor Del Litto éd., Paris, Gallimard, coll. « Folio 2 € », 2005.

Histoire dEspagne. Depuis la révolte du 28 avril 1699 jusquau testament du 2 octobre 1700, édition du manuscrit conservé à la Bibliothèque municipale de Grenoble, Cécile Meynard éd., Paris, Kimé, 2007.

Histoire de la peinture en Italie, Victor Del Litto éd., Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 1996.

Idées italiennes sur quelques tableaux célèbres, Sandra Teroni et Hélène de Jacquelot éd., Paris, Beaux-Arts de Paris éditions, 2013.

Journal, Henri Martineau éd., Paris, Gallimard, coll. « Folio classique », 2010.

Journal littéraire, t. I-II, Victor Del Litto et Ernest Abravanel éd., Œuvres Complètes, Genève, Cercle du Bibliophile, 1967-1973.

Journaux et papiers, Cécile Meynard, Hélène de Jacquelot et Marie-Rose Corredor éd., Grenoble, Ellug, 2013.

La Chartreuse de Parme, Michel Crouzet éd., Paris, Livre de poche, 2000.

Lamiel, Anne-Marie Meininger éd., Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1983.

Le Rose et le Vert, Mina de Vanghel, suivis de Tamira Wanghen et autres fragments inédits, Jean-Jacques Labia éd., Paris, Garnier-Flammarion, 1998.

Le Rouge et le Noir, Anne-Marie Meininger éd., Paris, coll. « Folio classique », Gallimard, 2000.

Mémoires dun touriste, t. I-II, Victor Del Litto éd., Paris, La Découverte, 1981.

432

Napoléon, Catherine Mariette éd., Paris, Stock, 1998.

Œuvres intimes t. II, Victor Del Litto éd., Paris, Gallimard, Bibl. de la Pléiade, 1982.

Œuvres romanesques complètes, t. I-III, Philippe Berthier, Yves Ansel, Xavier Bourdenet et Serge Linkès éd., Paris, Gallimard, Bibl. de la Pléiade, 2005-2014.

Paris-Londres, Renée Dénier éd., Paris, Stock, 1997.

Racine et Shakespeare, Bernard Leulliot éd., Paris, Kimé, 2005.

Salons, Stéphane Guégan et Martine Reid éd., Paris, Le Promeneur, 2002.

Souvenirs dégotisme, Béatrice Didier éd., Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1983.

Théâtre, t. I-II, Victor Del Litto et Ernest Abravanel éd., Œuvres Complètes, Genève, Cercle du Bibliophile, 1967-1973.

Vie de Rossini, Pierre Brunel éd., Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1992.

Voyages en Italie, Victor Del Litto éd., Paris, Gallimard, Bibl. de la Pléiade, 1973.

ÉTUDES STENDHALIENNES

Alain, Stendhal et autres textes [1935], Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige », 1994.

Ansel, Yves, « Les tâches dans le télescope : les angles morts du réalisme stendhalien », LAnnée Stendhal no 1, 1997, p. 7-45.

Ansel, Yves, Stendhal, le temps et lhistoire, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 2000.

Ansel, Yves, Stendhal littéral. Le Rouge et le Noir, Paris, Kimé, 2001.

Ansel, Yves, « Sociocritique stendhalienne », dans Philippe Berthier et Pierre-Louis Rey éd., Stendhal journaliste anglais, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, p. 5-19.

Ansel, Yves, Berthier, Philippe et Nerlich, Michael dir., Dictionnaire de Stendhal, Paris, Champion, 2003.

Ansel, Yves, « LHistoire de la peinture en Italie, “pamphlet de Dominique” », LAnnée Stendhalienne, no 6, 2007, p. 69-99.

Ansel, Yves, Stendhal littéral. Lamiel, Grenoble, Ellug, 2009.

Ansel, Yves, Pour un autre Stendhal, Paris, Classiques Garnier, 2013.

Ansel, Yves, « “Quoiquil soit ultra et moi libéral…”. Le Rouge et le Noir, roman partisan, miroir déformant », dans Xavier Bourdenet, Pierre Glaudes et François Vanoosthuyse éd., Relire Le Rouge et le Noir, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 15-32.

433

Aragon, Louis, La Lumière de Stendhal, Paris, Denoël, 1954.

Arbelet, Paul, LHistoire de la peinture en Italie et les plagiats de Stendhal, Genève, Slatkine Reprints, [1913], 2001.

Arrous, Michel, Claudon, Francis et Crouzet, Michel dir., Henri Beyle, un écrivain méconnu, 1797-1814, Paris, Kimé, 2007.

Avocat, Éric, « Théorie et pratique du théâtre chez Stendhal : un novateur saisi par la tradition », dans François Vanoosthuyse éd., « Stendhal dialoguiste », LAnnée Stendhalienne, no 7, 2008, p. 97-119.

Avocat, Éric, « La compagnie des spectres : ce que font les hommes de la Révolution dans Le Rouge et le Noir », LAnnée Stendhalienne, no 9, 2010, p. 153-173.

Avocat, Éric, « Racine et Shakespeare dans Henri III : fragment dun drame romanticiste », dans Lucy Garnier, Agathe Novak-Lechevalier et Miriam Sfar éd., Stendhal/Théâtre, LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012, p. 55-68.

Barbéris, Pierre, Sur Stendhal, Paris, Éditions sociales, 1983.

Bardèche, Maurice, Stendhal romancier, Paris, La Table Ronde, 1947.

Bassou, Muriel, « Critiques théâtrales à quatre mains : le duo Beyle-Crozet à pied d“œuvres” en 1811 », dans Lucy Garnier, Agathe Novak-Lechevalier et Miriam Sfar éd., « Stendhal/théâtre », LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012, p. 35-54.

Bellemin-Noel, Jean, LAuteur encombrant. Stendhal. Armance, Lille, Presses Universitaires de Lille, coll. « Objet », 1985.

Bellemin-Noel, Jean, « Stendhal. Lautre vie de Henry B. », dans Biographies du désir, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 1988.

Berthier Philippe, Stendhal et ses peintres italiens, Genève, Droz, Collection stendhalienne, 1977.

Berthier, Philippe, Stendhal et la sainte famille, Genève, Droz, collection stendhalienne, 1983.

Berthier, Philippe éd., Stendhal : lécrivain, la société et le pouvoir, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1984.

Berthier, Philippe, Stendhal et Chateaubriand. Essai sur les ambiguïtés dune antipathie, Genève, Droz, collection stendhalienne, 1987.

Berthier, Philippe, La Chartreuse de Parme de Stendhal, Paris, Gallimard, coll. « Foliothèque », 1995.

Berthier, Philippe, « Rougistes et Chartreux », dans José-Luis Diaz éd., « Stendhal. La Chartreuse de Parme ou la “Chimère absente” », Romantisme, hors-série, 1996, p. 5-11.

Berthier, Philippe, « Notre père Walter Scott : Stendhal ou le fils émancipé », dans Romanzo Storico et Romanticismo, intermittenze del modello scottiano. Atti del convegno di Studi (Roma, Fondazione Primoli, 13-14 Maggio 1994), Pisa, Edizioni ETS, 1996, p. 69-86.

434

Berthier, Philippe, Espaces stendhaliens, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « écrivains », 1997.

Berthier, Philippe, « Mangeons du jésuite ! Mangeons du jésuite ! », dans Philippe Berthier et Pierre-Louis Rey éd., Stendhal journaliste anglais, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, p. 171-188.

Berthier, Philippe, Stendhal en miroir. Histoire du stendhalisme en France (1842-2004), Paris, Champion, 2007.

Berthier, Philippe, Stendhal. Vivre, écrire, aimer, Paris, Éditions de Fallois, 2010.

Berthier, Philippe, Stendhal, Littérature, politique et religion mêlées, Paris, Classiques Garnier, 2011.

Berthier, Philippe, Avec Stendhal, Paris, Éditions de Fallois, 2013.

Berthier, Philippe et Rannaud, Gérald éd., Le Temps du Stendhal-Club (1880-1920), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 1994.

Berthier, Philippe et Rey, Pierre-Louis éd., Stendhal journaliste anglais, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001.

Berthier, Philippe et Bordas, Éric éd., Stendhal et le style, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2005.

Bertrand, Mathilde, « Juge et partie, Barbey dAurevilly lecteur de Stendhal », Romanesques, 2009, p. 283-301.

Bezzola, Guido, La Milano di Stendhal. Luoghi personaggi libri e documenti di Henri Beyle milanese, Comune di Milano, Settore cultura e spettacolo, Museo di Milano, 1992.

Blin, Georges, Stendhal et les problèmes du roman, Paris, Corti, 1958.

Blin, Georges, Stendhal et les problèmes de la personnalité, Paris, Corti, 1958.

Blum, Léon, Stendhal et le beylisme, Paris, Albin Michel, [1914, 1947], 1983.

Bordas, Éric, « Stendhal bel cantiste. Tempo et legato dans La Chartreuse de Parme », dans Daniel Sangsue éd., « La Chartreuse de Parme. Chant et Tombeau, Recherches et Travaux », Hors-série no 13, 1997, p. 61-75.

Bordas, Éric, « Censurer le style dune duchesse. Style et idéologie », dans Philippe Berthier et Pierre-Louis Rey éd., Stendhal journaliste anglais, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, p. 189-212.

Bordas, Éric, « Le babeylisme scriptural de Stendhal, ou le style comme langue étrangère », dans Marie-Rose Corredor éd., Stendhal à Cosmopolis. Stendhal et ses langues, Grenoble, Ellug, 2007, p. 219-231.

Bordas, Éric, « En majeur ou en mineur ? Tonalités et modalités des incipit romanesques stendhaliens », dans Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & travaux, no 74, 2009, p. 37-47.

Bourdenet Xavier, « Les laideurs de la civilisation », dans Philippe Berthier éd., « Paysage de Stendhal I », LAnnée Stendhalienne, no 2, 2003, p. 9-42.

Bourdenet, Xavier, « Ô dix-neuvième siècle ! » Historicité du roman stendhalien, 435Armance, Le Rouge et le Noir, Lucien Leuwen, thèse dactylographiée, sous la direction de Pierre Laforgue, Université de Franche-Comté, 2004.

Bourdenet, Xavier, « Octave de Malivert ou le Moyen Âge en 1827 », dans Michel Arrous, Florence Boussard et Nicolas Boussard (éd.), Une liberté orageuse. Balzac – Stendhal. Moyen Âge, Renaissance, Réforme, Actes du colloque international de Tours (27-28 juin 2003), Paris, Eurédit, 2004, p. 43-61.

Bourdenet, Xavier, « Texte et livre : la table des matières du Rouge et le Noir », LAnnée Stendhalienne, no 4, 2005, p. 231-253.

Bourdenet, Xavier, « Dialogue et polémique littéraire dans Racine et Shakespeare », dans François Vanoosthuyse éd., « Stendhal dialoguiste », LAnnée Stendhalienne, no 7, 2008, p. 71-96.

Bourdenet, Xavier et Vanoosthuyse, François éd., Enquêtes sur les Promenades dans Rome. « Façons de voir », Grenoble, Ellug, 2011.

Bourdenet, Xavier, « Stendhal et la sociocritique : aller et retour », LAnnée Stendhalienne, no 12, 2013, p. 143-166.

Bourdenet, Xavier éd., Lectures de Stendhal : Le Rouge et le Noir, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013.

Bourdenet, Xavier, Glaudes, Pierre et Vanoosthuyse, François éd., Relire Le Rouge et le Noir, Paris, Classiques Garnier, 2013.

Bourdenet, Xavier, « “Si vos personnages ne parlent pas politique, ce ne sont plus des Français de 1830”. “Les plaisirs de la campagne” (Le Rouge et le Noir, II, 1) », dans Xavier Bourdenet, Pierre Glaudes et François Vanoosthuyse éd., Relire Le Rouge et le Noir, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 49-67.

Bourdenet, Xavier, « “Notre père Walter Scott” : Stendhal, Walter Scott et la stratégie “romanticiste” », dans Marie-Rose Corredor éd., Stendhal romantique ? Stendhal et les romantismes européens, Grenoble, Ellug, 2016, p. 43-57.

Brix, Michel, « Stendhal et la “Révolution” dramatique de 1830 », dans Lucy Garnier, Agathe Novak-Lechevalier et Miriam Sfar éd., « Stendhal/Théâtre », LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012, p. 185-195.

Colesanti, Massimo, De Jacquelot, Hélène, Norci Cagiano, Letizia, Scaiola, Anna Maria dir., Arrigo Beyle « Romano » (1831-1841). Stendhal fra storia, Cronaca, letteratura, arte, Roma, Edizioni di Storia e Letteratura, 2004.

Colomb, Romain, Mon cousin Beyle, Genève, Slatkine Reprints, 1997.

Constans, Ellen, « Stendhal et le public impossible », dans Philippe Berthier éd., Stendhal : lécrivain, la société et le pouvoir, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1984, p. 33-55.

Cordier, Auguste, Comment a vécu Stendhal, préface de Casimir Striyenski, Genève, Slatkine Reprints, [1900, 1998.

436

Corredor, Marie-Rose, Stendhal et la « chimère absente », Essai sur la mélancolie, thèse dactylographiée, sous la direction de Philippe Berthier, Université Paris 3, 1999.

Corredor, Marie-Rose dir., Stendhal à Cosmopolis. Stendhal et ses langues, Grenoble, Ellug, 2007.

Corredor, Marie-Rose, « Télescope et “neige piétinée” : la “folie du voir” », LAnnée Stendhalienne, no 6, 2007, p. 145-153.

Corredor, Marie-Rose éd., « Stendhal, Vienne, lAutriche », Recherches & Travaux, no 79, 2011.

Corredor, Marie-Rose, « Le Rouge et le Noir et la Révolution : les pathologies de la liberté », dans Xavier Bourdenet, Pierre Glaudes et François Vanoosthuyse éd., Relire Le Rouge et le Noir, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 33-47.

Corredor, Marie-Rose éd., Stendhal romantique ? Stendhal et les romantismes européens, Grenoble, Ellug, 2016.

Crouzet, Michel, « De linachèvement », présentation à Stendhal : Romans abandonnés, Paris, UGE, coll. « 10/18 », 1968, p. 8-58.

Crouzet, Michel, Stendhal et le langage, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 1981.

Crouzet, Michel, La Vie de Henry Brulard ou lenfance de la révolte, Paris, Corti, 1982.

Crouzet, Michel, Stendhal et lItalianité. Essai de mythologie romantique, Paris, Corti, 1982.

Crouzet, Michel, La Poétique de Stendhal. Forme et société. Le sublime. Essai sur la genèse du romantisme, Paris, Flammarion, 1983.

Crouzet, Michel, Raison et déraison chez Stendhal. De lidéologie à lesthétique, Berne, Francfort/M, New York, 1984.

Crouzet, Michel, « Stendhal “bon européen”. Romantisme et nations », dans Victor Del Litto, et Kurt Ringger éd., Stendhal et le romantisme, Aran, Éditions du grand-chêne, 1984, p. 59-87.

Crouzet, Michel, Stendhal. Quatre études sur Lucien Leuwen. Le jeu, lor, lorviétan, labsolu, Paris, SEDES, 1985.

Crouzet, Michel, Nature et société chez Stendhal. La révolte romantique, Presses Universitaires de Lille, 1985.

Crouzet, Michel, Stendhal ou Monsieur Moi-même, Paris, Flammarion, coll. « Grande Biographie », 1990.

Crouzet, Michel, « La retraite de Russie considérée comme expérience romantique », dans Campagnes en Russie. Sur les traces dHenri Beyle dit Stendhal, Rencontres stendhaliennes franco-russes, Paris, Maisonneuve et Larose, 1995, p. 272-277.

Crouzet, Michel, Le Rouge et le Noir. Essai sur le romanesque stendhalien, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Littératures modernes », 1995.

437

Crouzet, Michel, Le Roman stendhalien. La Chartreuse de Parme, Orléans, Paradigme, 1996.

Crouzet, Michel, « Lamiel grotesque », dans Daniel Sangsue (éd.), Stendhal et le comique, Grenoble, Ellug, 1999, p. 267-304.

Crouzet, Michel, « LÉtat et la société civile dans les Mémoires dun touriste », dans Béatrice Didier éd., Stendhal et lÉtat, Moncalieri, CIRVI, 2002, p. 57-102.

Crouzet, Michel, Stendhal en tous genres. Une poétique du Moi, Paris, Champion, 2004.

Crouzet, Michel, « Stendhal ou lanti-René », dans Michel Arrous et al. dir., Henri Beyle, un écrivain méconnu, Paris, Kimé, 2007, p. 389-435.

Crouzet, Michel, Stendhal et lAmérique, Paris, Éditions de Fallois, 2008.

Crouzet, Michel, Stendhal et le désenchantement du monde. Stendhal et lAmérique II, Paris, Classiques Garnier, 2011.

Crouzet, Michel, Chotard, Loïc, Guyaux, André, Jourde, Pierre, et Tortonese, Paolo, Stendhal, Presses de lUniversité Paris Sorbonne, coll. « Mémoire de la critique », 1996.

Del Litto, Victor, La Vie intellectuelle de Stendhal. Genèse et évolution de ses idées (1802-1821), Paris, Presses Universitaires de France, 1962.

Del Litto, Victor, Stendhal sous lœil de la presse contemporaine, 1817-1843, Paris, Champion, 2001.

Del Litto, Victor et Harder, Hermann, éd., Stendhal et lAllemagne, Paris, Nizet, 1983.

Denier, Renée, Count Stendhal. Henri Beyle et lAngleterre, Paris, Philippe Rey, 2012.

Deruelle, Aude, « Stendhal et lhistoriographie libérale : la représentation du peuple », dans Xavier Bourdenet éd., « Lucien Leuwen », LAnnée Stendhalienne, no 9, 2010.

Diaz, Brigitte, « Henri Beyle : homme de Lettres vs homme dÉtat », dans Béatrice Didier éd., Stendhal et lÉtat, Moncalieri, CIRVI, 2002, p. 219-235.

Diaz, Brigitte, Stendhal en sa correspondance ou « Lhistoire dun esprit », Paris, Champion, 2003.

Diaz, Brigitte, « Stendhal homme de lettres. Sociabilités épistolaires », dans Martine Reid et Elaine Williamson éd., Lire la correspondance de Stendhal, Paris, Champion, 2007, p. 81-99.

Didier, Béatrice, Stendhal autobiographe, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écrivains », 1983.

Didier, Béatrice, « Les découvreurs de Henry Brulard », dans Philippe Berthier et Gérald Rannaud éd., Le Temps du Stendhal-Club (1880-1920), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 1994, p. 45-55.

438

Didier, Béatrice éd., Stendhal et lÉtat, Moncalieri, CIRVI, 2002.

Didier, Béatrice, « Gouvion Saint-Cyr, “mon Homère” », dans Vincent Laisney éd., Le Miroir et le chemin, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2006, p. 91-101.

Dubois, Jacques, Stendhal, une sociologie romanesque, Paris, La Découverte, coll. « Textes à lappui / Laboratoire des sciences sociales », 2007.

Felman, Shoshana, La « folie » dans lœuvre romanesque de Stendhal, Paris, J. Corti, 1971.

Garnier, Lucy, « Séparer linséparable : frontières génériques entre Théâtre et Journal », LAnnée Stendhalienne, no 10, 2011, p. 117-137.

Garnier, Lucy, Novak-Lechevalier, Agathe et Sfar, Miriam, « Stendhal/Théâtre », LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012.

Genette, Gérard, « “Stendhal” », dans Figures II, Paris, Seuil, 1969, p. 155-193.

Genette, Gérard, « Égotisme et disposition esthétique », dans Figures IV, Paris, Seuil, 1999, p. 129-150.

Glaudes, Pierre, « Paul Bourget : la “fille Stendhal” », dans Philippe Berthier et Gérald Rannaud éd., Le Temps du Stendhal-Club (1880-1920), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 1994, p. 57-74.

Glaudes, Pierre, « Le Rouge et le Noir : malaise dans la communauté », dans Xavier Bourdenet et al. éd., Relire Le Rouge et le Noir, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 69-97.

Goldzink, Jean, Stendhal. LItalie au cœur, Paris, Gallimard, coll. « Découverte », 1992.

Guerin, Michel, La Politique de Stendhal, Paris, Presses Universitaires de France, 1982.

Guerin, Michel, « Le thème du beau moderne dans lHistoire de la peinture en Italie », LAnnée Stendhalienne, no 6, 2007, p. 25-40.

Hage, Anne, Stendhal : Deuil et symbolisation, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Voix nouvelles en psychanalyse », 2001.

Hamm, Jean-Jacques, « Le Rouge et le Noir dun lecteur dépigraphes », Stendhal Club, no 77, octobre 1977, p. 19-36.

Hamm, Jean-Jacques, « Beyle/Stendhal : du texte à lauteur », LAnnée Stendhalienne, no 9, 2010, p. 305-318.

Imbert, Henri-François, Les Métamorphoses de la liberté ou Stendhal devant la Restauration et le Risorgimento, Paris, Corti, 1967.

Jousset, Philippe, « Trames du sens : le contrepoint du Rouge », LAnnée Stendhal, no 4, 2000, p. 127-144.

Jousset, Philippe éd., Le Ton Stendhal, Recherches & Travaux, no 74, Grenoble, Ellug, 2009.

Jousset, Philippe, « Léconomie du ton. Réflexions à partir des premières 439pages de Lucien Leuwen », dans Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & travaux, no 74, 2009, p. 49-67.

Kliebenstein, Georges, Figures du destin stendhalien, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004.

Kliebenstein, Georges, Enquête en Armancie, Grenoble, Ellug, 2005.

Kliebenstein, Georges, « Stendhal face au grec », dans Marie-Rose Corredor éd., Stendhal à Cosmopolis. Stendhal et ses langues, Grenoble, Ellug, 2007, p. 25-59.

Kliebenstein, Georges, « Stendhal et le scandale tonal : le déton(n)ant et le bêlant », in Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & Travaux, no 74, 2009, p. 143-170.

Laforgue, Pierre, « Une histoire anachronique : révolution et décapitation dans le Rouge et le Noir », LAnnée Stendhal, no 2, 1998, p. 29-50.

Laforgue, Pierre, « Le mauvais ton de Stendhal », dans Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & Travaux, no 74, 2009, p. 171-179.

Laforgue, Pierre, « Rouge, noir et bleu : contribution à une sociocritique du romantisme de 1830 (variations chromatiques) », LAnnée Stendhalienne, no 10, 2011, p. 263-286.

Leoni, Margherita, Stendhal la peinture à lœuvre, Paris, LHarmattan, 1996.

Leveque, Laure, « La cité de Stendhal », LAnnée Stendhalienne, no 9, 2010, p. 197-239.

Lyon-Caen, Boris, « Le Rouge et le Noir : le langage en représentation », dans Xavier Bourdenet, Pierre Glaudes et François Vanoosthuyse éd., Relire Le Rouge et le Noir, Paris, Classiques Garnier, 2013.

MacWatters, Keith G. et Thompson, Christopher éd., Stendhal et lAngleterre, Liverpool University Press, 1987.

Maira, Daniel, « Lénergie virilisante de la Renaissance dans Le Rouge et le Noir », dans Xavier Bourdenet éd., Lectures de Stendhal. Le Rouge et le Noir, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 121-136.

Mariette, Catherine, « Le Napoléon de Stendhal », Stendhal, la politique et lhistoire, Recherches et Travaux, no 46, Grenoble, Publications de lUniversité Stendhal, octobre 1994, p. 43-52.

Mariette, Catherine, « La vérité en crise dans les Mémoires sur Napoléon de Stendhal », Le Sens du passé, pour une nouvelle approche théorique des Mémoires, de Commynes à nos jours, Marc Hersant, Jean-Louis Jeannelle, Damien Zanone dir., revue La Licorne, Presses Universitaire de Rennes, 2013.

Mariette-Clot, Catherine, « Stendhal, personnage de fictions contemporaines », Stendhal au xxie siècle, revue Dix-neuf, éd. Franco Manzini, Maria Scott, UK, 2014.

Marin, Louis, « Dessins et gravures dans les manuscrits de la Vie de Henry 440Brulard », in Écritures du romantisme I – Stendhal, PUV, coll. « Manuscrits Modernes », 1988, p. 107 – 125.

Marin, Louis, LÉcriture de soi, Paris, Presses Universitaires de France, Collège international de philosophie, 1999.

Melai, Maurizio, « Stendhal et la tragédie de la Restauration », dans Lucy Garnier, Agathe Novak-Lechevalier et Miriam Sfar éd., « Stendhal/théâtre », LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012, p. 163-183.

Meynard, Cécile, « Un aspect du comique de la province chez Stendhal : le thème des provinciaux à Paris dans Féder ou le mari dargent », dans Daniel Sangsue éd., Stendhal et le comique, Grenoble, Ellug, 1999, p. 245-265.

Meynard, Cécile, Stendhal et la province, Paris, Champion, 2005.

Meynard, Cécile, « Les premiers journaux de voyage de Stendhal et la naissance dun écrivain », LAnnée Stendhalienne, no 10, 2011, p. 191-219.

Meynard, Cécile, « Le théâtre stendhalien et la notion de caractère », dans Lucy Garnier, Agathe Novak-Lechevalier et Miriam Sfar éd., « Stendhal/théâtre », LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012, p. 119-144.

Mouillaud, Geneviève, « De Henri Beyle à Stendhal », Europe, juillet-août-septembre 1972, p. 16-26.

Mouillaud, Geneviève, « Stendhal et les problèmes de la société », Europe, juillet-août-septembre 1972, p. 64-78.

Mouillaud, Geneviève, « Le Rouge et le Noir » de Stendhal, le roman possible, Paris, Larousse, 1973.

Mouillaud-Fraisse, Geneviève, « La “société” dHenri Beyle sous la Restauration (1822-1830) », dans Philippe Berthier éd., Stendhal : lécrivain, la société et le pouvoir, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1984, p. 9-32.

Moussa, Sarga, « Stendhal et la guerre (Journal, 1809-1813) », LAnnée Stendhal, no 4, 2000, p. 81-96.

Nardi, Sara, Je deviens antiquaire en diable ! io Stendhal, console a Civitavecchia e Cavatesori (1831-1842), Tarquinia, Società Tarquiniense di Arte e Storia, 1996.

Nerlich, Michael, « LAllemagne dans les contributions de Stendhal à la presse anglaise », dans Philippe Berthier et Pierre-Louis Rey éd., Stendhal journaliste anglais, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, p. 133-142.

Novak-Lechevalier, Agathe, « Le ton du roman stendhalien : un anti-théâtre ? », dans Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & Travaux, no 74, 2009, p. 81-93.

Ortega y Gasset, José, « Lamour chez Stendhal », dans Le Spectateur, trad. de lespagnol par Christian Pierre, Paris, Rivages poche, 1992.

Parmentier, Marie, « Lethos dans lHistoire de la peinture en Italie : une construction fragile », LAnnée Stendhalienne, no 6, 2007, p. 175-192.

Parmentier, Marie, « Le dialogue avec le lecteur : de la conversation au 441trompe-lœil », dans François Vanoosthuyse éd., « Stendhal dialoguiste », LAnnée Stendhalienne, no 7, 2008, p. 37-49.

Parmentier, Marie, « Le Rouge et le Noir : un roman pour femmes de chambre ? », LAnnée Stendhalienne, no 4, 2005, p. 205-230.

Parmentier, Marie, Stendhal stratège, pour une poétique de la lecture, Genève, Droz, collection stendhalienne, 2007.

Parmentier, Marie, « “Le ton le plus individuel quil soit en littérature”. De la singularité sublime à lefficacité rhétorique », dans Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & Travaux, no 74, 2009, p. 95-107.

Prévost, Jean, Le Chemin de Stendhal, Paris, Paul Hartmann, 1929.

Prévost, Jean, La Création chez Stendhal. Essai sur le métier décrire et la psychologie de lécrivain, Paris, Mercure de France, 1951.

Rancière, Jacques, « Le ciel du plébéien », dans Aisthésis. Scènes du régime esthétique de lart, Paris, Galilée, 2011, p. 61-77.

Rannaud, Gérald, « Introduction » à Stendhal, Vie de Henry Brulard écrite par lui-même, tome I, Paris, Klincksieck, coll. « Bibliothèque du xixe siècle », 1996, pp. I-XLIV.

Rannaud, Gérald, « Stendhal et la tentation de lhistoire », Romantisme, no 107, 2000, p. 5-22.

Rannaud, Gérald, « De lhistoire à la chronique », Romantisme, no 111, 2001, p. 39-56.

Reid, Martine, Stendhal en images. Stendhal, lautobiographie et la Vie de Henry Brulard, Genève, Droz, « Collection stendhalienne », 1991.

Reid, Martine et Williamson, Elaine (éd.), Lire la correspondance de Stendal, Paris, Champion, 2007.

Reid, Martine, « Affairements éditoriaux », dans Martine Reid et Elaine Williamson éd., Lire la correspondance de Stendal, Paris, Champion, 2007, p. 65-80.

Rey, Pierre-Louis, « Léon Blum, Stendhal et le beylisme », dans Philippe Berthier et Gérald Rannaud éd., Le Temps du Stendhal-Club, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 1994, coll. « Cribles », p. 187-194.

Rey, Pierre-Louis, « Figures royales », dans Philippe Berthier et Pierre-Louis Rey éd., Stendhal journaliste anglais, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001, p. 163-170.

Roulin, Jean-Marie, « Masculin et pouvoir dans Le Rouge et le Noir », dans Xavier Bourdenet éd., Lectures de Stendhal : Le Rouge et le Noir, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 105-120.

Saliceto, Élodie, « Les Promenades dans Rome, Winckelmann à la main », dans Xavier Bourdenet et François Vanoosthuyse éd., Enquêtes sur les Promenades dans Rome. « Façons de voir », Grenoble, Ellug, 2011, p. 117-137.

442

Sangsue, Daniel éd., « La Chartreuse de Parme. Chant et Tombeau », Recherches et Travaux, Hors-série no 13, 1997.

Sangsue, Daniel éd., Stendhal et le comique, Grenoble, ELLUG, 1999.

Sangsue, Daniel, « La Chartreuse de Parme ou la comédie du roman », dans Daniel Sangsue (éd.), Stendhal et le comique, Grenoble, Ellug, 1999, p. 229-244.

Sedouy, Jacques Alain de, « La correspondance diplomatique de Stendhal », dans Béatrice Didier, Stendhal et lÉtat, Moncalieri, CIRVI, 2002, p. 47-56.

Serodes, Serge, « Le lac de Côme ou lautre naissance du sublime », dans Philippe Berthier éd., « Paysages de Stendhal I », LAnnée Stendhalienne, no 2, 2003, p. 89-104.

Serroy, Jean, « Stendhal et Molière », dans Daniel Sangsue éd., Stendhal et le comique, Grenoble, ELLUG, 1999.

Shields, James G., « Le syndrome de Nietzsche dans la critique stendhalienne », dans Philippe Berthier et Gérald Rannaud éd., Le Temps du Stendhal-Club (1880-1920), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 1994, p. 75-89.

Spandri, Francesco, « Stendhal et le théâtre ou lintégration du comique dans lesthétique », LAnnée Stendhal, no 4, 2000, p. 59-79.

Spandri, Francesco, L“art de komiker”. Comédie, théâtralité et jeu chez Stendhal, Paris, Champion, 2003.

Spandri, Francesco, « “Ainsi je serai le Molière tragique”. Beyle et la poétique du sujet malheureux », dans Michel Arrous et al. éd., Henri Beyle, un écrivain méconnu, 1797-1814, Paris, Kimé, 2007, p. 287-299.

Spengler, Hélène, Imaginaire et écriture de lénergie dans lœuvre de Stendhal : “La Révolution entre dans la littérature”, thèse dactylographiée, sous la direction de Marie-Rose Corredor, Université Grenoble III, 2006.

Spengler, Hélène, « Stendhal romanticiste ou le parti pris pour la tragédie historique et libre : à propos de Henri III », dans Lucy Garnier, Agathe Novak-Lechevalier et Miriam Sfar éd., « Stendhal/théâtre », LAnnée Stendhalienne, no 11, 2012, p. 197-215.

Starobinski, Jean, « Stendhal pseudonyme », dans Lœil vivant. Corneille, Racine, Rousseau, Stendhal, Paris, Gallimard, coll. « Le chemin », 1961, p. 191-240.

Thompson, Christopher, Le Jeu de lordre et de la liberté dans « La Chartreuse de Parme », Aran, Éditions du grand-chêne, 1982.

Thompson, Christopher, Lamiel fille du feu. Essai sur Stendhal et lénergie, Paris, LHarmattan, 1997.

Valery, Paul, « Stendhal », dans Œuvres, tome I, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1957, p. 553-582.

Vanoosthuyse, François, « Nietzsche lecteur de Stendhal. Les métamorphoses du classicisme », dans Karl-Heinz Götze et Michel Vanoosthuyse dir., 443« France-Allemagne Passions croisées », Cahiers détudes germaniques, no 41, 2001, p. 130-146.

Vanoosthuyse, François, Ce que raconter représente : la « performance » des textes stendhaliens, thèse dactylographiée, sous la direction de Jacques Neefs, Université Paris 8, 2003.

Vanoosthuyse François, « Le Rouge et le Noir : un cas décriture masculine », LAnnée Stendhalienne, no 3, 2004, p. 135-159.

Vanoosthuyse, François, « Le consul de France et la politique italienne (1831-1835) », dans Martine Reid et Elaine Williamson éd., Lire la Correspondance de Stendhal, Paris, Champion, 2007, p. 155-178.

Vanoosthuyse, François, « Des bizarreries du chronotope dans les Promenades dans Rome », dans Xavier Bourdenet et François Vanoosthuyse éd., Enquêtes sur les Promenades dans Rome. « Façons de voir », Grenoble, Ellug, 2011, p. 17-43.

Vanoosthuyse, François, « Lectures communistes de Stendhal. Enjeux politiques et patrimoniaux », dans Guillaume Bridet et Christian Petr dir., Écrivains communistes français. Enjeux et perspectives, Paris, LHarmattan, coll. « Itinéraires. Littérature, textes, cultures », 2011, p. 117-133.

Vanoosthuyse, François, « Le Rouge et le Noir et 1830 », dans Xavier Bourdenet éd., Lectures de Stendhal : Le Rouge et le Noir, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 39-52.

Vanoosthuyse, François, « La scène érotique du Rouge », dans Xavier Bourdenet, et al. éd., Relire Le Rouge et le Noir, op. cit., p. 195-212.

Williamson, Elaine, Stendhal et la Hollande : Correspondance administrative inédite, 1810-1812, Londres, Institute of Romance Studies, 1996.

Williamson, Elaine, « Quand écrire, cest faire : Stendhal au Conseil dÉtat », dans Béatrice Didier éd., Stendhal et lÉtat, Moncalieri, CIRVI, 2002, p. 29-56.

Williamson, Elaine, « Stendhal diplomate (daprès des documents inédits) », dans Massimo Colesanti et al. éd., Arrigo Beyle « romano » (1831-1841). Stendhal fra storia, Cronaca, letteratura, arte, Roma, Edizioni di storia e letteratura, 2004, p. 21-37.

Williamson, Elaine, « Beyle-Stendhal en 1809 : les énigmes de la campagne de Vienne », dans Marie-Rose Corredor éd., « Stendhal, Vienne, lAutriche », Recherches & Travaux, no 79, 2011, p. 35-71.

444

CRITIQUE LITTÉRAIRE
ET THÉORIE DE LA LITTÉRATURE

Auerbach, Erich, Mimésis. La représentation de la réalité dans la littérature occidentale, trad. Cornélius Heim [1968], Paris, Gallimard, coll. « Tel », 1992.

Bakhtin, Mikhail, Problems of Dostoievskys Poetics, edited and translated by Caryl Emerson, Introduction by Wayne C. Booth, Minnesota University Press, 1984.

Bara, Olivier, « Rire sous la Restauration : Théorie et pratique de la comédie, de Stendhal à Scribe », dans Jean-Yves Mollier et al. éd., Repenser la Restauration, Nouveau Monde édition, 2005, p. 239-251.

Baudry, Marie, « Le roman réaliste, historien de lui-même », dans José-Luis Diaz éd., « Conquêtes du roman », Romantisme, no 160, 2013, p. 65-77.

Bellucci, Novella, « Leopardi, un romantique antiromantique », dans Patrizia Lombardo et Philippe Roger éd., « LEurope romantique », Critique, juin-juillet 2009, p. 584-591.

Bertrand, Gilles, « Aux sources du voyage romantique : le voyage patriotique dans la France des années 1760-1820 », dans Alain Guyot et Chantal Massol éd., Voyager au temps du romantisme. Poétique, esthétique, idéologie, Grenoble, Ellug, 2003, p. 35-53.

Bourdenet, Xavier, « Sentiment, histoire et socialité chez Mme de Duras (Ourika, Édouard) », dans Catherine Mariette-Clot et Damien Zanone, La Tradition des romans de femmes, xviiie-xixe siècles, Paris, Champion, 2012, p. 297-311.

Brooks, Peter, The melodramatic imagination. Balzac, Henry James, melodrama and the mode of excess, New Haven, Yale University Press, 1996.

Citton, Yves, Impuissances. Défaillances masculines et pouvoir politique de Montaigne à Stendhal, Aubier, coll. « Critiques », 1994.

Cohen, Margaret, The sentimental education of the novel, Princeton, Princeton University Press, [1999], 2002.

Compagnon, Antoine, Les Antimodernes, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 2005.

Del Lungo, Andrea et Louichon, Brigitte (dir.), La littérature en bas-bleus. Romancières sous la Restauration et la monarchie de Juillet (1815-1848), Paris, Classiques Garnier, 2010.

Deprun, Jean, La Philosophie de linquiétude en France au xviiie siècle, Paris, Vrin, 1979.

Diaz, José-Luis, LÉcrivain imaginaire. Scénographies auctoriales à lépoque romantique, Paris, Champion, 2007.

445

Dubois, Jacques, Les Romanciers du réel. De Balzac à Simenon, Paris, Seuil, coll. « Points essais », 2000.

Dumasy, Lise et Massol, Chantal éd., Pamphlet, Utopie, Manifeste xixe-xxe siècles, Paris, LHarmattan, 2003.

Fabre, Daniel et Privat, Jean-Marie, Savoirs romantiques. Une naissance de lethnologie, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, coll. « EthnocritiqueS » Anthropologie de la littérature et des arts, 2010.

Fazio, Mara, François-Joseph Talma. Le théâtre et lhistoire de la Révolution à la Restauration, trad. Jérôme Nicolas, Paris, CNRS éditions, 2011.

Gendrel, Bernard, Le Roman de mœurs. Aux origines du roman réaliste, Paris, Hermann, coll. « Savoirs lettres », 2012.

Genette, Gérard, « Discours du récit », Figures III, Paris, Seuil, coll. « Poétique », 1972.

Genette, Gérard, Seuils, Paris, Seuil, 1987.

Glaudes, Pierre, « Joseph de Maistre face à la Restauration », dans Jean-Yves Mollier, Martine Reid et Jean-Claude Yon éd., Repenser la Restauration, Paris, Nouveau Monde éditions, 2005, p. 87-102.

Gracq, Julien, En lisant, en écrivant, Paris, Corti, 1980.

Hamon, Philippe, Texte et idéologie, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige », 1997.

Jouve, Vincent, Poétique des valeurs, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 2001.

Lebrun, Annie, Les Châteaux de la subversion, Paris, Gallimard, coll. « Tel », 2004.

Louichon, Brigitte, Romancières sentimentales, 1789-1825, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, 2010.

Louichon, Brigitte, « Les enjeux du voyage en (nouvelle) France (1794-1814) », dans Chantal Massol éd., Voyager au temps du romantisme. Poétique, esthétique, idéologie, Grenoble, Ellug, 2003, p. 55-70.

Louichon, Brigitte, « Sophie Cottin ou le paradoxe du succès », dans Catherine Mariette-Clot et Damien Zanone éd., La Tradition des romans de femmes, xviiie-xixe siècles, Paris, Champion, 2012, p. 221-239.

Louichon, Brigitte, « Les romans en 1802 », dans José-Luis Diaz éd., « Conquêtes du roman », Romantisme, no 160, 2013, p. 15-26.

Lukács, Georg, Balzac et le réalisme français, trad. Paul Laveau, Paris, La Découverte / Poche, 1999.

Lumbroso, Olivier, Zola autodidacte, Genève, Droz, 2013.

Macé, Marielle, Façons de lire, manières dêtre, Paris, Gallimard, 2011.

Mariette-Clot, Catherine et Zanone, Damien, La Tradition des romans de femmes, xviiie-xixe siècles, Paris, Champion, 2012.

446

Massol, Chantal et Guyot, Alain (éd.), Voyager au temps du romantisme. Poétique, esthétique, idéologie, Grenoble, Ellug, 2003.

Meizoz, Jérôme, Postures littéraires. Mises en scène modernes de lauteur, Genève, Slatkine, Erudition, 2007.

Melai, Maurizio, Les Derniers Feux de la tragédie classique : étude du genre tragique en France sous la Restauration et la monarchie de Juillet, thèse dactylographiée, sous la direction de Pierre Frantz et Gianni Iotti, Université Paris IV / Università di Pisa, 2011.

Melai, Maurizio, « Sylla dÉtienne de Jouy, ou “le lendemain de Waterloo” : régimes tragiques de symbolisation de lhistoire », Études littéraires, Vol. 43, no 3, automne 2012, p. 41-56.

Moretti, Franco, The way of the world. The Bildungsroman in European Culture [1987], trad. Albert Sbragia, Verso, London, New York, 2000.

Naugrette, Florence, Le Théâtre romantique. Histoire, écriture, mise en scène, Paris, Seuil, coll. « Points essais », 2001.

Pavel, Thomas, Univers de la fiction, trad. frçse de lauteur, Paris, Seuil, 1988.

Pavel, Thomas, La Pensée du roman, Paris, Gallimard, coll. « NRF essais », 2003.

Pezard, Émilie, « La vogue romantique de lhorreur : roman noir et roman frénétique », dans José-Luis Diaz éd., « Conquêtes du roman », Romantisme, no 160, 2013, p. 41-51.

Planté, Christine, La petite sœur de Balzac. Essai sur la femme auteur, Paris, Seuil, coll. « libre à elles », 1989.

Raulet-Marcel, Caroline, « La légitimation de lauteur de roman en France : le culte paradoxal de Walter Scott, “The Great Unknown” », dans José-Luis Diaz éd., « Conquêtes du roman », Romantisme, no 160, 2013, p. 27-40.

Reid, Martine, « Genlis dans le roman », dans Catherine Mariette-Clot et Damien Zanone, La Tradition des romans de femmes, xviiie-xixe siècles, Paris, Champion, 2012, p. 253-273.

Ross, Kristin, Rimbaud, la Commune de Paris et linvention de lhistoire spatiale, trad. Christine Vivier, Paris, Les Prairies ordinaires, coll. « Singulières modernités », [1988], 2013.

Seth, Catriona dir., Imaginaires gothiques. Aux sources du roman noir français, Desjonquères, 2010.

Therenty, Marie-Ève, Mosaïques. Être écrivain entre presse et roman 1829-1836, Paris, Champion, 2003.

Therenty, Marie-Ève, La Littérature au quotidien. Poétiques journalistiques au xixe siècle, Paris, Seuil, 2007.

Tulard, Jean, « La littérature de lépoque napoléonienne : un procès en révision ? », dans Philippe Berthier éd., Stendhal : lécrivain, la société et le pouvoir, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1984, p. 117-128.

447

Ubersfeld, Anne, Le Roi et le bouffon. Essai sur le théâtre de Victor Hugo, Paris, Corti, 1974.

Vanoosthuyse, François, « Le ton du texte : une aporie poétique ? », dans Philippe Jousset éd., « Le ton Stendhal », Recherches & travaux, no 74, 2009, p. 25-36.

Vanoosthuyse, François, « Le bon usage des romantiques », dans Jacques Durrenmatt éd., « Polices du langage », Romantisme, no 146, 2009, p. 25-41.

Vanoosthuyse, François, « Les aléas de la deixis », dans Vincent Jouve dir., Nouveaux regards sur le texte littéraire, Reims, éditions et presses universitaires de Reims, 2013, p. 223-245.

Woloch, Alex, The one vs the many, minor characters and the space of the protagonist in the novel, Princeton, Princeton University Press, 2003.

Yoshikawa, Kazuyoshi, « Proust et la critique dart du xixe siècle », dans Nathalie Mauriac Dyer, Kazuyoshi Yoshikawa et Pierre-Edmond Robert éd., Proust face à lhéritage du xixe siècle. Tradition et métamorphose, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2012, p. 133-134.

Zanone, Damien, « Madame de Genlis romancière : à propos des Parvenus », dans Jean-Yves Mollier et al. éd., Repenser la Restauration, Paris, nouveau monde éditions, 2005, p. 299-306.

Zanone, Damien, Écrire son temps. Les Mémoires en France de 1815 à 1848, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2006.

HISTOIRE et sciences sociales

Amossy, Ruth, La Présentation de soi. Ethos et identité verbale, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Linterrogation philosophique », 2010.

Arendt, Hannah, De la Révolution, trad. Marie Berrane avec la collaboration de Johan-Frédérik Hel-Guedj, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », [1964], 2012.

Bell, David, The First Total War, Napoleons Europe and the Birth of Warfare as We Know It, Boston & New York, Houghton Miflin Company, 2007.

Bertaud, Jean-Paul, Quand les enfants parlaient de gloire. Larmée au cœur de la France de Napoléon, Paris, Aubier, 2006.

Biard, Michel, Bourdin, Philippe et Marzagalli Silvia, 1789-1815. Révolution Consulat Empire, Paris, Belin, 2009.

Blais, Hélène, « Quest-ce quAlger ? le débat colonial sous la monarchie de Juillet », Romantisme, no 139, 2008, p. 19-32.

Bouchene, Abderrahmane, Peyroulou, Jean-Pierre, Siari Tengour, 448Ouanassa, Thenault, Sylvie dir., Histoire de lAlgérie à la période coloniale, Paris, La Découverte, Alger, Barzakh, 2012.

Bourdieu, Pierre, Les Règles de lart. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Seuil, coll. « Points essais », [1992], 1998.

Bourdin, Philippe dir., La Révolution 1789-1871. Écriture dune histoire immédiate, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, Musée de la Révolution-Vizille, 2008.

Bourdin, Philippe et Loubinoux, Gérard éd., Révolution française et arts de la scène, actes du colloque de Vizille (juin 2002), Presses universitaires Blaise-Pascal, 2004.

Caron, Jean-Claude, Générations romantiques : les étudiants de Paris et le Quartier latin, 1814-1851, Paris, Armand Colin, 1991.

Charle, Christophe, « Situation du champ littéraire », Littérature, no 44, 1981.

Charle, Christophe, Les Intellectuels en Europe au xixe siècle. Essai dhistoire comparée, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », [1996], 2001.

Cohen, Déborah, La Nature du peuple. Les formes de limaginaire social (xviiie-xxie siècles), Seyssel, Champ Vallon, coll. « La chose publique », 2010.

Corato, Nicolas dir., Grandes plaidoiries et grands procès du xve au xxe siècle, Paris, Prat éditions, 2011.

Corbin, Alain dir., Histoire de la virilité, t. II Le triomphe de la virilité. Le xixe siècle, Paris, Seuil, 2011.

Darriulat, Philippe, Les Patriotes. La gauche républicaine et la nation 1830-1870, Paris, Seuil, coll. « Lunivers historique », 2001.

De Certeau, Michel, Julia, Dominique, Revel, Jacques, Une politique de la langue, Paris, Gallimard, coll. « Folio histoire », 1975.

Demier, Francis, La France de la Restauration (1814-1830). Limpossible retour du passé, Paris, Gallimard, coll. « Folio histoire », 2012.

Dewerpe, Alain, Gaulupeau, Yves, La Fabrique des prolétaires. Les ouvriers de la manufacture dOberkampf à Jouy-en-Josas 1760-1815, Paris, Presses de lÉcole Normale Supérieure, 1990.

Eagleton, Terry, The ideology of the aesthetic, Basil Blackwell, Cambridge (MA), Oxford, [1990], 1991.

Farge, Arlette, La Vie fragile : Violence, pouvoirs et solidarités au xviiie siècle, Paris, Hachette, 1986.

Flandrin, Jean-Louis, Le Sexe et loccident. Évolution des attitudes et des comportements, Paris, Seuil, coll. “Points histoire”, 1981.

Foucault, Michel, Les Mots et les Choses. Une archéologie des sciences humaines, Paris, Gallimard, coll. « Tel », [1966], 1996.

Foucault, Michel, Histoire de la sexualité 1. La Volonté de savoir, Paris, Gallimard, coll. « nrf », 1976.

449

Fureix, Emmanuel, La France des larmes. Deuils politiques à lâge romantique, 1814-1840, Seyssel, Champ Vallon, 2009.

Fureix, Emmanuel, « Une transmission discontinue. Présences sensibles de la Révolution française, de la Restauration aux années 1830 », dans Sophie Wahnich dir., Histoire dun trésor perdu. Transmettre la Révolution Française, Paris, Les prairies ordinaires, 2013, p. 149-193.

Gauvin, Lise, La Fabrique de la langue, Paris, Seuil, 2004.

Goimard, Jacques éd., LItalie au temps de Stendhal, Paris, Hachette, 1966.

Guiomar, Jean-Yves, LInvention de la guerre totale, Paris, Éditions du Félin, 2004.

Heinich, Nathalie, Être écrivain. Création et identité, Paris, La Découverte, 2000.

Heinich, Nathalie, LÉlite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines », 2005.

Jakobowicz, Nathalie, 1830. Le Peuple de Paris. Révolution et représentations sociales, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009.

Kalifa, Dominique, Regnier, Philippe, Therenty, Marie-Ève et Vaillant, Alain éd., La Civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse française au xixe siècle, Paris, nouveau monde éditions, 2011.

Karila-Cohen, Pierre, LÉtat des esprits. Linvention de lenquête politique en France, 1814-1848, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Carnot », 2008.

Karila-Cohen, Pierre, « Lopinion (la généalogie de la notion dopinion, de lindividu libéral à ses avatars fin de siècle) », dans Dominique Kalifa et al. éd., La Civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse au xixe siècle, Paris, nouveau monde éditions, 2011, p. 1355-1366.

Lahire, Bernard, La Condition littéraire. La double vie des écrivains, Paris, La Découverte, 2006.

Lyon-Caen, Judith, La Lecture et la vie. Les usages du roman au temps de Balzac, Paris, Taillandier, 2006.

Maingueneau, Dominique, Le Discours littéraire. Paratopie et scène dénonciation, Paris, Armand Colin, 2004.

Manin, Bernard, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Flammarion, coll. « Champs », [1995], 1996.

Melonio, Françoise, Naissance et affirmation dune culture nationale. La France de 1815 à 1880, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », [1998], 2001.

Meschonnic, Henri, De la langue française, Paris, Hachette, 1997.

Mollier, Jean-Yves, Reid Martine et Yon Jean-Claude, Repenser la Restauration dir., Paris, nouveau monde éditions, 2005.

Mollier, Jean-Yves, Au siècle de Victor Hugo : la librairie romantique et industrielle en France et en EuropeRevue française dhistoire du livre, no 116-117 (2002/2).

450

Neppi, Enzo et Bertrand, Gilles dir., Foscolo et la Révolution française, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2004.

Nora, Pierre, Recherches de la France, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 2013.

Ozouf, Mona, Les Aveux du roman. Le xixe siècle entre Ancien Régime et Révolution, Paris, Gallimard, coll. « Tel », [2001], 2004.

Pecout, Gilles, Naissance de lItalie contemporaine 1770-1922, Paris, Armand Colin, 2004.

Petiteau, Natalie, Guerriers du premier Empire. Expériences et mémoires, Paris, Les Indes savantes, 1996.

Petiteau, Natalie, Napoléon, de la mythologie à lhistoire, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », [1999], 2004.

Pigenet, Michel et Tartakowski, Danielle dir., Histoire des mouvements sociaux en France de 1814 à nos jours, Paris, La Découverte, 2012.

Pinkney, David, La Révolution de 1830 en France, trad. Guillaume de Bertier de Sauvigny, Paris, Presses Universitaires de France, 1998.

Poulot, Dominique, Musée, nation, patrimoine. 1789-1815, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 1997.

Rancière, Jacques, La Nuit des prolétaires. Archives du rêve ouvrier, Paris, Fayard [1981], coll. « Pluriel », 2012.

Rosanvallon, Pierre, Le Moment Guizot, Paris, Gallimard, 1985.

Rosanvallon, Pierre, La Société des égaux, Paris, Le Seuil, coll. « Points », 2011.

Rude, Fernand, Les Révoltes des canuts (1831-1834), Paris, La Découverte, [1982], 2007.

Saint-Gérand, Jacques-Philippe, « “Un des mots dont lacceptation est la plus vague et lusage le plus étendu dans les idiomes modernes”, et le génie de la langue française au xixe siècle (1780-1960)… avec un petit prolongement jusquà nos jours », dans Henri Meschonnic dir., Et le génie des langues ?, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, 2000.

Samuels, Maurice, The spectacular past. Popular history and the novel in nineteenth century France, Cornell University Press, Ithaca and London, 2004.

Savoy, Bénédicte (unter Mitarbeit von Yann Potin), Napoleon und Europa. Traum und Trauma, Prestel, München, Berlin, London, New York, 2011.

Venayre, Sylvain, Panorama du voyage 1780-1920. Mots, figures, pratiques, Paris, Les Belles Lettres, 2012.

Vovelle, Michel, Les Républiques sœurs sous le regard de la Grande Nation, (1795-1803), de lItalie aux portes de lempire ottoman : limpact du modèle républicain français, Paris, LHarmattan, 2000.

Wahnich, Sophie dir., Histoire dun trésor perdu. Transmettre la Révolution Française, Paris, Les prairies ordinaires, coll. « Lhistoire rejouée », 2013.

451

Yon, Jean-Claude, « La politique théâtrale de la Restauration », dans Jean-Yves Mollier et al. éd., Repenser la Restauration, Paris, nouveau monde éditions, 2005, p. 285-296.

Yon, Jean-Claude, Une histoire du théâtre à Paris. De la Révolution à la Grande Guerre, Paris, Aubier, collection historique, 2012.

Zekian, Stéphane, LInvention des classiques. Le « siècle de Louis XIV » existe-t-il ?, CNRS éditions, 2012.