Skip to content

Résumés

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07377-2
  • ISSN: 2428-7903
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07379-6.p.0317
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 01-04-2019
  • Language: French
Free access
Support: Digital
317

Résumés

Marie-Laurence Desclos, « Le tissage des savoirs et de la langue dans la poésie archaïque »

Le principal objectif de ce colloque consistait à prendre au sérieux le nom que se donnaient eux-mêmes ces « poètes », et que leurs contemporains leur donnaient : celui de sophoi. Ce qui impliquait dabandonner nos catégories contemporaines, de prendre conscience que la conception et les conditions du savoir et de la vérité nétaient pas les mêmes que les nôtres, et que la fabrication, la poièsis des noms, du chant, du monde et de la communauté civique marchaient alors du même pas.

Claude Calame, « Poèmes “présocratiques” et formes de poésie didactique, quelle pragmatique ? »

La communication et la diffusion des savoirs par les sages qui ont précédé Platon est assurée par des formes de discours qui sont souvent poétiques, reprenant la diction épique des poèmes homériques, mais aussi les tournures énonciatives qui scandent les Travaux dHésiode. Il sagira donc ici de sinterroger sur le « statut-auteur » et sur la pragmatique des discours diffusés par des sóphoi qui ne sont ni des philosophes, ni des présocratiques.

David Bouvier, « De Démodocos à “Homère comme poète”, réappropriation dun chant aédique dans une épopée »

Reconnue comme une poésie qui découle de la tradition orale aédique, un poème comme lOdyssée constitue cependant, dans lhistoire du savoir et des techniques poétiques, une claire rupture. Cest dailleurs cette rupture qui permet à lOdyssée de jeter un regard critique sur les aèdes de lépoque héroïque. Cette critique va jusquà interroger la possibilité de donner une « vraie version » dun événement historique comme la chute de Troie.

318

Leopoldo Iribarren, « La place du mythe de Prométhée dans la Théogonie dHésiode. Composition et connaissance »

Dans un geste compositionnel réfléchi, Hésiode subvertit lordre chronologique des mythes de succession dans la Théogonie. Ce qui a été interprété de façons différentes, selon limportance accordée à lordre du récit comme facteur de production du sens. Cet ordonnancement des mythes thématise la succession de défis auxquels Zeus doit faire face selon la polarité ruse/force, qui caractérise traditionnellement les comportements héroïques dans lépopée.

Magali Année, « Le savoir koinôgonique des chants délégie parénétiques de Tyrtée »

À travers le survol de quelques-uns des phénomènes linguistiques qui caractérisent les chants de Tyrtée, on verra que sa diction dexhortation politique et guerrière constitue intrinsèquement lune des premières réflexions pratiques sur la nature de lhomme dans son rapport inhérent au pouvoir et aux effets du langage, cest-à-dire sur les mécanismes essentiellement sonores de lintercommunication linguistique dont dépendait alors la réussite de tout lien communautaire authentique.

Massimiliano Ornaghi, « Alcman et les Κολυμβῶσαι, un plongeon métaphorique ? »

Il sagit dévaluer lattribution des Κολυμβῶσαι, à Alcman, compte tenu des hypothèses formulées à ce jour et den présenter une nouvelle interprétation. Le « plongeon » ou la « nage » impliqués dans les Κολυμβῶσαι pourraient faire allusion à des activités sportives féminines, à des rituels, ou à des épisodes mythiques. Alternativement, Κολυμβῶσαι pourrait avoir un sens métaphorique : lœuvre pourrait être dAlcman, ou lui avoir été attribuée par la tradition.

Mauro Bonazzi, « La théodicée de Solon dAthènes »

Cet article propose une lecture compatibiliste de lélégie aux Muses et de lélégie Eunomia. Dans ces deux poèmes Solon défend lidée selon laquelle les dieux interviennent dans les affaires humaines en sanctionnant les actions 319bonnes ou mauvaises. Le problème est alors, pour les êtres humains, de ne pas être toujours capables de connaître la perspective des dieux. Doù la nécessité de laide divine pour pouvoir la comprendre et lexhortation à la modération, quon lit dans les élégies.

Francesca DellOro, « Ἐπέωνστίχες. Éléments dune réflexion métalinguistique dans la Quatrième Pythique de Pindare »

Les métaphores élaborées que Pindare emploie dans la Quatrième Pythique pour introduire ou clore les discours directs, très rares dans ses épinicies, constituent un moyen précieux pour comprendre comment le poète conceptualisait les actes langagiers de la réalisation articulatoire aux nuances pragmatiques. Si cette réflexion métalinguistique ante litteram sappuie sur une tradition qui est parfois indoeuropéenne avant dêtre grecque, le génie créateur de Pindare sen détache sans effort.

Sofia Ranzato, « Choisir sa propre route chez Parménide, dans la poésie didactique et dans les traditions religieuses à lépoque archaïque »

Point de départ de cette étude, limage du carrefour dans lœuvre dHomère, dHésiode et de Théognis, ainsi que sa re-fonctionnalisation dans les lamelles dor orphiques. Choisir un chemin déviant par rapport à celui que parcourent les masses apparaît comme une modalité nécessaire en vue dobtenir une condition post mortem privilégiée. Ainsi séclaire linsistance de Parménide sur le choix de la seule voie qui conduise à la vérité, semblant se charger dune valeur également existentielle.

Jaume Pòrtulas, « Parménide et les traditions de la palinodie poétique »

Le poème de Parménide est lhéritier dune longue tradition poétique, dont il reprend de nombreux procédés. Son invocation à une autorité transcendante est lourde de conséquences : ladoption du rôle de messager ; laccent mis sur la thématique de Peithô ; la dénonciation de la foule ; lappel aussi à une certaine « pierre de touche », etc. On verra que les conventions de la palinodie pourraient nous aider à mieux comprendre larticulation délicate entre lAlétheia et les doxai des mortels.

320

Xavier Riu, « Vérités et performance publique. Quelques réflexions sur alêtheia »

Quen est-il du concept de « vérité » en Grèce archaïque et partiellement classique ? Plusieurs conceptions de la vérité coexistaient, plusieurs mots pour la dire également, que nous ne différencions mal et que souvent nous tendons à confondre. Il faut par ailleurs resituer le concept dἀλήθεια dans le contexte de lénonciation publique. Enfin, ces types de vérité multiples nous permettent de penser autrement la manière dont Parménide présente les différentes façons dêtre et dêtre vrai.