Aller au contenu

Lexique

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08184-5
  • ISSN: 2105-8814
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-5212-3.p.0397
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 25/11/2006
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
397 A.

alemans: il semble s'agir d'une mode bien typée, car Baldasare Castiglione fait allusion il
la manière allemande de se vEtir: "Vero è Chio me amerei, che non sussero
estremi in alcana parte, tome tallhor sol esser il francese in troppo grandezza,
él Thedesco in troppo piceiolezza" / 'Zl eit vray que ie voudroye bien qu'ils /les
costumes/ ne fussent pas extremes en quelque partie, comme aucunefois on void
l'habillement François, trop grand, & celuy de l'Allemand, trop petit." Le
Cowtisan. Paris, Bonfons, 1585, p. 212 Ouvrage écrit entre 1508 et 1516, cet
ouvrage ne fut publié qu'à partir de 1528, un an avant la mort de cet humaniste
qui vécut i1 la cour de Mantoue de 1478 i11529.

arguer: mot d'argot qui signifie pendre.

apleniés: polis, flatteurs.


apport: action d'apporter; affluence; pélerinage; lieu où l'on vient en foule.

avoir un ca:w de porc, et une teste d'asne: expression non répertoriée chez Godefroy et
Huguet, mais sur laquelle on peut formuler les réflexions suivantes, i1 partir de
l'existence d'autres formules et des caractéristiques des animaux mentionnés. De
toute évidence, il existe un fort contraste entre les connotations délicates et
plus intellectuelles de 'co:ui et la matérialité bestiale de 'porc'. De plus, fane est
réputé sot. Il semblerait donc que le sens général de l'expression serait: avoir
peu de sentiment et d'intelligence.




badin: sot, niais; celui qui joue le rôle du sot dans une farce ou une comédie.

ba!(e): non seulement bal, mais danse, réjouissance.

baller: étymologie et défmition, p. 286 et sv.

ballet: étymologie et défmition, p. 287 et sv.

basses-danse: danse de couples qui se suivent: type de gestuelle assez proche du sol, comme
le laisse supposer l'adjectif "brisé', et qui séxécute sur des airs chantés dont
nous ne connaissons que les incipits. Il fut il la mode dans les cours européennes
dès le premier tiers du XVème siècle jusgden 1530, environ.

boutique: lieu où l'on travaille, atelier; table ou planche de travail; recein.
braghes, brague: la culotte; la panne, le luxe, la pompe, le faste.

branle: danse en draine ouverte ou fermée.

briemart, bremart: bière [orle de Branre.


brouet: aliment liquide, bouillon, jus.

buccine: définition, p. 351





cabrio!!e: étymologie et défmition, p. 112.

capriole: étymologie et défmition, p. 269.

corroie: étymologie et défmition, p. 34.

caute!!e, cautele: ruse; mensonge.

cayemant de balle: caymrn, caimand; baffle: mendiant, moine mendiant; de la poterne.

cervelle (âtre en): titre en éveil, attentif; dans un état d'émotion, d'agitation, en émoi.

398 390 LEXIQUE


teston: ceinture de Vénus, ceinture de chasteté.

chalumel: instrument de musique, définition p. 350.

chapelet: 1) petit chapeau; couronne de fleurs, de feuillages.


2) Danse décrite plus haut.

3) Tradition qui, sur présentation d'un chapelle[ de fleurs à quelgti im, l'obligeait

à organiser un festin.

VAULTIER Roger, op. cit., pp. 174-175.

GODEFROY Frédéric, Dict.... II, p. 60


chapelet: tm peu chaud.

timbale, cymbale: "Cymbales sont instrumens de musique Q on sien lune sur lautre et pour
ce ilz retentissent fort et donnét grant son." GLANVILLE Bazthélémy, op. cit.,
Folio 280 V°.

cointement: élégamment, agréablement dans la présentation; de manière gracieuse; avec

adresse, précaution.

commessation: festin.

compas: mesure, régulazité, exactitude.

compasser: composer; façonner, disposer; mesurer, règler.

conciter: exiter, soulever; faire mitre; émouvoir.

corne: instrument de musique.

courante: danse assez rapide dont l'origine est sans doute italienne, glosée paz Cotgrave

paz 'A cutrantd et qu'il faut rapprocher du verbe 'couru .

cuites (trois): qui a subi trois cuissons.




dehachie: à peu près comme ~taschic': déco~ture, extermination.

doucine: instrument de musique.





efject: bien, possession.

emender: corriger, amender; améliorer; répazer.

entant: enchantement, conjuration; séduction, en[rainement désordonné.

en tanche (Robin danse): du mieux qu'il peut. Locution qui aurait pour origine, d'après
l'éditeur du Recueil général des Sotties — Emile Picot—, le Jeu de Robin et
Marion où Robin danse à plusieurs reprises. Elle serait, en outre, passée en
proverbe.

esbanoier: divertir

eschaffault: plate-forme surélevée paz rapport à l'espace de la danse et qui accueillait ]es

musiciens.

eschas: jeu d'échecs.

espaule de mouton: partie de l'armure protégeant l'avant-bras droit

espringuier: trépigner, frapper des pieds, sauter, s'élancer, danser, sautiller.

399 LEXIQUE 391


estampiez danse de cour purement instrumentale dont la théorie musicale est décrite paz
Johannes Grocheo en 1300, et qui se caractérisait paz une strucrure rythmique
calquée sur l'azt poètique, c'est-à-dùe une cadence déterminée paz des rimes
mélodiques, avec ouverture et fermeture. Étymologie, p. 29.

expedient: convenable, commode, avantageux.




flaiole, flajol, flageola petite flûte.

fleure: flûte

(luter: jouer de la flûte.

frenasies (ou frenesies): choses hors de sens.




gambade: voù la p. 113.

gesticulations: défmition p. 275.

gieus: équivaut au mot 'jeü moderne, mais s'employait souvent pote désigner l'acte
amoureux.

gippon, jupon, juppon: vêtement diiomme, sorte de [unique à manches, comme jupe.

goutte: ici maladie, mais signifie aussi 'sorte de dansé !

grain (adverbe): nullement, pas du tout.


greves: graves.

grobiz: (normalement adjectif) important, considérable, estimable.
guinder (se): s'élever.




harpe: instrument de musique, défmition p. 350.

houes: frappées du pied.




incontinent: sur le champ; qui ne garde pas la retenue.




karole: voù 'cazolé .




lanifice: fabrication de la laine; travail de la laine.

Jeaulte: légale, légitime, de bonne qualité.

leauJtement: loyalement.

leu (leur): luth, défmition p. 351.

lices: frontières.

400 392 LEXIQUE


limace: limaçon; cercle, spirale, sorte de jeu.

loberiez flatterie, tromperie avec des pazoles suspectes.




maleficiées de goules ou loups és iambes: sorte d'ulcère.

maniaque: fou.

maniement de pied: étymologie et définition, p. 297 et sv., 349.

marque: supériorité, avantage.

menestrier: musicien.


menesrrandie, menesrrandrie: assemblée, concerts des ménétriers; azt du ménétrier,
musique, chant.

micholaiste: qui se conduit comme Michol, la femme de David, c'est-à-dire qui ne croit pas
son mari et lui attribue de mausaises pensées.

mocque: plaisanterie, moquerie.

momerie: ternte dérivé de "mommer", se déguiser, lui-même formé à partir de "momen":
masque. Ce divertissement deviendra un genre littéraire connu notamment de
Clément Mazot, de Pierre de Ronsazd et de Pernette du Guillet: sorte de féte
travestie ou fantaisie dialoguée qti on devait réciter en costumes. Paz ailleurs,
François Rabelais fournit une description de bal costumé. op. tir. Pantagruel.
Cinq. livre, XXIV, p. 814. Marguerite de Navarre, dans son Heptaméron, fait
deux allusions à la danse masquée qui, parfois, peut servir à l'amour. Dans
Conteurs... Ed. citée, pp. 806 et 825. L'expression "danser en masque" est
utilisée dans la Chronique de Jean d'Auton. Publiée paz Paul L. Jacob,
bibliophile,. Pazis, Silvestre, 1835, p. 89.

morguer: nazguer, se moquer de.

mol(l)et: poème religieux et médiéval qui se chantait, avec ou sans instruments.

muguet: coquet, galant.

mutante: pas dont ]'origine, selon Huguet, est italienne. Thoinot Arbeau utilise le terme
"transmutation de mazches" (folio 16 V°.).

mygraines eslites (de): d'étoffe écazlate de choix excellent, distingué, pazfait.




naquaire, nacaire: instrument de musique militaire, petit tambour ou timbale.

nices: sot, niais; faible, simple, innocent.



ours: "Les hours si comme dit Plinius ou xxxvii. chapitre de son huytiesme livre
estraingnet moult fort ce qu'ilz tiennét enve leurs bras et sont en amours au
commécement dyver et ne se couplent poire[ ensemble ou faict de nature a la
maniere comme les aultres bectes a quatre piedz/mais le font a la maniere des
gens et puis se depaztent long de ]autre/ et au xxx.i iour la femelle fait ses faons
... (...) Du téps nouvel ilz yssent hors de leurs cavernes/ et sont les macles
moult gras ... (...) Lours a la teste faible.... Les ours ont le cervel envenime ...
Lours est une becte yvreuse et impatiente." GLANVILLE Bazthélémy, op. cil..
Folio 260 R°V°.

401 LEXIQUE 393


P.

Parsons: sorte de jeu, mais aussi partie dans le sens musical.

pavane: étymologie et définition, p. 281.

peKaisez: ajourés.

pieds de veau: étymologie u défuition, p. 53.

pipe: pipeau; tromperie; tuyau; gorge; sorte de mesure.

podagre: goutte aux pieds.

poapart..: iocution érotique.

prestre Martin (faire le): jouer tous les rblea.

promu: le désagrément, la contrariété (= très peu de chose).


Q•

gaerolle: voir Carole.




regniés: infidèles, traîtres, faux, pervers.

reprise: pas de la basse-danse.

revel: sllégrease.

revers: retroussé.

rolwrdel: A l'origine, signifie "repaire de voleurs ou "voleur, comme dans un mystère
provençal édité par Karl Barlach, Romances et pastourelles françaises des
Xllème et Xlllème siècles. Leipzig, 1870, p. 160.

roiaume: royauté.

n de vaciu: mouvement de pied sur le coté, Emme une ruade de vache.

ruade mouvement du pied vers l'arrière comme une ruade de cheval

rrc. plante médicinale, â saveur âcre, famille des rutacées.




saburre: lest.

saffre, safre: gourmand, glouton; avide; lascif; putain; vif; déraisonnable; appétissant;
folâtre, enjoué; impétueux.

sargot, sargor: poisson, le spate cargue, dorée ou truie de mer.

saut, sauter, saweler: p. 268.


scandale: Tous les empeahemens qui survienent pour vous deatourner sont scandales que
Sathan vous presente pour vous rompre le chemin" HUGUET Edmond,
Dictionnaire... VI, p. 718.

signarruneru: notamment, puticulièrement.

sonnette: instrument de musique, définition pp. 351-352.

402
soubresault: terme emprurüé au domaine de l'équitation, soit au provençal 'sobresaut', soit à
l'espagnol 'sobresalto'. Terme qui a signifié, aux XVème et XVIème siècles,
gambade, saut de clown.

souhedter el: souhaiter quelque chose d'autre.
sy (si, ci, se): adverbe; ainsi, de cette manière.


T.

labourer: jouer du tambour.

torber, tourber, turber, turbeir: troubler, tourmenter; empécher; se troubler.

fouaille: toaille, serviette, nappe; morceau d'étoffe.

tour: étymologie et définition, p. 275.

tourdion: étymologie et définition, p. 61, 345 et sv.

tourmenter (se): s'inquiéter vivement


traire: tirer.

frappements de pieds: issu sans doute de 'trappei, dérivé probable de 'treppei

treper: frapper du pied en signe de joie ou d'impatience, sauter, danser.

tresse, tresehe, fresque: ronde, sarabande, danse, bal, assemblée. dors de tresche": hors de
jeu, hors de cause.


V.

veau: "le veel est appelle pour la verdure de son eage ce dit ysisore ou.zii.livre. I.e veel
si tost corme il est ne se dresse tantost par sa vertu/ et quiert les mamelles de sa
mare pour soy nourrir. (...) &quant il est saoul il saint et court moult liement/
mais il retourne tantost a sa mare." GLANVII.LE Barthélémy, op. sit. Folio 260
R°.

"Sotz nysis comme jeunes veaull:." Recueil de poésies françaises des XVème et
XVIème siècles (morales, facétieuses, historiques). Publié par Anatole de
Montaiglon. Paris, 1856, p. 15 "Monologue des Sotz joyeulz".

vendu: "Titre sur le haut vendu", avoir belle apparence, Titre gracieux, coquet

vielle (ou viole): instrument de musique.

virenli: poème à forme fixe qui, à cette époque, concurrence la chanson courtoise.

vogue: action de voguer; puissance; réputation.

volte: étymologie et défmition, p. 271.
voltigement: étymologie et définition, p. 114.