Aller au contenu

Glossaire

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0299-9
  • ISSN: 2107-1853
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4529-3.p.0473
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 28/09/2011
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
473

Glossaire

Accatto : prélèvement fiscal. À l’origine les accatti étaient une forme de rétribution exceptionnelle des chefs mais à la fin du Moyen Âge cette pratique est détournée et systématisée par l’aristocratie insulaire. La lutte contre les accatti est une des priorités du gouvernement génois.

Aderenti : membres de la clientèle cinarchese. Le lien entre les aderenti et le seigneur est éminemment politique et se fait par l’intermédiaire de chefs, capurali dans le Nord, principali dans le Sud.

Amici : membres de la clientèle cinarchese. Les amici sont de rang équivalent à celui du chef de faction, il s’agit soit d’autres seigneurs, soit de notables.

Aringo : 1) tribunal de pieve.

2) Assemblée des chefs de feu

Bacinu : unité de mesure dont la valeur variait d’un village à l’autre (entre 7 et 10 litres).

Baiocca : pièce génoise (ou autre) de très faible valeur.

Benemeriti : groupe de notables fidèles aux Génois qui obtiennent des privilèges de ces derniers en échange de leur participation aux guerres contre les seigneurs.

Bollettino : taxe pesant sur la circulation des hommes entre la Corse et l’extérieur. Le bollettino était exigé au départ comme à l’arrivée.

Cantamessa : pratique sociale liée aux événements religieux. La cantamessa nova est le repas offert par les parents d’un prêtre à la suite de son ordination. Par extension, le terme de cantamessa désigne également le repas de funérailles.

Cavaliere : officier génois chargé de la police criminelle.

Cinarchesi : famille seigneuriale qui domine le sud de l’île. Le nom pourrait s’être formé sur celui de Cinarco, un des fils du personnage légendaire Ugo Colonna.

Clientèle cinarchese : Le système clientélaire des Cinarchesi réunit un ensemble de familles alliées entre elles pour augmenter leur puissance individuelle. En échange de leur soutien, les chefs de famille attendent du seigneur qu’il leur redistribue une part du pouvoir (bénéfices ecclésisastiques, offices administratifs) et du butin de guerre (bétail). L’alliance se fait donc entre le seigneur et des chefs de familles qui s’engagent au nom de l’ensemble de leur parenté directe (parenti stretti) et indirecte (parenti). Les aspects politiques sont ainsi plus importants que la consanguinité. À la fin du xve siècle, deux grandes clientèles cinarchesi se partagent les familles de l’île : celle des Leca et celles des della Rocca.

Disabitazione : politique répressive génoise qui consiste à dépeupler systématiquement les zones rebelles. Cette pratique est le premier volet d’une stratégie territoriale qui consiste à vider les montagnes de l’île au profit des plaines. Ce projet de réorganisation n’a pas abouti en raison de la forte résistance des Corses et de la multiplication des raids barbaresques sur les côtes de l’île.

Erbatico : taxe seigneuriale portant sur le droit de pâture.

Giandatico : taxe seigneuriale portant sur le droit de glandée.

Grida : décret proclamé publiquement par l’autorité génoise.

Guasto : destruction des biens agricoles ou immobiliers des ennemis. Les guasti concernent autant la pratique traditionnelle de la guerre que la répression génoise contre les populations rebelles.

474

« Marine » : mouillage naturel qui peut être aménagé dans un but commercial.

Mezinu : unité de mesure correspondant à 6 bacini.

Parentato : alliance matrimoniale. Le parentato corse désigne le sacrement du mariage.

Paese : structure territoriale. Dans les lettres des seigneurs corses, le terme désigne soit la seigneurie, soit la Corse elle-même. Par extension, le paese est également le village corse traditionnel.

Paisani : habitants du paese. Par extension, le terme désigne les gens du crû par opposition aux étrangers.

Pieve : 1) structure religieuse qui correspond à la vallée. La pieve était dominée par une église principale dans laquelle était administré le sacrement du baptême et les funérailles.

2) structure économique qui correspond à la vallée. La pieve était le cadre de la vie agricole dans lequel les communautés se partageaient les communaux.

3) structure judiciaire qui correspond à la vallée. La pieve était le premier échelon de la vie judiciaire. Les justiciables étaient jugés en première instance dans le tribunal de pieve, l’aringo qui comptait deux podestats et six raxoneri.

Principali : groupe de notables corses, qui s’affirment à la chute de la seigneurie comme les nouveaux chefs des communautés villageoises. Les principali constituent les relais locaux du pouvoir génois.

Podestat : magistrature judiciaire d’époque communale. À la fin du xve siècle, les podestats siégeaient à l’aringo et étaient issus du groupe des principali.

Raxoneri : officiers de justice qui assistent le podestat dans sa charge. Les raxoneri étaient issus du groupe des principali.

Sindicamento : procédure de contrôle des fonctionnaires génois. À la fin de leur charge, tous les officiers étaient soumis à un sindicamento durant lequel les populations pouvaient se plaindre des administrateurs devant six Corses et six Génois. Ces derniers jugeaient ainsi les actions des officiers pendant leur mandat.

Terratico : taxe seigneuriale portant sur le droit d’ensemencer des terres communes.

Vassali : au xve siècle le terme de vassali désigne l’ensemble des hommes soumis au pouvoir du seigneur sans distinction sociale.