Aller au contenu

Table des matières

  • Type de publication: Chapitre d’ouvrage
  • Ouvrage: L’Humanité éprouvée
  •  
  •  
  • Pages: 373 à 379
  • ISBN: 978-2-8124-2080-1
  • ISSN: 2257-7122
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-2082-5.p.0373
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: PolitiqueS, n° 7
  • Date de parution: 26/02/2014
  • Dernière édition: 2014
  • Langue: Français

  • Chapitre d’ouvrage: Précédent 24/24
Accès libre
Support: Numérique
373

Table des matières

Abréviations des ouvrages cités   7

Avant-propos   13

Introduction   15

Première partie

Humanité ressentie
et humanité mise à l’épreuve

L’appartenance à un monde   41

L’homme comme être de culture   41

Religion et culture   42

L’homme comme « être-au-monde »   45

« Le naturel est toujours historial »   49

La brisure du cercle de l’intelligibilité habituelle   53

La dénaturalisation du monde et des manières humaine    53

L’expérience universelle de la condition humaine :
Cornelius Castoriadis et Marcel Gauchet   56

La transcendance de la compréhension
collective du monde

L’inadéquation de l’expérience empirique à une idée   61

La mise en forme et en sens de l’expérience
par des concepts déterminés   61

374

Les idées déterminées de notre humanité     64

Les idées déterminées sont ancrées dans une expérience
(non empirique) du monde mise en sens
par une compréhension du monde     68

L’inadéquation de l’expérience empirique aux idées    72

Les idées comme concepts énigmatiques    77

Les idées comme concepts énigmatiques quant à leur sens    77

Les idées comme concepts énigmatiques
quant à leur origine    78

Le recul suspensif comme expérience universelle
et normative     85

L’origine du cercle de l’intelligibilité habituelle    85

L’expérience de la transcendance radicale     87

L’expérience d’un inconditionnement    89

Le pouvoir de prendre un recul suspensif    91

L’humanité comme humanité déterminée
et comme humanité indéterminée     92

Adéquation et inadéquation
de l’expérience aux concepts    95

L’inadéquation de l’expérience à l’universalité des concepts    95

L’adéquation des intuitions aux concepts de l’expérience :
la subsomption     98

L’adéquation des intuitions aux concepts de l’expérience :
la schématisation    102

L’expérience de l’adéquation d’un particulier
à un concept de l’expérience : le « remplissement »
d’une « intention de signification »    107

Schématisme habituel et schématisme originel   108

Les concepts de l’expérience et le cercle du sens :
du sens visé à un sens perçu   112

375

La perception empirique comme perception adéquate
à un concept empirique et « inadéquate » à son objet    114

L’expérience d’un bref désarçonnement    118

L’expérience simplement empirique comme expérience
adéquate à un concept empirique et inadéquate à une idée   120

La transcendance de l’expérience par rapport
à une compréhension collective

L’inadéquation d’une compréhension collective
à l’expérience humaine   125

Expériences conceptuelles et expériences
qui ne supposent aucun concept déterminé    125

La beauté naturelle comme beauté « libre »
et « simplement sensible »   128

La beauté artistique comme beauté « libre »
et « simplement sensible »    133

Le sublime   136

La beauté artistique comme beauté « libre »
et « spirituelle »    142

Les expériences esthétiques réfléchissantes
comme expériences universelles    149

L’expérience d’autrui sans concept déterminé d’autrui   151

L’humanité moderne éprouvée (mise à l’épreuve)   157

La négation de la transcendance radicale
et la soumission à une forme de conditionnement   157

La déshumanisation de l’humanité moderne   159

Le dispositif aristocratique et le dispositif démocratique
de « naturalisation » du monde   164

376

Deuxième partie

L’humanité éprouvée dans le monde moderne

L’humanisme.
Luther, Descartes et Voltaire.
Montaigne, Pascal et Kant.
Lévinas et Arendt

Les expériences modernes de l’humanité de l’homme   171

L’humanisme démocratique   171

Les expériences modernes de l’humanité
avant la naissance de l’État démocratique   174

L’expérience démocratique d’une transcendance
de l’humanité en l’homme   175

La négation des formes de la transcendance   179

Kant et l’humanité éprouvée
comme humanité autonome   181

Une même humanité suprasensible et sensible
en la personne de chacun   181

Le propre de l’homme déterminé non par sa rationalité
mais par sa personnalité   182

L’humanité en moi ressentie à travers l’expérience
de la loi morale en moi   185

L’humanité d’autrui ressentie à travers le respect    190

L’humanité « présentée » dans la figure humaine   192

L’expérience morale comme expérience de l’autonomie
suppose l’expérience démocratique du monde    195

L’humanité éprouvée

De Pascal à Kant et de Montaigne à Pascal   199

De Pascal à Kant   199

De Montaigne à Pascal   208

377

Le proprement humain : Lévinas    213

Le primum vivere   213

Lévinas et Heidegger   215

Lévinas et Merleau-Ponty : l’expérience d’autrui
comme expérience charnelle   217

L’expérience d’autrui comme expérience universelle
et comme expérience venant d’un monde ?   222

Le proprement humain : Arendt et Lévinas   229

Le proprement humain : Hannah Arendt   229

Le proprement humain :
Emmanuel Lévinas et Hannah Arendt   231

Troisième partie

Interlude

La littérature comme expression d’une expérience de notre humanité

La poésie comme pouvoir de suggérer
des idées indéterminées   237

Adolphe. L’expérience de soi : « soi-même comme un autre »   241

La démocratie devenue source de corruption

Lucien Leuwen   259

Les désillusions de Lucien   259

Républicain de cœur et de raison   262

Le refus de se considérer comme républicain   264

La démocratie américaine   267

La monarchie de Juillet   271

La démocratie comme industrialisme   275

378

Quatrième partie

Dialogues

Dialogue avec Cornélius Castoriadis

La question de l’autonomie   283

La clôture moyennant laquelle une société humaine,
en règle générale, existe   283

Les trois modalités de la brisure de la clôture   287

Éléments pour une discussion   293

Dialogue avec Marcel Gauchet

La question de l’humanisme   301

Hétéronomie et autonomie   301

Les trois vagues de la modernité :
les trois vecteurs de l’autonomie   302

La victoire du parti de l’autonomie   306

La démocratie contre elle-même    309

Démocratie et métaphysique de la subjectivité   311

La maîtrise comme illusion ou comme libération   315

Tradition romantique et esprit des Lumières   318

La démocratie authentique et la reconnaissance
d’une altérité interne    321

Humanité constituée et humanité constituante   324

L’idée d’autonomie et d’une transcendance normative
de l’homme en l’homme   329

Dialogue avec Claude Lefort

La question du relativisme   331

Une restauration de la philosophie politique    331

Une rupture avec la philosophie politique    336

L’institution du social comme institution du politique   337

379

L’institution du social comme institution
d’une humanité particulière   341

Du dogmatisme inhérent à une critique externe
et du relativisme inhérent à une critique interne   345

Une forme de société comme monde commun et sensible   350

La critique du point de vue de survol
et de la notion d’un référent ultime   353

L’essor du relativisme sous l’effet
de la démocratisation des mœurs    356

Index des noms   369