Aller au contenu

Bibliographie critique indicative

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0194-7
  • ISSN: 2105-8814
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4348-0.p.0339
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 23/11/2010
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
339

Bibliographie critique indicative

Cette bibliographie n’a, cela va sans dire, aucune prétention à l’exhaustivité. En un sens, peu de travaux portent sur l’écriture des juristes en tant que telle. C’est pourquoi il s’est agi plutôt de fournir ici des éléments de contribution à cette question : du côté de l’histoire de l’écrit, de la sémiologie du droit, de l’histoire des textes juridiques et des « pratiques » judiciaires comme de l’histoire intellectuelle des juristes. Pour simplifier, les travaux trans-historiques qui portent sur l’autorité de l’écrit et celle de l’oral figurent dans les « Outils de travail » de la première rubrique. J’ai enfin conservé une sous-rubrique « Contrepoint des écritures notariales », même bien peu fournie par rapport à la question, non pour donner aux notaires statut de juristes, mais pour donner une place aux archives notariées dans la partie « écrit et publication1 ».

Histoire de l’écrit et de la publication

Outils de travail

Aquilon, Pierre et Martin, Henri-Jean (dir.), Le Livre dans l’Europe de la Renaissance. Actes du XXVIIIe colloque international d’études humanistes de Tours, Paris, Promodis, 1988, 566 p.

Assmann, Jan, Herrschaft und Heil. Politische Teologie in Altägypten, Israel und Europa, C. Hanser, München-Wien, 2000, 344 p.

Assmann, Jan, La Mémoire culturelle. Écriture, souvenir et imaginaire politique dans les civilisations antiques [Das kulturelle Gadächtnis. Schrift, Erinnerung und politische Identität in frühen Hochkulturen, München, 2002], traduit de l’allemand par Diane Meur, Paris, Aubier, « Collection historique », 2010, 372 p., chap. ii, « La culture de l’écrit ».

Chartier, Roger, et Martin, Henri-Jean, Histoire de l’édition française, Paris, Fayard-Cercle de la Librairie, 1989 [1983], t. I, Le Livre conquérant. Du Moyen Âge au milieu du xviie siècle, 793 p.

340

Dictionnaire des lettres françaises. Le seizième siècle, sous la direction du cardinal G. Grente, mis à jour par Michel Simonin, Paris, Fayard, Librairie générale française, 2001, XLII-1217 p.

Fraenkel, Béatrice, La Signature, genèse d’un signe, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des Histoires », 1992, 319 p.

Goody, Jack, La Logique de l’écriture : aux origines des sociétés humaines [The Logic of Writing and the Organization of Society, Cambridge University Press, 1987], Paris, Armand Colin, 1986, 197 p.

Goody, Jack, La Raison graphique : la domestication de la pensée sauvage, Paris, Minuit, « Le sens commun », 1986 [1978], 274 p.

Goody, Jack, Pouvoirs et savoirs de l’écrit {The Power of the Written Tradition, Smithsonian, 2004], La Dispute, Paris 2007, 269 p.

grihl, De la publication entre Renaissance et Lumières, études réunies par Christian Jouhaud et Alain Viala, Paris, Fayard, 2002, 368 p.

Jeay, Claude, « Du sceau à la signature. Histoire des signes de validation en France (xiiie-xvie siècles) », Positions des thèses de l’École des Chartes, 2000, p. 165-171.

Jolly, Claude (dir.), Histoire des bibliothèques françaises : les bibliothèques sous l’Ancien Régime 1530-1789, Paris, Promodis-Cercle de la Librairie, 1988, 547 p.

Martin, Henri-Jean, Livre, pouvoirs et société à Paris au xviie siècle, Genève, 1999 [1969], 2 vol.

Martin, Henri-Jean, Histoire et pouvoirs de l’écrit, Paris, Librairie académique Perrin, « Histoire et décadence », 1988, 518 p.

Ornato, Monique et Pons, Nicole (dir.), Pratiques de la culture écrite en France au xve siècle. Actes du colloque international organisé par l’unité de recherche « Culture écrite du Moyen Âge tardif » du CNRS en l’honneur de Gérard Ouy, Paris, 16-18 mai 1992, Louvain-la-Neuve, Fédération inetrantionale des Instituts d’Études Médiévales, « Textes et études du Moyen Âge, 2 », 1995, XV-591 p.

Rosier-Catach, Irène, La Parole efficace. Signe, rituel, sacré, Paris, Le Seuil, « Des travaux », 2004, 779 p.

Bibliographie des sources et de l’histoire du parlement de Paris. IV – Réflexions sur les archives et sources. X –Praticiens : avocats, procureurs, clercs et commis XI – Greffe. Mémoire judiciaire. URL : http://parlementdeparis.hypotheses.org/biblio

Écritures juridiques – sentences, codification, recueils de lois, code Michau, coutume…

Abbondanza, Roberto, « Premières considérations sur la méthodologie d’Alciat » dans Pédagogues et juristes, Congrès du Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, 1960, Paris, Jules Vrin, 1963, 272 p., p. 107-118.

Almquist, Katharine, « Quatre arrêts du parlement de Bordeaux, autographes inédits de Montaigne (mai 1566-août 1567) », Bulletin de la Société des amis de Montaigne, 9-10, 1998, p. 13-38.

Anagnostou-Canas, Barbara (dir.), Dire le droit : normes, juges, jurisconsultes, Paris, Panthéon-Assas, « Colloques », 2006, 333 p., IIe partie, « Coutumes, lois du roi, pouvoir des juges au Moyen Âge et à l’époque moderne ».

Arabeyre, Patrick, « Les deux justices. Les deux pouvoirs. La production doctrinale des juristes méridionaux sur les rapports entre justice ecclésiastique et justice royale, de Bernard de Rosier à Guillaume Benoît (deuxième moitié du xve siècle) », dans Les Justices d’Église dans le Midi (xie-xve siècle), Cahiers de Fanjeaux, 42, Toulouse, 2007, p. 373-397.

341

Arabeyre, Patrick, « Les Ordinationes regie d’Etienne Aufréri (1458-1511) : un recueil toulousain d’ordonnances royales (1513) », dans David Deroussin et Florent Garnier (dir.), Compilations et codifications juridiques, 1. De l’Antiquité à la période moderne, Paris, Le Manuscrit, « Passé et présent du droit, 4 », 2007, 356 p., p. 271-294.

Arabeyre, Patrick, « Mémoire judiciaire du parlement de Toulouse : le projet de Corpus parlamenteum d’Étienne Aufréri à la fin du xve siècle », dans Olivier Poncet et Isabelle Storez-Brancourt (dir.), Une Histoire de la mémoire judiciaire, de l’Antiquité à nos jours, Paris, École nationale des chartes, « Études et rencontres de l’École des chartes, 29 », 2009, p. 305-318.

Assier-Andrieu, Louis, « Penser le temps culturel du droit. Le destin anthropologique du concept de coutume », L’Homme, numéro spécial Droit, coutume, mémoire, oct.-déc. 2001 (160), p. 67-90.

Bart, Jean, Histoire du droit privé de la chute de l’Empire romain au xixsiècle, Paris, Montchrestien – Lextenso, 2009 [1998], 477 p.

Bezemer, Cornelius H., Les Répétitions de Jacques de Revigny. Recherches sur la répétition comme forme d’enseignement juridique et comme genre littéraire, suivies d’un inventaire des textes, Leyde, Universitaire Pers Leiden, 1987, 372 p.

Blanquie, Christophe, « Les huissiers audienciers des présidiaux », Revue historique de droit français et étranger, 3, juillet-septembre 2005, p. 421-439.

Bonin, Pierre, « Construire un cours de droit français : le manuscrit de Louis Astruc, Toulouse, C. 1737-1738 », dans Olivier Devaux (dir.), Histoire de l’enseignement du droit à Toulouse, Toulouse, Presses de l’Université des Sciences sociales de Toulouse, « Études d’Histoire du droit et des idées politiques », 2007, 402 p., p. 217-310.

Boudou, Bénédicte, « Montaigne et l’herméneutique juridique », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 1985/3, p. 569-593.

Boulet, Marguerite, « Une repetitio de Pierre d’Angleberme sur la loi Jurisjurandi (C., IV, 1, fr. 2) », Revue historique de droit français et étranger, 1948, p. 323-344.

Brown, Elisabeth A. R., « Le greffe civil du Parlement de Paris au xvie siècle : Jean du Tillet et les registres de plaidoirie », Bibliothèque de l’École des chartes, 153-2, 1995, p. 325-372.

Buzon, Christine de, « La tragédie humaniste selon Jehan de Beaubrueil : Regulus (1582) », dans Michel Cassan (dir.), Offices et officiers moyens en France à l’époque moderne : profession, culture, Limoges, pulim, « Trajectoires », 2004, 358 p., p. 345-365.

Caporossi, Olivier, « Les livres de pratique judiciaire castillans xvie-xviie siècles », dans Jean-Paul Pittion (dir.), Droit et justice à la Renaissance, actes du XLIVe colloque international d’études humanistes (Tours, 2-7 juillet 2001), Paris, Champion, 2009, 376 p., p. 59-79.

Carbasse, Jean-Marie, « Coutume, temps, interprétation », Droits, 30, 2000, p. 15-28.

Carta, Paolo, Francesco Guiccciardini tra diritto e politicà, Padova, cedam, 2008, VIII-241 p.

Cassan, Michel et Landou, Noël (éd.), Écrits de Jean-Baptiste Alexis Chorllon, Président au Présidial de la Haute-Marche au xviie siècle, Paris, Honoré Champion, « Bibliothèque d’histoire moderne et contemporaine, 2002, 371 p.

Cayla, Olivier, « Ouverture : le jeu de la fiction entre “comme si” et “comme ça” », Droits, 21, 1995, p. 3-15.

Cazals, Géraldine, « Sur quelques manuscrits universitaires toulousains du xvie siècle et sur l’enseignement de François Roaldès », dans Jacques Krynen et Michael Stolleis (dir.), Science politique et droit public dans les facultés de droit européennes (xiiie-xviiie siècle), Frankfurt am Main, V. Klostermann, 2008, IX-629 p., p. 325-346.

Chaline, Olivier, Godart de Belbeuf. Le Parlement, le roi et les Normands, Luneray, 1966, 596 p.

Chêne, Christian, « L’arrestographie, une science fort douteuse », Recueil des mémoires et travaux publié par la Société d’histoire du droit et des anciens pays de droit écrit, 1985, fasc. XIII, p. 179-187.

342

Chevrier, Georges, « La littérature juridique bourguignonne dans les trois derniers siècles de l’Ancien régime et les collections manuscrites de la bibliothèque publique de Dijon », dans Autour d’une Bibliothèque, pages offertes à M. Charles Oursel, conservateur de la bibliothèque de Dijon de 1899 à 1942, à l’occasion de sa retraite, Dijon, Bernigaud et Privat, 1942, 170 p., p. 5-77.

Chevrier, Georges, « Remarques sur l’introduction et les vicissitudes de la distinction du “jus privatum” et du “jus publicum” dans les œuvres des anciens juristes français », Archives de philosophie du droit, n. sér. 1, 1952, p. 6-77.

Coq, Dominique et Ornato, Ezio, « La production et le marché des incunables. Le cas des livres juridiques », dans Pierre Aquilon et Henri-Jean Martin (dir.), Le Livre dans l’Europe de la Renaissance. Actes du XXVIIIe colloque international d’études humanistes de Tours, Paris, Promodis, 1988, 566 p., p. 304-322.

Daubresse, Sylvie, « Un discours de Christofle de Thou, premier président du Parlement de Paris. 11 mai 1565 », Bibliothèque de l’École des chartes, 153-2, 1995, p. 373-389.

Daubresse, Sylvie, Bonnet, Monique et Storez-Brancourt, Isabelle, Le Parlement en exil ou Histoire politique et judicia re des translations du parlement de Paris (xve-xviiie siècle), Paris, Champion, 2007, 841 p.

Dauchy, Serge, et Demars-Sion, Véronique (dir.), Les Recueils d’arrêts et dictionnaires de jurisprudence (xvie-xviiie siècles), Paris, La Mémoire du droit, « Bibliographie », 2005, 469 p.

Davy, Gilduin, « Écrire ou réécrire l’histoire du droit ? Les lois de Rollon et la constitution primitive du duché de Normandie dans l’œuvre de David Ouard (1725-1802) », dans Corinne Leveleux-Teixeira, Anne Rousselet-Pimont, Pierre Bonin et Florent Garnier (dir.), Normes et normativité. Études d’histoire du droit rassemblées en l’honneur d’Albert Rigaudière, Economica, 2009, 396 p., p. 299-317.

Dawson, John, « The Codification of the French Customs », Michigan Law Review, XXXVIII, 1940, p. 765-800.

Delatour, Jérôme, « De l’art de plaider doctement. Les notes de lecture de Pierre Dupuy, jeune avocat (1605-1606) », Bibliothèque de l’École des chartes, 153-2, 1995, p. 391-412.

Deroussin, David, « La participation d’un avocat parisien aux efforts de codification du xviisiècle : B. Auzanet, les Arrêtés du P. P. G. de Lamoignon et l’ordonnance de 1667 », La Responsabilité : formes et discours, Cahiers du Centre lyonnais d’histoire du droit, 2, 2004.

Descendre, Romain, « Quand la mer est territoire. Paolo Sarpi et le Dominio del mare Adriatico », Studi Veneziani, LIII, 2007, p. 55-74.

Descimon, Robert, « Dignité contre vénalité. L’œuvre de Charles Loyseau (1564-1627) entre science du droit et science des saints », Historische Anstöße, Festschrift für Wolfgang Reinhard zum 65. Geburtstag am 10. April 2002, Berlin, Akademie Verlag, 2002, 469 p., p. 326-338.

Descimon, Robert et Ranum, Orest (éd.), Débats du parlement de Paris pendant la minorité de Louis XIV de Jean Le Boindre, texte établi par Patricia M. Ranum, Paris, Champion, « Pages d’archives », 1997, 440 p.

Di Lucia, Paolo et Scarpelli, Umberto (dir.), Il Linguaggio del diritto, Milan, LED, Edizioni universitarie di lettere economia diritto, « Esedra Collana di letture, 15 », 1994, 497 p.

Dornier, Carole, « Montesquieu et la tradition des recueils de lieux communs », Revue d’histoire littéraire de la France, 2008/4, p. 809-820.

Ferrary, Jean-Luc, « À propos d’un texte de François Hotman. Le sjuristes humanistes et l’édition du Corpus civilis glosé », dans Ennio Cortese (dir)., Il Diritto nella storia medievale, Roma, Cigno Galileo Galilei, 1999, 2 vol., t. II. Il basso medioevo, VI-622 p., p. 86-104.

Filhol, René, Le premier Président Christofle de Thou et la réformation des coutumes, Bourges / Tardy, Paris / Recueil Sirey, 1937, XV-301 p.

343

Flach, Jacques, « Cujas, les Glossateurs et les Bartolistes », Revue historique de droit français et étranger, 7, 1883, p. 205-227.

Gallais, Vincent, « Entre apprentissage et ambition : la culture politique d’un procureur du roi au présidial de Nantes, Jean Blanchard de Lessongère (1602-1612) », dans Michel Cassan (dir.), Offices et officiers moyens en France à l’époque moderne : profession, culture, Limoges, pulim, « Trajectoires », 2004, 358 p., p. 367-386.

Gazzaniga, Jean-Louis, « Jurisprudence du parlement de Toulouse au xve siècle, étude d’une collection d’arrêts », Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, 1971, 19, p. 297-409.

Gazzaniga, Jean-Louis, « Rédaction des coutumes et codification », Droits, 26, 1997, p. 71-80.

Genestal, Robert, « La rédaction des usages locaux de Normandie (1596-1587) », Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie, t. XXXV, années 1921-1922-1923, Caen, 1924, p. 309-343.

Gilissen, John (dir.), La Rédaction des coutumes dans le passé et le présent, colloque des 16-17 mai 1960 du Centre d’histoire et d’ethnologie juridiques, Bruxelles, Université Libre, Éd de l’Institut de Sociologie, 1962, 336 p.

Gilles, Henri, Les Coutumes de Toulouse (1286) et leur premier commentaire (1296), Toulouse, Académie de législation, 1969, 291 p.

Giordanengo, Gérard, « De la Faculté de Décret aux negocia regis. Une répétition d’Évrard de Trémaugon (1371) », dans Jacques Krynen et Albert Rigaudière (dir.), Droits savants et pratiques françaises du pouvoir (xie-xve siècles), Bordeaux, 1992, 316 p., p. 211-251.

Godefroy-Ménilglaise, Denis-Charles, Les savants Godefroy, mémoires d’une famille pendant les xvie, xviie et xviiie siècles, Genève, Slatkine, 1971, 420-ix.

Gouron, André, « Sur les origines de l’expression “droit coutumier” », Glossae. Ribista de Historia des Derecho europeo I, Murcia, 1988, p. 179-188.

Grinberg, Martine (dir.), « Du cahier de la coutume au livre », Cahiers du CRH, 26, avril 2001, 188 p., p. 1-170.

Grinberg, Martine, Écrire les coutumes. Les droits seigneuriaux en France, Paris, puf, « Le nœud gordien », 2006, 206 p.

Gurruchaga Sanchez, Marina, « Quelques considérations sur l’histoire de l’écriture : Un témoignage d’écriture professionnelle sur une tuile cornière du xvie siècle », European Review of History, 1995/2, p. 219-220.

Haddad, Élie, « Les histoires provinciales du royaume de France : une approche de la culture des officiers “moyens” aux xviie-xviiie siècles », dans Michel Cassan (dir.), Les Officiers moyens à l’époque moderne : pouvoir, culture, identité, actes du colloque de Limoges (11-12 avril 1997), Limoges, pulim, 1997, X-399 p., p. 289-324.

Hautebert, Joël, « “Le ministère de ma charge”. La correspondance d’André Boussineau, procureur du roi au présidial de Nantes (fin xviie) », Droits, 40, 2004, p. 65-80.

Hespanha, Antonio Manuel, Le droit du quotidien, conférence Marc Bloch de l’ÉHESS, 1997, mis en ligne le 24 juin 2006, site web, http://cmb.ehess.fr/document123.html.

Hilaire, Jean, « Actes de la pratique et expression du droit du xvie siècle à la codification », Droits, 7, 1987, p. 135-140.

Hilaire, Jean, La Vie du droit. Coutumes et droit écrit, Paris, puf, « Droit, éthique, société », 1994, 308 p.

Homes, Catherine, L’Éloquence judiciaire de 1620 à 1660, reflet des problèmes sociaux, religieux et politiques de l’époque, Paris, Nizet, 1967, 318 p.

Houllemare, Marie, « Un avocat parisien entre art oratoire et promotion de soi (fin xvie siècle) », Revue historique, CCCVI/2, 630, 2004, p. 283-302.

Jacob, Robert, « Doctrine et culture nationale. La naissance de la littérature juridique en langue populaire en France et en Allemagne », Droits, 20, 1999, p. 5-20.

344

Kelley, Donald, Foundations of Modern Historical Scholarship. Language, law and history in the french Renaissance, New York London, Columbia University Press, 1970, XII-321 p.

Kelley, Donald, « Vera philosophia. The significance of Renaissance Jurisprudence », Journal of the History of Philosophy, 14, 1976, p. 267-279.

Kim, Marie Seong-Hak, « Christofle de Thou et la réformation des coutumes : l’esprit de la réforme juridique au xvie siècle », The Legal History Review, LXXII, 2004, p. 91-102.

Krynen, Jacques et Stolleis, Michael (dir.), Science politique et droit public dans les facultés de droit européennes (xiiie-xviiie siècle), Frankfurt am Main, V. Klostermann, 2008, IX-629 p.

Langages, 53, 1979 : Le discours juridique.

Lavoir, Lise, Factums et Mémoires d’avocats, un regard sur une société, Thèse de doctorat, Lille, 1986.

Lavoir, Lise, « Factums et mémoires d’avocats aux xviie et xviiie siècles : un regard sur une société (vers 1620-1760) », Histoire, économie et société, 7, 1998/2, p. 221-242.

Lévy-Bruhl, Henri, « L’écriture et le droit », dans L’Écriture et la psychologie des peuples [1963], nº xviii, republié dans Marcel Cohen et Jérôme Peignot, Histoire et art de l’écriture, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 2005, XXXII-1179 p., p. 765-773.

Leyte, Guillaume, « Des arrêts aux arrêtistes : généalogie de quelques arrêts de principe du Parlement de Paris », Histoire et archives, 12, juil.-déc. 2002, p. 115-138.

Littner, Pierre, « Le tournant classique de la rhétorique des juristes », Droits, 36, 2002, p. 71-84.

Maclean, Ian, Interpretation and Meaning in the Renaissance : the case of law, New York et Cambridge, 1992.

Maclean, Ian, « Legal Fictions and Fictional Entities in Renaissance Jurisprudence », Legal History, 20/3, 1999, p. 1-24.

Mari, Enrique, « J. Bentham. Du “souffle pestilentiel de la fiction” dans le droit, à la théorie du droit comme fiction », Revue interdisciplinaire d’études juridiques, 15, 1985, p. 1-40.

Martin, Frédéric F., « Jean Bodin et les formes », dans Corinne Leveleux-Teixeira, Anne Rousselet-Pimont, Pierre Bonin et Florent Garnier (dir.), Normes et normativité. Études d’histoire du droit rassemblées en l’honneur d’Albert Rigaudière, Economica, 2009, 396 p., p. 233-253.

Martin, Frédéric F., « Forme épistolaire et diction du droit. Dialogue, récit et décision dans les actes royaux », à paraître à l’automne 2010 dans la Revue d’histoire des facultés de droit.

Martin, Olivier, La Coutume de Paris, trait d’union entre le droit romain et les législations modernes, Paris, Société anonyme du “Recueil Sirey“, 1925, 83 p.

Maza, Sara, Vies privées, affaires publiques : les causes célèbres de la France prérévolutionnaire [Private Lives and Public Affairs : the Causes Célèbres of Prerevolutionary France, Berkeley/Los Angeles – London, California university press, 1993] traduit de l’anglais par Christophe Beslon et Pierre-Emmanuel Dauzat, Paris, Fayard, 1997, 384 p.

Mellot, Jean-Dominique (dir.), Production et usages de l’écrit juridique en France du Moyen Âge à nos jours, Histoire et civilisation du livre. Revue internationale I. Genève, Droz, 2005, 391 p.

Meynial, Edmond, « Remarques sur le rôle joué par la doctrine et la jurisprudence dans l’œuvre d’unification du droit en France depuis la rédaction des coutumes jusqu’à la Révolution, en particulier dans la succession aux propres », Revue générale du droit, t. XXVII, 1903, p. 326-351 et 446-457.

Minnucci, Giovanni, Alberico Gentili tra mos italicus e mos gallicus. L’inedito commentario Ad Legem Juliam de adulteries, Bologna, Monduzzi Editore, 2002, XI-225 p.

Mousnier, Mireille et Poumarède, Jacques (dir.), La Coutume au village dans l’Europe médiévale et moderne, actes des xxe Journées internationales d’histoire de l’Abbaye de Flaran, septembre 1998, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2001, 258 p.

Naud, Gérard, « Un recueil de jurisprudence de la fin du xive siècle : arresta lata in parlamento (essai de restitution critique) », Bibliothèque de l’École des chartes, Paris, 1963, t. CXXI, p. 77-131.

345

Payen, Philippe, Les Arrêts de règlement du parlement de Paris au xviiie siècle. Dimension et doctrine, Paris, puf, 1997, 526 p.

Pérouas, Louis, « Le lieutenant général Pierre Robert du Dorat (1589-1658), entre la religion bas-médiévale et la Réforme catholique », dans Michel Cassan (dir.), Offices et officiers moyens en France à l’époque moderne : profession, culture, Limoges, pulim, « Trajectoires », 2004, 358 p., p. 387-395.

Petris, Loris, La Plume et la tribune. Michel de L’Hospital et ses discours (1559-1562), Genève, Droz, « Travaux d’Humanisme et Renaissance », 2002, XXVII-610 p.

Piano-Mortari, Vincenzo, « Studi sugli scritti programmatici dei giuristi del secolo XVI », Studia e Documenta Historiae et Juris, 21, 1955, p. 276-302.

Piano-Mortari, Vincenzo, « Studia humanitatis e scientia juris in G. Buedo », Studia Gratiana, 14, 1967, p. 437-458.

Piano-Mortari, Vincenzo, « Razionalismo e filologia nella metodologia giuridica di Baron e di Duareno », Labeo, 15, 1969, p. 7-32.

Piant, Hervé, « Des procès innombrables. Éléments méthodologiques pour une histoire de la justice civile d’Ancien Régime », Histoire & Mesure, XXII, 2, 2007, p. 13-38.

Pitou, Frédérique, « L’activité professionnelle d’un premier juge du siège ordinaire du comté pairie de Laval au xviiie siècle », dans Michel Cassan (dir.), Les Officiers moyens à l’époque moderne : pouvoir, culture, identité, actes du colloque de Limoges (11-12 avril 1997), Limoges, pulim, 1997, X-399 p., p. 193-219.

Portemer, Jean, « Un essai de la méthode du chancelier d’Aguesseau (l’édit d’août 1729) », MHHDB, 19e fascicule, 1957, p. 5-44.

Prosdocimi, Luigi, « Tra civilisti e canonisti dei sec. xiii e xiv. A proposito della genesi del concetto di “stylus” », dans Bartolo da Sassoferrato. Studi e documenti per il VI centenario, Milan, Giuffrè, 1962, liii-474 p. et 783 p., vol. II, p. 413-430.

Quaglioni, Diego, « “Iis, qui vix usquam locum tutum inveniunt”. Giuristi, riformatori religiosi, fuorusciti. Matteo Gribaldi Mofa († 1564) », Laboratoire italien, 3, « La République en exil (xve-xvie siècles) », sous la direction de Paolo Carta et Lucie De Los Santos, 2002, p. 85-103.

Quaglioni, Diego, À une déesse inconnue. La conception pré-moderne de la justice, préface et traduction de Marie-Dominique Couzinet, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003, 148 p.

Renoux-Zagamé, Marie-France, « De la parole de Dieu à la parole de justice : l’éloquence judiciaire selon les juges monarchiques », Droits, 36, 2002, p. 3-19.

Reulos, Michel, Étude sur l’esprit, les sources et la méthode des Institutes coutumières d’Antoine Loisel, Paris, Librairie du “Recueil Sirey”, 1935, 105 p.

Reulos, Michel, « Les droits savants dans l’édition française du xvie siècle », dans Pierre Aquilon et Henri-Jean Martin (dir.), Le Livre dans l’Europe de la Renaissance. Actes du XXVIIIe colloque international d’études humanistes de Tours, Paris, Promodis, 1988, 566 p., p. 323-331.

Rials, Stéphane, « Veritatis juris. La vérité du droit écrit. Critique philologique humaniste et culture juridique moderne de la forme », Droits, 26, 1997, p. 101-182.

Saint-Bonnet, François, « Remarques sur les arguments historiques dans les débats constitutionnels français (xvie-xviiie siècles) », Droits, 38, 2003, p. 135-146.

Saint-Jacob, Pierre, « La rénovation des terriers en Bourgogne à la fin de l’Ancien Régime », Mémoires de la Société pour l’histoire du droit et des institutions des anciens pays bourguignons, comtois et romans, 1950-1951, p. 302-307.

Sempoux, André, « Notes sur l’histoire des mots “style” et “stylistique” », Revue belge de philologie et d’histoire, t. XXXIX, 1961/3, p. 736-746.

Soboul, Albert, « De la pratique des terriers à la veille de la Révolution », Annales ESC, XIX, 1964/6, p. 1049-1065.

346

Soetermeer, Franck, Livres et juristes au Moyen Âge, Goldbach, Keip Verlag, « Bibliotheca eruditorum », 1999, XIII-431 p.

Soetermeer, Franck, « Une catégorie de commentaires peu connue. Les commenta ou lecturæ inédits des précurseurs d’Odofrède », Rivista internazionale di diritto comune, 1991/2, p. 47-67.

Thézard, Léopold, « De l’influence des travaux de Pothier et du chancelier d’Aguesseau sur le droit civil moderne », Revue d’histoire du droit, t. XII, 1866, p. 233-234.

Thireau, Jean-Louis, « Les arrêtés de Guillaume de Lamoignon : une œuvre de codification du droit français », Droits, 39, 2004, p. 53-68.

Thomas, Yan, « Fictio legis. L’empire de la fiction romaine et ses limites médiévales », Droits, 21, 1995, p. 17-63.

Torre, Angelo, « “Faire communauté”. Confréries et localité dans une vallée du Piémont (xviie-xviiie siècles) », Annales HSS, janv-février 2007/1, p. 101-135.

Van Dievoet, Guido, Les Coutumes, les styles, les formulaires et les “artes notariae”, Turnhout, Brepols, 1986, fasc. 48, 84 p.

Villey, Michel, La Formation de la pensée juridique moderne, éd. Stéphane Rials et Éric Desmons, Paris, puf, « Quadrige », 2006 [1975], 624 p.

Villey, Michel, « Les Fondateurs du droit naturel moderne au xviiie siècle », Archives de Philosophie du Droit, 6, 1961, p. 63-96.

Wijffels, Alain, « L’influence de la doctrine sur l’argumentation judiciaire aux Temps Modernes », dans A. Wijffels (dir.), Miscellanea Consilii Magni III [Verzamelen en bewerken van de jurisprudentie van de Grote Raad, Nieuwe Reeks, XII], Amsterdam, 1988, p. 145-159.

Wijffels, Alain, « Alberico Gentili et la genèse de la Hispanica Advocatio », dans Virginia Tamayo Salaberria (dir.), De la res publica a los estados modernos, Journées internationales d’histoire du droit, Donostia-San Sebastián, 31 de mayo-3 junio de 1990, Bilbao, Universidad del Pais Vasco, 1992, 444 p., p. 299-329.

Wijffels, Alain, « Ius gentium in the practice of the Court of Admiralty around 1600 », dans Andrew D. E. Lewis and David J. Ibbetson (dir.), The Roman Law Tradition, Cambridge, Cambridge University Press, 1994, XIII-234 p., p. 119-134.

Wijffels, Alain (dir.), Case Law in the Making. The Techniques and Methods of Judicial Records and Law Reports, Berlin, Duncker & Humblot, 1997, 2 vol., 373 p. et 485 p.

Wijffels, Alain, « Alberico Gentili e i fondamenti storico-concettuali del diritto comune europeo », dans Alberico Gentili nel Quarto Centenario del De jure belli. Atti del Convegno Ottava Giornata Gentiliana (San Ginesio – Macerata, 26-27-28 Novembre 1998), Milano, Dott. A. Giuffrè Editore, 2000, 344 p., p. 195-203.

Wijffels, Alain, « A Consilium by Alberico Gentili (Oxford) in a Dispute between St John’s College (Cambridge) and Trinity College (Cambridge) », dans Janusz Sondel, Jaroslaw Reszczyński, Piotr Ściślicki (dir.), Roman Law as Formative of Modern Legal Systems. Studies in Honour of Wiesław Litewski [Ius Romanum et orbis iurisprudentiae universalis. Studia in honorem Vieslai Litewski], Kraków, Jagiellonian University Press, 2003, 2 vol., 329 p. et 307 p., t. II, p. 269-279.

Wijffels, Alain, « Alberico Gentili e l’unione anglo-scozzese : alla ricerca di una nuova matrice per il discorso politico », dans Alberico Gentili, La soluzione pacifica delle controversie internazionali, Atti del Convegno Nona Giornata Gentiliana, San Ginesio, 29-30 Settembre 2000, Milano, Dott. A. Giuffré, 2003, 268 p., p. 156-177.

Wijffels, Alain, « Assolutismo politico e diritto di resistenza : la disputatio gentiliana De vi civium in Regem semper iniusta », dans Alberico Gentili, L’uso della forza nel diritto internazionale. Atti del Convegno Undicesima Giornata Gentiliana, San Ginesio, 17-18 Settembre 2004, Milano, Dott. A Giuffrè Editore, 2006, 496 p., p. 433-457, Appendice, p. 459-496.

347

Wijffels, Alain, « Alberico Gentili e il rinovamento del diritto pubblico nella tradizione del ius commune », à paraître dans les actes du colloque du Centro internazionale di Studi Gentiliani à San Ginesio, 11-13 septembre 2008.

Yver, Jean, « Le président Thibaut Baillet et la rédaction des coutumes (1496-1514) », Revue historique de droit français et étranger, 1986, p. 19-42.

Zink, Anne, « Les éditions des coutumes d’Auvergne », Cahiers du CRH, 26, « Du cahier de la coutume au livre », avril 2001, p. 133-170.

Le contrepoint des écritures notariales

Blanquie, Christophe, « Une fabrique à études sous Louis XIII : les traités présidiaux », Le Gnomon, 143, 2004/4, p. 5-8.

Hilaire, Jean, « Les notaires et la naissance du droit français », Droits, 40, 2004, p. 129-140.

Hoarau, Fabrice, « L’évolution des baux au cours de la Révolution française : l’exemple de Maître Gilliot, notaire à Dijon », Mémoires de la société pour l’histoire du droit et des institutions des anciens pays bourguignons, comtois et romands, 63, 2006, p. 371-390.

Jahan, Sébastien, Profession, parenté, identité sociale : les notaires de Poitiers aux temps modernes, 1515-1815, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 1999, 384 p.

Ouvarov, Pavel, « Ceux qui sont un peu différents des autres : singularités, “déviances” et normes dans les actes notariés parisiens du xvie siècle », Histoire, économie et société, 1996/3, p. 439-466.

Viallet, Ludovic, « L’écriture du notaire, entre mémoire de Dieu et mémoire des hommes. Réflexions à partir des inscriptions “hors-formulaire” (xive-xviie s.) », dans Raimondo Michetti (dir.), Notai, miracoli e culto dei santi. Pubblicità e autenticazione del sacro tra xii e xv secolo. Atti del Seminario internazionale, Roma, 5-7 dicembre 2002, Milan, Giuffrè Editore (Studi storici sul notariato italiano, XII), 2004, XVIII-690 p., p. 237-256.

Viallet, Ludovic, « Bene dicere, vere scribere. Écriture et croyances du notaire, à travers les invocations et inscriptions hors formulaires (xive-xvie s.) : une enquête à poursuivre », dans Louis Châtellier et Philippe Martin (dir.), L’Écriture du croyant, actes du colloque organisé par le C.R.H.M.C. de l’Université de Nancy 2 (22-24 novembre 2001), Turnhout, Brepols, « Bibliothèque de l’École des Hautes Études, Sciences Religieuses, 125 », 2005, VII-215 p., p. 51-65.

Viallet, Ludovic, « Le salaire de la plume. Prières de notaires et de copistes à la fin du Moyen Âge (xive-xvie siècles) », dans Jean-François Cottier (dir.), La Prière en latin, de l’Antiquité au xvie siècle : formes, évolutions, significations, actes du colloque de Nice (15-17 mai 2003), Turnhout, Brepols, « Études médiévales de Nice, 6 », 2006, 519 p., p. 291-314.

Le lien avec d’autres écritures – poésie, histoire, littérature, essais, arts

Aristodemou, Maria, « Studies in Law and Literature : Directions and Concerns », Anglo-American Law Review, 1993, p. 157-193.

Audegean, Philippe, « Beccaria et l’histoire du concept de style. Empirisme et poétique », Poétique, 136, 2003, p. 487-509.

Bart, Jean, « Fictio juris », Littératures classiques, 40, « Droit et littérature », numéro dirigé par Christian Biet, automne 2000, p. 25-33.

Bart, Jean et Biet, Christian, « Les Illustres françaises, roman moderne, exemple d’un romanesque juridique », XVIIe siècle, 176, juin-sept 1992.

348

Baudot, Frédéric, « L’atticisme judiciaire d’Olivier Patru », Droits, 36, 2002, p. 85-98.

Biet, Christian, Œdipe en monarchie. Tragédie et théorie juridique à l’âge classique, Paris, Klincksieck, 1994, 491 p.

Biet, Christian, Droit et littérature sous l’Ancien Régime, le jeu de la valeur et de la loi, Paris, Honoré Champion, 2002, 415 p.

Biet, Christian (dir.), « Droit et Littérature », numéro de Littératures classiques, 40, 2000.

Biet, Christian et Linclon, Lissa (dir.), Law and Humanities. Law and Litterature, Theories and Practice, à paraître chez Hart publishing, Oregon, Oxford and Portland, 2010.

Binder, Guyora et Weisberg, Robert, Literary Criticism of Law, Princeton, Princeton University Press, 2000, XI-544 p.

Blanchard, Joël et Blumenfeld-Kosinski, Renate, « Le droit et son écriture : la médiatisation du fait judiciaire dans la littérature (MA-xvie) », Cahiers de recherches médiévales, numéro à paraître.

Blanquie, Christophe, Les Épîtres dédicatoires de Scipion Dupleix. Une carrière en épîtres ?, Paris, Kimé, « Le sens de l’histoire », 2008, 130 p.

Brook, Thomas, Cross-examinations of Law and Literature, Cooper, Hawthorne, Stone and Melville, Cambridge, Cambridge University Press, 1988, 300p.

Cau, Maurizio et Marchetto, Guliano (dir.), Laboratoire italien, 5, « Droit et littérature », ENS Éditions, 2004, 292 p.

Cifoletti, Giovanna, « La question de l’algèbre. Mathématiques et rhétorique des hommes de droit dans la France du xvie siècle », Annales HSS, 1995/6, p. 1385-1416.

Cifoletti, Giovanna, « L’idéal de la science. Droit et mathématiques dans la France du xvie siècle », Enquête, 7, 1999, p. 283-303.

Crane, Cregg, « The Path of Law and Literature », American Literary History, 9, 1997, p. 758-775.

De Smet, Ingrid, « Contre les cloches : pour une lecture de neuf épigrammes inédites de Jacques Auguste de Thou », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LXVI, 2004/ 1, p. 91-110.

De Smet, Ingrid, « Pastoral Politics in the Poetry of Jacques-Auguste de Thou », à paraître dans Canadian Review for Comparative Literature, numéro spécial dir. par Andrew Taylor sur la pastorale dans la littérature néo-latine.

Descendre, Romain, « Gli uomini come Benvenuto non hanno da essere ubrigati alle legge. Art, droit et politique dans la Vita de Cellini », Chroniques italiennes, 16, 2009/4, p. 1-20, série web, http://chroniquesitaliennes.univ-paris3.fr/numeros/Web16.html.

Ducos, Michèle, « Les juristes », dans Stephen Bamforth, Guy Bedouelle, Jacques Chomarat, Colette Demaizière et alii, Les Prosateurs latins en France au xvisiècle, Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 1987, 754 p., chap. vii, p. 669-734.

Droit et littérature, numéro d’Europe, 80, no 876, avril 2002, 344 p.

Dutton, Dianne, Le Plaidoyer de l’âge classique : Olivier Patru, Antoine Le Maistre et Claude Gaultier, Paris, L’Harmattan, 2007, 326 p.

Dworkin, Ronald, « Law as Interpretation », Texas Law Review, 60, 1982, p. 527-550.

Dworkin, Ronald, L’Empire du droit [Law’s empire, Cambridge (Mass.) – Belknap press of Harvard university press, 1986], traduit de l’américain par Élisabeth Soubrenie, Paris, puf, « Recherches politiques », 1994, XII-468 p.

Fish, Stanley Eugene, Respecter le sens commun : rhétorique, interprétation et critique en littérature et en droit [Doing what comes naturally, change rhetoric and the practice of theory in literary and legal studies, Duke University Presse, 1989], traduit de l’anglais par Odile Nerhot, Diegem / Story-Scientia et Paris / Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence, 1995, 309 p.

Fumaroli, Marc, L’Âge de l’éloquence. Rhétorique et res literaria de la Renaissance au seul de l’époque classique, Genève, Droz, « Titre courant », 2002 [1980], XXV-882 p.

349

Garapon, Antoine, et Salas, Denis (dir.), Imaginer la loi. Le droit dans la littérature, Paris, Michalon, « Le bien commun », 2008, 301 p.

Geonget, Stéphan et Meniel, Bruno (dir.), Littérature et Droit, du Moyen Âge à la période baroque : le procès exemplaire, Paris, Champion, 2008, 278 p.

Geonget, Stéphan, « Fiction littéraire et fictio juridique, Seigny Joan (Rabelais, Tiers Livre) » dans Jean-Paul Pittion (dir.), Droit et justice à la Renaissance, actes du XLIVe colloque international d’études humanistes (Tours, 2-7 juillet 2001), Paris, Champion, 2009, 376 p., p. 137-152.

Geonget, Stéphan, « Montaigne et Jean Papon. L’“arrêt notable”, une tradition sabordée par Montaigne », Bulletin de la Société Internationale des Amis de Montaigne, 50, V, 2, 2009, p. 23-40.

Giavarini, Laurence, « Communiquer l’exemplarité sociale de l’historien. Autour de la Vita de Jacques-Auguste de Thou », XVIIe siècle, 2010/2, p. 271-289.

Guenée, Bernard, « Histoire, mémoire, écriture. Contribution à une étude des lieux communs », Comptes rendus des séances de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, 127, 1983/3, p. 441-456.

Guerrier, Olivier, « Fictions du droit et espace littéraire », dans Littératures, 47, « Fictions du savoir à la Renaissance », Presses Universitaires du Mirail, décembre 2002, p. 55-66.

Huppert, Georges, L’Idée de l’histoire parfaite [The Idea of Perfect History : Historical Erudition and Historical Philosophy in Renaissance France, 1970], traduit de l’américain par Françoise et Paulette Braudel, Paris, Flammarion, « Nouvelle Bibliothèque Scientifique », 1972, 216 p.

Kantorowicz, Ernst H., « The Sovereignty of the Artist. A Note on Legal Maxims in Renaissance Theories of Art » [De Artibus opuscola XL : Essays in Honor of Erwin Panofsky, éd. Millard Meiss, New York, New York University Press, 1961, p. 267-279] « La souveraineté de l’artiste. Note sur quelques maximes juridiques et les théories de l’art à la Renaissance », dans Mourir pour la patrie et autres textes, Paris, puf, 1984, 141 p., p. 31-57.

Lauvergnat-Gagnière, Christine, « La rhétorique dans le Debat de Folie et d’Amour », dans Guy Demerson (dir.), Louise Labé, Les Voix du Lyrisme, Paris, CNRS Éditions, 1990, 267 p., p. 53-67.

Maclean, Ian, Interpretation and Meaning in the Renaissance. The Case of Law, Cambridge University Press, 1992, 237 p.

Marchetto, Giuliano, « Lieux littéraires et argumentation juridique dans la Sylva nuptialis de Giovanni Nevizzano d’Asti (1518) », Laboratoire italien, 5, « Droit et littérature », sous la direction de Maurizio Cau et Giuliano Marchetto, ENS Éditions, 2004, p. 85-104.

Mathieu-Castellani, Gisèle, La Scène littéraire de l’autobiographie, Paris, puf, « Écriture », 1996, 229 p.

Ménager, Daniel, « La crise de l’éloquence », dans Frank Lestringant et Daniel Ménager (dir.), Études sur la Satyre Ménippée, Genève, 1987, 286 p., p. 126-131.

Minet-Mahy, Virginie, « Quelques traces d’une “théorie du texte” dans l’allégorèse en moyen français. La fiction, moteur de la quête du sens ? », Moyen Âge, 110, 2004, p. 595-626.

Nagle, Jean, « Furetière entre la magistrature et les bénéfices. Autour du Livre second du Roman bourgeois », XVIIIe siècle, juillet-septembre 1980, p. 293-305.

Ost, François, Raconter la loi – aux sources de l’imaginaire juridique, Paris, Odile Jacob, 2004, 442 p.

Ost, François et Van Eynde, Laurent, « Le droit au miroir de la littérature », s.l.n.d., en ligne http://www.dhdi.free

Pech, Thierry, Conter le crime. Droit et littérature sous la Contre-Réforme : les “histoires tragiques” (1559-1644), Paris, Champion, 2000, 480 p.

Posner, Richard, « Law and Literature : A Relation Reargued », Virginia Law Review, 72, 1986, p. 61-89.

350

Quaglioni, Diego, « La Vergine et il diavolo. Letteratura e diritto, letteratura come diritto », Laboratoire italien, 5, « Droit et littérature », sous la direction de Maurizio Cau et Giuliano Marchetto, ENS Éditions, 2004, p. 39-56.

Residori, Matteo, « Le ragioni di Benvenuto. Giustizia e retorica giudiziaria nella Vita di Cellini », Chroniques italiennes, 16, 2009/4, p. 1-33, série web, http://chroniquesitaliennes.univ-paris3.fr/numeros/Web16.html.

Schwob, Émile, Un Formulaire de chancellerie au xviiie siècle, Paris, Librairie du “Recueil Sirey”, 1936, 226 p.

Seignalet-Mauhourat, François, « La valeur juridique des préambules des ordonnances et des édits sous l’Ancien Régime », Revue historique de droit français et de l’étranger, 84, 2006, p. 229-258.

Tournon, André, Montaigne. La Glose et l’Essai, éd. revue et corrigée, Paris, Honoré Champion, 2000 [1983], XVIII-424 p.

Vitale-Brovarone, Alessandro, « L’emploi poétique du langage juridique », actes du colloque international sur la Grande Rhétorique organisé à l’université Mc Gill, Montréal, 5-6 octobre 1992, Le Moyen Français, 34, 1994, p. 229-250.

Weisberg, Robert, The Failure of the word, the protagonist as lawyer in modern fiction, New Haven, Yale University press, 1984, XVIII-218 p.

West, Robin, Narrative, Authority and Law, Ann Arbor, University of Michigan Press, 1993, 439 p.

Yates, Frances, L’Art de la mémoire [The Art of memory, London, Routledge and Kegan Paul, 1966], traduit de l’anglais par Daniel Arasse, Paris, Gallimard, « Bibliothèque illustrée des histoires », 1975, 432 p.

Yardeni, Myriam, Enquêtes sur l’identité de la « nation France » de la Renaissance aux Lumières, Seyssel, Champ Vallon, 2004, 379 p.

Zemon-Davis, Nathalie, Pour sauver sa vie : les récits de pardon au xvie siècle [Fiction in the Archives : Pardon Tales and their Tellers in Sixteenth-century France, 1987], traduit de l’américain par Christian Cler, Paris, Le Seuil, « L’univers historique », 1988, 279 p.

Zuber, Roger, « Aux origines de la prose classique : du Vair, de Thou, Malherbe », dans Avénement de Henri IV. Quatrième centenaire. Colloque IV : les lettres au temps de Henri IV, Pau, éd. J et D, 1991, p. 361-369, repris dans Les Émerveillements de la raison. Classicismes littéraires du xviie siècle français, Paris, Klincksieck, « Théorie et critique à l’âge classique », 1997, 326 p., chap. iv.

Histoire intellectuelle et sociale des juristes

Outils de travail

Alland, Denis, et Rials, Stéphane (dir.), Dictionnaire de la culture juridique, Paris, puf, « Quadrige », 2003, XXV-1649 p.

Arabeyre, Patrick, Krynen, Jacques, Halpérin, Jean-Louis (dir.), Dictionnaire historique des juristes français (xiie-xxe siècle), Paris, puf, « Quadrige », 2007, 864 p.

Cayla, Olivier, et Halperin, Jean-Louis (dir.), Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, Paris, Dalloz, 2008, XI-620 p.

351

Chartier, Roger, Compère, Marie-Madeleine et Julia, Dominique, L’Éducation en France du xvie au xviiie siècle, Paris, SEDES, 1976, 304 p.

Cosandey, Fanny et Descimon, Robert, L’Absolutisme en France. Histoire et historiographie, Paris, le Seuil, « Points », 2002, 316 p.

Coulet, Noël et Genet, Jean-Philippe (dir.), L’État moderne : le droit, l’espace et les formes de l’État, Paris, Éd. du CNRS, 1990, 236 p.

Ferrière, Claude Joseph de, Dictionnaire de droit et de pratique, Veuve Brunet, 1769, 2 vol., 703 et 720 p.

Jestaz, Philippe et Jamin, Christophe, La Doctrine, Paris, Dalloz, « Méthodes du droit », 2004, 314 p.

Bibliographie des sources et de l’histoire du parlement de Paris. VI – Magistrature et sociologie du Parlement VII –Idéologie parlementaire URL : http://parlementdeparis.hypotheses.org/biblio

Formation

Aquilon, Pierre, « Quatre avocats angevins dans leurs librairies (1586-1592) », dans Pierre Aquilon et Henri-Jean Martin (dir.), Le Livre dans l’Europe de la Renaissance. Actes du XXVIIIe colloque international d’études humanistes de Tours, Paris, Promodis, 1988, 566 p., p. 502-512.

Arabeyre, Patrick, « Culture juridique et littérature européennes chez les derniers bartolistes français (première moitié du xvie siècle) », Clio & Themis. Revue européenne électronique d’histoire du droit, 2009/2, URL : http://www.cliothemis.com/Culture-juridique-et-litterature

Arabeyre, Patrick, « De quelques œuvres issues de l’enseignement du droit canonique dans les universités françaises du xve siècle et de la première moitié du xvie siècle », dans Western Canon Law and Eastern Churches, Thirteenth International Congress of Medieval Canon Law, Budapest-Esztergom, 3-9 août 2008 (à paraître).

Barbey, Jean « Organisation générale des études et méthodes d’enseignement du droit au Moyen Âge », Annales d’histoire des facultés de droit, 1985/2, p. 13-20.

Belloni, Andrea, « L’insegnamento giuridico in Italia e in Francia nei primi decenni del Cinquecento e l’emigrazione di Andrea Alciato », dans Andrea Romano (dir.), Università in Europa. Le istituzioni universitarie dal Medio Evo ai nostri giorni : strutture, organizzazione, funzionamento, Atti del Convegno internazionale di studi, Milazzo, 1993, Rubbettino, 1995, 748 p., p. 137-158.

Cassan, Michel, « Formation, savoirs et identité des officiers “moyens” de justice aux xvie-xviie siècles : des exemples limousins et marchois », dans Offices et officiers moyens en France à l’époque moderne : profession, culture, Limoges, pulim, « Trajectoires », 2004, 358 p., p. 295-322.

Chêne, Christian, L’Enseignement du droit français en pays de droit écrit (1679-1793), Genève, Droz, 1982, 365 p.

Chêne, Christian, « La place des professionnels dans la formation des juristes aux xviie et xviiie siècles », Annales d’histoire des facultés de droit, 1985/2, p. 51-62.

Chenon, Émile, « Les professeurs de droit français de l’université de Bourges et les manuscrits de leurs cours », Revue historique de droit français et étranger, XLVe année, 1921, p. 584-633.

Courtemanche, Danielle, « Droit et Rhétorique – ou – Droit ou Rhétorique ? La formation des gens du roi en France dans la première moitié du xve siècle », Cahiers du Centre de recherches en histoire du droit et des institutions, 9, 1998, p. 67-83.

Coutelle, Antoine, « La bibliothèque d’un conseiller au présidial de Poitiers au xviie siècle », dans Michel Cassan (dir.), Les Officiers moyens à l’époque moderne : pouvoir, culture, identité, actes du colloque de Limoges (11-12 avril 1997), Limoges, pulim, 1997, X-399 p., p. 223-263.

352

De Smet, Ingrid, Thuanus : the making of Jacques-Auguste de Thou, Genève, Droz, « Travaux d’Humanisme et Renaissance », 2006, 344 p.

Descimon, Robert, « La bibliothèque de Jean Hotman de Villiers (1636) », dans Ouzi Elyada, et Jacques Le Brun (dir.), Conflits politiques, controverses religieuses. Essais d’histoire européenne aux xvie-xviiie siècles, Paris, Éd de l’EHESS, 2002, 284 p., p. 211-221.

García y García, Antonio, « The Faculties of Law », dans De Ridder-Symoens, H. (dir.), A History of the University in Europe, I. Universities in the Middle Ages, Cambridge, Cambridge university press, 1992, xxviii-506 p., p. 388-408.

Gazzaniga, Jean-Louis, « Quand les avocats formaient les juristes et la doctrine », Droits, 20, 1994, p. 31-41.

Gilles, Henri, « L’enseignement du droit en Languedoc au xiiie siècle », dans Les Universités de Languedoc au xiiie siècle, Toulouse, 1970, Cahiers de Fanjeaux 5, p. 204-229.

Gilles, Henri, « La faculté de droit de Toulouse au temps de Jean Bodin », dans Georges Cesbron, Jean Foyer et Geneviève Rivoire, Actes du colloque international Jean Bodin, Angers, PU d’Angers, 1985, 2 vol., t. I, 632 p., p. 313-326.

Giordanengo, Gérard, « L’enseignement du droit romain au Moyen Âge. Une unité européenne », dans Bernard Ribémont (dir.), De la chrétienté à l’Europe, Actes du colloque d’Orléans, 1993, Orléans, Paradigme, 1995, 135 p., p. 75-103.

Girard, Paul-Frédéric, « La Jeunesse de Cujas. Notes sur sa famille, ses études et son premier enseignement (Toulouse 1522-1554) », Nouvelle revue historique de droit français et étranger, XL, 1916, p. 429-504, 590-627.

Meijers, Eduard Maurits, « L’université d’Orléans au Moyen Âge », dans Études d’histoire du droit. III. Le droit romain au Moyen Âge, Leyde, Universitaire Pers Leiden, 1959, 2 vol., t. I, ix-324 p..

Pédagogues et juristes, Congrès du Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, 1960, Paris, Jules Vrin, 1963, 272 p., Ie partie. Le renouveau des facultés de droit et le développement de l’humanisme juridique.

Thireau, Jean-Louis, « L’enseignement du droit et ses méthodes au xvie siècle. Continuité ou rupture ? », dans Les Méthodes de l’enseignement du droit du Moyen Âge à nos jours, colloque tenu aux universités de Paris I et Paris II les 15 et 16 mars 1985, dans Annales d’histoire des facultés de droit et de la science juridique, 1985/2, p. 27-36.

Thireau, Jean-Louis, « Les facultés de droit françaises au xvie siècle. Éléments de bibliographie », Revue d’histoire des facultés de droit et de la science juridique, 7, 1987, p. 101-123 et 7, 1988, p. 177-203.

Thireau, Jean-Louis, « Hugues Doneau et les fondements de la codification moderne », Droits, 26, 1997, p. 81-100.

Thomas, Yan, « Histoire et droit », Annales HSS, nov.-déc. 2002/6, p. 1425-1428.

Todescan, Franco, « Domat et les sources du droit », Archives de philosophie du droit, « Les “Sources” du droit », Paris, Sirey, t. XXVII, 1982, p. 55-66.

Parcours ; carrières ; valeurs

Abbondanza, Roberto, « La vie et les œuvres d’André Alciat » dans Pédagogues et juristes, Congrès du Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours, 1960, Paris, Jules Vrin, 1963, 272 p., p. 107-118.

Acerra, Martine, « Les avocats au Parlement de Paris (1661-1715) », Histoire, économie et société, 1982/2, p. 213-225.

353

Arabeyre, Patrick, « Aspects du “nationalisme culturel” dans le domaine du droit au début du xvie siècle : les grands juristes français selon Barthélemy de Chasseneuz », Annales de Bourgogne, 74, 2002, p. 161-188.

Arabeyre, Patrick, « L’“École de Toulouse” a-t-elle existé ? » dans Nathalie Dauvois (dir.), L’Humanisme à Toulouse (1480-1596), actes du colloque international de Toulouse, mai 2004, Paris, Champion, « Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne », 2006, 639 p., p. 23-41.

Arabeyre, Patrick, Les Idées politiques à Toulouse à la veille de la Réforme. Recherches autour de l’œuvre de Guillaume Benoît (1455-1516), Toulouse, Presses de l’Université des sciences sociales, Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques, « Études d’histoire du droit et des idées politiques, 7 », 2003, 590 p.

Arabeyre, Patrick, Historiographie, idées politiques et enseignement du droit en France (xive-xvie siècle). Dossier d’habilitation à diriger des recherches en droit (histoire du droit), université de Toulouse, 2005, 3 vol., 686 p.

Arabeyre, Patrick, « Un enseignement de science politique dans les facultés de droit canonique françaises de la fin du xve et au début du xvie siècle (Paris : Cosme Guymier ; Cahors : Guillaume Benoît ; Toulouse : Jean d’Ayma) », dans Jacques Krynen et Michael Stolleis (dir.), Science politique et droit public dans les facultés de droit européennes (xiiie-xviiie siècle), Frankfurt am Main, V. Klostermann, 2008, IX-629 p., p. 299-324.

Augereau, Laurence, « Parlement et culture : le rôle du parlement de Paris dans la vie intellectuelle à Tours durant son exil de 1589 à 1594 », dans Jean-Paul Pittion (dir.), Droit et justice à la Renaissance, actes du XLIVe colloque international d’études humanistes (Tours, 2-7 juillet 2001), Paris, Champion, 2009, 376 p., p. 15-41.

Basdevant-Gaudemet, Brigitte, Aux origines de l’État moderne : Charles Loyseau, 1564-1627, théoricien de la puissance publique, Paris, Économica, « Études juridiques. Série Histoire du droit », 1977, ix-306 p.

Beaume, Joseph, « Deux juristes dans le tumulte des guerres de religion : Jean Papon, Forézien et Guy Coquille, Nivernais », dans Alain Collet (dir.), Des Livres et des hommes 1989-1999. Bulletin du Patrimoine, 10, numéro spécial anniversaire, Saint-Étienne, Publications de l’université de Saint-Étienne, 1999, 261 p., p. 173-254.

Bell, David A., Lawyers and Citizens. The Making of a Political Elite in Old Regime France, Oxford University Press, 1994, XI-280 p.

Bergfeld, Christoph, Franciscus Connanus (1508-1551), ein Systematiker des römischen Rechts, Cologne-Graz, 1968, viii-215 p.

Blanquie, Christophe, « Antoine Le Maître, le solitaire avocat », Revue de la société internationale d’histoire de la profession d’avocat, 7, 1995, p. 35-53.

Blanquie, Christophe, « Les sacs à procès ou le travail des juges sous Louis XIII », Histoire et justice. Panorama de la recherche, dans Frédéric Chauvaud (dir.), Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière », Le Temps de l’Histoire no hors série, 2001, p. 181-192.

Blanquie, Christophe, « Compter les juges au travail ? Libourne, 1642-1651 », Cahiers du CRH, 38, octobre 2006, p. 55-71.

Blanquie, Christophe, « L’œuvre de Scipion Dupleix », Revue française d’histoire du livre, 128, 2007, p. 135-154.

Blanquie, Christophe, Un Magistrat à l’âge baroque Scipion Dupleix (1569-1661), Publisud, 2008, 281 p.

Brejon, Jacques, Un jurisconsulte de la Renaissance : André Tiraqueau (1488-1558), Paris, Librairie du Recueil “Sirey”, 1937, V-405 p.

Capot, Stéphane, « Les pratiques culturelles des magistrats de la Chambre de l’Édit à Castres (1579-1679) », dans Michel Cassan (dir.), Les Officiers moyens à l’époque moderne : pouvoir,

354

culture, identité, actes du colloque de Limoges (11-12 avril 1997), Limoges, pulim, 1997, X-399 p., p. 265-288.

Carta, Paolo, « Guicciardini scettico ? » dans Emilio Pasquini et Paolo Prodi (dir.), Bologna nell’età di Carlo V e Guicciardini. Atti di Bologna nell’età di Carlo V e Guicciardini, Bologna, 19-21 ottobre 2000, Bologna, Il Mulino, 2002, 538 p., p. 265-281.

Cavanna, Adriano, « La conscience du juge dans le stylus judicandi du Sénat de Milan », dans Jean-Marie Carbasse et Laurence Depambour-Tarride (dir.), La Conscience du juge dans la tradition juridique européenne, Paris, puf, « Droit et justice », 1999, 343 p., p. 229-262.

Cerutti, Simona, Giustizia sommaria : pratiche e ideali di giustizia in una società di Ancien Regime (Torino, xviiie secolo), Milano, Feltrinelli, « Campi del sapere », 2003, 228 p.

Cerutti, Simona, « Faits et “faits judiciaires”. Changements dans le statut de la preuve à Turin au xviiie siècle », Cahiers du CRH, 45, « La preuve en histoire », avril 2010, p. 151-180.

Chatelain, Claire, « Le moi sans qualités d’un magistrat parisien du xviie siècle : les contradictions et paradoxes de l’état de grand officier de justice au xviie siècle » dans Marc Belissa, Anna Bellavitis, Monique Cottret, Laurence Croq et Jean Duma (dir.), Identités, appartenances, revendications identitaires (xvie-xviiie siècles), Paris, Nolin, 2005, 414 p., p. 307-315.

Chatelain, Jean-Marc, « Heros togatus : culture cicéronienne et gloire de la robe dans la France d’Henri II », Journal des savants, juil-déc. 1991, p. 263-287.

Chauvaud, Frédéric, Le Juge, le tribun et le comptable : histoire de l’organisation judiciaire entre les pouvoirs, les savoirs et les discours, 1789-1930, avec la collaboration de Jean-Jacques Yvorel, Paris, Anthropos, « Historiques », 1995, 413 p.

Church, William F., « The Decline of the French Jurists as Political Theorists, 1660-1789 », French Historical Studies, 5, 1967, p. 1-40.

Coulomb, Clarisse, Les Pères de la patrie. La société parlementaire en Dauphiné au temps des Lumières, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, « La Pierre et l’écrit », 2006, 540 p.

Daussy, Hugues et Pitou, Frédérique (dir.), Hommes de loi et politique (xvie-xviiie siècles), Rennes, PUR, 2007, 258 p.

Delachenal, Roland, Histoire des avocats au parlement de Paris, 1300-1600, Paris, E. Plon, Nourrit et Cie, 1885, xxviii-477 p.

Delprat, Carole, « Savoirs et déboires d’un juriste, Bernard de La Roche Flavin (1552-1627) », Histoire, économie et société, 2000/2, p. 163-184.

Descimon, Robert, « Présentation » de Michel de L’Hospital, Discours pour la majorité de Charles IX et autres discours, Paris, Imprimerie Nationale, 1993, 134 p., p. 7-39.

Descimon, Robert, « Les paradoxes d’un juge seigneurial. Charles Loyseau (1564-1627) », Cahiers du CRH, 27, Officiers moyens (II), 2001, URL : http://ccrh.revues.org/index1333.html.

Descimon, Robert, « Penser librement son intolérance : le président Jacques-Auguste de Thou (1553-1617) et l’épître dédicatoire des Historiae sui temporis (1604) », La Liberté de pensée, hommage à Maurice Laugaa, études présentées par François Lecercle, La Licorne, 61, UFR Langues Littératures Poitiers, Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, 2002, p. 73-86.

Descimon, Robert, « Les auxiliaires de justice du Châtelet de Paris : aperçu sur l’économie du monde des offices ministériels (xvie-xviiie siècles) » dans Claire Dolan (dir.), Entre justice et justiciables : les auxiliaires de la justice du Moyen Âge au xxe siècle, Presses universitaires de Laval, « Intercultures », 2005, 828 p., p. 301-325.

Descimon, Robert, « Le président Jacques Auguste de Thou (1553-1617) : rupture intellectuelle, rupture politique, rupture sociale », dans Sylvio de Franceschi, Frédéric Gabriel, Alain Tallon (dir.), La Culture gallicane. Références et modèles (droit, ecclésiologie, histoire), numéro 226 de la Revue de l’histoire des religions, 2009/3, p. 484-495.

355

Descimon, Robert, « Juristes, science du droit et pouvoir d’Etat au temps de Galilée », Atti del Celebrazioni galileiane (1592-1992)-IV, Trieste, Edizioni Lint, 1995, p. 103-127.

Descimon, Robert et Haddad, Elie, Épreuves de noblesse. les expériences nobiliaires de la haute robe parisienne (xvie-xviiie siècles), Paris, Les Belles Lettres, « Histoire », 2010, 459 p.

Dewald, Jonathan, The Formation of a Provincial Nobility. The Magistrates of the Parlement of Rouen, 1499-1610, Princeton, Princeton University Press, 1980, XV-402 p.

Di Donato, Francesco, L’Ideologia dei robins nella Francia dei Lumi. Costituzionalismo e assolutismo nell’esperienza politico-istituzionale della magistrature di antico regime (1715-1788), Napoli, Ed. scientifiche italiane, « Pubblicazioni della Facoltà di economi », 2003, 888 p.

Erbe, Michael, François Baudouin (1520-1573). Biographie einer Humanisten, Gütersloh, G. Mohn, « Quellen und Forschungen zur Reformationsgeschichte, 46 », 1978, 312 p.

Figeac, Michel (dir.), « Échec et magistrature », Histoire, économie et société, 23, 2006/3, p. 303-310.

Forand, Bruno, « Des “sacrificateurs” au milieu des hommes : les avocats au temps des troubles de religion », dans Claire Dolan (dir.), Entre justice et justiciables : les auxiliaires de la justice du Moyen Âge au xxe siècle, Presses universitaires de Laval, « Intercultures », 2005, 828 p., p. 327-345.

Gaquère, François, La Vie et les œuvres de Claude Fleury (1640-1723), Paris, J. de Gigord, 1925, V-515 p.

Garnot, Benoît (dir.), Juges, notaires et policiers délinquants, xive-xxe siècles, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 1997, 205 p.

Garavaglia, Juan Carlos, et Schaub, Jean-Frédéric, Lois, justice, coutume. Amérique et Europe latines (xvie-xixe siècles), Paris, Éditions de l’ÉHESS, « Recherches d’histoire et de sciences sociales », 2005, 317 p.

Gazzaniga, Jean-Louis, « Avocats, littérateurs et érudits au xvie siècle », dans Bernard Durand et Laurent Mayali (dir.), Excerptiones iuris : Studies in Honor of André Gouron, Berkeley, Robbins collections, « Studies in comparative legal history », 2000, 827 p., p. 261-281.

Gazzaniga, Jean-Louis, Défendre par la parole et par l’écrit. Études d’histoire de la profession d’avocat, Presses de l’université de Sciences Sociales de Toulouse, « Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques », 2004, 344 p.

Geonget, Stéphan, Bourges, hommes de lettres, hommes de loi, Paris, Klincksieck, à paraître.

Gilissen, John (dir.), La Rédaction des coutumes dans le passé et le présent. Colloque organisé les 16 et 17 mai 1960 par le Centre d’Histoire et d’ethnologie juridiques, Université libre de Bruxelles / Éditions de l’institut de sociologie Solvay, 1962, 336 p.

Gilles, Henri, « La vie et les œuvres de Gilles Bellemère », Bibliothèque de l’École des chartes, 124, 1966, p. 30-136.

Hamon, Philippe, « La chute de la maison de Thou : la fin d’une dynastie robine », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 46, 1999-1, p. 53-85.

Hespanha, Antonio Manuel, « Savants et rustiques. La violence douce de la raison juridique », Jus commune, 10, 1983, p. 1-48.

Hoffmann, Georges, La Carrière de Montaigne [Montaigne’s career, Oxford, 1998], traduit de l’américain par Pierre Gauthier, Paris, Champion, 2009, 217 p.

Houllemare, Marie, Politiques de la parole. Le parlement de Paris au xvie siècle, thèse soutenue à Paris IV en 2006, sous la direction de Denis Crouzet.

Hourlier, Jacques, L’Âge classique, 1140-1378 : les religieux, dans Gabriel Le Bras et Jean Gaudemet (dir.), Histoire du droit et des institutions de l’Église en Occident. 10, Paris, Sirey, 1973, 567 p.

Jobbé-Duval, Émile, « François Le Douaren (Duarenus) 1509-1559 », dans Mélanges P.-F. Girard. Études de droit romain dédiées à M. P. -F. Girard, professeur de droit romain à l’Université de

356

Paris à l’occasion du 60e anniversaire de sa naissance, Paris, Arthur Rousseau, 1912, 2 vol., rééd. Aalen, Scientia Verlag, 1979, t. I, xvi-647 p., p. 574-621.

Karpik, Lucien, Les Avocats entre l’État, le public et le marché : xiii-xxe siècles, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des sciences humaines », 1995, 482 p.

Kelley, Donald R., « Jurisconsultus Perfectus : the Lawyer as Renaissance Man », Journal of the Warburg Institute, 51, 1988, repris dans The Writing of History and the Study of law, Aldershot (GB) – Brookfield (Vt) –Variorum, 1997.

Kinser, Samuel, The Works of Jacques Auguste de Thou, La Haye, Martinus Nijhoff, « Archives Internationales d’Histoire des Idées », 1966, X-356 p.

Krynen, Jacques, « Une assimilation fondamentale. Le parlement “Sénat de France” », dans A Ennio Cortese. Scritti, promossi da Domenico Maffei e raccolti a cura di Italo Birocchi, Rome, Il Cigno Edizioni, 2001, 3 vol., t. II, X-519 p., p. 208-223.

Krynen, Jacques, « L’ancien orgueil des facultés de droit. Le témoignage de Pierre Rebuffe, docteur in utroque », dans Libre droit, Mélanges en l’honneur de Philippe Le Tourneau, Paris, Dalloz, 2008, XXVI-1083 p., p. 579-590.

Krynen, Jacques, L’Idéologie de la magistrature ancienne. I. L’état de justice France xiiie-xxe siècle, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des Histoires », 2009, 326 p.

Le Mao, Caroline, Parlement et parlementaires. Bordeaux au Grand Siècle, Seyssel, Champ Vallon, 2007, 378 p.

Lestringant, Frank (dir.), Jacques-Auguste de Thou. Écriture et condition robine, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, Cahiers V.-L. Saulnier, 2007, 236 p.

Leuwers, Hervé, L’Invention du barreau français, 1660-1830. La constitution nationale d’un groupe professionnel, Paris, Éd. de l’ÉHESS, 2006, 444 p.

Leveleux-Teixeira, Corinne (dir.), Daniel Jousse. Un juriste au temps des Lumières (1704-1781), Limoges, pulim, « Cahiers de l’Institut d’Anthropologie juridique », 2007, 190 p.

Leyte, Guillaume, « Charondas et le droit français », Droits, 39, 2004, p. 17-34.

Maclean, Ian, « La doctrine de la preuve dans les procès intentés contre les sorciers en Lorraine et en Franche-Comté autour de 1600 », dans Jean-Paul Pittion (dir.), Droit et justice à la Renaissance, actes du XLIVe colloque international d’études humanistes (Tours, 2-7 juillet 2001), Paris, Champion, 2009, 376 p., p. 177-195.

Meijers, Eduard Maurits, « Sommes, lectures et commentaires », dans Études d’histoire du droit. III. Le droit romain au Moyen Âge, Leyde, Universitaire Pers. Leiden, 1959, IX-324 p., p. 211-244.

Mesnard, Pierre, « La place de Cujas dans la querelle de l’humanisme juridique », Revue historique de droit français et étranger, 4e série, 28, 1950, p. 521-537.

Mesnard, Pierre, « Un rival heureux de Cujas et de Jean Bodin : Étienne Forcadel », Zeitschrift der Savigny Stiftung, Romanistiche Abteilung, t. LXVII, 1967, p. 440-458.

Meyzie, Vincent, Les Illusions perdues de la magistrature seconde : les officiers « moyens » de justice en Limousin et en Périgord (vers 1665-vers 1810), Limoges, pulim, « Histoire-Trajectoires », 2006, 639 p.

Meyzie, Vincent, « “Un temps d’orages et de Révolution” à l’aune d’écrits du for privé : les anciens magistrats présidiaux confrontés à l’événement politique, 1789-1799 », dans Hugues Daussy et Frédérique Pitou (dir.), Hommes de loi et politique (xvie-xviie siècles), Rennes, PUR, 2007, 258 p., p. 179-200.

Mozzarelli, Cesare, « Dalla storia del diritto alla storia istituzionale e sociale. Qualche riflessione su storici e giuristi nell’età borghese », Nuova rivista storica, 61, 1977, p. 404-428.

Nagle, Jean, « Présidial et justice seigneuriale au xviie siècle. Le Châtelet contre Saint-Germain-des-Prés », Cahiers du CRH, 27, 2001, Officiers “moyens” (II), URL : http://ccrh.revues.org/index1153.html.

357

Padoa-Schioppa, « Sur la conscience du juge dans le jus commune européen », dans Jean-Marie Carbasse et Laurence Depambour-Tarride (dir.), La Conscience du juge dans la tradition juridique européenne, Paris, puf, « Droit et justice », 1999, 343 p., p. 95-129.

Payen, Philippe, « Les Joly de Fleury, des juristes éminents au Parlement de Paris », Droits, 40, 2004, p. 47-63.

Perouas, Louis, Pierre Robert (1589-1658), un magistrat du Dorat entre érudition et observation, Limoges, pulim, 2001, 122 p. 

Petey-Girard, Bruno, Les Méditations chrétiennes d’un parlementaire. Étude sur les premières œuvres de piété de Guillaume du Vair, Paris, Champion, 2003, 442 p.

Petey-Girard, Bruno et Tarrête, Alexandre (dir.), Guillaume Du Vair parlementaire et écrivain, Genève, Droz, « Travaux d’Humanisme et Renaissance », 2005, 318 p.

Pietri, Valérie, Famille et noblesse en Provence orientale de la fin du xviie siècle à la veille de la Révolution, thèse dactylographiée sous la direction de Francis Pomponi, université de Nice-Sophia Antipolis, 2001, 3 vol.

Pitou, Frédérique, La Robe et la plume. René Pichot de la Graverie, avocat et magistrat à Laval au xviiie siècle, Rennes, pur, 2003, 387 p.

Poirot, Albert, Le Milieu socio-professionnel des avocats au Parlement de Paris à la veille de la Révolution (1760-1790), Dijon, [A. Poirot], 1988, 2 vol., XXIV-196 p. et 283 p.

Poumarède, Jacques, et Thomas, Jack (dir.), Les Parlements de province. Pouvoirs, justice et société du xve au xviiie siècle, Toulouse, Framespa, 1996, 808 p., IIIe partie « La société parlementaire ».

Poumarède, Jacques, « La chaire et l’enseignement du droit français à la faculté des droits de l’Université de Toulouse (1681-1792) », Recueil de l’Académie de législation, CXVIIe année, t. XCIII, 1967, p. 41-313.

Poumarède, Jacques, « Une rédaction coutumière à la veille de la Révolution. Les coutumes de Barèges et du Lavedan », Recueil de mémoires et travaux publiés par la Société d’Histoire du Droit et des institutions des anciens pays de droit écrit, 14, 1988, p. 87-100.

Poumarède, Jacques, « Enquête sur un juriste au-dessus de tout soupçon : François de Boutaric (1672-1733) », Droits. Revue française de théorie juridique, 40, 2004, p. 23-46.

Poussereau, Louis-Mathieu, « Un grand jurisconsulte et avocat Nivernais du xvie siècle, Simon Marion », Bulletin de la société de Clamecy, 1931, p. 59-83.

Quilliet, Bernard, « La situation sociale des avocats au parlement de Paris à l’époque de la Renaissance (1480-1560) », dans José Luis Alonso Hernandez, Jacqueline Brunet, Michel Plaisance, Bernard Quilliet, Espace, idéologie et société au xvie siècle, Saint-Martin d’Hères, Presses Universitaires de Grenoble, 1975, 152 p., p. 121-152.

Renoux-Zagamé, Marie-France, « Répondre de l’obéissance. La conscience du juge dans la doctrine judiciaire à l’aube des Temps modernes », dans Jean-Marie Carbasse et Laurence Depambour-Tarride (dir.), La Conscience du juge dans la tradition juridique européenne, Paris, puf, « Droit et justice », 1999, 343 p., p. 156-193.

Renoux-Zagamé, Marie-France, « De la parole de Dieu à la parole de justice : l’éloquence judiciaire selon les juges monarchiques », Droits, 36, 2002, p. 3-19.

Renoux-Zagamé, Marie-France, Du Droit de Dieu au droit des hommes, Paris, puf, « Léviathan », 2003, 324 p.

Renoux-Zagamé, Marie-France, « La figure du juge chez Domat », Droits, 39, 2004, p. 35-51.

Reulos, Michel, « L’influence des juristes humanistes sur l’évolution du droit en France », dans Bruno Paradisi (dir.), La Formazione storica del diritto moderno in Europa, Firenze, Leo S. Olschki Editore, 1977, 3 vol., VI-1508 p., t. I, p. 281-288.

358

Ribard, Dinah, « Le droit canon au Collège royal. Étienne Baluze et la politique du savoir juridique », dans Jean Boutier (dir.), Étienne Baluze, 1630-1718. Érudition et pouvoir dans l’Europe classique, Limoges, pulim, « Trajectoires », 2009, 378 p., p. 93-113.

Richard, Gaël, « L’identité d’un parlementaire parisien sous la Régence : lectures du journal d’Armand de Saint-Martin (1659-1732) » dans Marc Belissa, Anna Bellavitis, Monique Cottret, Laurence Croq et Jean Duma (dir.), Identités, appartenances, revendications identitaires (xvie-xviiie siècles), Paris, Nolin, 2005, 414 p., p. 317-323.

Ridderikhoff, Cornelia M., Jean Pyrrhus d’Anglebermes. Rechtswetenschap en Humanisme aan de Universiteit van Orleans in het begin van de 16e eeuw, Leyde, Universitaire pers., « Rechthistorische studies », 1981, IX-418 p.

Soleil, Sylvain, « Les magistrats de second rang et la formation du droit français. Les “Règles du Droit Français” de Claude Pocquet de Livonnière, conseiller au présidial d’Angers », Droits, 40, 2004, p. 81-95.

Stevens, Linton C., « The Contribution of French Jurists to the Humanism of the Renaissance », Studies in the Renaissance, I, 1954, p. 92-105.

Storez, Isabelle, Le chancelier Henri François d’Aguesseau, 1668-1751 : monarchiste et libéral, Paris, PubliSud, 1996, 635 p.

Tarrête, Alexandre, « Un gallican sous la Ligue : Guillaume Du Vair (1556-1621) », Revue de l’Histoire des Religions, dans Sylvio de Franceschi, Frédéric Gabriel, Alain Tallon (dir.), La Culture gallicane. Références et modèles (droit, ecclésiologie, histoire), numéro 226 de la Revue de l’histoire des religions, juil.-sept. 2009/3, p. 497-516.

Thireau, Jean-Louis, Charles Du Moulin (1500-1566) : étude sur les sources, la méthode, les idées politiques et économiques d’un juriste de la Renaissance, Genève, Droz, « Travaux d’humanisme et de Renaissance », 1980, 450 p.

Thireau, Jean-Louis, « Lumières et ombres de la profession d’avocat au tournant du xvie et xviisiècle d’après le dialogue des avocats au parlement de Paris », Revue internationale d’histoire de la profession d’avocat, 5, 1993, p. 51-67.

Thireau, Jean-Louis, « Le bon juge chez les juristes français du xvie siècle », dans Jean-Marie Carbasse et Laurence Depambour-Tarride (dir.), La Conscience du juge dans la tradition juridique européenne, Paris, puf, « Droit et justice », 1999, 343 p., p. 132-153.

Thireau, Jean-Louis, « Le monde des avocats dans la France d’Ancien Régime », Droits, 40, 2004, p. 3-22.

Viard, Paul-Émile, André Alciat, 1492-1550, Paris, Société anonyme du “Recueil Sirey”, 1926, XVI-391 p.

Yardeni, Myriam, « L’ordre des avocats et la grève du barreau parisien en 1602 », Revue d’histoire économique et sociale, XLIV, 1966, p. 481-507.

Zuber, Roger, « Cléricature intellectuelle et cléricature politique : le cas des érudits gallicans (1580-1620) », Travaux de linguistique et de littérature, Strasbourg, Centre de philologie et de littérature romanes, XXI/2, 1983, p. 121-134.

Zuber, Roger, « De Thou (Jacques) », dans Colette Nativel (dir.), Centuriae Latinae. Cent une figures humanistes de la Renaissance aux Lumières offertes à Jacques Chomarat, Genève, Droz, 1997, 831 p., p. 312-316.

359

Autres approches disciplinaires

Le droit comme langage : Sémiotique du langage juridique

Bourcier, Danièle, « Information et signification en droit », Langages, 53, 1979, p. 9-32.

Bourcier, Danièle, et Mackay, Pierre (dir.), Lire le droit ; langue, texte, cognition, Paris, Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence, « Droit et société », 1992, 486 p.

Bourcier, Danièle, et Thomasset, Claude (dir.), L’Écriture du droit. Législation et technologies de l’information, Paris, Diderot Éditeur, « Arts et sciences », 1996, 655 p.

Bourcier, Danièle, et Thomasset, Claude, Interpréter le droit : le sens, l’interprète, la machine, Bruxelles, Bruylant, 1997, XII-505 p.

Cayla, Olivier, « Chronique de linguistique juridique : la pragmatique dans les revues de linguistique », Droits, 5, 1987, p. 137-146.

Cayla, Olivier, « La qualification, ou la vérité du droit », Droits, 18, 1994, p. 3-18.

Derrida, Jacques, Force de loi. Le « Fondement mystique de l’autorité », Paris, Galilée, 1994, 145 p.

Le Discours juridique. Langage, signification et valeurs, numéro de Droit et société, 8, 1988.

Greimas, Algirdas Julien et Landowski, Eric, « Analyse sémiotique d’un discours juridique », dans A. J. Greimas, Sémiotique et sciences sociales, Paris, 1976, 215 p., p. 79-128.

Grzegorczyk, Christophe, « Le rôle du performatif dans le langage du droit », Archives de philosophie du droit, 19, 1974, p. 229-241.

Haba, Enrique P., « Études en allemand sur les rapports entre droit et langue », Archives de philosophie du droit, 19, 1974, p. 257-289.

Jackson, Bernard Stuart, Semiotics and legal theory, Londres-Boston, Routledge & Kegan Paul, 1985, XII-373 p.

Jackson, Bernard Stuart, Law, fact, and narrative coherence, Liverpool, Deborah Charles Publications, 1988, X-214 p.

Landowski, Eric, « Pour une approche sémiotique et narrative du droit », Droit prospectif, 1986, 2, p. 39-70.

Le Langage du droit, numéro XIX des Archives de philosophie du droit, Paris, Sirey, 1974, 556 p., p. 1-313.

Leimdorfer, François, « Le pouvoir de nommer et le discours juridique : deux exemples d’actes de parole en droit », Sociétés contemporaines, 18-19, 1994, p. 145-163.

Lerat, Pierre et Sourioux, Jean-Louis, Le Langage du droit, Paris, puf, « Collection Sup-Le Juriste », 1975, 133 p.

Ost, François et Van de Kerchove, Michel, « Le “jeu” de l’interprétation en droit. Contribution à l’étude de la clôture du langage juridique », Archives de philosophie du droit, Paris, Sirey, t. XXVII, 1982, p. 395-409.

Paychère, François (dir.), La Découverte du sens en droit, numéro de la Revue internationale de philosophie du droit, 48, ARSP, 1992.

Thomas, Yan, « La langue du droit romain. Problèmes et méthodes », Archives de philosophie du droit, 19, 1974, p. 103-125.

Thomas, Yan, « Le droit entre les mots et les choses », Archives de philosophie du droit, 1978, p. 93-114.

Wroblewski, Bronislaw, Jezyk prawny / jezyk prawniczy [Le langage du droit et le langage des juristes], Krakow, Wydawnidtwa Wydzia Prawa U.J., 1948.

Ziembinski, Zygmunt, « Le langage du droit et le langage juridique. Les critères de leur discernement », Archives de philosophie du droit, 19, 1974, p. 41-76.

360

Sciences sociales

Arnaud, André-Jean et alii, Dictionnaire encyclopédique de théorie et de sociologie du droit, Paris / Librairie générale de droit et de jurisprudence ; Bruxelles / Story-Scientia, 1988, XXIII-487 p.

Boltanski, Luc, L’Amour et la Justice comme compétences : trois essais de sociologie de l’action, Paris, Métailié, « Leçons de choses », 1990, 381 p.

Bourdieu, Pierre, « La force du droit. Élément pour une sociologie du champ juridique », Actes de la recherche en sciences sociales, 64, septembre 1986, p. 3-19.

Lascoumes, Pierre et Serverin Évelyne, « Le droit comme activité sociale : pour une approche weberienne des activités juridiques », Droit et société, 9, 1988, p. 171-193.

Latour, Bruno, La Fabrique du droit. Une ethnographie du Conseil d’Etat, Paris, La Découverte, 2002, 319 p.

Luhmann, Niklas, Rechtssoziologie, Opladen, Westdeutscher Verl., « WV Studium », 1987 [1972], 384 p.

Napoli, Paolo, « La finzione, le storie, il diritto : Foucault », dans Bruno Romano (dir.), Seminari di filosofia del diritto, Turin, G. Giappichelli, « Materiali didattici », 1998, VI- 437 p., p. 249-325.

Napoli, Paolo, « Pour une histoire conceptuelle du droit. Les enjeux d’une recherche pluridisciplinaire », dans Edwige Rude-Antoine et Jean Zaganiaris (dir.), Croisée des champs disciplinaire et recherches en sciences sociales, Paris, puf, « Publications du Centre universitaire de recherches administratives et politiques de Picardie », 2006, 168 p., p. 95-125.

Rude-Antoine, Edwige et Chrétien-Vemicos, Geneviève, Anthropologies et droits : état des savoirs et orientations contemporaines, Association francophone d’anthropologie du droit, Paris, Dalloz, 2009, XVIII-370 p.

Scholz, Johannes-Michael, « l’obstacle épisméologique premier de l’historien du droit », dans Paolo Grossi (dir.), Storia sociale e dimensione giuridica. Strumenti d’indagine e ipotesi di lavoro, atti dell’incontro di studio, Florence, 26-27 avril 1985, Milan, Giuffrè, « Biblioteca di Centro di studi per la storia del pensiero giuridico moderno, 22 », 1986, 468 p., p. 197-209.

Serverin, Évelyne, « Quels faits sociaux pour une science empirique du droit ? », Droit et société, 50, 2002, p. 59-68.

Teubner, Gunther, « Pour une épistémologie constructiviste du droit », Annales ESC, 47, 1992, p. 1149-1169.

Teubner, Gunther, Le Droit, un système autopoïétique, Paris, puf, « Les Voies du droit », 1993, 296 p.

Treves, Renato, Sociologie du droit [Sociologia del diritto, Turin, 1987] traduit de l’italien par William Baranès et Olivier Simsek, Paris, PUF, « Droit, éthique, société », 1995, 281 p.

[1] Je remercie Romain Descendre, Élie Haddad et Nicolas Lyon-Caen pour leurs apports à cette bibliographie.