Aller au contenu

Biographie de Koffi Kwahulé

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07724-4
  • ISSN: 2430-9222
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07726-8.p.0269
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 24/07/2019
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
269

BIOGRAPHIE DE KOFFI KWAHULÉ

LES PREMIÈRES ANNÉES

17 mai 1956 : Naissance à Abengourou, chef-lieu du pays Indénié, dans lest de la Côte dIvoire. Il est le quatrième enfant dune famille baoulé et animiste dune vingtaine de frères et sœurs. Le père, Kouamé Kouahoulé, chef coutumier des Baoulés du chef-lieu dAbengourou, est polygame.

Divorce des parents juste après sa naissance.

La mère, Allégra Adjo, part sinstaller avec le nouveau-né à Agboville, dans le sud, et sy remarie.

Petite enfance agbovilloise dont il ne garde pas de souvenirs précis, à part les locomotives qui passaient non loin de la maison familiale, et deux petits camarades de jeux, des jumeaux bambara, dont il parlera la langue avant même sa langue maternelle, le baoulé.

1961 : lenfant appartenant au père dans le code traditionnel baoulé, son père vient le reprendre à sa mère pour le scolariser à Abengourou. Il ne reverra sa mère que dix ans plus tard.

1962-1977

1962 : Son père linscrit à lécole primaire privée catholique dAbengourou.

1963 : Lenfant découvre le cinéma. Entre six et quinze ans, il fréquente, 270pratiquement tous les soirs, au grand désespoir de son père, le cinéma Marmisse, lunique salle de cinéma de la ville et ses péplums, westerns, policiers et comédies musicales indiennes.

1966 : Il dévore, en cachette du père, bandes dessinées de toutes sortes : Zembla, Blek le Roc, Swing, Akim, Mandrake, Rahan, Kiwi

1968 : Naît le désir décrire, peut-être une simple envie de raconter des histoires. Cependant, persuadé que pour écrire il fallait auparavant passer tous les diplômes possibles et imaginables, ce désir décriture, en attendant bien entendu de se mettre en conformité avec les diplômes, ne se concrétisera quen 1977 avec Le Grand-Serpent.

1975 : Tournant le dos à une orientation commerciale, il passe et réussit le concours dentrée à lÉcole de Théâtre de lInstitut National des Arts dAbidjan.

1977 : Participe en février avec la troupe de lINA et Béatrice du Congo de Bernard Dadié au Festival Mondial de la Culture et des Arts négro-africains à Lagos. Découvre à cette occasion la diversité et les nuances de ce quEllington nomme le peuple Black Brown Beige.

Écrit Le Grand-Serpent, histoire de se tester, de savoir sil est vraiment capable décrire.

1979-1983

Septembre 1979 : Arrive en septembre à Paris avec une bourse de lÉtat ivoirien pour présenter le concours dentrée à lÉcole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT, École de la rue Blanche). Concours quil réussit.

1980 : Grâce à son professeur Roger Mollien, il présente par dérogation le concours de sortie de lENSATT réservé aux 3e et 2e années et obtient le Premier Prix de comédie moderne avec une scène de Monsieur Thôgô-gnini de Bernard Dadié.

Août 1980 : De retour en Côte dIvoire pour les vacances scolaires, il joue dans Le temps des fous, création collective des Étudiants Ivoiriens en Art dramatique de Paris, au Théâtre de la Cité dAbidjan.

Août 1981 : Joue le rôle titre dans Le Grand-Serpent, sa première pièce, 271mise en scène par Martin Guédéba au Centre Culturel de Treichville (Abidjan). La pièce est censurée après une représentation. Il quitte précipitamment Abidjan pour Paris.

1981 : Mise en scène et jeu de Les joies de la vie de LeRoy Jones au Théâtre Noir de Paris.

Joue Clay dans Le Métro fantôme de LeRoy Jones, mise en scène par Olivier Rabourdin au Théâtre Noir de Paris.

Commence, et abandonne, lécriture de Fama inspirée des Soleils des indépendances dAhmadou Kourouma.

1982 : Obtient un BTS de comédien à LENSATT.

1982 : Sinscrit à lInstitut dÉtudes Théâtrales et Cinématographiques de la Sorbonne Nouvelle dans loptique daccumuler le plus de diplômes possibles avant son retour en Côte dIvoire.

Avril 1982 : Les autres Étudiants Ivoiriens en Art dramatique de Paris ayant pris quelque distance avec lui à la suite de la censure du Grand-Serpent, il écrit pour Martin Guédéba et lui-même 1+1=1, considérée comme la première pièce subsaharienne dexpression française à ne réunir que deux personnages ; les pièces africaines réunissaient jusqualors de nombreux personnages (foule, assistance…).

Août 1982 : Retour en Côte dIvoire et création par Martin Guédéba de 1+1=1 à lInstitut National des Arts dAbidjan. Tournée nationale.

1983 : Reprend, et suspend à nouveau, lécriture de Fama.

Printemps 1983 : Rencontre avec Sylvie Chalaye sur les bancs de la Sorbonne Nouvelle.

Automne 1983 : Remporte le Prix des Auditeurs du concours inter-africain de RFI pour 1+1=1.

1984-1993

1984 : Maîtrise dÉtudes Théâtrales dont le sujet porte sur le donjuanisme à lœuvre dans Monsieur Thôgô-gnini de Bernard Dadié à la lumière du Dom Juan de Molière.

Commence, puis abandonne, lécriture de Les Déconnards.

1988-1990 : Joue Hercule dans Freaks daprès Tod Browning, mise 272en scène par Geneviève de Kermabon à la Chapelle des pénitents blancs pour le Festival in dAvignon, reprise aux Bouffes du Nord puis tournée nationale et européenne de trois ans.

1990 : Écrit Il nous faut lAmérique !

1991 : Écrit Cette vieille magie noire.

Mars 1992 : Soutient une thèse de doctorat intitulée « Anthologie critique du théâtre ivoiriende 1936 à nos jours », sous la direction de la professeure Martine de Rougemont.

Novembre 1992 : Reçoit le Grand Prix Tchicaya U Tamsi – Textes et dramaturgies du monde, de Radio France Internationale pour Cette vieille magie noire.

1993 : Écriture, avec Sylvie Chalaye, dune étude critique, Ubu roi de Jarry, commande des Éditions Bertrand Lacoste.

Printemps 1993 : Commence lécriture de La Dame du café den face.

Automne 1993 : Premier voyage à New York pour « travailler » à la mise en espace de That Old Black Magic (Cette vieille magie noire) par Diane Kirksey-Floyd, traduction de Jill MacDougall, à lUBU Repertory Theater.

Hiver 1993 : Termine lécriture de La Dame du café den face.

1994-1999

1994 : Prix SACD-RFI pour La Dame du café den face.

Automne 1994 : Naissance de sa fille, Ebra.

1994-1995 : Après la parution de Monnè, outrages et défis, le second roman dAhmadou Kourouma, il reprend, et achève cette fois, lécriture de Fama, inspirée des deux romans de Kourouma (Les soleils des indépendances et Monnè, outrages et défis.

1996 : Écrit Bintou.

Janvier 1997 : Publie à LHarmattan un essai, Pour une critique du théâtre ivoirien contemporain, tiré de sa thèse de doctorat.

Automne 1997 : Premier voyage au Canada avec Michel Azama, Koulsy Lamko, Valère Novarina et Enzo Corman dans le cadre du Festival des Amériques ; mise en lecture de Bintou par Michelle Rossignol au Monument-National de Montréal.

273

Novembre 1997 : Première création (France) de Bintou par Gabriel Garran au Théâtre International de Langue Française (TILF) de Paris.

1997-1998 : Reprend, et achève, lécriture de Les Déconnards.

Juillet 1998 : Met en scène Les Déconnards avec Sidiki Bakaba, première création, création nationale pour le festival dAvignon Off à La Chapelle du Verbe Incarné.

Été 1998 : Écrit Jaz en Camargue.

Septembre 1998 : Retour en Côte dIvoire depuis 1982. Il y met en scène Fama au Centre Culturel Français dAbidjan, première création internationale puis tournée en Côte dIvoire et reprise au Festival de Limoges.

1999 : Prix UNESCO pour Les Déconnards lors du festival Marché des Arts du Spectacle Africain (MASA) à Abidjan.

Automne 1999 : Commence, en même temps que Ptite-Souillure, lécriture de Big Shoot à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon.

Voyage au Rwanda en vue de la création dun spectacle sur le génocide. Y poursuit lécriture de Big Shoot.

2000-2005

Hiver 2000 : Achève lécriture de Big Shoot à son retour du Rwanda.

Février 2000 : Les Déconnards paraît aux Éditions Acoria sous le titre Village fou ou Les Déconnards.

Printemps 2000 : Achève lécriture de Ptite-Souillure à La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon.

2000 : Reçoit le Prix des Journées dAuteurs du Théâtre des Célestins de Lyon pour Ptite-Souillure.

Juillet 2000 : Première création (Italie) de Jaz au Teatro del Fontanone de Rome, mise en scène et jeu de Daniela Giordano, traduction en italien de Gianni Poli.

2001 : Écrit El Mona de retour dun voyage au Liban.

Juillet 2001 : Joue le personnage de Paul dans Derniers remords avant loubli de Jean-Luc Lagarce pour une mise en scène de Michel Boy au Festival dAvignon.

274

Hiver 2001 : Résidence à Banff (Canada) pour la traduction de Ptite-Souillure (Baby Stain) par le romancier américain David Homel.

Mai 2002 : Première création (France) de Ptite-Souillure pour le Festival Frictions de Dijon, mise en scène de Serge Tranvouez.

Mai 2002 : Création nationale de Jaz, dans une mis en scène de Cédric Veschambre, au Naxos Bobine à Paris.

Juillet-août 2002 : Création internationale (Royaume-Uni) de Bintou, dans une mise en scène de Sacha Wares, The Arcola Theatre de Londres.

Octobre 2002 : Création internationale (Allemagne) de Bintou par Annegret Hahn au Thalia Theater de Halle (traduction dOliver Ess).

Novembre 2002 : Première création (France) du Masque boiteux au festival Novart de Bordeaux, co-mise en scène de Souleymane Koly et dAlougbine Dine au Glob Théâtre de Bordeaux.

2003 : Voyage à New York pour travailler sur les traductions de Big Shoot et de Jaz avec sa traductrice Chantal Bilodeau au Lark Plays Development.

Mai 2003 : Première création (Suisse) de Big Shoot par Sandra Amodio au Grütli de Genève.

Novembre 2003 : Création internationale (Belgique) de Bintou par Rosa Gasquet au Théâtre Océan Nord.

Décembre 2003 : Création internationale (Tchéquie) de Ptite-Souillure sous le titre de Nestyda dans une mise en scène de Eva Salmannova, Studio Disk de Prague.

2004 : Écrit Misterioso-119 (commande du Théâtre National de Bretagne), puis Blue-S-cat. Écrit également Brasserie après un voyage au Mali.

Janvier-février 2004 : Première création (Pays-Bas) de La Dame du café den face par Johan Heldenberg au Theater Zuidpool dAnvers, traduction en flamand dEva Schram.

Mars 2004 : Première création (France) de Cocody Johnny, comédie musicale co-écrite avec Souleymane Koly, à LHippodrome de Douai, mise en scène de Souleymane Koly.

Mai 2004 : Retour à New York pour poursuivre les traductions de Big Shoot et de Jaz. Mise en scène (Lab Production) des deux pièces par Michael Johnson-Chase au Lark Studio.

2005 : Écrit son premier roman, Babyface.

Janvier 2005 : Création nationale de Big Shoot à la Paillette de Rennes dans une mise en scène dEnora Boëlle.

275

Septembre 2005 : Création internationale (Canada) de Big Shoot par Kristian Frédric au Théâtre Denise-Pelletier de Montréal.

Octobre 2005 : Première création (Côte dIvoire) de Il nous faut lAmérique ! dans une mise en scène de Sidiki Bakaba au Palais de la Culture dAbidjan.

Octobre 2005 : Participe au colloque Acte French et aux rencontres « Francophone African and Caribbean Writers and Playwrighte », organisé par New York University et lAmbassade de France. Lectures de Misterioso-119 et de Jaz.

2006-2010

2006 : Reçoit le Grand Prix Ahmadou Kourouma et le Grand Prix ivoirien des Lettres pour Babyface.

Juillet 2006 : Met en scène Blue-S-cat en résidence à Lilas en scène, première création (France) pour le Festival dAvignon Off, à la Chapelle du Verbe Incarné.

Septembre 2006 : Création internationale (Belgique) de Jaz par Denis Mpunga au Théâtre Varia de Bruxelles.

Avril-mai 2007 : Première création (Belgique) de Misterioso-119 par Alex Lorette au Théâtre Marni de Bruxelles.

Avril-Automne 2007 : Joue le personnage de Shadow pour une mise en scène dune version musicale et condensée de Cette vieille magie noire présentée par Claude Bokhobza à la Sucrerie de Coulommiers, puis à lAtelier du plateau à Paris et au Théâtre du Garde-Chasse aux Lilas.

Novembre 2007 : Publication aux Éditions Théâtrales de Frères de son (Koffi Kwahulé et le jazz : entretiens), un ouvrage né dune série dentretiens sur son rapport au jazz accordée à luniversitaire et spécialiste de jazz Gilles Mouëllic.

Hiver 2008 : Écrit Ave Maria après un Voyage à Québec en 2007.

Avril 2008 : Colloque international, « Fratries Kwahulé », autour de son œuvre organisé par Virginie Soubrier et Sylvie Chalaye dans le cadre de « Anima Kwahulé », un festival de deux mois organisé par le Lavoir Moderne Parisien.

276

Mai 2008 : Création québécoise de Ave Maria (commande du Théâtre Niveau Parking de Québec) par Michel Nadeau au Théâtre de la Bordée de Québec dans le cadre du 400e anniversaire de la ville de Québec.

Printemps-automne 2008 : Écrit entre Rodez et Paris La Mélancolie des barbares (commande du Théâtre de la Digue de Toulouse).

Juillet 2008 : Réalise pour France Ô la captation de Léon-Gontran Damas a encore franchi la ligne de Frédérique Liebaut, filmé au Théâtre de la Chapelle du Verbe Incarné, Axe Sud production.

Janvier-février 2009 : Voyage à New York pour travailler sur la traduction de Misterioso-119. Il écrit Les Recluses (commande du Théâtre Varia de Bruxelles) pendant ce séjour new-yorkais de quinze jours.

Avril 2009 : Première création (Hongrie) de Brasserie par Yazid Lakhouache au Zold Macska Diâkpance de Budapest (traduction hongroise de Zsofi Molnar).

Mai 2009 : Première création (Burundi) Des Recluses par Denis Mpunga au Centre Culturel Français de Bujumbura.

Juillet 2009 : Réalise pour France Ô la captation de Anjo Negro de Nelson Rodrigues, mise en scène de Marc-Albert Adjadj, filmé au Théâtre de la Chapelle du Verbe Incarné, Axe Sud Production.

Automne 2009 : Reçoit pour la deuxième fois le Prix des Journées dauteurs de Lyon pour La Mélancolie des barbares.

2010-2013

2010 : Écrit son deuxième roman, Monsieur Ki.

Printemps-automne 2010 : Dans le cadre dune commande de la Commission Européenne, sur la condition des femmes en Europe, il effectue une série de voyages en Italie, en Belgique et à LÎle de la Réunion qui débouche sur lécriture de Nema.

Juin 2010 : Création internationale (États-Unis) de Bintou par David Mendizabal au Harlem School of Arts (traduction de Chantal Bilodeau).

Juillet 2010 : Réalise pour France Ô deux captations, celle de Écorces de peines, texte et mise en scène de D de Kabal, filmée au Théâtre 277de la Chapelle du Verbe Incarné, Axe Sud Production, puis celle de Cahier dun retour au pays natal dAimé Césaire, mise en scène de Ruddy Sylaire, filmée au Théâtre de la Chapelle du Verbe Incarné, Axe Sud Production.

Septembre 2010 : Première création (Mozambique) du Masque boiteux dans une mise en scène de Frédéric Tessier au Centre culturel franco-mozambicain.

Novembre 2010 : Création internationale (Belgique) de Blue-S-cat dans une mise en scène de Grazia Di Vincenzo Théâtre Le Moderne de Liège.

Novembre 2010 : Création nationale de Brasserie dans une mise en scène dEnora Boëlle au Théâtre de la Paillette à Rennes.

Décembre 2010 : Création internationale (Canada) de Jaz par Kristian Frédric au Théâtre des Deux Mondes de Montréal.

Février 2010 : Voyage à Washington. Dirige une master class à Howard University of Washington dans le cadre dune résidence de traduction avec Chantal Bilodeau autour de La Mélancolie des barbares.

Avril 2010 : Écrit, lors dun séjour dun mois à La Réunion, Le jour où Tizac enjamba la peur (commande de Cyclones Production de La Réunion).

Mai 2010 : Voyage à New York pour la présentation-test de la traduction de La Mélancolie des barbares au Workshop Theatre.

Janvier 2011 : Création nationale des Recluses dans une mise en scène de Sébastien Géraci, à la Vence – Scène de Saint-Égrève.

Avril 2011 : Création internationale (Mali) des Déconnards dans une mise en scène de Lamine Diarra, à lInstitut Français de Bamako.

Mai 2011 : Première création (Belgique) de Nema au Théâtre Varia de Bruxelles, co-mise en scène par Laura Angiulli (Teatro Galleria Toledo di Napoli), Robin Frédéric (Théâtre Les Bambous de La Réunion), Layla Nabulsi (Théâtre Varia).

Mai 2011 : Création internationale (Mexique) de Bintou par Boris Schoemann au Teatro del Estado de Xalapa (traduction espagnole de Boris Schoemann).

Octobre 2011 : Première création (France) de Le jour où Tizac enjamba la peur par Luc Rosello au Jardin de lÉtat de Saint-Denis de la Réunion.

Octobre 2011 : Création internationale (Espagne) de Jaz par Raimon Molins à La Sala Atrium de Barcelone (traduction catalane de Mireia Trias).

278

Juillet 2012 : Création internationale (États-Unis) de Blue-S-cat par Jacquelyn Landgraf à The Invisible Dog Art Center de Brooklyn (traduction anglo-américaine de Chantal Bilodeau).

Novembre-décembre 2012 : Première création (France) de La Mélancolie des barbares par Camille Marois et Laurent Franchi à la Cartoucherie de Vincennes.

Juin 2013 : Joue le personnage de Jean Dubuffet dans Vive lart quand il ignore son nom !, une mise en scène de Denis Guénoun, daprès la correspondance de Gaston Chaissac et Jean Dubuffet. Création au Lavoir Moderne Parisien, puis tournée nationale.

Février 2013 : Création nationale de Nema dans une mise en scène de Sébastien Géraci au Théâtre Sainte-Marie-den-bas de Grenoble.

Décembre 2013 : Reçoit à la Maison de lAmérique latine de Paris le Prix Édouard Glissant destiné à honorer une œuvre artistique marquante de notre temps.

2014-2019

2014 : Écrit son troisième roman, Nouvel an chinois.

Janvier 2014 : Création internationale (Turquie) de Big Shoot par Nefrin Tokyay au Moda Sahnesi (traduction turque dEzgi Coskun).

Février-mars 2014 : Écrit entre Ouagadougou et Paris LOdeur des arbres (commande des Récréâtrales de Ouagadougou et du Théâtre Océan Nord de Bruxelles).

Mars 2014 : Création internationale (Suisse) de Misterioso-119 par Cédric Dorier au Théâtre Vidy-Lausanne.

Mai-juin 2014 : Création nationale de Misterioso-119 dans une mise en scène de Laurence Renne Penel, au Théâtre de la Tempête de la Cartoucherie de Vincennes.

Octobre 2014 : Première création (Burkina Faso) de LOdeur des arbres par Isabelle Pousseur festival Les Récréâtrales de Ouagadougou. Reprise au Théâtre Océan Nord à Bruxelles en février 2015.

Septembre 2014-février 2015 : Écrit Kalakuta Dream en résidence dartiste au Magasin de Malakoff.

279

Mars 2015 : Reçoit au Salon du Livre de Paris le Prix Mokanda pour lensemble de son œuvre.

Mai 2015 : Création internationale (Turquie) de Brasserie, sous le titre Bira Fabrikasi par Kemal Aydogan au Moda Sahnesi (traduction turque dEzgi Coskun).

Août 2015 : Retour en Côte dIvoire après quatorze ans dabsence pour recevoir au Palais de la Présidence Le Prix dExcellence de Côte dIvoire pour lensemble de son œuvre.

Septembre 2015 : Première création (France) de Kalakuta Dream sous le titre DjeuhDjoah quest-ce que tu fela ? par Malik Rumeau et Henri Nlend au Magasin de Malakoff.

Hiver 2015 : Écrit SAMO, a tribute to Basquiat, commande de la compagnie 0,10.

Juillet 2016 : Reçoit le Prix Godot des Nuits de lEnclave pour Le jour où Tizac enjamba la peur.

Juillet 2016 : Est fait Chevalier de lOrdre des Arts et des Lettres.

Novembre 2016 : Participe au colloque « Global French Theater / Pour un théâtre-monde » à New York organisé par New York University.

Février 2017 : Première création (France) de SAMO, a tribute to Basquiat par Laëtitia Guédon au Centre National Dramatique de Caen. Reprise en mars à la Manufactures des Œillets.

Mai 2017 : Parution aux USA dune anthologie de sept pièces traduites par Chantal Bilodeau et analysées par Judith G. Miller, Seven plays of Koffi Kwahulé. In and out of Africa, Michigan University Press.

Juin 2017 : Création internationale (Burkina Faso) de Cette vieille magie noire par Mahamadou Tindano au Carrefour International de Théâtre de Ouagadougou (CITO).

Octobre 2017 : Reçoit le Grand Prix de Littérature Dramatique pour LOdeur des arbres.

Avril 2018 : Reçoit le Prix Bernard-Marie Koltès pour LOdeur des arbres.

Avril 2018 : Création internationale (Pologne) de Nema par Katarzyna Deszcz au Nowy Teatr de Zabrze (traduction polonaise de Jan Nowak).

Mai 2018 : Création internationale (Turquie) de Blue-S-cat, sous le titre Ariza, par Kemal Aydogan au Moda Sahnesi dIstanbul (traduction turque dEzgi Coskun).

Janvier 2019 : Création internationale (Turquie) de LOdeur des arbres, 280sous le titre Agaclarin kokusu, par Kemal Aydogan au Moda Sahnesi dIstanbul (traduction turque dEzgi Coskun).