Aller au contenu

Table des matières

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07284-3
  • ISSN: 2276-2582
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07286-7.p.0949
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 09/05/2018
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
949

Table des matières

JACQUES-FRANÇOIS BLONDEL
OU LES LUMIÈRES BIEN TEMPÉRÉES   13

AVANT-PROPOS   17

INTRODUCTION   27

PREMIÈRE PARTIE

DU CABINET À LÉCOLE DES ARTS,
LES DÉBUTS DUNE CARRIÈRE

LES ORIGINES ROUENNAISES DE LA FAMILLE BLONDEL   33

SE FAIRE UN PRÉNOM   35

La formation dun architecte au début du xviiie siècle   35

Participation à LArchitecture françoise
de Jean Mariette (1727-1738)   40

Lhôtel Petit de Marivat à Besançon.

Jean-François ou Jacques-François Blondel ?   46

PREMIER MARIAGE ET AMITIÉS (1729)   49

AU SERVICE DU BONHEUR PRIVÉ

Le traité De la distribution des Maisons de Plaisance (1737-1738)   57

Des modèles au service de léducation du goût   69

Un premier exemple ambitieux   73

950

La théorie par lexemple    78

Un traité de modèles idéaux ou réalisables ?    82

LES ÉDIFICES PRIVÉS    87

Le château de la Grange (vers 1750)    87

La galerie de lhôtel de Choiseul (vers 1755)    88

Les projets pour Cambrai et le Cateau-Cambrésis    92

Projets pour lAllemagne    97

Un Palais de soixante-six toises   101

Château de Meudon   103

Réalisations incertaines de Blondel   103

LA PLUME, LE BURIN ET LÉQUERRE

Les débuts dune carrière dauteur   105

Cours dArchitecture de dAviler,
réédition de 1738 chez Jean Mariette   105

LAbrégé darchitecture manuscrit
de la Bibliothèque Mazarine (vers 1740)   106

Description des festes données par la ville de Paris (1740)   111

Livre darchitecture de Germain Boffrand (1745)   116

Livre de nouveaux trophez inventez
par J Dumont le romain
(vers 1750)   117

Recueil de lingénieur-architecte Pitrou (1756)   118

1737-1754, « LÉCOLE DES ARTS »,
OU LES CHOIX DE LENSEIGNEMENT   121

Les prémices dune longue carrière   122

1745, première mention dans la presse
des cours de Blondel   131

1747, ouverture de lÉcole des Arts rue de la Harpe   134

Simon-Louis Du Ry.

Un étudiant étranger à lÉcole des Arts (1748-1751)   148

LÉcole en 1751   153

951

Manuscrit de Desgodets (1724)   155

Places gratuites et gratification royale   156

Blondel à lÉcole des Ponts et Chaussées   160

LES DÉCORS ÉPHÉMÈRES   165

Le décor de la porte Saint-Martin (1745)   165

Un décor pour la scène du collège
Louis-le-Grand des Jésuites (1748)   168

BLONDEL DANS LENCYCLOPÉDIE (1748-1757)   171

Louvrage   173

« On ne pouvait donc []
faire un meilleur choix pour lEncyclopédie ».

(Jean Le Rond dAlembert)   177

Les articles de Jacques-François Blondel
dans LEncyclopédie   180

Une fiction devenue réalité ?   229

Une architecture classique   232

UNE ANTHOLOGIE À LA MESURE DE BLONDEL

LArchitecture françoise (1752-1756)   237

1754-1755, DE LÉCOLE DES ARTS
À LACADÉMIE ROYALE DARCHITECTURE   263

Faillite de 1754   263

Discours de 1754   265

Changement de fonctionnement de lÉcole à partir de 1754   274

Relation des prix démulation
par le Mercure de France en juin 1755   281

Bilan de lÉcole en 1755   285

UNE CAMPAGNE CONTRE LE ROCAILLE   287

Voltaire et les embellissements des villes   288

La Font de Saint-Yenne et la nostalgie de Colbert   295

952

Réaction et tournant officiel. Coypel à lAcadémie
et Le Normant de Tournehem aux Bâtiments du roi   300

DEUXIÈME PARTIE

DANS LE GRAND ATELIER ROYAL
DU LOUVRE

PREMIERS PAS À LACADÉMIE ET PREMIÈRES COMMANDES   305

1756-1762, une activité dacadémicien bien modérée…   309

… mais dévouement intact pour lenseignement
et ses élèves de lÉcole des Arts   318

Blondel et la réforme de lenseignement
de larchitecture à Paris   328

« UN NOUVEL HYMEN POUR POUVOIR METTRE
À COUVERT MON MOBILIER »   333

PROJET DUNE ACADÉMIE DES BEAUX-ARTS À MOSCOU (1758)   341

PARVA SED APTA, OU UNE RARE COLLABORATION
ENTRE BELLES-LETTRES ET ARCHITECTURE AU XVIIIe SIÈCLE

Jacques-François Blondel, Jean-François de Bastide
et Élie-Catherine Fréron   355

La Petite Maison, une initiation à larchitecture
et aux arts visuels   361

Bastide et Blondel. « Une amitié de vingt ans »   369

Jacques-François Blondel et la République des Lettres.

Le rôle de LAnnée littéraire dÉlie-Catherine Fréron   373

PREMIÈRE COMMANDE OFFICIELLE

Le « Manuscrit de Blois » (1760)   385

Genèse   386

Détail du manuscrit   394

953

Sainte-Croix dOrléans.

« Un des plus beaux monuments gothiques
que nous connoissions »   397

LES ÉDIFICES SACRÉS

Blondel théoricien du « gothique des Lumières »   401

Larchitecture gothique. Une tradition française   404

De la critique à ladmiration.

Évolution du jugement de Blondel
sur larchitecture gothique religieuse   410

De la théorie à la pratique   415

Anciens, Modernes et Gothiques   432

LES ÉDIFICES PUBLICS

Commandes et plans de prestige   439

Projet dun arsenal pour Paris   441

Projet dHôtel-Dieu
sur le terrain de lhôpital Saint-Louis   443

Projets autour de la Seine.

Bains publics, pompe de la Samaritaine et hôtel de ville   444

Lavis de Blondel sollicité pour un projet de chœur
à la cathédrale de Châlons   445

LA PLACE DARMES DE METZ

Le chef-dœuvre de Blondel   449

LE PROJET DEMBELLISSEMENTS DE STRASBOURG   471

1762-1774, BLONDEL PROFESSEUR ROYAL,
UNE DÉCENNIE ENTRE SUCCÈS ET INIMITIÉS   485

« Il y a longtemps que je voulais Mr Blondel » (Marigny)   487

Le Roy et Blondel. Un tandem au professorat royal   490

Nominations imposées.

Le pouvoir royal achève de mettre en place
son triumvirat du « gouvernement par les arts »   493

954

« Avant moi [il] ny avoit point dÉcole »
à lAcadémie (Blondel à Marigny)   497

1762-1767, lactivité de Blondel académicien   506

1767, suggestions, initiatives et tensions   518

Manuscrit anonyme de lInstitut de France (1767)   524

Cours darchitecture. Blondel professeur et auteur   531

Un « dérangement de ses affaires [] occasionné
par son application aplication [à] son art »   534

Lenseignement de Blondel vers la fin de sa vie.

Des « jours amers »   537

Querelle sur la première classe de Blondel   540

Locaux de lAcadémie   541

Mort de Blondel   549

TROISIÈME PARTIE

LEGS BLONDÉLIEN ET ÉLÈVES

LE COURS DARCHITECTURE

Son opus magnum   561

La composition du Cours darchitecture   571

Contexte   573

Commodité, solidité et agrément.

La triade blondélienne à lépreuve

de la décoration et de lornement   579

Les « préceptes de lArt » chez Blondel.

Proportion des ordres et définition
de la « bonne architecture »   583

Des licences et des abus de lart   596

LHOMME DU MONDE ÉCLAIRÉ PAR LES ARTS (1774)

Lœuvre ultime   613

955

UN FRANCOPHILE CHEZ LES ANGLAIS

Le cas de William Chambers   631

Chambers. Un élève fidèle aux principes de son maître   631

La lettre de Chambers à son élève Edward Stevens   636

LES PRINCIPAUX ÉLÈVES DU « FAMEUX BLONDEL »   641

Blondel et ses élèves. Un jugement réciproque sévère   644

Élève ou disciple ? Les limites de la leçon blondélienne   648

CONCLUSION   653

« Le siècle de Louis XV »   654

Jacques-François Blondel,
mainteneur de larchitecture à la française   656

Les modèles de Blondel   661

Fortune critique   665

ILLUSTRATIONS   671

ABRÉVIATIONS DE LA BIBLIOGRAPHIE   861

BIBLIOGRAPHIE   863

INDEX DES NOMS   929

INDEX DES LIEUX   943