Aller au contenu

Résumés

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-08556-0
  • ISSN: 2497-4021
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08558-4.p.0199
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 02/10/2019
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
199

Résumés

Chiara Lastraioli et Renaud Adam, « Introduction »

Fruit de recherches collectives en lien avec le projet ANR-13-BSH3-0010 LEdition italienne dans lespace francophone à la première modernité (EDITEF), ce volume entend illustrer les mécanismes sous-jacents de la diffusion de la Renaissance italienne aux confins de lespace francophone (Suisse romande, anciens Pays-Bas et Principauté de Liège) par le prisme de la circulation et de la consommation de la littérature en langue italienne, quelle soit en langue vernaculaire ou en traduction française.

Jean-François Gilmont, « Lédition italienne à Genève au xvie siècle »

Ce petit voyage dans lédition italienne produite à Genève au xvie siècle a montré que les éditions italiennes ne sont pas une spécialité réservée exclusivement aux nationaux et, inversement, les éditeurs italiens ne se cantonnent pas exclusivement dans la production de leur langue. Les Italiens ne se sont donc pas laissé enfermer dans une édition spécialisée, mais ils ont voulu sintégrer dans le monde culturel au sein duquel ils opéraient.

Chiara Lastraioli, Giulia Ventrella, « Les fonds anciens en langue italienne conservés en Suisse romande. Repérages, enquêtes, problématiques »

Cette contribution met en perspective les données récoltées lors des premières campagnes de recherche dans les principales bibliothèques publiques de la Suisse romande. Elle permet de mettre en lumière les particularités propres aux bibliothèques des anciennes universités protestantes et des institutions catholiques, ainsi que de quelques collections privées de lAncien Régime.

200

Franco Pierno, « I volgarizzamenti biblici italiani nella Ginevra calvinista e cinquecentesca. Un contributo storico-linguistico e unipotesi autoriale »

Au centre de cette contribution figure la communauté dexilés italiens dans la Genève calviniste du xvie siècle. Lexamen dune traduction genevoise emblématique du Nouveau Testament permettra de montrer comment un regard disciplinaire différent, exercé de manière complémentaire par rapport aux approches déjà existantes, peut ajouter dautres éléments de compréhension à la mosaïque complexe de la Réforme en langue italienne.

Michiel Verweij, « Manoscritti italiani del quattrocento nella Biblioteca Reale del Belgio. Linizio dellUmanesimo nei Paesi Bassi Meridionali »

Cet article se veut une contribution à létude de la diffusion de lhumanisme primitif dans le sud des Pays-Bas à travers létude de la circulation dun groupe de volumes manuscrits italiens datant du xve siècle et à la réaction que ces manuscrits et textes ont provoquée dans les milieux littéraires de cet espace géographique.

Anne Schoysman, « La diffusion des Antiquitates des humanistes italiens dans les anciens Pays-Bas. Quelques exemples »

Lobjet de cette contribution est de mieux cerner les modalités de la diffusion des humanistes italiens au-delà des Alpes et de leur entrée dans le catalogue des imprimeurs du Nord. Pour ce faire, lattention est portée sur la circulation dun corpus réduit, celui de sources humanistes italiennes de la figure la plus emblématique de lhistoriographie franco-bourguignonne au tournant entre xve et xvie siècle, Jean Lemaire de Belges.

Nina Lamal, « The circulation and collections of Italian books in the Low Countries at the beginning of the seventeenth century »

Cet article explore la circulation et la collection de livres italiens dans les régions néerlandophones des Pays-Bas au début du xviie siècle. Alors que lintérêt pour les livres italiens en France a été étudié par un grand nombre de chercheurs, la circulation et la collection de livres italiens dans les Pays-Bas reste en grande partie terra incognita.

201

Renaud Adam, « Le livre italien à Bruxelles. 1500-1650 »

Cette étude, qui repose sur lanalyse croisée de la production imprimée bruxelloise, dinventaires de fonds de libraires et de catalogues de bibliothèques privées, permet de mettre en évidence la relative marginalité du phénomène de la diffusion du livre italien entre 1500 et 1650 à Bruxelles.

Alessandro Metlica, « Galeazzo Gualdo Priorato et limprimeur bruxellois François Foppens »

Dans la production de Priorato, les imprimeurs des Pays-Bas occupent une place unique. Même si on nest pas en mesure de reconstruire lhistoire éditoriale des relationi, on peut en tirer quelques conclusions sur le livre italien à Bruxelles à cette époque : Bruxelles reste touchée en quelque sorte par le phénomène de litalianisme, notamment à travers ses liens avec Vienne, et la crise du livre italien ne concerne que relativement les ouvrages abordant lhistoire et la politique contemporaines.

Dominique Allart et Paola Moreno, « Échanges dinformations sur les artistes flamands et hollandais. Giorgio Vasari, plagiaire occulte de Lodovico Guicciardini »

La Descrittione di tutti i Paesi Bassi de L. Guicciardini (1567) comprend une longue digression sur les artistes flamands, qui emprunte à la première édition des Vite de Vasari (1550), en ajoutant un grand nombre de noms dartistes. Ceux-ci seront inclus dans la seconde édition du chef-dœuvre vasarien (1568) sans que la source ne soit mentionnée. Cet article revient sur les modalités du transfert des informations entre les deux ouvrages, en mettant àjour un plagiat savamment dissimulé.

Article de collectif: Précédent 12/13 Suivant