Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-09384-8
  • ISSN: 2271-7013
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-09384-8.p.0411
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 16/11/2020
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
411

BIBLIOGRAPHIE

CORPUS

Corpus principal1

Œuvres complètes de Fénelon [OC], Paris, Méquignon junior et J. Leroux [puis] J. Leroux et Jouby, 1848-1852, 10 volumes.

Œuvres [OP], édition établie par Jacques Le Brun, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, tome I 1983, tome II 1997.

Correspondance de Fénelon [CF], éd. Jean Orcibal (tomes I-V), Paris, Klincksieck, 1972-1976, puis Jean Orcibal, Jacques Le Brun et Irénée Noye (tomes VI-XVIII), Genève, Droz, 1987-2007.

Mémoire sur létat passif [1694], publié par Jeanne-Lydie Goré en appendice à La notion dindifférence chez Fénelon et ses sources, Paris, PUF, 1956.

De lautorité de Cassien [1694 ?], publié par Jeanne-Lydie Goré en appendice à La notion dindifférence chez Fénelon et ses sources, Paris, PUF, 1956.

La Tradition secrète des mystiques ou Le Gnostique de saint Clément dAlexandrie, [1694] Texte établi et présenté par Dominique et Murielle Tronc, Artfuyen, Paris, 2006.

Explication des Articles dIssy [1696], publiée pour la première fois avec une introduction, des notes et des appendices, Thèse complémentaire présentée à la Faculté des lettres de lUniversité de Paris par Albert Chérel, Paris, Hachette, 1915.

Lexpérience de Dieu avec Fénelon, textes choisis par Jacques Fénelon et Roger Parisot, Fides, Paris, 2003.

Correspondance de Fénelon, publiée par Jean Orcibal puis Jean Orcibal, Jacques Le Brun et Irénée Noye, Paris, Klincksieck puis Genève, Droz, 1972-1999.

412

Corpus secondaire

[The cloud of unknowing], Le nuage de linconnaissance : une mystique pour notre temps, [traduit par D. M. Noetinger] ; introduction et commentaire de Bernard Durel, Paris, Albin Michel, 2008.

Bérulle, Pierre de, Œuvres complètes, Cerf / Oratoire de France, 8 tomes, 1996.

Bossuet, Jacques Bénigne, Instruction sur les états doraison, où sont exposées les erreurs des faux mystiques de nos jours : avec les actes de leur condamnation, Paris, Anisson, 1697.

Bossuet, Jacques Bénigne, Politique tirée des propres paroles de lÉcriture sainte [1709], édition critique avec introduction et notes par Jacques Le Brun, Genève, Droz, 1967.

Bossuet, Jacques Bénigne, Relation sur le quiétisme, à Lyon ; et se vend à Paris : chez J. Anisson, 1698.

Bossuet, Jacques-Bénigne, Méditations sur lÉvangile, Mariette, Paris, 1704.

Camus, Jean-Pierre, évêque de Belley, LEsprit de St François de Sales, chez Gervais Alliot, Paris, 1640.

Correspondance de Bossuet, nouvelle édition augmentée de lettres inédites et publiée avec des notes et des appendices sous le patronage de lAcadémie française, par Ch. Urbain et E. Levesque, tome XII (mai 1699 – décembre 1700), Paris, Librairie Hachette, 1920,

Crashaw, Richard, « Epigrammata sacra », XLIII, dans The Complete works of Richard Crashaw, New York, Ams Press, 1873, 2 volumes.

Croix, Pierre de, Le Miroir de lAmour divin [Douai, B. Bellere, 1608], Genève, Droz, 1990.

Descartes, René, Discours de la méthode, Pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences [1637], Le Livre de Poche, Paris, 2000.

Donne, John, Biathanatos, a déclaration of that paradoxe, or thesis, that self-homicide is not so naturally sin that it may never be otherwise, Londres, Moseley, 1648.

Donne, John, Paradoxes et problèmes [1652], traduit de langlais par Pierre Alferi, Paris, 1994.

Donne, John, Paradoxes, Problemes, Essayes, Characters, Londres, 1652.

Donne, John, The Songs and Sonets of John Donne, Theodore Redpath, London, 2009.

Droz, Eugénie, Le Recueil Trepperel, Les Sotties, Paris, 1935. Consultation dune sottie antérieure à 1488 : Sottie à cinq personnages des coppieurs et lardeurs qui sont copiez et farcez dite Sottie des coppieurs et lardeurs (ce paradoce). [Vers 1485], p. 147-188.

Estienne, Charles, Préface à sa traduction de LANDO (O.), Paradoxes, ce sont 413propos contre la commune opinion : [] pour exciter les jeunes avocats, en causes difficiles, Paris, C. Estienne, 1553.

Fleury, Claude (1640-1723), Les Mœurs des Israélites, où lon voit le modèle dune politique simple et sincère pour le gouvernement des États et de la réformation des mœurs, par M. Fleury, prêtre, précepteur de M. de Vermandois, dernière édition, corrigée et augmentée, Bruxelles, 1753 [Édition posthume mais qui comprend toutes les modifications de la main de Claude Fleury contrairement aux éditions de son vivant, 1re édition : 1682].

Franck, Sébastien, Paradoxa, [1534] Hrsg. und eingeleitet von Siegfried Wollgast. – 2., neubearb. Aufl. – Berlin, Akad. Verl., 1995.

François de Sales, Œuvres de saint François de Sales, éd. dA. Ravier, coll. « La Pléiade », Gallimard, 1969.

François de Sales, Introduction à la Vie dévote, Introduction par Henri Bordeaux, Paris, Nelson, 1931.

François de Sales, Œuvres complètes, Annecy, Monastère de la Visitation, 27 volumes, 1892-1964.

Gassendi, Pierre, Dissertations en forme de paradoxes contre les Aristotéliciens [1624, en latin], Bernard Rochot, Paris, Vrin, 1959.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », Correspondance, Édition critique établie par Dominique Tronc, Honoré Champion, Paris, 2003, 3 volumes.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », LAncien Testament, avec des explications et réflexions qui regardent la vie intérieure, Cologne, de La Pierre, 1713, 8 tomes en 6 volumes.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », La Vie par elle-même et autres écrits biographiques, Édition critique avec introduction et notes par Dominique Tronc, Honoré Champion, Paris, 2001.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », Le Nouveau Testament, avec des explications et réflexions qui regardent la vie intérieure, Cologne, de La Pierre, 1713, 8 tomes en 6 volumes.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », Lettres chrétiennes et spirituelles sur divers sujets qui regardent la vie intérieure ou lesprit du vrai christianisme. Nouvelle édition enrichie de la correspondance secrète de M. de Fénelon avec lauteur [Mme Guyon.], Londres, 1767-1768.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », Œuvres mystiques, édition critique de Dominique Tronc, Honoré Champion, Paris, 2008.

Guyon, Jeanne-Marie-Bouvier de La Motte dite « Madame », Poésies et cantiques spirituels, Cologne, chez Jean de La Pierre, 1722, 4 volumes.

Hopil, Claude, Les divins élancements damour exprimés en cinquante Cantiques Spirituels Composés en lhonneur de la très sainte Trinité [en réalité cent cantiques 414identiques, Paris, Chez Sébastien Huré, 1628], préface et notes de François Bouchet, Grenoble, Jérôme Million, 2001.

Hopil, Claude, Les doux vols de lâme amoureuse de Jésus, Exprimés en Cinquante Cantiques très propres à enflammer les âmes à la dévotion et à lamour de Dieu, Paris, Chez Jean Jost, 1629.

Jean de La Croix, Cantique spirituel [1577], dans Œuvres complètes, Desclée de Brouwer, « Bibliothèque européenne », 1967.

Jean de La Croix, dans Thérèse dAvila, Jean de la Croix, Œuvres, Gallimard, « Pléiade », 2012.

La Bible, Traduction de Louis-Isaac Lemaître de Sacy, préface et textes dintroduction établis par Philippe Sellier, Robert Laffont, « Bouquins », Paris, 1990.

La Perle évangélique [1535], Jérôme Million, Grenoble, 1997.

Labadie, Jean de, Poésies sacrées de lamour divin, Amsterdam, chez la veuve de Joseph Bruyning, 1670.

Lamotte, Antoine Houdar de, Les paradoxes littéraires ou discours écrits par cet académicien sur les principaux genres de poèmes, réunis et annotés par B. Julien, Paris, 1859, Genève, Slatkine, 1971.

Landi [Lando], Ortensio, Louanges de la folie, traicté fort plaisant en forme de paradoxe [], Paris, H. Barbe, 1566.

Landi [Lando], Ortensio, Paradossi, cioè sententie fuori del commun parère, novellamente venute in luce [], Lione, Pullon da Trino, 1543.

Loyola, Ignace de, [Exercitia spiritualia, Rome, Texte définitif, 1548] Exercices spirituels, traduit et commenté par Jean-Claude Guy, Paris, Seuil, 1982.

Maître Eckhart, Et ce néant était Dieu… Sermons LXI à XC, traduit et présenté par G. Jarczyk et P.-J. Labarrière, Paris, Albin Michel, 2000.

Malaval, François, La belle ténèbre, Pratique facile pour élever lâme à la contemplation [1670], Texte établi, présenté et annoté par Marie-Louise Gondal, Jérôme Millon, Grenoble, 1993.

Malebranche, Nicolas, Méditations sur lhumilité et la pénitence, [1677], Paris, chez Jean Boudot, 1701.

Malebranche, Nicolas, Œuvres, édition établie par Geneviève Rodis-Lewis, nrf, Gallimard, collection « Pléiade », Paris, 1979 pour le tome I, 1992 pour le tome II.

Malebranche, Nicolas, Traité de lamour de Dieu, en quel sens il doit être désintéressé, Trois lettres au R. P. Lamy [], Lyon, chez Léonard Plaignard, 1707.

Paradoxe ou sentence philosophique contre lopinion du vulgaire : Que ce nest point la nature qui fait lhomme, mais bien lindustrie, chez Nicolas Du Fossé, Paris, 1605.

Pascal, Blaise, Pensées, Édition de Philippe Sellier, Classiques Garnier, Paris, 1991.

415

Poisson, Nicolas-Joseph Père, Commentaire ou remarques sur la Méthode de René Descartes, Où on établit plusieurs principes généraux, nécessaires pour entendre toutes ses œuvres, Paris, 1670.

Pont-Aymeri, Alexandre de, Paradoxe apologétique, où il est fidèlement demonstré que la femme est beaucoup plus parfaicte que lhomme en toute action de vertu, Paris, LAngelier, 1594.

Pseudo-Denys [Denys laréopagite, auteur prétendu], La Théologie mystique, trad. et présenté par Louis Chardon, Orbey, « Les carnets spirituels », Arfuyen, 2002.

Pseudo-Denys [Denys laréopagite, auteur prétendu], La Théologie mystique, trad. et présenté par Louis Chardon, Orbey, « Les carnets spirituels », Arfuyen, 2002.

Pseudo-Denys [Denys laréopagite, auteur prétendu], Traité des noms divins, traduction de Maurice Gandillac, Aubier, Paris, 1941.

Regis, Pierre-Sylvain Père (1632-1707), Cours entier de philosophie ou système général selon les principes de M. Descartes, contenant la physique, la métaphysique, la logique et la morale, Amsterdam, 1691, 3 volumes.

Saint Augustin, Confessions, Paris, Les Belles Lettres, 1990, 2 tomes.

Saint-Simon, Mémoires, Additions au Journal de Dangeau, Édition établie par Yves Coirault, nrf, Gallimard, 1985. Laffaire du quiétisme est racontée en plusieurs épisodes (tome I, 250-255, I, 272-275, I, 378-380, I, 492-496, I, 603-606, I, 621-622). Les deux principaux portraits de Fénelon sont dans le tome IV, 209-212 et le tome V, 144-151.

Surin, Jean-Joseph, Cantiques spirituels de lamour divin, a cura di Benedetta Papàsogli, Leo S. Olschki, Firenze, 1996.

Thérèse dAvila, Œuvres complètes, Desclée de Brouwer [1964], 2007.

Thomas Daquin, Somme théologique, tome I, question 13, article 11, Réponse, Les Éditions du Cerf, Paris, 1984.

Voltaire, Les Œuvres complètes de Voltaire, Oxford, Voltaire foundation, 2010, 78a, Writings of 1776-1777.

ÉTUDES FÉNELONIENNES

Albalat, Antoine, « Les Deux styles de Fénelon », Comment il faut lire les auteurs classiques français, Paris, Armand Colin, 1923, p. 166-170.

Armogathe, Jean-Robert, « Fénelon », Histoire littéraire de la France, 1660-1715, Paris, Éditions sociales, 1975, p. 369-375.

416

Armogathe, Jean-Robert, Le Quiétisme, Paris, PUF, 1973.

Aury, Dominique, « Introduction » à son édition (choix de textes) de Fénelon, Écrits spirituels, Lausanne, La Guilde du Livre, 1951. Repris sous le titre « Fénelon. Le pur amour », dans Lectures pour tous, Paris, Gallimard, 1958.

Baby, Hélène, « Écrire la beauté à la fin du xviie siècle. Lexemple du Télémaque », xviie siècle, no 195, avril-juin 1997, p. 361-376.

Bardout, Jean-Christophe, « Le malebranchisme de Fénelon. Occasionalisme et vision en Dieu », dans Études philosophiques, 128e année, tome CXCIII, 2003/2, p. 151-172.

Bausset, cardinal de, Histoire de Fénelon (1808), cité daprès lédition des Œuvres complètes de Fénelon, tome II.

Bely, Lucien, « Fénelon face à la guerre et la frontière », Fénelon évêque et pasteur en son temps (1695-1715). Actes du colloque de Cambrai (1995), édités par G. Deregnaucourt et Ph. Guignet, Université Charles de Gaulle, Lille, p. 243-257.

Bergamo, Mino, Lanatomie de lâme, de saint François de Sales à Fénelon, Grenoble, Jérôme Millon, 1994.

Berlan, Françoise, « Du lexique au style : Fénelon », xviie siècle, no 152, 1986, p. 231-244.

Berlan, Françoise, « Fénelon entre poésie et métaphysique : un imaginaire de lair ? », dans Cuche François-Xavier et Le Brun Jacques dir., (réf. infra), p. 407-422.

Berlan, Françoise, « Fénelon et la naïveté », Linformation grammaticale, no 65, mars 1995, p. 17-21.

Berlan, Françoise, « Fénelon fin de règne : une nouvelle distance dans le lexique », dans Fins de siècle : terme-évolution-révolution ? (Actes du Congrès national de la Société française de littérature générale et comparée), textes recueillis et présentés par Gwenhaël Ponnau, 22-24 septembre 1987), Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1989, p. 109-120.

Berlan, Françoise, « Fénelon fin de règne : une nouvelle distance dans le lexique », Fins de siècle : terme-évolution-révolution ? Actes du colloque de Toulouse (1986), Université du Mirail, p. 109-120.

Berlan, Françoise, « Lexique et affects dans le Télémaque : la distance et leffusion », Littératures classiques, no 23, Fénelon, Télémaque, janvier 1995, p. 9-22.

Berlan, Françoise, « Lexiques et affects dans le Télémaque : la distance et leffusion », dans Littératures classiques, janvier 1995, no 23 (rééd. oct. 2009, no 70), p. 9-24, repris dans Littératures Classiques, 2010 Hiver, Volume 70, p. 315-330.

Boulvé, Léon, De lhellénisme chez Fénelon, Paris, Fontemoing, 1897 [Genève, Slatkine Reprints, 1970].

417

Bremond, Henri, Apologie pour Fénelon, Perrin, Paris, 1910.

Bury, Emmanuel, « La paideia du Télémaque : miroir dun prince chrétien et lettres profanes », dans Littératures classiques, janvier 1995, no 23 (rééd. oct. 2009, no 70), p. 69-81.

Bury, Emmanuel, « Éloquence et spiritualité dans la pensée fénelonienne : convergences et tensions », dans Éloquence et vérité intérieure, Dornier Carole et Siess Jürgen (dir.), Paris, Champion, 2002.

Bury, Emmanuel, « Fénelon pédagogue », xviie siècle, 2000, no 206 (Actes de la journée Fénelon du 11 décembre 1998), p. 47-56.

Bury, Emmanuel, « Le sourire de Socrate ou peut-on être à la fois philosophe et honnête homme ? », Le Loisir lettré à lâge classique. Actes du colloque de Cerisy, publiés par M. Fumaroli, Ph. Salazar et E. Bury, Genève, Droz, 1996, p. 197-212.

Bury, Emmanuel, « Situation du Télémaque : du projet pédagogique à la fortune littéraire », dans Fénelon. Mystique et politique, Cuche François-Xavier et Lebrun Jacques dir. (réf. infra), p. 533-547.

Cagnac, Moïse, Fénelon, directeur de conscience, 1901 ; réed. 1971, Slatkine.

Calvet, Jean, La Littérature religieuse de saint François de Sales à Fénelon, Paris, Del Duca, 1938.

Carcassonne, Ely, État présent des études sur Fénelon, Paris, 1939.

Carcassonne, Ely, Fénelon, lhomme et lœuvre, Paris, 1946.

Carraud, Vincent, « Deux degrés de néant : les fictions impossibles des nouveaux mystiques », Revue Bossuet, nouvelle série, no 2, 2011, p. 71-97.

Chaduc, Pauline, « Conseils au prince ou discours de direction ? Étude de quelques textes politiques de Fénelon », Cahiers du GADGES no 6 : Discours politique et genres littéraires, Sabine Gruffat et Olivier Leplatre dir., Genève, Droz, 2009.

Chaduc, Pauline, « Le Texte et son auteur : La Querelle du sens dans la controverse entre Fénelon et Bossuet », Littératures Classiques, 2006 Été, no 59, p. 317-333.

Chaduc, Pauline, Fénelon, direction spirituelle et littérature, Honoré Champion, Paris, 2015.

Charara, Youmna, « Marivaux et Fénelon : la représentation du pouvoir politique dans le Télémaque travesti », dans Séries parodiques au siècle des Lumières, textes réunis par Sylvain Menant et Dominique Quéro, PUPS, Paris, 2005, p. 285-294.

Chastel, André, « Fénelon et lart classique », Bulletin de la société historique et archéologique du Périgord, tome LXXVIII, no spécial Tricentenaire de Fénelon, juillet-septembre 1951.

Chérel, Albert, « Fénelon », dans La Prose poétique française, LArtisan du livre, Paris, 1940, p. 103-120.

418

Chérel, Albert, « Lidée de naturel et le sentiment de la nature chez Fénelon », RHLF, 1911, p. 810-826 ; repris dans Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, dir. Alain Lanavère, Orléans, Paradigme, 1994, p. 77-92.

Chérel, Albert, Fénelon au xviiie siècle en France (1715-1820). Son prestige. Son influence. Tableaux bibliographiques (supplément). Paris, Hachette, 1917 [Genève, Slatkine Reprints 1970].

Chupeau, Jacques, « Télémaque au désert (livre II) : une épreuve initiatique », dans Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, dir. Alain Lanavère, Orléans, Paradigme, 1994, p. 77-92.

Clayton, Vista, « Fénelons Télémaque and the ode in prose », dans The Prose poem in French literature of the 18th Century, Institute of French studies, Columbia university, New York, 1936, p. 17-20.

Cognet, Louis, article « Fénelon », Dictionnaire dhistoire et de géographie ecclésiastiques, volume XVI, p. 958-987, 1967.

Cognet, Louis, article « Guyon », Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique, tome VI, Beauchesne, col. 1306-1336, 1967.

Cognet, Louis, Crépuscule des mystiques, Bossuet-Fénelon, [Tournai, Desclée, 1958], Nouvelle édition mise à jour par J.-R. Armogathe, Paris, Desclée, 1991.

Coirault, Yves, « Louis XIV destinataire de Fénelon et de Saint-Simon » [1978], dans Dans la forêt saint-simonienne, Paris, Universitas, 1992.

Cuche, François-Xavier et Le Brun, Jacques dir., Fénelon. Mystique et politique (1699-1999), actes du colloque international de Strasbourg pour le troisième centenaire de la publication du Télémaque et la condamnation des Maximes des Saints, Paris, Champion, 2004.

Cuche, François-Xavier, « Le Trouble intérieur dans la spiritualité de Fénelon », dans Arnould, Claude (ed.) ; Demarolle, Pierre (ed. & pref.) ; Miranda, Marie Roig (ed.), Tourments, doutes et ruptures dans lEurope des xvie et xviie siècles, Actes du Colloque organisé par lUniversité de Nancy II, 25-27 novembre 1993, Paris, Champion, 1995, p. 209-220.

Cuche, François-Xavier, « Felix Culpa, Culpabilité et remords dans la pensée de Fénelon », dans La Culpabilité dans la littérature française, Travaux de littérature, Publications de lADIREL, 1995, p. 171-181.

Cuche, François-Xavier, « Fénelon. Une politique tirée de lÉvangile ? », dans xviie siècle, janvier 2000, no 206 (Actes de la journée Fénelon du 11 décembre 1998), p. 73-95.

Cuche, François-Xavier, « Lépisode de Tyr », Seminari Pasquali di analisi testuale, 12. Les Aventures de Télémaque, Centro Clarke, Pise, ETS, 1998.

Cuche, François-Xavier, « La chère et lesprit. Sens et pratique du jeûne en temps de guerre, selon Fénelon archevêque », dans Fénelon évêque et pasteur en son temps (1695-1715), actes du Colloque de Cambrai (1995), Gilles 419Deregnaucourt et Philippe Guignet dir., Lille, Université Charles-de-Gaulle, 1996.

Cuche, François-Xavier, « La morale dans les ouvrages pédagogiques de Fénelon », dans Nouvel état présent des études sur Fénelon, Amsterdam/Atlanta, Rodopi, 2000, p. 59-82.

Cuche, François-Xavier, « Les Provinciales anti-jansénistes de Fénelon », dans Le rayonnement de Port-Royal. Mélanges en lhonneur de Philippe Sellier, Dominique Descotes, Anthony McKenna et Laurent Thirouin dir., Paris, Champion, 2001, p. 569-595.

Cuche, François-Xavier, « Suaviter et fortiter. Douceur fénelonienne », dans La vie spirituelle, nov.-déc. 1992.

Cuche, François-Xavier, « Un prophète à la Cour », préface à la réédition de Fénelon, Lettre à Louis XIV, Rezé, Séquences, « LIre du temps », 1994.

Cuche, François-Xavier, « Vers une nouvelle définition de la nation à la fin du xviie siècle. Fénelon et la nation française », dans Studia romanica posnaniensia, volume 12, Poznan, UAM, 1986.

Cuche, François-Xavier, Télémaque – Entre père et mer, Paris, Éditions Champion, « Unichamp », 1994 [édition revue et augmentée en 2000].

Cuche, François-Xavier, Une pensée sociale catholique. Fleury, La Bruyère, Fénelon, préface de Jacques Truchet, Paris, Cerf, collection Histoire, 1991.

Dédéyan, Charles, Télémaque ou la liberté de lesprit, Librairie Nizet, Paris, 1991.

Delplanque, Albert, Comment Bossuet traitait une âme, Extrait de la revue de Lille, Sueur-Charruey, Paris, 1904.

Delplanque, Albert, Fénelon et la doctrine de lamour pur daprès sa correspondance avec ses principaux amis. Essai sur Fénelon dans lintimité daprès ses lettres et celles de ses amis. Thèse pour le doctorat ès-lettres présentée à la Faculté des Lettres de lUniversité de Grenoble, Lille, Lefebvre-Ducrocq, 1907.

Delplanque, Albert, Fénelon et ses amis, Paris, Gabalda, 1910.

Deregnaucourt, Gilles, « Fénelon à Cambrai (1695-1715) : remarques sur un épiscopat et perspectives de recherches », xviie siècle, no 206, Fénelon, janvier-mars 2000, p. 97-110.

Deregnaucourt, Gilles, De Fénelon à la Révolution. Le clergé paroissial de lArchevêché de Cambrai, Presses universitaires de Lille, 1991.

Deregnecourt, Gilles et Guignet, Philippe (dir.), Fénelon. Évêque et pasteur de son temps (1695-1715), actes du colloque de Cambrai (1995), Lille, Publications du Centre dhistoire de la région du Nord, 1996.

Devillairs, Laurence, « Fénelon et le Dieu de la Première Méditation de Descartes », dans Études philosophiques, 128e année, tome CXCIII, 2003/2, p. 173-190.

420

Devillairs, Laurence, Fénelon ou le génie méconnu, Choix de textes présentés par Laurence Devillairs, Pocket, Paris, 2012.

Devillairs, Laurence, Fénelon. Une philosophie de linfini, Cerf, Paris, 2006.

Devillairs, Laurence, Lamour de Dieu chez Fénelon : vocabulaire cartésien, vocabulaire mystique dans Pour un vocabulaire mystique au 17e siècle, Séminaire du professeur Carlo Ossola, textes réunis par François Trémolières, Nino Aragno Editore, Turin, 2004, p. 327-345.

Douen, Olivier, Lintolérance de Fénelon, études historiques daprès des documents pour la plupart inédits, Paris, Sandoz et Fischabacher, 1872 [nouvelle édition, 1875].

Dupriez, Bernard, Fénelon et la Bible : les origines du mysticisme fénelonien, Paris, Bloud et Gay, 1961.

Elton María, « Lo mistico como sintesis entre bien y belleza », Anuario Filosofico, volume 20, n.2, (Fénelon et Platon), 1987, p. 149-158.

Fénelon et le tricentenaire de sa naissance, 1651-1951, Numéro spécial xviie siècle, no 12-13-14, 1951.

Fénelon, Philosophie et spiritualité, Actes du colloque organisé à la Sorbonne par le Centre dÉtude des Philosophes français, 27-28 mai 1994, D. Leduc-Fayette éd., Genève, Droz, 1996.

Fénelon, Mystique et Politique (1699-1999), Actes du colloque international de Strasbourg pour le troisième centenaire de la publication du Télémaque et de la condamnation des Maximes des Saints, F.-X. Cuche et J. Le Brun (dirs), Paris, Droz, Honoré Champion, 2004.

Fénelon et Port-Royal, P. Touboul, L. Devillairs, A. Frigo (dirs.), Actes de la journée détude « Fénelon et Port-Royal » de labbaye de Saint-Germain des Prés à Paris, le 2 mars 2015, Paris, Classiques Garnier, « Univers Port-Royal », 2017.

Ferrari, Anne, « Langage et expérience dans les écrits de Fénelon sur loraison », Fénelon. Mystique et politique, p. 27-38.

Ferreyrolles, Gérard, « La Providence dans le Télémaque », Fénelon mystique et politique (1699-1999), Actes du colloque international de Strasbourg (1999), Paris, Champion, 2004, p. 189-204.

Foyard, Jean, « Aux origines de la prose poétique : le Télémaque de Fénelon », dans Aux origines du poème en prose français (1750-1850), Vincent-Munnia, Nathalie, Bernard-Griffiths, Simone et Pickering, Robert (dir.), Honoré Champion, Paris, 2003, p. 115-124.

Gallouédec-Genuys, Françoise, La conception du prince dans lœuvre de Fénelon, Paris, PUF, 1963.

Géraud, Violaine, « Bossuet et Fénelon : sévérité et douceur dans la prédication classique », in Le temps des beaux sermons, textes réunis par Jean-Pierre Landry, Cahiers du GADGES – no 3, Lyon 2006.

421

Gesse, Frédéric, « Fénelon au xixe siècle. De J. Joubert à G. Bruno », dans Fénelon. Mystique et politique…, dans Cuche, François-Xavier et Le Brun, Jacques dir. (réf. supra), p. 549-566.

Giorgi, Giorgetto, « La Fonction des lieux méditerranéens dans les Aventures de Télémaque », dans Dotoli, Giovanni (ed.), Les Méditerranées du xviie siècle. Actes du VIe colloque du Centre International de Rencontres sur le xviie siècle, Monopoli (Bari), 13-15 avril 2000, Tübingen, Germany, 2002 (347 pages), p. 109-19.

Goré, Jeanne-Lydie, « Absence et présence de Jésus-Christ dans “LExplication des Maximes des Saints” », publication des Actes du Colloque international pour commémorer le troisième centenaire de la publication du Télémaque et de la condamnation par Rome de lExplication des Maximes des Saints, Strasbourg, Université Marc Bloch, 24-27 novembre 1999.

Goré, Jeanne-Lydie, « Absence et présence de Jésus-Christ dans lExplication des maximes des saints sur la vie intérieure », Fénelon. Mystique et politique, p. 13-25.

Goré, Jeanne-Lydie, « Fénelon », Encyclopedia Universalis, tome VI, 1970, p. 1010-1012.

Goré, Jeanne-Lydie, « Fénelon, ou du pur amour à la politique de charité », xviie siècle, 1971, no 90-91, p. 57-63.

Goré, Jeanne-Lydie, « Introduction », Les Aventures de Télémaque, Classiques Garnier Poche, Paris, 2009.

Goré, Jeanne-Lydie, « Néoplatonisme et quiétisme. Fénelon et lAréopagite », R.H.L.F., 69, 1969, p. 583-602.

Goré, Jeanne-Lydie, « Un aspect de léthique fénelonienne : lanéantissement du moi », xviie siècle, 1951, p. 254-268.

Goré, Jeanne-Lydie, LItinéraire de Fénelon. Humanisme et spiritualité, Paris, PUF, 1957.

Goré, Jeanne-Lydie, La notion dindifférence chez Fénelon et ses sources, Paris, PUF, 1956.

Gottigny, Jean, « Un jalon pour une théologie de lépiscopat », Fénelon évêque et pasteur en son temps (1695-1715), actes du colloque de Cambrai (1995), Gilles Deregnaucourt et Philippe Guignet, Lille, Université Charles de Gaulles, 1996, p. 63-77.

Gouhier, Henri, « Rousseau et Fénelon », dans Reappraisals of Rousseau. Studies in honnour of R.A. Leigh, Simon Harvey, Marian Hobson, David Kelley et Samuel S.B. Taylor dir., Manchester University Press, 1980.

Gouhier, Henri, Fénelon philosophe, Paris, Vrin, 1977.

Griselle, Eugène, Revue Fénelon, 1910-1912.

Grisy, Ambroise Romain de, Fénelon, directeur de conscience, Paris, Didier, 1876.

Grosperrin, Jean-Philippe et Ronzeaud, Pierre, « Les Aventures de Télémaque : 422une bibliographie », dans Littératures Classiques, 2010 Hiver, Volume 70, p. 315-330.

Grosperrin, Jean-Philippe, « Éloquence et pensée religieuse : la notion de peinture dans Fénelon », LInformation littéraire, mai-juin, 1995.

Grosperrin, Jean-Philippe, « Éloquence et pensée religieuse : la notion de peinture dans Fénelon », LInformation littéraire, mai-juin 1995.

Grosperrin, Jean-Philippe, « Lépique mitigé, De lart daccommoder les fureurs dAchille sous le règne de Louis », dans Palimpsestes épiques, Récritures et interférences génériques, D. Boutet et C. Esmein-Sarrazin éd., Paris, Presses de lUniversité Paris-Sorbonne, 2006, p. 45-61.

Grosperrin, Jean-Philippe, « Le prince, le prêtre et les enchantements : effets dopéra dans le Télémaque », Fénelon. Mystique et politique, (référence supra) p. 497-514.

Grosperrin, Jean-Philippe, Le Glaive et le voile. Économie de léloquence dans lœuvre de Fénelon, thèse de lUniversité Paris IV-Sorbonne, sous la direction du Pr Jean Dagen, 1998, à paraître.

Guellouz, Suzanne, « Structure narrative du Télémaque », dans Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, voir infra Lanavère, Alain.

Guerrera Brezzi, Francesca, « Fénelon nella critiqua dellultimi cinquantennio », Cultura e scuola, no 77, janv.-mars 1981, p. 156-164 ; no 78, avril-juin 1981, p. 108-117.

Gueudeville, Nicolas, Critique générale des Aventures de Télémaque, chez les héritiers de P. Marteau, Cologne, 1700.

Guion, Béatrice, « Fénelon et Nicole : limpossible dialogue autour de lExplication des Maximes des saints », Fénelon. Mystique et politique, p. 49-64.

Haillant, Marguerite, « Éducation et spiritualité », Fénelon, Philosophie et spiritualité, éd. D. Leduc-Fayette, Genève, Droz, 1996, p. 19-38.

Haillant, Marguerite, « Quen est-il des discours dans le Télémaque, notamment ceux de Mentor au livre IX ? Léloquence jusquau sublime », dans Fénelon mystique et politique. 1699-1999 (Actes du colloque du tricentenaire), François-Xavier Cuche et Jacques Le Brun (dirs.), Paris, Champion, 2004, p. 217-239.

Haillant, Marguerite, Fénelon et la prédication, Publications de la faculté des lettres et sciences humaines de Paris-Nanterre, Paris, Klincksieck, 1969.

Heidsieck, François, « Fénelon : la crédibilité du paradoxe », Revue des sciences philosophiques et théologiques, 1977, tome 61, p. 97-99.

Hepp, Noémie, « De lépopée au roman. L’‘Odyssée et Télémaque », dans La Littérature narrative dimagination, Paris, P.U.F, 1961.

Hepp, Noémie, « Métamorphose dune métamorphose : le dévoilement de la déesse protectrice dans Télémaque et dans lOdyssée », in Littératures classiques, janvier 1995, no 23, p. 23-29 [réed. oct. 2009, no 70].

423

Heuclin, Jean, « Lérémitisme au diocèse de Cambrai daprès lInstitut des Ermites de Fénelon (1714) », Fénelon évêque et pasteur en son temps (1695-1715), actes du colloque de Cambrai (1995), Gilles Deregnaucourt et Philippe Guignet, Lille, Université Charles de Gaulles, 1996, p. 109-124.

Hillenaar, Henk, « Fénelon et le jansénisme », Nouvel état présent des travaux sur Fénelon, études réunies par Henk Hillenaar, université de Groningue, Pays-Bas, Cahiers de recherches des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, 36, 2000, p. 25-44.

Hillenaar, Henk, « Fénelon et Pasquier Quesnel », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 61/1, 1977.

Hillenaar, Henk, « Inconscient et religion dans Télémaque de Fénelon », Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, sous la direction dAlain Lanavère, Orléans, Paradigme, 1977, p. 207-222.

Hillenaar, Henk, « Madame Guyon et Fénelon », Madame Guyon, actes du colloque de Thonon-les-Bains (1996), Grenoble, Jérôme Millon, 1997.

Hillenaar, Henk, Fénelon ancien et moderne, in Studies on Voltaire and the Eighteenth Century (SVEC), 1989, no 265, p. 1232-1238.

Hillenaar, Henk, Fénelon et les Jésuites, La Haye, Nijhoff, 1967.

Hillenaar, Henk, Le Secret de Télémaque, PUF, Le texte rêve, Paris, 1994.

Hillenaar, Henk, Nouvel état présent des travaux sur Fénelon, Études réunies par Henk Hillenaar, CRIN 36 2000, Éditions Rodopi B.V., Amsterdam-Atlanta, 2000.

Howells, R.J., « Télémaque et Zadig : apports et rapports », Studies on Voltaire and the eighteenth century. Volume CCXV [215]. Oxford : Voltaire foundation, 1982, p. 63-75 (Studies on Voltaire and the eighteenth century ; 215).

Janet, Paul, Fénelon, Paris, Hachette, 1892.

Joppin, Gabriel, Fénelon et la mystique du pur amour, Paris, Beauchesne, 1938.

Kapp, Volker, « Ergebnisse und Stand der Fénelon Forschung (1946-1978) » [« Résultats et état des travaux sur Fénelon »], Romanistisches Jahrbuch, 1978, p. 100-114.

Kapp, Volker, Télémaque de Fénelon. La signification dune œuvre littéraire à la fin du siècle classique. Préface de Henri Gouhier. Tübingen – Paris, Günter Narr – Jean-Michel Place, collection « Études littéraires françaises » no 24, 1982.

LEsprit de Fénelon, ou tableau de ses principales vertus ; suivi dun choix de ses lettres de direction, Coutances, J.-J. Salettes, 1856.

La Gorce, Agnès de, Le Vrai visage de Fénelon, Paris, Hachette, 1958.

Lagrée, Jacqueline, « Quiétude et inquiétude de la raison : Fénelon et Leibniz », Fénelon. Philosophie et spiritualité, textes réunis par Denise Leduc-Fayette, Droz, 1996, p. 39-62.

Lanavère, Alain, « Je ne sais quoi de complaisant et denjoué : la parole 424efficace daprès Les Aventures de Télémaque », dans Fénelon. Philosophie et spiritualité. Actes du colloque organisé par le Centre détudes des philosophes français, 27-28 mai 1994. À la mémoire dHenri Gouhier, éd. D. Leduc-Fayette, Genève, Droz, 1996, p. 63-75.

Lanavère, Alain, « les deux antiquités dans Les Aventures de Télémaque », Littératures classiques no 23, janvier 1995, p. 39-52.

Lanavère, Alain, « Les larmes de Télémaque », dans Histoire et culture chrétienne, Hommage à Mgr Marchasson, Paris, Beauchesne, 1992, p. 105-119. Repris dans Je ne sais quoi de pur et de sublime… Cf. supra.

Lanavère, Alain, dir. Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, préface dAlain Viala, Orléans, Paradigme, 1994.

Lavezzi, Élizabeth, « Des amours contre nature : les arts du dessin dans Les Aventures de Télémaque », dans Fénelon. Mystique et politique…, François-Xavier Cuche et Jacques Le Brun dir. (réf. supra), p. 275-285.

Le Boulluec, Alain, « Lédition des Stromates en France au xviie siècle et la controverse entre Fénelon et Bossuet », Les Pères de lÉglise au xviie siècle, Emmanuel Bury et Bernard Meunier, IRHT, Cerf, 1993.

Le Brun, Jacques, « De la lettre au traité. Les correspondances philosophiques de Fénelon », Fénelon, Revue philosophique de la France et de létranger, avril 2003, p. 191-210.

Le Brun, Jacques, « Fénelon : linvolontaire défaut du texte », dans Cahiers de lectures freudiennes, no 15/16, 1988. Repris dans La jouissance et le trouble (réf. infra section littérature secondaire concernant le xviie siècle), p. 497-511.

Le Brun, Jacques, « Fénelon : linvolontaire défaut du texte », La Jouissance et le trouble. Recherches sur la littérature chrétienne de lâge classique, Genève, Droz, 2004, p. 497-511.

Le Brun, Jacques, « Fénelon. Un fils est tué », dans Le Père. Métaphore paternelle et fonctions du père, Monique Schneider et alii, Paris, Denoël, 1989. Repris dans La Jouissance et le trouble. Recherches sur la littérature chrétienne de lâge classique, Genève, Droz, 2004, p. 513-531.

Le Brun, Jacques, « Idoménée et le meurtre du fils. Le trompe-lœil et lutopie », Fénelon. Philosophie et spiritualité, textes réunis par Denise Leduc-Fayette, Droz, 1996, p. 77-93.

Le Brun, Jacques, « Lamour entre-deux morts. De Fénelon à Platon », dans AsmodéeAsmodeo no 1, Sul discorso misticoDu discours mystique, Mino Bergamo et Valerio Marchetti dir., Firenze – Malakoff, Uscher, 1989. Repris dans Le Pur Amour de Platon à Lacan (référence infra), p. 23-47.

Le Brun, Jacques, « LApologétique dans lœuvre de Fénelon. Unité ou contradiction ? », Apologétique (1680-1740). Sauvetage ou naufrage de la 425théologie ? Actes du colloque de Genève, (1990), éd M.-C. Pitassi, Genève, Labor et Fides, 1991, p. 197-214.

Le Brun, Jacques, « La condamnation de lExplication des maximes des saints et la publication du Télémaque au jour le jour », dans Fénelon mystique et politique. 1699-1999 (Actes du colloque du tricentenaire), François-Xavier Cuche et Jacques Le Brun (dirs.), Paris, Champion, 2004, p. 125-136.

Le Brun, Jacques, « Le leurre de la lisibilité : Télémaque de Fénelon », dans Cahiers de lectures freudiennes no 7/8, le manque à lire, octobre 1985.

Le Brun, Jacques, « Le Télémaque de Fénelon : fable et spiritualité », La Jouissance et le trouble. Recherches sur la littérature chrétienne de lâge classique, Genève, Droz, 2004, p. 533-559.

Le Brun, Jacques, « Les œuvres de piété de Fénelon. Critique textuelle et histoire de la spiritualité », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 61, no 1, janvier 1977, p. 6-15.

Le Brun, Jacques, « Maître ou disciple ? Fénelon, Madame Guyon et linvention du pur amour (1688-1689) », Le Disciple et ses maîtres. Pour Charles Malamoud, Lyne Bansat-Boudon et John Scheid dir., Le genre humain, Paris, Le Seuil, 2002. Repris dans Le Pur Amour…, op. cit., p. 131-143.

Le Brun, Jacques, « Préface » à lédition folio classique de Fénelon, Les Aventures de Télémaque, Paris, Gallimard, 1995.

Le Brun, Jacques, « Télémaque : fable et spiritualité », Literaturwissenschaftliches Jahrbuch, Duncker & Humblot, Berlin, 1996. Repris dans La jouissance et le trouble, op. cit., p. 533-559.

Le Brun, Jacques, « Une grande édition critique. La correspondance de Fénelon par Jean Orcibal », Revue dhistoire de la spiritualité, no 3, 1973, p. 367-376.

Le Brun, Jacques, Le Pur amour, de Platon à Lacan, Paris, Seuil, 2002.

Le Lannou, Jean-Michel, « Fénelon : appropriation et détachement », Fénelon. Philosophie et spiritualité, textes réunis par Denise Leduc-Fayette, Droz, 1996, p. 111-136.

Le Lannou, Jean-Michel, « Fénelon. Appropriation et détachement », dans Fénelon. Philosophie et spiritualité, Françoise Leduc-Fayette dir., Genève, Droz, 1996.

Lebrun, François, « Un évêque dAncien Régime dans son diocèse : Fénelon à Cambrai daprès les Mémoires de Saint-Simon », Le Diocèse. Espaces, représentations, pouvoirs, France, xve-xxe siècles, Paris, Cerf, 2002, p. 373-383. D

Lecoq, Anne-Marie, La leçon de peinture du duc de Bourgogne. Fénelon, Poussin et lenfance perdue, Paris, Le Passage, 2003.

Leduc-Fayette, Denise, « Vouloir ne vouloir pas », dans Fénelon, philosophie et spiritualité. Actes du colloque (Sorbonne, 27-28 mai 1994) organisé par le 426Centre détude des philosophes français, à la mémoire dHenri Gouhier (1898-1994), Genève, Droz, p. 95-110.

Leduc-Fayette, Denise, « Un portrait virtuel : le Fénelon de Sainte-Beuve », Pour ou contre Sainte-Beuve : le Port Royal, Actes du colloque de Lausanne, septembre 1992, Chroniques de Port-Royal, Labor et Fides, Genève, 1993, p. 259-274.

Leduc-Fayette, Denise, Fénelon et lamour de Dieu, Paris, PUF, 1996.

Leplatre, Olivier, “Un doux repas”. Politique de lalimentation chez Fénelon, dans Food & History, volume 5, no 2, 2007, p. 71-93.

Leplatre, Olivier, « Lédification du lieu : Salente et linscription de larchitecture dans Les Aventures de Télémaque de Fénelon », Littérature et architecture, CEDIC, 2004.

Leplatre, Olivier, « Lépreuve de la nature dans Les Aventures de Télémaque de Fénelon », Dix-huitième siècle, no 45, 2013, p. 181-198.

Leplatre, Olivier, « Le nuage de Minerve : le doux, le neutre dans Les Aventures de Télémaque de Fénelon », Cahiers du GADGES, no 1, 2003, p. 195-219.

Leplatre, Olivier, « Le régime des images (imaginaire et politique dans Les Aventures de Télémaque de Fénelon) », Nord, avril 2005, no 45, Fénelon, textes réunis par F. Péron, p. 9-25.

Leplatre, Olivier, « Le sacrifice de la Méduse », dans LÉcole des Lettres II, no spécial « Les Aventures de Télémaque » de Fénelon, LXXXVI/4, 15 novembre 2014 [« Le sacrifice de Méduse », Les Aventures de Télémaque, no spécial, LÉcole des Lettres, novembre 1994].

Leplatre, Olivier, « Le sens de la révolution : LImaginaire des révolutions dAngleterre dans Les Aventures de Télémaque de Fénelon », Histoire et Narrativité, Presses Universitaires de Lyon, 1999.

Leplatre, Olivier, Fénelon, Les Aventures de Télémaque. Texte et dossier, Gallimard, « La Bibliothèque Gallimard », Paris, 2003.

Lombard, Alfred, Fénelon et le retour à lantique au xviiie siècle, Mémoires de luniversité de Neuchâtel, tome vingt-troisième, 1954.

Loskoutoff, Yvan, « Le Télémaque et Les Torrents : eaux féneloniennes et eaux guyoniennes », Fénelon, Mystique et politique (1699-1999), Actes du colloque international Fénelon, Université de Strasbourg 24-27 novembre 1999, Paris, Honoré Champion, 2004, p. 171-187.

Loskoutoff, Yvan, « Les récits de songe de Jeanne Guyon à Fénelon », Songes et songeurs (xiiie-xviiie siècles), sous la direction de Nathalie Dauvois et Jean-Philippe Grosperrin, Les Presses universitaires de Laval, Québec, 2003, p. 155-170.

Masson, Maurice, Fénelon et Mme Guyon. Documents nouveaux et inédits, Hachette, Paris, 1907.

Mechoulan, Éric, « Le Bouclier de Télémaque : Immédiateté de la 427représentation et représentation de limmédiateté », French Studies in Southern Africa (FSSA), 1997, no 26, p. 60-69.

Melchior-Bonnet, Sabine, Fénelon, Librairie Académique Perrin, 2008.

Michel, Alain, « Sublime et parole de Dieu : de saint Augustin à Fénelon », Revue dHistoire littéraire de la France, 1986, 1, p. 52-61.

Molinié, Georges, « Aspects de lécriture de Fénelon (Télémaque) », LInformation grammaticale, no 64, p. 14-17.

Molino, Jean, « LEssai philosophique sur le gouvernement civil : Ramsay ou Fénelon ? », La Régence, Centre aixois détudes sur le xviiie siècle, Paris, 1970, Armand Colin, p. 276-283.

Mousnier, Roland, « Les idées politiques de Fénelon », xviie siècle, no 12-13-14, 1951-1952, p. 190-206.

Murata, Mayumi, « Les réactions de Fénelon après la condamnation », Fénelon. Mystique et politique, p. 137-146.

Niderst, Alain, « Le quiétisme de Télémaque ? », Fénelon. Mystique et politique, p. 205-216.

Niderst, Alain, « Pédagogie et mysticisme dans le traité De léducation des filles de Fénelon », PFSCL, tome XXIV, 1997, p. 53-59.

Noille-Clauzade, Christine, « La morale du Télémaque : pour une poétique platonicienne de la fable », dans Revue des sciences humaines no 254, Morale et fiction aux xviie et xviiie siècles, avril-juin 1999.

Noille-Clauzade, Christine, « Le Télémaque, poème platonicien », dans LÉloquence du Sage. Platonisme et rhétorique dans la seconde moitié du siècle, Paris, Champion, 2004, p. 267-305.

Noye, Irénée, « Du recours à lautographe », Fénelon. Philosophie et spiritualité, textes réunis par Denise Leduc-Fayette, Droz, 1996, p. 197-207.

Noye, Irénée, « Fénelon maître spirituel », La Vie spirituelle, Paris, Cerf, 1988, p. 407-418.

Orcibal, Jean, « Fénelon et la cour romaine (1700-1715) », Mélanges darchéologie et dhistoire, École française de Rome, LVIIe année (1940), fasc. IV, p. 235-348.

Orcibal, Jean, « Fénelon sur lAéropage et à Pathmos » [1969], repris dans Études dhistoire et de littérature religieuses, xvie-xviiie siècles, Paris, Klincksieck, 1997.

Orcibal, Jean, « La soumission de Fénelon et son cardinalat manqué », dans xviie siècle, no 12-13-14, 1951-1952, p. 242-253.

Orcibal, Jean, Labbé de Fénelon, sa famille, ses débuts, tome I de la Correspondance de Fénelon, Paris, Klincksieck, 1972.

Papàsogli, Benedetta, « Souvenez-vous, ô Télémaque… », Volti della memoria nel « Grand Siècle » e oltre, Rome, Bulzoni, 2000, p. 199-221 ; traduction 428française dans La Mémoire du cœur au xviie siècle, Paris, Champion, 2008, p. 343-366.

Papàsogli, Benedetta, « Espace intérieur et vie spirituelle chez Fénelon », Actes du colloque de la journée Fénelon (11 décembre 1998 – Sorbonne), xviie siècle, PUF, janvier-mars 2000, no 1.

Papàsogli, Benedetta, « La figure de lallusion dans le Télémaque », dans Fénelon mystique et politique. 1699-1999 (Actes du colloque du tricentenaire), François-Xavier Cuche et Jacques Le Brun (dirs.), Paris, Champion, 2004, p. 321-331.

Papàsogli, Benedetta, « La Mémoire et ses images : Remarques sur Fénelon », dans Guion, Béatrice (ed.) ; Seguin, Maria Susana (ed.) ; Menant, Sylvain (ed. and preface) ; Sellier, Philippe (ed.) ; Poétique de la pensée : Études sur lâge classique et le siècle philosophique en hommage à Jean Dagen. Paris, France ; Champion ; 2006, p. 643-57.

Papàsogli, Benedetta, « Pour et contre la lecture : Paradoxes du Télémaque », dans Littératures Classiques, 2010 Hiver, Volume 70, p. 315-330.

Papàsogli, Benedetta, Le Sourire de Mentor, Paris, Honoré Champion, 2015.

Park, Pamela, « Elements of Modernity in Fenelons Account of the Christian Life », in Brooks, William (ed. and introd.) ; Zaiser, Rainer (ed. and introd.) ; Religion, Ethics, and History in the French Long Seventeenth Century / La Religion, la morale, et lhistoire à lâge classique. Oxford, England ; Peter Lang ; 2007, p. 235-42.

Perrotti, Gabriele, « La structure de lâme dans les Maximes de Fénelon », dans Fénelon. Mystique et politique…, François-Xavier Cuche et Jacques Le Brun dir. (réf. supra), p. 39-47.

Perrotti, Gabriele, « Quiétisme et spiritualité », Nouvel état présent des travaux sur Fénelon, Crin 36, 2000, p. 7-23.

Perrotti, Gabriele, Il Tempo et lAmore. Metafisica e spiritualità dans Fénelon, Naples, Bibliopolis, 1994.

Pizzorusso, Arnaldo, La Poetica di Fénelon, Milan, Feltrinelli éd., 1958.

Poulet, Georges, « Fénelon », dans Études sur le temps humain, tome IV, « Mesure de linstant », Plon, Paris, 1964, p. 79-104.

Quantin, Jean-Louis, « La tradition des nouveaux mystiques ? largument patristique dans la Querelle des Maximes des Saints », dans Actes du Colloque international pour commémorer le troisième centenaire de la publication du Télémaque et de la condamnation par Rome de lExplication des Maximes des Saints, Strasbourg, Université Marc Bloch, 24-27 novembre 1999.

Quantin, Jean-Louis, « Les limites de largument de tradition : sur les autorités dans la controverse entre Bossuet et Fénelon », Fénelon. Mystique et politique (1699-1999), p. 65-97.

Ramsay, Andrew Michael, « Discours de la poésie épique, et de lexcellence 429du poème de Télémaque », en tête de lédition de Télémaque de 1717, Les aventures de Télémaque fils dUlysse. Par feu messire François de Salignac de La Motte Fénelon, précepteur de messeigneurs les enfants de France, & depuis archevêque-duc de Cambrai, prince du Saint Empire, etc. Première édition conforme au manuscrit original.

Ramsay, Andrew Michael, Histoire de la vie de Messire François de Salignac de la Motte-Fenelon, archevêque Duc de Cambray, La Haye, les frères Vaillant et N. Prevost, 1723.

Raviez, François, « Mourir à lamour au vif de lamour. Télémaque au péril des flots », dans nord no 45, avril 2005, p. 51-62.

Raymond, Marcel, Fénelon, Paris-Bruges, Desclée de Brouwer, collection « Les écrivains devant Dieu », 1967.

Requemora, Sylvie, « Limaginaire du voyage dans Les Aventures de Télémaque », Fénelon. Mystique et politique (1699-1999), p. 433-451.

Ribard, Dinah, « Réduire une équivoque. Textes et conduites dans la polémique entre Bossuet et Fénelon », Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, 33 | 2004, [En ligne], mis en ligne le 05 septembre 2008.

Rivière, Jacques, « La théodicée de Fénelon, ses éléments quiétistes », Annales de philosophie chrétienne, novembre et décembre 1908, janvier, février, mars 1909.

Robinet, André, « Gloire et simplicité dans lutopie fénelonienne », Revue des siences philosophiques et théologiques, tome 61/1, janvier 1977.

Ronzeaud, Pierre, introduction à Littératures classiques, janvier 1995, no 23 [rééd. oct. 2009, no 70].

Sainte-Beuve, « Fénelon. Sa correspondance spirituelle », Causeries du lundi, Paris, librairie Garnier Frères, seconde édition, 1855, tome X, p. 18-44.

Sainte-Beuve, « Lettres et opuscules inédits de Fénelon », Causeries du lundi, Garnier Frères, 1858, troisième édition, tome II.

Sanson, Henri, Saint Jean de la Croix entre Bossuet et Fénelon. Contribution à létude de la querelle du pur amour, Publications de la Faculté des Lettres dAlger, Paris, 1953.

Schmittlein, Raymond, LAspect politique du différend Fénelon-Bossuet, Bade, 1954.

Seilliere, Ernest, Les Éducateurs mystiques de lâme moderne : Mme Guyon et Fénelon, précurseurs de Rousseau, Paris, Alcan, 1918.

Sellier, Philippe, « Fleurs qui se fanent, fleurs tranchées. Essais sur limaginaire des Aventures de Télémaque », Seminari Pasquali di analisi testuale, 1998, no 12, Les Aventures de Télémaque, Centre Clarke, Pise, Ed. ETS, p. 5-19, dans Essais sur limaginaire classique. Pascal. Racine. Précieuses et moralistes. Fénelon, Paris, Champion, « Classiques », 2005, p. 329-344.

430

Sellier, Philippe, « La résistance à lépopée : Les Aventures de Télémaque », in Littératures classiques, janvier 1995, no 23 (rééd. oct. 2009, no 70), p. 31-37 ; repris dans Essais sur limaginaire classique. Pascal. Racine. Précieuses et moralistes. Fénelon, Paris, Champion, « Classiques », 2005, p. 315-322 et dans Littératures Classiques, 2010 Hiver, Volume 70, p. 315-330.

Sellier, Philippe, « La rêverie édénique », dans Thèmes et genres littéraires aux xviie et xviiie siècles. Mélanges en lhonneur de Jacques Truchet, Paris, PUF, 1992, p. 119-128 ; repris dans Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, dir. Alain Lanavère, Orléans, Paradigme, 1994, p. 237-242, et dans Essais sur limaginaire classique. Pascal. Racine. Précieuses et moralistes. Fénelon, Paris, Champion, « Classiques », 2005, p. 323-328.

Sellier, Philippe, « Les jeux de la Sagesse : aspects de lintertextualité dans les Aventures de Télémaque », dans Lesprit et la lettre. Mélanges offerts à Jules Brody (Tübingen, Günter Narr, 1991. Repris dans Essais sur limaginaire classique. Pascal, Racine, Précieuses et Moralistes, Fénelon, Paris, Champion, 2005, p. 345-353.

Sellier, Philippe, « Télémaque ou les aventures du cliché », dans Création et récréation, un dialogue entre littérature et histoire. Mélanges offerts à Marie-Odile Sweetser, études réunies par C. Gaudiani, Tübingen, G. Narr, 1993, p. 177-183 ; repris dans Je ne sais quoi de pur et de sublime… Télémaque, dir. Alain Lanavère, Orléans, Paradigme, 1994, p. 185-191, et dans Essais sur limaginaire classique. Pascal. Racine. Précieuses et moralistes. Fénelon, Paris, Champion, « Classiques », 2005, p. 355-361.

Sellier, Philippe, « Une rencontre risquée : Bible et mythologie dans les Aventures de Télémaque », Contatti passaggi metamorfosi, Studi di letteratura francese e comparata in onore di Daniela Dalla Valle, Gabriella Bosco, Monica Pavesio et Laura Rescia (dir.), Temi e Testi, 83, 2010, p. xxviii-548.

Sermain, Jean-Paul, « Le Télémaque de Fénelon ou la poésie du symbole », dans Estetica e Arte. Le concezioni dei « moderni », Stefano Benassi, dir., Bologne, Nuova Alfa, 1991.

Simon, Monika, Fénelon platonicien ? Étude historique, philosophique et littéraire, Ars rhetorica, Verlag Berlin-Hamburg-Münster, 2003.

Spaemann, Robert, « Fénelon et largument du pari », dans Archives de philosophie, Paris, Beauchesne, avril-mai 1996, p. 163-174.

Susini, Laurent, « Tout est commun : rhétorique du cliché dans Les Aventures de Télémaque », dans Ronsard, Fénelon, Marivaux, Rimbaud, Beckett. Styles, genres, auteurs 9, (dir. F. Mercier-Lecas et V. Raby), Paris, PUPS, 2009, p. 89-105.

Susini, Laurent, « “Avec force et douceur”. Esthétique de la répétition dans Les Aventures de Télémaque », Littératures Classiques, 2010 Hiver, no 70, p. 331-359.

431

Susini, Laurent, « Métonymie et paradoxe énonciatif : le Télémaque au miroir de son frontispice », Literaturwissenschafliches Jahrbuch, 2009, p. 65-79.

Susini, Laurent, « Paradoxes de la représentation de saint Paul prédicateur dans la seconde moitié du xviie siècle », dans Le Temps des beaux sermons, Genève, Droz, 2006, p. 103-116.

Susini, Laurent, « Parler et se taire : brouillages et conflits énonciatifs dans Les Aventures de Télémaque de Fénelon », dans Le Français moderne, 2012, vol. 80, no 1, p. 73-89.

Susini, Laurent, « Retour sur la grotte de Calypso : polyphonie généralisée dune topographie allégorique », dans Calas, Frédéric, Fromilhague, Catherine, Garagnon, Anne-Marie, et Susini, Laurent (dir.), Les figures à lépreuve du discours. Dialogisme et polyphonie, Paris, PUPS, 2012, p. 67-79.

Terestchenko, Michel, Amour et désespoir de François de Sales à Fénelon, Paris, Seuil, collection « Points essais », 2000.

Thouard, Denis, « Le cogito et lamour, Fénelon entre Descartes et Augustin », dans Augustinus in der Neuzeit, dir. Kurt Flasch et Dominique de Courcelles, actes du colloque de Wolfenbüttel (1996), Brepols, 1998.

Touboul, Patricia, « La docte ignorance : la grandeur de la femme par le mépris des vaines sciences dans lAvis de Monsieur de Fénelon à une dame de qualité sur léducation de Mademoiselle sa fille », dans Fr. Wild et D. Morali (dir.), De linstruction des filles dans lEurope des xvie et xviie siècles, Nancy, Groupe xvie et xviie siècles en Europe de luniversité de Nancy, 2, 2006, p. 125-142.

Touboul, Patricia, « Les enjeux esthétiques de la Réfutation du système du P. Malebranche de Fénelon », dans Archives de philosophie, tome LXVII, printemps 2004, p. 113-129.

Touboul, Patricia, Devillairs, Laurence et Frigo, Alberto, (dir.) Fénelon et Port-Royal, Paris, Classiques Garnier, 2017.

Touboul, Patricia, Instruire par limage. Fénelon et les arts du dessin, thèse soutenue en 2006 (dir. Alain Viala, Paris III), Vrin, Paris, 2012.

Trémolières, François, « “Lamour-propre déguisé en zèle” : critique de “lorgueil spirituel” par Fénelon », dans Critique du zèle. Fidélités et radicalités confessionnelles dans la modernité. France, xvie-xviiie siècles, dir. Chrystel Bernat et Frédéric Gabriel, Paris, Beauchesne, « Théologie historique », 2013.

Trémolières, François, « “Un goût sublime de la vérité” : Fénelon et lexpérience de la sainteté », dans Les représentations littéraires de la sainteté, du Moyen Âge à nos jours, dir. Élisabeth Pinto-Mathieu, actes du colloque international de Créteil, université Paris XII – Val de Marne (septembre 2002), Paris, Presses de luniversité de Paris-Sorbonne, « Lettres françaises », 2006.

Trémolières, François, « Fénelon », dans Dictionnaire des anti-Lumières et 432des antiphilosophes (France 1715-1815), dir. Didier Masseau, Paris, Honoré Champion, à paraître.

Trémolières, François, « Fénelon », dans The Oxford Guide to the Historical Reception Guide of Augustine, éd. Willemien Otten et Karla Pollmann, Oxford University Press, 2013.

Trémolières, François, « Fénelon et le sentiment de la nature », conférence à luniversité Waseda (Tokyo, 14 juin 2014), à paraître dans Études françaises.

Trémolières, François, « Fénelon et les beaux-arts », Fénelon, xviie siècle, no 206, janvier-mars 2000, p. 27-45.

Trémolières, François, « Fénelon, sur la raison », contribution au colloque international Mystique et philosophie (Troyes, Centre Rachi, 23-26 mai 2011), dir. Danielle Cohen Levinas, Géraldine Roux, Meryem Sebti, actes à paraître (Paris, Hermann).

Trémolières, François, « Lart sacré au prisme de Fénelon », xviie siècle, no 230, janvier-mars 2006, p. 49-69.

Trémolières, François, « Le sublime dans le Télémaque », dans Fénelon. Mystique et politique, François-Xavier Cuche et Jacques Le Brun dir. (réf. supra), p. 255-274.

Trémolières, François, « Littérature et éducation », Nouvel état présent des travaux sur Fénelon, études réunies par Henk Hillenaar, université de Groningue, Pays-Bas, Cahiers de recherches des instituts néerlandais de langue et de littérature françaises, no 36, 2000, p. 83-111.

Trémolières, François, « Marivaux et Fénelon », dans Revue dhistoire littéraire de la France, 112/3, juillet 2012, actes de la journée détudes « Un autre Marivaux ? » (Paris, ENS, 29 avril 2011), dir. François Moureau.

Trémolières, François, « Rhétorique profane et rhétorique sacrée : les Dialogues sur léloquence de Fénelon », Littératures classiques, printemps 2000, no 39, p. 237-250.

Trémolières, François, « Sublime et sentiment de la nature chez Fénelon », dans La littérature et le sublime, Patrick Marot dir. Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2007, p. 161-182.

Trémolières, François et Brian, Isabelle, Fénelon, Paris, Cerf, à paraître.

Trémolières, François, Fénelon et le sublime, Paris, Champion, [2009] 2011.

Trémolières, François, LExplication de Fénelon, « marquer précisément ce qui est bon et de lexpérience des saints, en le réduisant à un langage correct » dans Pour un vocabulaire mystique au xviie siècle, Séminaire du professeur Carlo Ossola, textes réunis par François Trémolières, Nino Aragno Editore, Turin, 2004, p. 345-369.

URL : http://ccrh.revues.org/index252.html. Consulté le 06 décembre 2011.

Varillon, François, « Introduction », Œuvres Spirituelles de Fénelon, Aubier, 1954.

433

Varillon, François, Fénelon et le pur amour, Paris, Éditions du Seuil, collection « maîtres spirituels », 1957.

Viala, Alain, « Le monarque délection », dans Littératures classiques no 23, Fénelon, Télémaque, janvier 1995.

Vieillard-Baron, Jean-Louis, « De la simplicité », Fénelon. Philosophie et spiritualité, Genève, Droz, 1996, p. 209-224.

ÉTUDES CRITIQUES, LINGUISTIQUES,
SYNTAXIQUES ET STYLISTIQUES

Adam, Antoine, Histoire de la littérature française du xviie siècle, Albin Michel, « Bibliothèque de lévolution de lhumanité », 1997.

Alexandrescu, Vlad, Le paradoxe chez Blaise Pascal, préface. de Oswald Ducrot, Bern ; Berlin ; Paris [etc.], Texte remanié dune thèse de doctorat en linguistique soutenue à Paris, École des hautes études en sciences sociales en 1995, P. Lang, 1997.

Anscombre, Jean-Claude, « Étude pragmatique des connecteurs car, parce que, puisque et décidément », Cahiers de Grammaire de Toulouse, 1984, no 8, p. 1-53.

Anscombre, Jean-Claude, et Ducrot, Oswald, « Interrogation et argumentation », Langue française, no 52, 1981, p. 5-22.

Austin, John Langshaw, [How to do Things with Words, Oxford University Press, 1962], Quand dire cest faire, Éditions du Seuil, 1970.

Authier-Revuz, Jacqueline et Meunier, André, « Exercices de grammaire et discours rapporté », Langue française, no 33, 1977, p. 62.

Authier-Revuz, Jacqueline, « Le fait autonymique : Langage, langue, discours : quelques repères », dans Parler des mots : le fait autonymique en discours. Textes réunis par Jacqueline Authier-Revuz, Marianne Doury, et Sandrine Reboul-Touré, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 67-96.

Baddeley, Alan, La mémoire humaine, théorie et pratique, traduction de langlais sous la direction de Solange Holalrd, presses universitaires de Grenoble, 1993.

Bayley, Peter, « What Was Quietism Subversive of ? », in Seventeenth-Century French Studies (SCFS) 1999, no 21, p. 195-204.

Berendonner, Alain, « Portrait de lénonciateur en faux naïf », SEMEN 15, Revue de sémio-linguistique des textes et discours, 2001-2, Figures du discours et ambiguïté, coordonné par Marc Bonhomme, Presses Universitaires Franc-Comtoises, Besançon, 2002, p. 113-125

434

Berlan, Françoise, « Épithète grammaticale et épithète rhétorique », Cahiers de lexicologie, no 39, 1981, p. 5-23.

Berlan, Françoise, « Lépithète entre rhétorique, logique et grammaire, aux xvii et xviiie siècles », Histoire, Épistémologie, Langage, no 14-I, 1992, Ladjectif : perspectives historique et typologique, p. 181-198.

Beugnot, Bernard, La Mémoire du texte. Essais de poétique classique, Paris, Honoré Champion, « Lumière classique », 1994.

Beugnot, Bernard, Les Muses classiques, Essai de bibliographie rhétorique et poétique (1610-1716), Klincksieck, Paris, 1996.

Beyer De Ryke, Benoît, Maître Eckhart, une mystique du détachement, Bruxelles, Ousia, 2000.

Bird, Steven, Loper, Edward et Klein, Ewan, Natural Language Processing with Python, OReilly Media Inc, 2009.

Bonhomme, Marc, « Le calcul sémantico-pragmatique en rhétorique : le cas de loxymore », dans Modèles du discours, Éditions Rubattel Ch., Berne, Peter Lang, p. 279-302.

Bonhomme, Marc, Les figures clés du discours, Le Seuil, Paris, 1998.

Bonhomme, Marc, Pragmatique des figures du discours, Champion, Paris, 2005.

Bonhomme, Marc, Récapitulation de la définition des Figures clés du discours dans un court essai en ligne : « Figures du discours ou figure de style ? Essai de clarification ».

Borillo, Andrée, « Quelques aspects de la question rhétorique en français », DRLAV, no 25, 1981, p. 1-33.

Bouchet, François, « Claude Hopil ou léclat des ténèbres », Conférence, no 1, 1995, p. 155-191.

Bowen, Barbara C., The Age of Bluff, paradox and ambiguity in Rabelais and Montaigne, University of Illinois Press, 1972.

Bremond, Henri, Histoire littéraire du sentiment religieux en France : depuis la fin des guerres de religion jusquà nos jours, 1916-1936, Paris, Bloud et Gay.

Brémond, Henri, La Poésie pure, Paris, Grasset, 1926.

Brooks, Cleanth, The Well-Wrought Urn, Studies in the structure of poetry, Harcourt, Brace & co ; New York, 1947, 270 pages. Notamment le premier chapitre : « The language of paradox », p. 3-20.

Brugmans, Henri L., « Les paradoxes du philosophe », Neophilologus, 1957, 41, p. 173-180.

Bruxelles, Sylvie, Ducrot, Oswald et Raccah, Pierre-Yves, 1995, « Argumentation and the lexical topical fields », Journal of Pragmatics, 24 :1/2, p. 99-114.

Carel, Marion et Ducrot, Oswald, « Le problème du paradoxe dans une sémantique argumentative », Langue française, no 123, 1999, p. 6-26.

435

Carel, Marion et Ducrot, Oswald, « Les propriétés linguistiques du paradoxe : paradoxe et négation », Langue française, no 123, 1999, p. 27-40.

Carel, Marion, « Occupe-toi dAmélie : emploi contrastif de mais et illustration », Nouveaux regards sur les mots du discours, Cahiers de linguistique française, no 24, p. 169-205.

Carpenter, Scott, « Lentreprise classique et le paradoxe dans les Caractères », The French Review, 60, no 6, may 1987, p. 772-780.

Cazanave, Claire, Le Dialogue à lâge classique ; Étude de la littérature dialogique en France au 17e siècle, Honoré Champion, Paris, 2007.

Certeau, Michel de, La Fable mystique, xvie-xviie siècles, II, Paris, Gallimard, « nrf », 2013.

Certeau, Michel, La Fable mystique 1. xvie-xviie siècles, Paris, Gallimard, « Tel », 1982.

Clément, Michèle, « Le Miroir de lamour divin ou lenjeu de la conversion du discours amoureux », dans Amour sacré, amour mondain, Cahiers Saulnier no 12, Paris, PENS, 1995, p. 101-111.

Clément, Michèle, Une poétique de crise : Poètes baroques et mystiques (1570-1660), Honoré Champion, 1996.

Colie, Rosalie Littel, Paradoxia epidemica, the Renaissance tradition of paradox, Princeton UP, 1966.

Compagnon, Antoine, La seconde main ou le travail de la citation, Paris, Éditions du Seuil, 1979.

Conley, Thomas, « Byzantine teaching on figure and tropes : an introduction », Rhetorica, IV, 4, 1986, p. 335-374.

Costentin, Catherine, Genèse et formes dune écriture paradoxale dans lœuvre complète de La Rochefoucauld, Thèse soutenue à lUniversité de Paris IV, 2003.

Crogiez, Michèle, Rousseau et le paradoxe, Honoré Champion, « Les dix-huitième siècles », Paris, 1997.

Damourette, Jacques et Pichon, Édouard, Des mots à la pensée, essai de Grammaire de la langue française, DAtrey, Paris, 1911-1940.

Dandrey, Patrick, « Les Provinciales et la tradition de léloge paradoxal », Correspondances, Mélanges offerts à R. Duchêne, Tubingen, Narr, 1992, p. 467-479.

Derrida, Jacques, LÉcriture et la différence, Paris, Seuil, Points Essais, 1967.

Dictionnaire de la mystique, [Wöterbuch der Mystik, Alfred Kröner Verlag Stuttgart, 1989], édité par Peter Dinzelbacher avec la collaboration de nombreux spécialistes, Brepols, 1993.

Dieu et lêtre, Exégèses dExode 3, 14 et de Coran 20, 11-24, Centre détudes des religions du livre, Études augustiniennes, Paris, 1978.

436

Donaire, Maria-Luisa, « La mise en scène du conditionnel ou quand le locuteur reste en coulisse », Le Français moderne, 1998, 56, 2, p. 204-227.

Douay-Sublin, Françoise, « Une forme temporaire de la parole de combat : la controverse et ses figures antiques et médiévales », dans Polémique et rhétorique de lantiquité à nos jours, Albert Luce et Nicolas Loïc (éds.), De Boeck Duculot, Paris, août, 2010, p. 413-426.

Ducrot, Oswald et Schaeffer, Jean-Marie, Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage [cet ouvrage prend la suite du Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage dOswald Ducrot et Tzvetan Todorov paru en 1972], Éditions du Seuil, Paris, 1995, 668 pages.

Ducrot, Oswald, « Mais occupe-toi dAmélie ! », Les Mots du discours, Paris, Minuit, 1980, p. 93-130.

Ducrot, Oswald, « Puisque : essai de description polyphonique », Revue romane, 1983, no spécial 24, p. 166-185.

Dupriez, Bernard, Gradus, Les procédés littéraires (Dictionnaire), 1018, Paris, 1984.

Escarmant, Christine, « De lindicible au visible comme manifestation du dire : le (s) nom (s) de Dieu dans la tradition juive », dans Limites du langage : indicible ou silence, LHarmattan, Paris, 2002, p. 173-180.

Fontanier, Pierre, Les Figures du discours, [1821 à 1830], Flammarion, Paris, 1977.

Fournier, Nathalie et Fuchs, Catherine, « Que et comme marqueurs de comparaison », Lexique, no 18, « Les mots en qu- du français », coordonné et présenté par Pierre Le Goffic, 2007, p. 69-107.

Fournier, Nathalie, « Norme et usage de lanaphore pronominale en français classique », dans Baudry, Janine et Caron, Philippe, Problèmes de cohésion syntaxique de 1550 à 1720, Presses Universitaires de Limoges (PULIM), Limoges, 1998, p. 191-214.

Fournier, Nathalie, « Observer, distinguer, rejeter : le discours sur la pureté du langage en France à lâge classique », Compar(a)ison¸I/II, Bern, Peter Lang, 2000, p. 25-42.

Fournier, Nathalie, Grammaire du français classique, Paris, Belin, 1998.

Fournier, Nathalie, Laparté dans le théâtre français du xviie siècle au xxe siècle. Étude linguistique et dramaturgique, Éditions Peeters, Bibliothèque de lInformation grammaticale, Louvain-Paris, 1991.

Fraisse, Simone, « La rhétorique du paradoxe dans Amphitryon 38 », Information littéraire, 28, 1976, p. 19-23.

Frédéric, Madeleine, La répétition. Étude linguistique et rhétorique, Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 1985.

Freud, Sigmund, [Die Verneinung, dans Studienausgabe, Francfort-sur-le-Main, 437Fischer Taschenbuch Verlag, 1982, tome III, Psychologie des Unbewußten, p. 371-377], La Négation, dans Résultats, idées, problèmes, Paris, PUF, 1985, tome II, p. 135-139.

Freud, Sigmund, [Jenseits des lustprinzips, 1920], Au-delà du principe de plaisir, traduit de lallemand par Janine Altounian, André Bourguignon, Pierre Cotet et Alain Rauzy, PUF, « Quadrige, grands textes », 2010.

Fromilhague, Catherine et Sancier-Chateau, Anne, Analyses stylistiques, Formes et genres, Dunod, Lettres Sup, Paris, 1999.

Fromilhague, Catherine, Les Figures de style, ouvrage publié sous la direction de Claude Thomasset, Nathan Université, Lettres 128, Paris, 1995, [2e édition en 2010].

Fuchs, Catherine, La paraphrase, Paris, PUF, 1982.

Fuchs, Catherine, La paraphrase, Paris, PUF, 1982.

Fumaroli, Marc, LÂge de léloquence [1980], Droz, Genève, 2009.

Gans, Eric Lawrence, Essais desthétique paradoxale, Paris, Gallimard, 1977.

Gardes-Tamine, Joëlle, La rhétorique, [1996], Armand Colin, Cursus, Paris, 2011.

Garnier, Abbé, « Mémoire sur les paradoxes philosophiques », lu le 22 mars 1765, dans Mémoires de littérature tirés des registres de lAcadémie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres, XXXV, 1770, p. 309-328. Consulté dans lannexe 2 de la thèse de Michèle Crogiez. Rousseau et le paradoxe, Honoré Champion, « Les dix-huitième siècles », Paris, 1997, p. 607-622.

Genette, Gérard, Figures IV, Seuil, Paris, 1999.

Géraud, Violaine, « De la faute de goût au trait desprit à laube des Lumières », Communication donnée le 6 juin 2014 au colloque « Vices de style et défauts esthétiques xvie-xviiie siècles », organisé à luniversité de Paris-Sorbonne par Carine Barbafieri (Université de Valenciennes-Institut Universitaire de France) et Jean-Yves Vialleton (Université Stendhal-Grenoble 3).

Gericke, Jaco W., « Philosophical interpretations of Exodus 3 :14, a brief historical overview », Journal for Semitics, 21(1), 2012, p. 125-136.

Geyer, Paul et Hagenbüchle, Roland, (dir.), Das Paradox. Eine Herausforderung des abendländischen Denkens, 1992.

Gilson, Étienne, Introduction à la philosophie chrétienne, Vrin, Paris, 1960.

Gilson, Étienne, Le Philosophe et la Théologie, Fayard, Paris, 1960.

Gilson, Étienne, Les Tribulations de Sophie, Vrin, Paris, 1967.

Grévisse, Maurice, Le Bon Usage, [1936], treizième édition par André Goosse, de Boeck Duculot, Paris, Louvain-la-neuve, 1993.

Grosclaude, Pierre, « Érasme et le paradoxe de lhumanisme chrétien », Europe, no 489, janvier 1970, p. 14-22.

438

Guillaume, Gustave, Langage et science du langage, Paris, A.-G. Nizet ; Québec, Presses de lUniversité de Laval, 1964.

Guimier, Claude, 1001 circonstants, PU de Caen, Caen, 1993

Guiraud, Pierre, La Stylistique, [1955], « Que sais-je », PUF, 1970.

Gülich, Élisabeth et Kotschi, Thomas, « Les marqueurs de reformulation paraphrastique », Cahiers de linguistique française 5, 1983, p. 305-351.

Haase, Alfons, Syntaxe française du xviie siècle, édition traduite et remaniée par M. Obert, Paris, Delagrave, 1969.

Hazard, Paul, La crise de la conscience européenne (1680-1715), Paris, Fayard, 1961.

Hobaek Haff, Marianne, Coordonnants et éléments coordonnés, Oslo, Solum Forlag, 1987.

Houdard, Sophie, « Du mot à la chose mystique : léconomie équivoque dune langue des effets » dans Pour un vocabulaire mystique au xviie siècle, Séminaire du professeur Carlo Ossola, textes réunis par François Trémolières, Turin, Nino Aragno/, 2005, p. 43-59.

Houdard, Sophie, « Le problème de lécriture et du style mystiques », Littératures classiques, « Les langages au xviie siècle », dir. Delphine Denis, Anne-Élisabeth Spica, 50, printemps 2004, p. 301-329.

Houdard, Sophie, Les Invasions mystiques. Spiritualités, hétérodoxies et censures au début de lépoque moderne, Paris, Les Belles Lettres, 2008.

Jourde, Michel et Monferran, Jean-Charles (dir.), Le Lexique métalittéraire français (xvie-xviie siècles), Paris, Droz, 2006.

Julia, Catherine, Fixer le sens ? La sémantique spontanée des gloses de spécification du sens. Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2001.

Kainz, Howard P., Paradox, Dialectic and System, A contemporary Reconstruction of the Hegelian Problematic, The Pennsylvania State University Press, University Park and London, 1988.

Kaplan, David Benjamin, « Demonstratives » [1977], dans Almog, Perry & Wettstein (Dir.), Themes from Kaplan, Oxford, Oxford University Press, 1989, p. 481-563 ; traduction française de Rouilhan et Rivenc : « Démonstratifs », dans B. Ambroise & S. Laugier (éd.), Textes-clés de Philosophie du langage, vol. 2, Paris, Vrin, 2011, p. 135-181.

Kara, Mohamed, « Reformulations et polyphonie ». Pratiques 123-124, 2004, p. 27-54.

Kekenbosch, Christiane, La mémoire et le langage, « 128 », Nathan Université, Paris, 1994.

Kibedi Varga, Aron, Les Poétiques du classicisme, Paris, Aux Amateurs du Livre, 1990.

Kierkegaard, Søren, La Répétition, Essai dexpérience psychologique (publié 439sous le pseudonyme de Constantin Constantius), traduit du danois par P.-H. Tisseau, Paris, Librairie Félix Alcan, 1933.

Kleiber, Georges, « Pour une explication du paradoxe de la reprise immédiate », Langue française, 72, 2, 1986, p. 54-79.

Klein-Lataud, Christine, Précis des figures de style, Toronto, Éditions du Gref, collection « Traduire, Écrire, Lire », no 2, mai 1991 et octobre 2001.

Klein, Étienne, Conversations avec le Sphinx, Les paradoxes en physique, Paris, Librairie générale française, 1994.

Koch, Isabelle, « Augustin et lusage du monde », Cahiers philosophiques 2/2010, no 122, p. 21-42.

La Clarté à lâge classique, sous la direction dEmmanuel Bury et de Carsten Meiner, Classiques Garnier, « Lire le XVIIème siècle », Paris, 2013.

La morale des moralistes, textes recueillis par Jean Dagen, Paris, Champion, 1999.

Laguna, Theodore de, « On certain logical paradoxes », The Philosophical Review, XXV-1, January 1916, p. 16-27.

Landheer, Ronald et Smith, Paul J. (éds), Le paradoxe en linguistique et en littérature, Droz, Genève, 1996. Notamment : Tutescu, Mariana, « Paradoxe, univers de croyance et pertinence argumentative », p. 75-90, Landheer, Ronald, « Le paradoxe : un mécanisme de bascule », p. 91-116, Rastier, François, « Chamfort : le sens du paradoxe », p. 117-147, Riffaterre, Michael, « Paradoxe et présupposition », p. 149-171, Van Der Poel, Marc, « Paradoxon et adoxon chez Ménandre le rhéteur », p. 199-220, Douay-Sublin, Françoise, « Le paradoxe et son cortège : de lEncyclopédie à lEncyclopédie Méthodique », p. 221-237.

Landheer, Ronald, « Linteraction entre la sémantique lexicale et la sémantique textuelle – Un cas despèce : lénoncé paradoxal », dans Atti del XXI Congresso Internazionale di Linguistica e Filologia Romanza, Palermo, 1995, Niemeyer Verlag, Tübingen, Volume III, p. 397-404.

Landheer, Ronald, « Le paradoxe ou la tension dune contradiction apparente », dans Balat, Michel et Deledalle-Rhodes, Janice (dir.), Signs of Humanity. Lhomme et ses signes, Mouton de Gruyter, Berlin etc., 1992, Vol. I, p. 473-480.

Langue française no 160, « Figures et points de vue », Alain Rabatel, 2008.

Langue française no 101, « Les figures de rhétorique et leur actualité en linguistique », Ronald Landheer, février 1994.

Laplanche, Jean et Pontalis, Jean-Bertrand, Vocabulaire de la Psychanalyse, Paris, PUF, 1967.

Lavocat, Françoise, « Fictions et paradoxes les nouveaux mondes possibles à la Renaissance », dans Françoise Lavocat (dir.), Usages et théories de la fiction, Presses Universitaires de Rennes, 2005, p. 87-113.

Le Bot, Marie-Claude, Schuwer, Martine, et Richard, Élisabeth (dir.), 440La reformulation. Marqueurs linguistiques – Stratégies énonciatives. Rennes : PUR, 2008.

Le Brun, Jacques, « Histoires de la mystique et déclin de la mystique au xviie siècle », dans Mystique : la passion de lun de lantiquité à nos jours, Éditions de luniversité de Bruxelles, Bruxelles, 2005, p. 163-174.

Le Brun, Jacques, Le Pur amour de Platon à Lacan, Paris, Seuil, « La librairie du xxie siècle », 2002.

Le Discours et la langue, revue de linguistique française et danalyse du discours, numéro 4.2 « Figures et contexte(s) » coordonné par Geneviève Salvan, 2013.

Le Discours et la langue, revue de linguistique française et danalyse du discours, numéro 7.2 « Répétitions et genres » coordonné par Véronique Magri-Mourgues et Alain Rabatel, 2015.

Le Français moderne, 79e année, no 1, consacré aux « Figures de là-peu-près » en hommage à Ronald Landheer, coordonné par Alain Rabatel, 2011.

Le Goffic, Pierre, Grammaire de la Phrase Française, Hachette, « Éducation », Paris, 1993.

Le Guern, Michel, « La répétition chez les théoriciens français de la seconde moitié du xviie siècle », xviie siècle, no 152, 1986, p. 2x69-278.

Le Querler, Nicole, Typologie des modalités, Presses universitaires de Caen, Caen, 1996.

Leroy, Christian, La poésie en prose française du xviie siècle à nos jours, Histoire dun genre, Honoré Champion, « Unichamp-Essentiel », Paris, 2001.

Lévinas, Emmanuel, Difficile liberté, ou la recherche dune morale pour le temps présent [Albin Michel, 1963], Le Livre de Poche, 2014.

Libera, Alain de, Celui qui est : interprétations juives et chrétiennes dExode 3-14, Cerf, Paris, 1986.

Lubac, Henri de, Paradoxe et mystère de lÉglise, Paris, Aubier-Montaigne, 1967.

Lubac, Henri de, Paradoxes, Paris, Éditions du Seuil, 1959.

Magne, Jean, « Répétitions de mots et exégèse dans quelques psaumes et le pater », Biblica, Vol. 39, No 2, GBPress-Gregorian Biblical Press, 1958.

Magri-Mourgues, Véronique, « Reformulation et textualité ». 3e Congrès mondial de linguistique française, vol. 1, 2012, p. 1143-1159. http://dx.doi.org/10.1051/shsconf/20120100024.

Maingueneau, Dominique, Analyser les textes de communication, Paris, Dunod, 1998.

Maingueneau, Dominique, Le contexte de lœuvre littéraire, Paris, Dunod, 1993.

Maingueneau, Dominique, version révisée en ligne de « La situation dénonciation entre langue et discours », [texte paru dans le volume collectif Dix ans de S.D.U., Craiova, Editura Universitaria Craiova (Roumanie), 2004, p. 197-210], p. 1-13.

441

Mantero, Anne, La Muse théologienne. Poésie et théologie en France de 1629 à 1680, Duncker & Humblot, Berlin, 1995.

Margolin, Jean-Claude, « Le paradoxe, est-il une figure de rhétorique ? », dans Nouvelle revue du seizième siècle, 6, 1988, p. 5-14.

Margolin, Jean-Claude, « Le paradoxe, pierre de touche des jocoseria des humanistes », dans Le Paradoxe au temps de la Renaissance, Université de Paris-Sorbonne, Centre de recherches sur la Renaissance, [Colloques des 13-14 novembre 1981 et 23-24 avril 1982, Paris] ; directeur de la publication, M.-T. Jones-Davies, p. 59-84.

Martin, Robert, « Le futur linguistique : temps linéaire ou temps ramifié ? (à propos du futur et du conditionnel français) », Langages, no 64, Le temps grammatical : logiques temporelles et analyse linguistique, décembre 1981, p. 81-92.

Martin, Robert, « Le mot rien et ses concurrents en français (Du xive siècle à lépoque contemporaine) », Klincksieck, Paris, 1966.

Martin, Robert, « Le mot puisque : notions dadverbe de phrase et de présupposition sémantique », Studia neophilologica, XLC, 1973, Taylor & Francis, Stockholm, p. 104-114.

Matter, Jacques, Le Mysticisme en France au temps de Fénelon, Paris, Didier, 1865.

Mazaleyrat, Jean et Molinié, Georges, Vocabulaire de la stylistique, PUF, Paris, 1989.

Meynet, Roland, Traité de rhétorique biblique, Lethielleux, Paris, 2007.

Miernowski, Jan, Le dieu néant, théologies négatives à laube des temps modernes, Leiden ; New York ; Köln : Brill, 1998.

Mihailevschi, Mircea, « La rhétorique du paradoxe », Analele Universitatii Bucuresti. Limbi si literaturi straine, XXXI, 1982, p. 29-30.

Millot, Catherine, La vie parfaite, Jeanne Guyon, Simone Weil, Etty Hillesum, Gallimard, nrf, LInfini, Paris, 2006.

Moignet, Gérard, Études de psychosystématique française, Paris, Klincksieck, 1974.

Moignet, Gérard, Les Signes de lexception dans lhistoire du français, Genève, Droz, 1949.

Moignet, Gérard, Systématique de la langue française, Klincksieck, Paris, 1981.

Molinié, Georges, « Problématique de la répétition », Langue française no 101, « Les figures de rhétorique et leur actualité en linguistique », Ronald Landheer, février 1994, p. 102-112.

Molinié, Georges, Dictionnaire de rhétorique, Livre de Poche, « Guides de la langue française », 1992.

Molinié, Georges, Éléments de stylistique française [1986], Paris, PUF, collection Linguistique nouvelle, 2011.

442

Molinié, Georges, Littératures classiques. Lidée de nature au xviie siècle, no 17, 1992.

Morier, Henri, Dictionnaire de poétique et de rhétorique, [1961], PUF, Paris, 1998.

Mounin, Georges, « Le problème des critères danalyse dans la description linguistique fonctionnelle : la coordination », De la théorie linguistique à lenseignement de la langue (Jeanne Martinet dir.), Paris, PUF, 1974.

Muilenburg, James, « A Study in Hebrew Rhetoric, Repetition and Style », Supplements to V. T. I., Congress Volume, Leyden, 1953, p. 128-149.

Néron, Denys, Lexpérience de Dieu avec Denys laéropagite, Fidès, Québec, 2001.

Paillet-Guth, Anne-Marie, Ironie et paradoxe, le discours amoureux romanesque, Honoré Champion, Paris, 1998.

Papàsogli, Benedetta, « La parole trouvée au fond de labîme : les Cantiques spirituels de Jean-Joseph Surin », Littératures classiques, no 39, printemps 200, p. 317-330.

Papàsogli, Benedetta, La Lettera e lo spirito, Temi e figure del Seicento francese, Pisa, Libraria Goliardica, 1986.

Pasche, Francis, Le passé recomposé : pensées, mythes, praxis, « Des pulsions et de leur sujétion », Paris, PUF, 1999, p. 127-134.

Perelman, Chaïm et Olbrechts-Tyteca Lucie, Traité de largumentation, la nouvelle rhétorique, [1958], 6e édition, Éditions de luniversité de Bruxelles, Bruxelles, 2008.

Polh, Jean, « Contribution à lhistoire de quelques mots », Le Français moderne, revue de linguistique française, 31e année, octobre 1963, no 4, p. 296-305.

Pougeoise, Michel, Dictionnaire de poétique, Belin, Paris, 2006.

Pougeoise, Michel, Dictionnaire de rhétorique, Armand Colin, Paris, 2001.

Poulet, Georges, « Poésie du cercle et de la sphère », dans Cahiers de lAssociation internationale des études francaises, 1958, no 10. p. 44-57.

Pour un vocabulaire mystique au xviie siècle, Séminaire du professeur Carlo Ossola, textes réunis par François Trémolières, Nino Aragno Editore, Turin, 2004.

Rabatel, Alain, « Des répétitions dans le discours religieux : lexemple des litanies », dans Le Discours et la Langue, dirigé par Alain Rabatel et Véronique Magri-Mourgues, no 7.2, « Répétition et genres », 2015, p. 23-39.

Rabatel, Alain, « Introduction : figures et points de vue en confrontation », dans Langue française no 160, numéro consacré aux « Figures et points de vue » dont la composition a été confiée à Alain Rabatel, 2008, p. 3-21.

Rabatel, Alain, « Le point de vue, entre langue et discours, description et interprétation : état de lart et Perspectives », Cahiers de praxématique, no 41, 2003, p. 7-24.

Rabatel, Alain, « Les postures énonciatives dans la co-construction dialogique 443des points de vue : coénonciation, surénonciation, sousénonciation », dans J. Bres & al., Dialogisme et polyphonie, Bruxelles, De Boeck, 2005, p. 95-110.

Rabatel, Alain, « Pour une analyse pragma-énonciative des figures de là-peu-près », dans Le Français moderne, 79e année, no 1, consacré aux « Figures de là-peu-près » en hommage à Ronald Landheer, 2011, p. 1-9.

Rabatel, Alain, « Stratégie discursive de concordance discordante dans les ensembles reprises + reformulations (en contexte didactique) », dans Martine Schuwer, Marie-Claude Le Bot & Élisabeth Richard (dir.), Pragmatique de la reformulation, types de discours, interactions didactiques, Rennes, PUR, 2008, p. 187-202.

Rabatel, Alain, Homo narrans, Pour une analyse énonciative et interactionnelle du récit, Tome II « Dialogisme et polyphonie dans le récit », Lambert Lucas, Limoges, 2008.

Rabatel, Alain, Une histoire du point de vue, Metz, Paris, CELTED, Klincksieck, 1997.

Rastier, François, Sémantique interprétative, Paris, PUF, 1987.

Regent-Susini, Anne, « Quand dire, cest taire ? L“effet de sourdine” racinien, stylistique et/ou rhétorique », Exercices de rhétorique [En ligne], 1 | 2013, mis en ligne le 12 novembre 2013, consulté le 06 mars 2014. URL : http://rhetorique.revues.org/95 ; DOI : 10.4000/rhetorique.95

Ricalens-Pourchot, Nicole, Dictionnaire des figures de style, Armand Colin, 2003.

Richard, Élisabeth, La répétition, syntaxe et interprétation, LInformation grammaticale, no 100, 2004, p. 53-54.

Richaudeau, François, « Les mots, les phrases et la mémoire », Communication et langages no 9, 1971, p. 5-29.

Richaudeau, François, « Les structures des phrases », Communication et langages. no 1, 1969, p. 19-25.

Riegel, Martin, Pellat, Jean-Christophe et Rioul, René, Grammaire Méthodique du Français, Paris, P.U.F, « Quadrige Manuels », 2009.

Riffaterre, Michael, « Paradoxes décadents », dans Shaw Mary et Cornilliat François (éds), Rhétoriques fin de siècle, Christian Bourgeois, Paris, 1992, p. 220-235.

Roger, Vincent, Le Cœur et la Croix, esthétique baroque de Richard Crashaw (1612-1649), Classiques Garnier, Paris, 2012.

Rossari, Corinne, « Projet pour une typologie des opérations de reformulation ». Cahiers de linguistique française 11, 1990, p. 345-359.

Roulet, Eddy, « Complétude interactive et connecteurs reformulatifs », Cahiers de linguistique française, 8, 1987, p. 111-140.

Rousset, Jean, « Les images de la nuit et de la lumière chez quelques poètes 444religieux », Cahiers de lAssociation internationale des études françaises, 10, 1958, p. 59-68.

Rousset, Jean, « Un brelan doubliés », Esprit Créateur, 1, 1961 p. 91-97.

Rousset, Jean, « Un poète de lombre et de la lumière, Hopil », LIntérieur et lextérieur. Essais sur la poésie et sur le théâtre au xviie siècle, Paris, Corti, 1968, p. 45-55.

Rousset, Jean, « Un poète théologien et mystique du xviie siècle : Claude Hopil » Nova et vetera, no 4, oct-dec. 1957, p. 265-278.

Rousset, Jean, Anthologie de la poésie baroque française, [Armand Colin, 1961] Paris, Corti, 1988.

Russel, Bertrand, « Les paradoxes de la logique », RMM, 14, 1906, p. 627-650.

Sacrorum Bibliorum vulgatae editionis Concordantiae… recensitae atque emendatae, Lugduni Valfray, 1701.

Schuwer, Martine, Le Bot, Marie-Claude et Richard, Élisabeth, Pragmatique de la reformulation, types de discours, interactions didactiques. Rennes, PUR, 2008.

Semen, no 12, Répétition, altération, reformulation dans les textes et discours, 2000.

Semen, no 38, Pragmatique de la répétition, 2015.

Semen, Revue de sémio-linguistique des textes et discours, no 38, Pragmatique de la répétition, coordonné par Alain Rabatel et Véronique Magri, Annales Littéraires de lUniversité de Franche-Comté, Presses Universitaires Franc-Comtoises, 2014.

Semen, Revue de sémio-linguistique des textes et discours, no 15, Figures du discours et ambiguïté, coordonné par Marc Bonhomme, Annales Littéraires de lUniversité de Franche-Comté, Presses Universitaires Franc-Comtoises, 2002, notamment : Bonhomme, Marc, « De lambiguïté figurale », p. 11-24, Berendonner Alain, « Portrait de lénonciateur en faux naïf », p. 113-125.

Serbat, Guy, « Et jonctif de proposition : une énonciation à double détente », LInformation grammaticale, no 46, juin 1990, p. 26-28.

Simonffy, Zsusza, Le Paradoxe et ses usages. Actes du colloque international des 21, 22 et 23 mars 2007, Budapest, Tinta Könyvkiadó et Limoges, Lambert-Lucas, 2011.

Siouffi, Gilles, « Enquête autour du concept de perfection dans la description linguistique : France, xviie siècle », History of Linguistics in Texts and Concepts / Geschichte der Sparchwissenschaft in Texten und Konzepten, Gerda Haßler, Gesina Volkmann, eds/hrsg., Münster, Nodus Publikationen, 2004, p. 141-154.

Siouffi, Gilles, « Lhomme en avant de lui-même : le goût de la parole vu par quelques moralistes classiques », dans Louvat-Molozay, Bénédicte et Siouffi, Gilles (dir.), Les mises en scène de la parole aux xvie et xviie siècles, Presses Universitaires de la Méditerranée, Montpellier, 2007, p. 185-224.

445

Siouffi, Gilles, « Vaugelas et la notion de cohésion », dans Baudry, Janine et Caron, Philippe, Problèmes de cohésion syntaxique de 1550 à 1720, Presses Universitaires de Limoges (PULIM), Limoges, 1998, p. 279-312.

Siouffi, Gilles, Le génie de la langue française. Étude sur les structures imaginaires de la description linguistique à lÂge classique, Honoré Champion, Paris, 2010.

Siouffi, Gilles, Penser le langage à lâge classique, Armand Colin, Paris, 2010.

Souriau, Etienne, Vocabulaire desthétique [1990], Paris PUF, collection « Quadrige » 2010.

Sperber, Dan et Wilson, Deirdre, « Les ironies comme mentions », Poétique, 36, 1978, p. 399-412.

Stegmann, André, « Un visage nouveau de lhumanisme lyonnais : paradoxe et humour dans la production des années 1550-1580 », dans LHumanisme lyonnais au xvie siècle, PU de Lyon, 1974, p. 349-369.

Suhamy, Henri, Les Figures de style, [1981], Paris, PUF, Linguistique nouvelle, 2013.

Susini, Laurent, « “Je ne vois partout quobscurités” : clairs-obscurs du paradoxe dans les Pensées de Pascal », dans LObscurité. Langage et herméneutique sous lAncien Régime, dir. Delphine Denis, Louvain-La-Neuve, Academia-Bruylant, 2007, p. 93-106.

Tarski, Alfred, « La conception sémantique de la vérité et les fondements de la sémantique », dans Logique, sémantique et métamathématique, tome 2 sous la direction de G.G. Granger, Paris, Armand Colin, 1974, p. 265-305.

Thélot, Jérôme, La poésie précaire, PUF, « Perspectives littéraires », Paris, 1997.

Tilliette, Xavier, Les Philosophes lisent la Bible, Cerf, Paris, 2001.

Trémolières, François, « Approches de lindicible dans le courant mystique français (Bremond et Certeau, lecteurs des mystiques) », xviie siècle no 207, 2000/2.

Vassiliadou, Hélène, « Cest-à-dire (que) : embrayeur dintervention », Semen 36, 2013, p. 171-186.

Vassiliadou, Hélène, « De id est à cest-à-dire (que) : le cheminement diachronique dun gloseur », dans A. Steuckardt & A. Niklas-Salminen (éds), Les marqueurs de glose, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2005, p. 67-85.

Vassiliadou, Hélène, « Fiche lexicographique de cest-à-dire », dans A. Steuckardt & A. Niklas-Salminen (éds), Les marqueurs de glose, Presses Universitaires de Provence, 2005, p. 251-261.

Vassiliadou, Hélène, « Sens lexical et processus argumentatifs : le cas du connecteur français cest-à-dire (que) », LAnalisi Linguistica e Letteraria, fascicolo 2008 / 2 Special Issue : Word Meaning in Argumentative Dialogue, Hommage à Stati Sorin, Milan, Université catholique Sacre Cœur de Milan., 2008, p. 317-328.

446

Vassiliadou, Hélène, Les connecteurs cest-à-dire (que) en français et ðilaði en grec. Analyse syntaxique et sémantico-pragmatique, Lille, Atelier National de Reproduction des Thèses (ANRT), 2004.

Vassiliadou, Hélène, Quand les voies de la reformulation se croisent pour mieux se séparer : à savoir, autrement dit, cest-à-dire, en dautres termes. In M.-C. Le Bot, M. Schuwer & E. Richard (dir.), La reformulation : marqueurs linguistiques, stratégies énonciatives, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008, p. 35-50.

Vidal-Rosset, Joseph, Quest-ce quun paradoxe ?, Paris, Vrin, Collection « Chemins philosophiques », 2004.

Vilnet, Jean, Bible et mystique chez saint Jean de la Croix, dans Études carmélitaines, Paris, Desclée de Brouwer, 1949.

Watine, Marie-Albane, « La réduplication : une interprétation dialogique », dans Calas, Frédéric, Fromilhague, Catherine, Garagnon, Anne-Marie, et Susini, Laurent (dir.), Les figures à lépreuve du discours. Dialogisme et polyphonie, Paris, PUPS, 2012, p. 149-160.

Watine, Marie-Albane, « La réduplication et son contexte », Le discours et la langue, no 4-2, 2013, p. 61-72.

Wilmet Marc, Grammaire critique du français, 5e édition entièrement revue, De Boeck Duculot, Bruxelles, 2010.

Wittgenstein, Ludwig, Tractatus logico-philosophicus [en anglais en 1922 juste après Logisch-Philosophische Abhandlung en allemand en 1921], traduction de Gilles Gaston Granger, Gallimard, 2001.

Wolowska, Katarzyna, « La relation de contradiction à léchelle de la microstructure sémique : lexemple du “SN =>nom + SPrép (sans + nom)” », Roczniki Humanistyczne, Z. 5., t. LII, TN KUL, Lublin, 2004, p. 145-167.

Wolowska, Katarzyna, « Paradoxe et figures apparentées : quelques observations sur la place du critère sémantique dans les inventaires rhétoriques », [w] Roczniki Humanistyczne, Z.5., t. LIV, TN KUL, Lublin, 2007, p. 83-106.

Wolowska, Katarzyna, « Types dopérations sémantiques dans linterprétation des énoncés paradoxaux », Studia Romanica Posnaniensia, Adam Mickiewicz University Press, Poznań, vol. XXXvII/2 : 2010, p. 107-121.

Wolowska, Katarzyna, Le Paradoxe en langue et en discours, LHarmattan, Paris, 2008.

447

LOGIQUES, RHÉTORIQUES, REMARQUEURS, POÉTIQUES

De lantiquité aux siècles classiques

Abillon, André d, Nouveau Cours de philosophie en français, divisé en 4 parties, contenant la Logique, Métaphysique, Physique et Morale, suivant la doctrine des plus célèbres auteurs, Paris, S. Piquet, 1643 (titre courant : « La Métaphysique des bons esprits »).

Aphtonios, Progymnasmata, dans Corpus rhetoricum (textes établis et traduits par Michel Patillon), Paris, Les Belles Lettres, 2008, p. 112-162.

Aristote, La Poétique (le texte grec avec une traduction et des notes de lecture par Roselyne Dupont-Roc et Jean Lallot) ; préface de Tzvetan Todorov, Paris, Édition du Seuil, 2011.

Aristote, La Rhétorique, Texte établi et traduit par Médéric Dufour, quatrième tirage, avec un complément bibliographique dAndré Wartelle, Paris, « Les Belles Lettres », Livre I : 1991 [Première édition 1938] ; Livre II : 1991 [Première édition 1931] ; Livre III : 1989 [Première édition 1973].

Arnauld, Antoine et Nicole, Pierre, La Logique ou lart de penser [1662, 1664 et 1683], Honoré Champion, Paris, 2011.

Barlay, Petri [Cursus philosophicus] continens commentarium in Aristotelis Logicam, metaphysicam, moralem et physicam, Parisiis, Georg. josse, 1684 et 1675.

Bary, René, La Rhétorique française, où lon trouve de nouveaux exemples sur les Passions et sur les Figures, où lon traite à fond de la matière des Genres Oratoires et où le sentiment des puristes est rapporté sur les usages de notre langue, par René Bary, conseiller et historiographe du roi [1653], nouvelle édition, Paris, Chez Pierre le petit, rue St. Jacques, à la Croix dor, 1659, avec privilège du roi.

Boileau, Nicolas, Art poétique, [1674], GF Flammarion, Paris, 1969.

Bouhours le père Dominique, Les Entretiens dAriste et dEugène, [chez Sébastien Mabre Cramoisy, Paris, 1671], édition établie et commentée par Bernard Beugnot et Gilles Declercq, Honoré Champion, Paris, 2003.

Bouhours, Dominique (1628-1702), La manière de bien penser dans les Ouvrages desprit, dialogues, chez la veuve de Sebastien Mabre-Cramoisy, Paris, 1687.

Bouhours, Dominique (1628-1702), Les Remarques nouvelles sur la langue françoise [1675], 3e édition, Chez Sebastien Mabre-Cramoisy, Paris, 1682.

Bourdaloue, Père Louis (1632-1704), Tractatus rhetoricae ; La Rhétorique, traduite pour la première fois, conformément au texte latin (manuscrit) de la bibliothèque dAlençon, Paris, E. Belin, 1864.

448

Breton, abbé, De la rhétorique selon les préceptes dAristote, de Cicéron, et de Quintilien. Avec des exemples tirés des auteurs sacrés et profanes tant anciens que modernes. Divisé en trois livres, Paris, Grégoire du Puy, 1703.

Caussin, Père Nicolas (1583-1651), Eloquentiae sacrae et humanae parallela, libri XVI, Paris, Chappelet, 1619.

Chaignet, Antelme-Edouard, La Rhétorique et son histoire, Paris, Wieveg, 1888, 553 pages.

Champeynac, Jean de, Sommaire des quatre parties de la philosophie : logique, éthique, physique et métaphysique, par Jean de Champeynac, écuyer, sieur Dumas, Paris, F. Bourriquant, 1607.

Cicéron, De LInvention [De Inventione, généralement datée de 84 av. J.-C.], texte établi et traduit par Guy Achard, Paris, « Les Belles Lettres », 1994.

Cicéron, De LOrateur [De oratore, 46 av. J.-C.], texte établi par Henri Bornecque, et traduit par Edmond Courbaud et Henri Bornecque, quatrième tirage, Paris, société dédition « Les Belles Lettres », Livre I [1922], II [1928] et III [1930], 1985, 1966 et 1971, 96, 366 et 117 pages.

Cicéron, Les Paradoxes des Stoïciens [Paradoxa stoicorum], Texte établi et traduit par Jean Molager, Professeur à la Faculté libre des Lettres et Sciences humaines de Lyon, Paris, Société dédition « Les Belles Lettres », 1971, 156 pages.

Clauberg Johann, [Claubergii Logica vetus et nova, quadripartita, modum inveniendae ac tradendae veritatis, in Genesi simul et analysi, facili methodo exhibens, Amstelaedami, ex officina Elzeviriana, 1658, seconde édition après celle de 1654], Logique ancienne et nouvelle, présentation, traduction et notes par Jacqueline Lagrée et Guillaume Coqui, Paris, Vrin, 2007.

Colletet, Guillaume (1598-1659), LArt poétique du sieur Colletet, où il est traité de lÉpigramme, du sonnet, du poème bucolique, de lEglogue, de la Pastorale et de lIdylle, de la poésie morale et sentencieuse, avec un discours de lÉloquence et de limitation des Anciens, Un autre discours contre la Traduction, Et la nouvelle Morale du même Auteur, Paris, Antoine de Sommaville, 1658.

Court de Gebelin, Antoine (1719-1784), Histoire naturelle de la parole ou Origine du langage, de lécriture et de la grammaire universelle : à lusage des jeunes gens [1776], Paris, Hachette, 1971.

Cressolles, Père Louis (de) (1568-1634), Theatrum veterum rhetorum, oratorum, declamatorum quos in Graecia nominabant sophistas, Paris, S. Cramoisy, 1620.

Crevier, Jean-Baptiste-Louis (1693-1765), Rhétorique française par M. Crevier, Paris, Saillant et Desaint, 1765.

Dacier, André (1651-1722), La Poétique dAristote, contenant les règles les plus exactes pour juger du poème héroïque, et des pièces de théâtre, la tragédie et la comédie, traduite en français avec des remarques critiques sur tout louvrage par Mr Dacier, Paris, 1692.

449

Demetrios [attribué à, date inconnue], Du Style [Peri Hermèneias ; traduit en latin De Elocutione], Texte établi et traduit par Pierre Chiron, Agrégé des lettres, Docteur de lUniversité de Paris IV-Sorbonne, [1993], Deuxième tirage, Paris, « Les Belles Lettres », 2002.

Domairon, Louis, Rhétorique française, adoptée par la commission des livres classiques pour lusage des lycées, Paris, chez Deterville, 1804.

Du Moulin, Pierre, Éléments de la logique française, de Pierre Du Moulin. Dernière édition, revue et recorrigée, Paris, J. Guignard et H. Legras, 1630.

Du Plaisir, Sentiments sur les lettres et sur lhistoire avec des scrupules sur le style, [1683], Édition critique avec notes et commentaires par P. Hourcade, Genève, Droz, 1975.

Dumarsais, César Chesneau (1676-1756), Des Tropes, ou des différents sens dans lesquels on peut prendre un même mot dans une même langue, Ouvrage utile pour lintelligence des Auteurs et qui peut servir dintroduction à la Rhétorique et à la Logique, [Paris, Chez la Veuve de Jean-Batiste Brocas, 1730], édition de M. Bonhomme, Le Philologue, éditions Manucius, Paris, 2011.

Dupleix, Scipion, [La Logique, ou Art de discourir et raisonner, Paris, D. Salis, 1604], Paris, Fayard, 1984.

Dupleix, Scipion, Liberté de la langue française dans sa pureté, Paris, Denys Bechet, 1651.

Geulincx, Arnout, Logica fundamentis suis, Lyon, Henri Verbiest, 1662.

Gibert, Balthasar (1711-1771), Jugement des savants sur les auteurs qui ont traité de la rhétorique, Paris, chez Étienne Ganeau, 1716, tome second.

Goujet, Abbé, « Des écrits où lon examine si lon peut faire des poëmes en prose et sur la rime », dans Bibliothèque française ou histoire de la littérature française, tome III, chapitre xv, chez Jean-Pierre Mariette et Hippolyte-Louis Guérin, 1744.

Grand Corpus des grammaires françaises, des remarques et des traités sur la langue (xive-xviie siècles).

Halm, Carolus, Rhetores latini minores, ex codicibus maximam partem primum adhibitis, Leipzig, Teubner, 1863, repub. Frankfurt-am-Mein, Minerva, 1964, notamment : section III : Julius Rufinianus, De Figuris sententiarum et elocutionis liber. De schematis lexeos. De Schematis Dianoeas, p. 38-62, section VI : Fortunatianus, Artis rhetorica liber III, p. 81-134, section  VII : Pseudo Augustin, De Rhetorica, quae supersunt, p. 135-151, section VIII : Victorinus, Victorini explanationum in Ciceronis rhetoricam libri II, p. 153-304, section X : Sulpicius Victor, Institutiones oratoriae, p. 311-352, section XV : Isidoro [Isidore de Séville, 560-636], Originum libro secundo capita quae sunt de rhetorica, p. 505-522, section XX : Excerpta rhetorica e cod. Parisino n. 7530 edita, p. 585-589.

450

Jouvancy, Joseph (1643-1719), [Candidatus rhetoricae, 1712], LÉlève de rhétorique, Paris, Hachette, 1892.

La Mothe Le Vayer, François de, La Logique du prince. [Par F. de La Mothe Le Vayer. Publié par F. de La Mothe Le Vayer le fils.], Paris, A. Courbé, 1658.

Lamy, Bernard, La Rhétorique ou LArt de parler, [Paris, Prallard, 1675], Édition critique avec introduction et notes de Christine Noille-Clauzade, Honoré Champion, Paris, 1998.

Lamy, Bernard, Nouvelles réflexions sur lart poétique, [1678], édition Christine Noille-Clauzade, Paris, Champion, 1998.

Latini, Brunetto, Li livres dou Tresor, dans Collection de documents inédits sur lhistoire de France, publiés par ordre du roi, Paris, Imprimerie impériale, 1863.

Lausberg, Henrich, [Handbuch der literarischen Rhetorik, München, 1960], Handbook of literary rhetoric, A foundation for Literary Study, edited by David E. Orton, R. Dean Anderson, foreword by George A. Kennedy, Brill, Leiden, Boston, Köln, 1998.

Lesclache, Louis de, Première partie de la philosophie ou La logique divisée en quatre parties, Louis de Lesclache, Laurent Rondet, 1656.

Lulle, Raymond [attribué à], La Clavicule (Clavicula), avec Le Chemin du chemin (Semita semitae) dArnauld de Villeneuve, textes traduits du latin au français par Albert Poisson (1868-1893), Milan, Archè, 1974.

Lulle, Raymond [attribué à], La Clavicule, ou la Science de Raymond Lulle, avec toutes les figures de rhétorique par le sieur Jacob et la Vie du même Raymond Lulle, par M. Colletet [chez Jean Remy, Paris, 1647], Michel Bobin, Paris, 1655.

Pseudo-Aristote, Rhétorique à Alexandre, texte établi et traduit par Pierre Chiron, Professeur à luniversité Paris XII, Paris, Les Belles Lettres, 2002.

Quintilien, Marcus Fabius, Institutio oratoria, Léducation de lorateur, 12 livres, texte établi et traduit par Jean Cousin, Paris, Les Belles Lettres, 1975-1980.

Ramus, Pierre de La Ramée, dit Petrus, La Dialectique de M. Pierre de la Ramée,… comprise en deux livres selon la dernière édition. Augmentée dun petit traité de lexercice et pratique, non seulement de la logique, mais des autres arts et sciences, Paris, G. Auvray, 1577.

Rapin, René (1621-1687), Réflexions sur lusage de léloquence de ce temps [1672] et Réflexions sur la poétique dAristote et sur les ouvrages des poètes anciens et modernes [1676], dans Œuvres du père Rapin, qui contiennent les réflexions sur léloquence, la poétique, lhistoire et la philosophie, dernière édition augmentée du Poème des jardins, tome second, A La Haye, chez Pierre Gosse, 1725.

Rhétorique à C. Herennius [De Ratione dicendi ad C. Herennium], notamment le livre IV qui traite des figures, ouvrage longtemps attribué à Cicéron, texte établi et traduit par Guy Achard, Paris, Les Belles Lettres, 1989.

451

Scaliger, Jules-César [Poetices libri septem, [La Poétique], apud Antonium Vincentium, Genève, J. Crespin, 1561 [2e édition 1581].

Vaugelas, Claude Favre de (1585-1650), Remarques sur la langue française utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire, Paris, chez la Veuve Camusat et P. Le Petit, 1647.

DICTIONNAIRES

[Beauzee Nicolas & Marmontel Jean-François] (1782, 1784, 1786), Encyclopédie Méthodique. Grammaire & Littérature, 3 tomes, Panckouke et Plomteux, Paris et Liège.

Clément, Elizabeth, Demonque, Chantal, Hansen-Løve, Laurence, Kahn, Pierre, La philosophie de A à Z, Hatier, Paris, octobre, 1994.

Dictionnaire de lAcadémie françoise, dédié au roy, A Paris, Chez la Veuve de Jean-Baptiste Coignard, Imprimeur ordinaire du Roy, & de lAcadémie Françoise, ruë S. Jacques, à la Bible dOr et Chez Jean-Baptiste Coignard, Imprimeur & Libraire ordinaire du Roy, & de lAcadémie Françoise, ruë S. Jacques, prés S. Severin, au Livre dOr, 1694, avec privilège de sa majesté.

Ducrot, Oswald et Schaeffer, Jean-Marie, Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage [cet ouvrage prend la suite du Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage dO. Ducrot et T. Todorov paru en 1972], Éditions du Seuil, Paris, 1995.

Ducrot, Oswald et Todorov, Tzvetan, Dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Seuil 1972.

Furetière, Antoine, Dictionnaire universel, contenant généralement tous les mots françois tant vieux que modernes, Et les termes des sciences et des arts. Tome 2, par feu messire de Furetière, 2e édition revue, corrigée et augmentée par M. Basnage de Bauval, sur limprimé, A La Haye et à Rotterdam, chez Arnoud et Reinier Leers, 1702. Pages 438 et 439 consacrées au paradoxe.

Furetière, Antoine, Essais dun dictionnaire universel contenant généralement tous les mots français tant vieux que modernes,… recueilli et compilé par messire Antoine Furetière, 1684, 3 tomes.

Godefroy, Frédéric, Dictionnaire de lancienne langue française du 9e au 15e siècle, Paris, Wieweg et Bouillon, 1880-1902.

Gorp, Hendrik Van, Delabastita, Dirk, Dhulst, Lieven, Ghesquiere, Rita, Grutman, Rainier, Legros, Georges, avec la collaboration de 452J. Baetens, M. Brix, K. Canvat, C. Jordens, M. Monballin, A.-M. Nambot et I. Piette, Dictionnaire des termes littéraires, Paris, Honoré Champion, 2001.

Grand corpus des dictionnaires [9e-20e s.] Classiques Garnier : http://books.google.fr/books?id=hEU8AAAAMAAJ&pg=PP7#v=onepage&q&f=false ; http://books.google.fr/books?id=jEQ8AAAAMAAJ&pg=PP7#v=onepage&q&f=false ; http://www.ubka.uni-karlsruhe.de/kvk_en.html

Huguet, Edmond, Dictionnaire de la langue française du seizième siècle, Paris, Edouard Champion, puis aux éditions Didier, 1925-1967, 7 volumes.

KVK : Karlsruhe Virtual Catalog

Pomey, François-Antoine, Le Grand Dictionnaire royal augmenté, seconde édition, enrichie dun grand nombre dexpressions élégantes, de quantité de mots français nouvellement introduits, des termes des arts et de cinquante descriptions, comme aussi dun petit traité de la vénerie et de la fauconnerie. Composé par le P. François Pomey, Lyon, A. Molin, 1676.

Richelet, Pierre, Dictionnaire français, contenant généralement tous les mots et plusieurs remarques sur la langue française, le tout tiré de lusage et des bons auteurs [1679], dernière édition exactement revue, corrigée et augmentée dun très grand nombre de mots et de phrases, et enrichie de plusieurs nouvelles observations, tant sur la langue que sur les Arts et sur les Sciences, Imprimé à Genève, chez Vincent Miège, 1693.

Robert, Dictionnaire historique de la langue française, sous la direction dAlain Rey, Paris, 2000, 3 tomes. Tome 1, A-L : 676 pages. Tome 2, M-Z : 671 pages. www.classiques-garnier.com/numerique-bases/corpusdictionnaires

1 Aucune édition complète des œuvres de Fénelon na été publiée de son vivant. Une première entreprise de labbé Querbeuf aux frais du clergé de France, a lieu à Paris en 1787-1792, interrompue par la Révolution.

Chapitre d’ouvrage: Précédent 23/25 Suivant