TY - EJOUR A1 - Gundersen, Karin TI - Singularités de l’écriture proustienne éclairées par la traduction en norvégien T2 - Revue d’études proustiennes 2015 – 1, n° 1. Traduire À la recherche du temps perdu de Marcel Proust JO - Revue d’études proustiennes (ISSN 2430-9176), 1, 2015 – 1 DO - 10.15122/isbn.978-2-8124-3790-8.p.0111 SN - 2430-9176 SP - 111 EP - 119 AB - Y a-t-il une systématique des inadvertances, omissions, opacités etc. d’une traduction donnée ? Dans quelle mesure les erreurs de lecture d’une traduction, pourtant de bonne qualité, contribuent-elles à éclairer la singularité d’un style ? L’inévitable inapproprié se cache dans les plis d’une traduction comme dans ceux d’un « manteau royal » (Benjamin). Qu’en est-il de la « traduisibilité » (Berman), l’Übersetzbarkeit de Benjamin. Que deviennent la langue de l’original et le style de l’auteur ? PY - 2015 DA - 2015/07/01 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/revue-d-etudes-proustiennes-2015-1-n-1-traduire-a-la-recherche-du-temps-perdu-de-marcel-proust-singularites-de-l-ecriture-proustienne-eclairees-par-la-traduction-en-norvegien.html Y2 - 2019/09/20 ER -