TY - ECHAP A1 - Andréo, Benjamin TI - « Peu à peu le style se métamorphosait » Définir l’adaptation par la transformation (du) poétique. Jean Cocteau et La Belle et la Bête T3 - xviiie siècle, n° 2 in Masculin/féminin dans l’Europe moderne M1 - 6 DO - 10.15122/isbn.978-2-8124-2039-9.p.0229 SN - 978-2-8124-2037-5 SP - 229 EP - 241 AB - Si la réinvention est un leitmotiv de l’œuvre de Cocteau, La Belle et la Bête (1946) a une place à part : c’est un art poétique, un film sur l’art de faire un film. Métamorphose d’un texte qui dit la métamorphose, La Belle et la Bête se donne comme le modèle de toute adaptation. Cocteau inscrit le conte dans une pratique esthétique qui traduit une poétique de la perméabilité ; le conte lui fournit le matériau d’un film à la croisée entre cinéma expérimental et cinéma conventionnel. PY - 2013 DA - 2014/01/08 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/marie-leprince-de-beaumont-de-l-education-des-filles-a-la-belle-et-la-bete-peu-a-peu-le-style-se-metamorphosait.html Y2 - 2020/06/05 ER -