TY - EJOUR A1 - Seguin, Maria Susana TI - D’Holbach lecteur/éditeur de Nicolas-Antoine Boulanger T2 - La Lettre clandestine 2014, n° 22. Le baron d’Holbach et la littérature clandestine JO - La Lettre clandestine (ISSN 1242-3912), 22, 2014 DO - 10.15122/isbn.978-2-8124-2943-9.p.0121 SN - 1242-3912 SP - 121 EP - 136 AB - Le fait que le baron d’Holbach emprunte le nom de Nicolas-Antoine Boulanger pour son Christianisme dévoilé, alors qu’il édite en même temps les œuvres de l’ingénieur des Ponts-et-Chaussées, répond à une stratégie d’ensemble qui permet au baron d’inscrire son œuvre dans un cycle hautement polémique sans que sa responsabilité soit engagée. Mais les dettes qu’il entretient à l’égard de l’œuvre de Boulanger sont autrement plus importantes même si le nom de son prédécesseur n’est pas ouvertement invoqué. PY - 2014 DA - 2014/06/17 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/la-lettre-clandestine-2014-n-22-le-baron-d-holbach-et-la-litterature-clandestine-d-holbach-lecteur-editeur-de-nicolas-antoine-boulanger.html Y2 - 2019/08/18 ER -