TY - EJOUR A1 - Jaffro, Laurent TI - Qu’est-ce qu’être déiste ? Suivi d’un appendice sur la fausse attribution à Humphrey Prideaux de A Letter to the Deists (1696) T2 - La Lettre clandestine 2013, n° 21. Déismes et déistes à l’âge classique JO - La Lettre clandestine (ISSN 1242-3912), 21, 2013 DO - 10.15122/isbn.978-2-8124-1247-9.p.0273 SN - 1242-3912 SP - 273 EP - 289 AB - L’auteur pose la question non de « Qui est déiste ? », mais de ce que c’est que de l’être. Être déiste, c’est revendiquer ce titre. Alors il ne peut pas y avoir de déiste caché. Le déisme est par essence déclaratif. Cela ne veut pas dire que le déiste ne dissimule pas. Il peut très bien dissimuler, par exemple, l’athéisme. Si le déisme est la revendication d’un nom, il est assez douteux qu’on puisse faire du déisme un mouvement intellectuel défini par un corps de doctrine. Enfin, le thème du déisme comme nom culmine dans le développement de la catégorie de « déisme nominal », par opposition au « déisme réel ». En appendice, l’auteur traité la question de la fausse attribution à Humphrey Prideaux de A Letter to the Deists (1696). PY - 2013 DA - 2013/06/27 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/la-lettre-clandestine-2013-n-21-deismes-et-deistes-a-l-age-classique-qu-est-ce-qu-etre-deiste.html Y2 - 2020/05/29 ER -