TY - EBOOK A1 - Siberchicot, Clément TI - L’Exposition Volpini, 1889 Paul Gauguin, Émile Bernard, Charles Laval : une avant-garde au cœur de l’Exposition universelle T3 - Études romantiques et dix-neuviémistes M1 - 12 DO - 10.15122/isbn.978-2-8124-4056-4 SN - 978-2-8124-0215-9 SP - 224 AB - 1889 : à Paris, les touristes affluent pour visiter l'Exposition universelle. Pour les jeunes peintres groupés autour de Gauguin, c'est une occasion irremplaçable de tenter d'attirer l'attention d'un public élargi, par une exposition qui est à la fois défi aux institutions et manifeste pictural. Le groupe impressionniste et synthétiste propose son exposition de peintures au Café des Arts, adjacent au Palais des Beaux-Arts. « Oui, il y a un peu de casseur d'assiette », reconnaît Gauguin dans une lettre à Théo Van Gogh. Cet événement d'une exposition de café connut de faibles retombées immédiates. Pourtant, ses effets artistiques à moyen et long terme ont été très importants. PY - 2011 DA - 2011/03/07 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris KW - peinture du xixe siècle, post-impressionnisme, symbolisme, histoire de la critique d'art, histoire des avant-gardes artistiques, histoire sociale de l'art, histoire des expositions LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/l-exposition-volpini-1889-paul-gauguin-emile-bernard-charles-laval-une-avant-garde-au-coeur-de-l-exposition-universelle.html Y2 - 2020/03/30 ER -