TY - EJOUR A1 - Yandell, Cathy TI - Ronsard et le corps homérique Une génuflexion devant l’humanisme T2 - L’Année ronsardienne 2020, n° 2. varia JO - L’Année ronsardienne (ISSN 2592-6977), 2, 2020 DO - 10.15122/isbn.978-2-406-10042-3.p.0193 SN - 2592-6977 SP - 193 EP - 213 AB - Ronsard s’inscrit dans la vague homérique au début des années 1550, mais il continue de s’inspirer plus subtilement du poète grec tout au long de sa carrière, notamment dans son emploi hellénisant du mot « genou ». À travers son utilisation du genou comme signe de force, comme outil de supplication et comme vecteur de l’amour, « le premier auteur Lirique François » investit les genoux de symbolisme et de métaphores homériques, tout en préservant la corporalité de ses vers. PY - 2020 DA - 2020/02/19 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris KW - Ronsard, Homère, genou, symbolisme, imitation LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/l-annee-ronsardienne-2020-n-2-varia-ronsard-et-le-corps-homerique.html Y2 - 2020/07/16 ER -