TY - EJOUR A1 - Tejedor, Sophie TI - « Et n’estoit autre leur entreprinse que de se saisir de ma Personne » Enjeux et effets de l’imaginaire du rapt au temps de la conjuration d’Amboise (1560) T2 - Cahiers de recherches médiévales et humanistes / Journal of Medieval and Humanistic Studies 2020 – 1, n° 39. varia JO - Cahiers de recherches médiévales et humanistes / Journal of Medieval and Humanistic Studies (ISSN 2273-0893), 39, 2020 – 1 DO - 10.15122/isbn.978-2-406-10742-2.p.0165 SN - 2273-0893 SP - 165 EP - 178 AB - Cet article s’attache à montrer comment l’accusation de rapt politique est mobilisée pour discréditer ou justifier la conjuration manquée d’Amboise fomentée contre le roi de France François II en mars 1560. Il s’intéresse à la manière dont, à cette occasion, une mémoire ravivée du rapt et de l’imaginaire médiéval qui l’accompagne influence le pouvoir royal dans le sens d’un rétablissement de l’autorité monarchique appuyée sur une valorisation du corps du roi. PY - 2020 DA - 2020/08/05 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris KW - François II, Charles, cardinal de Lorraine, minorité royale, libelles protestants LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/cahiers-de-recherches-medievales-et-humanistes-journal-of-medieval-and-humanistic-studies-2020-1-n-39-varia-et-n-estoit-autre-leur-entreprinse-que-de-se-saisir-de-ma-personne.html Y2 - 2020/09/20 ER -