TY - EJOUR A1 - Soutet, Olivier TI - Psychomécanique et lexicologie La question du signifié plénier T2 - Cahiers de lexicologie 2010 – 2, n° 97. Dictionnaires et orthographe JO - Cahiers de lexicologie (ISSN 2262-0346), 97, 2010 – 2 DO - 10.15122/isbn.978-2-8124-4144-8.p.0221 SN - 2262-0346 SP - 221 EP - 235 AB - Il est souvent signalé que la psychomécanique guillaumienne – qui a produit, en matière de sémantique grammaticale, des analyses fines et reconnues au-delà des cercles proprement guillaumiens – rencontre de réelles difficultés dans le traitement des faits de sémantique lexicale. Très significativement, du reste, Guillaume dans ses Leçons reste plus que discret sur le sujet et, de fait, aborde rarement les phénomènes lexicaux ; lorsqu’il le fait, c’est par le biais ou bien de l’étude des éléments formateurs du mot (traitement des affixes) ou bien de l’examen des phénomènes de subduction, notamment ésotérique (en particulier ceux qui sont observables dans le fonctionnement des verbes aptes à l’auxiliation). Malgré tout, plusieurs linguistes ont tenté de tester l’opérativité des concepts de la psychomécanique en lexicologie, notamment M.-L. Honeste et J. Picoche. Dans la présente contribution, je me suis appuyé sur un travail tout récent, celui d’une jeune linguiste, Bohdana Librova, pour reprendre la question en centrant mon analyse et ma réflexion sur la notion de signifié plénier. PY - 2010 DA - 2010/12/16 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/cahiers-de-lexicologie-2010-2-n-97-dictionnaires-et-orthographe-psychomecanique-et-lexicologie.html Y2 - 2019/08/19 ER -