TY - EJOUR A1 - Kuhnle, Till R. TI - Celui que nous aimons est là et il n’est pas là Le cadavre dans la thanatologie littéraire T2 - Alkemie Revue semestrielle de littérature et philosophie 2016 – 2, n° 18. La mort JO - Alkemie (ISSN 1843-9012), 18, 2016 – 2 DO - 10.15122/isbn.978-2-406-06636-1.p.0265 SN - 1843-9012 SP - 265 EP - 281 AB - Dans son étude de thanatologie philosophique, Todesmetaphern, T. H. Macho développe ce qu’il appelle « le paradoxe du cadavre » : en face du cadavre d’une personne aimée, nous sommes effrayés parce que nous continuons à le considérer comme étant identique à cette personne. Selon Heidegger, nous sommes confrontés à une « mutation » qui signifie une rupture ontologique fondamentale, à savoir à la transformation d’un corps vivant (et humain) en objet. Ce paradoxe a préoccupé maints écrivains et philosophes. PY - 2016 DA - 2016/12/14 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris KW - Cadavre, corps, moment de la mort, ontologie existentielle, action de mourir, aliénation, chosification LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/alkemie-2016-2-revue-semestrielle-de-litterature-et-philosophie-n-18-la-mort-celui-que-nous-aimons-est-la-et-il-n-est-pas-la.html Y2 - 2019/10/20 ER -