TY - EJOUR A1 - Kuhnle, Till R. TI - Céline célébrant l’apocalypse de l’ennui T2 - Alkemie Revue semestrielle de littérature et philosophie 2016 – 1, n° 17. L’ennui JO - Alkemie (ISSN 2286-136X), 17, 2016 – 1 DO - 10.15122/isbn.978-2-406-06045-1.p.0157 SN - 2286-136X SP - 157 EP - 169 AB - Voyage au bout de la nuit, ce grand récit d’un posttraumatic stress disorder, est structuré autour des expériences de son protagoniste Bardamu lors de la Première Guerre mondiale. Comme dans l’anthropologie (négative) de Pascal, Bardamu s’avère tiraillé entre le sentiment de l’ennui et le divertissement. De par leur style de vie, les gens dits « de bien » vivent déjà bien éloignés de la misère, contrairement aux pauvres qui, pour échapper à l’ennui, ne disposent que des divertissements modestes comme le cinéma et le pinard. Au lieu de se satisfaire d’une vie se limitant à une température normale « d’un bout de l’année à l’autre… » (J. Conrad), Bardamu est toujours à la recherche de l’extrême : seul le délire – Nietzsche dirait « le dionysiaque » – permet d’échapper à l’ennui ; et cette quête de délire mène « au bout de la nuit ». Il en résulte un nihilisme radical que nous avons résumé avec une tournure empruntée à Fondane : « l’apocalypse de l’Ennui ». PY - 2016 DA - 2016/07/13 DP - Classiques Garnier PB - Classiques Garnier CY - Paris KW - Ennui, nausée, dégoût, Ekel, divertissement, dionysien, délire, extase, antisémitisme, apocalypse LA - fre UR - https://classiques-garnier.com/alkemie-2016-1-revue-semestrielle-de-litterature-et-philosophie-n-17-l-ennui-celine-celebrant-l-apocalypse-de-l-ennui.html Y2 - 2020/08/05 ER -