Aller au contenu

Classiques Garnier

Note sur la présente édition

41
NOTE SUR LA PRÉSENTE ÉDITION



Nous avons fidèlement reproduit la mise en page des Formulae oratoria Gallice de Philippe Desportes d'après la consultation que nous avons effec- tuée du manuscrit Fr. F. XV. 11 de la Bibliothèque nationale de Russie (Saint-Pétersbourg). Nous nous sommes efforcé de transcrire les signes graphiques qui parsèment le recueil (abréviations, etc.) et nous avons indi- qué entre crochets [] les mots ou passages que nous n'avons pu élucider. Pour l'édition des Lettres amoureuses, nous avons suivi la 2e édition (Paris, A. L'Angelier, 1612). Cependant, pour répondre aux normes de l'édition critique moderne, nous avons dû apporter quelques modifications en nous inspirant des principes énoncés pax B. Barbiche et M. Chatenet dans L'Éditzon des textes anciens (xv~-xvrr~ siècle), Paris, Inventaire général, 2e éd., 1993.
Pour l'établissement des textes, nous avons respecté la graphie et la langue originales. Mais nous avons dissimilé le u du v, le i du j, rétabli les majuscules des noms propres, résolu les abréviations, désagglutiné certains mots, remplacé l'esperluette par et, résolu les tildes, accentué le e final tonique (é, ée, és et ées), mis un accent diacritique pour distinguer a de à, ou de où, la de là, afin d'éviter les équivoques. De même, nous avons introduit la cédille sous le c devant a, o et u. Il nous a fallu aussi intervenir dans la ponctuation, soit pour la corriger, soit pour l'ajouter quand elle était nécessaire.
Nous indiquons en bas de page par un appel de note alphabétique (de a à z) les informations de régie, les variantes éventuelles et les ajouts appor- tés au texte manuscrit de Desportes. En outre, conformément à l'usage moderne, pour faciliter la consultation du livre, nous avons indiqué entre crochets dans la marge la foliotation du manuscrit de la Phraséologie oratoire et la pagination des Lettres amoureuses (et numéroté en chiffres romains chacune d'elle).
Pour éviter de surcharger nos notes critiques, regroupées en fin de volume, nous avons omis les remarques concernant le lexique. Le lecteur
42
y trouvera un glossaire utile à l'éclaircissement de la langue du xvie siècle et un index nominum.
Nous espérons ainsi avoir mis à la disposition du lecteur une édition à la fois fiable et de consultation aisée de ces deux ensembles de textes.