Aller au contenu

Classiques Garnier

«Or ne mens» Couleurs de l’éloge et du blâme chez les «Grands Rhétoriqueurs»

  • Type de publication: Ouvrage
  • Auteur universitaire: Cornilliat (François)
  •  
  • Résumé: Cet ouvrage étudie la pratique de l'ornement verbal — en particulier les figures «gorgianiques» de la prose, et les formes de la rime — dans les œuvres des «Grands Rhétoriqueurs». En analysant les fonctions rhétoriques de cette ornementation dans le cadre d'une éloquence démonstrative, on montre que l'avalanche des «couleurs», en vers comme en prose, n'a rien de gratuit et n'institue pas un règne de l'équivoque, mais travaille au contraire à piéger puis à lever l'équivoque qui règne dans le langage, en produisant des discours, tant poétiques qu'historiques, réputés capables de «monder le monde» en le rendant à un ordre (analogique) aussi lumineux que possible, permettant des choix moraux qui impliquent aussi le lecteur. La première partie réfléchit sur les critères de la ressemblance verbale et sur les relations de l'annominatio, du calembour et de la rime dans un large corpus, avant de s'attacher à l'essor de l'ornement verbal dans l'éloquence chrétienne, de manière à dégager les postulats qui gouvernent sa pratique chez les «rhétoriqueurs». La seconde partie explore la pratique de la rime (notamment équivoque) dans différents types de texte (de la sottie au chant royal en passant par l'hagiographie et l'allégorie alphabétique), chez les «rhétoriqueurs» mais également chez d'autres écrivains du XVe siècle, comme Guillaume Alexis; on montre au passage comment ce type de rime change de valeur dans la première moitié du XVIe siècle, chez un poète comme Clément Marot. La troisième partie analyse l'usage des figures gorgianiques dans la prose des Chroniques de Jean Molinet, en les reliant à une pratique ambiguë de l'analogie comme mise en ordre de l'histoire; puis dans les Illustrations de Jean Lemaire de Belges, où ces figures commencent à changer d'univers et s'associent à de nouvelles interrogations sur l'effet de la fable et la place de la «poësie» dans la prose historique.
  •  
  • Nombre de pages: 947
  • Année d’édition: 1994
  • Collection: Bibliothèque de la Renaissance, n° 30
  • Série: 1
  • ISBN: 978-2-8124-5388-5
  • ISSN: 2114-1223
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-37312-576-4
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution numérique: 28/02/2007
  • Langue: Français