Aller au contenu

Classiques Garnier

[Dédicace]

2 A la mémoire de mon père, Antonio Blanco Freijeiro
3 4 Cette étude aurait difficilement pu être achevée sans l'occasion qui m'a été donnée par la Casa de Velàzquez de m'y consacrer entièrement pendant trois ans, et d'avoir à ma disposition les fonds des bibliothèques espagnoles. L'efficacité et la gentillesse de Laurence Camous, conservatrice de la bibliothèque de la Casa de Velàzquez, m'ont permis de me procurer les documents auxquels je n'avais pas immédiatement accès à Madrid. Je remercie également mon directeur de recherches, Maurice Molho, et les membres de mon jury de thèse, Claude Allaigre, Michèle Gendreau, Nadine Ly, Jean Mesnard, Michel Plaisance, dont les observations m'ont été d'un grand secours. Je dois beaucoup aux conversations avec mon mari, Jean-Michel Morel, et aux remarques et encouragements de quelques amis, Geneviève Champeau, Patrice Bonhomme, Gabriel Martinez, Jean-Pierre Salgas et Jean-Paul Lecertua, qui ont pris la peine de relire le manuscrit.