Aller au contenu

Classiques Garnier

Avant-propos

13

Avant-propos

Ce livre a été commencé en 2000 à Kings College et à la Faculté dhistoire de luniversité de Cambridge. Au cours des années suivantes, jai bénéficié de laide de plusieurs personnes. Ma plus grande reconnaissance va à Gareth Stedman Jones, dont les commentaires ont aidé le livre à prendre forme. À Paris, Francine Markovits ma guidée et encouragée, partageant avec moi ses connaissances en philosophie. Dautres chercheurs mont aidé à parcourir le chemin de mes recherches, moffrant des pistes, des références et des aperçus : Sylviane Albertan-Coppola, Keith Baker, Dan Edelstein, Kevin Erwin, Marta Fattori, Pierre Glaudes, Michael Kohlhauer, Jill Kraye, Jacques Le Brun, Malcolm Mansfield, Alexander Martin, Michael Sonenscher, Ryan Song, Benjamin Thurston, Dale Van Kley, et Cynthia Whittaker.

Je dois remercier tout spécialement Richard Lebrun, pour avoir partagé avec moi la richesse de ses connaissances sur Maistre et pour ce qui est maintenant plus dune décennie dencouragement et de collaboration. Ma gratitude la plus vive va à Quentin Skinner, dont les aperçus et le savoir mont aidée à des moments clés de mes recherches. Ce livre pécherait en outre sous plusieurs aspects sans la conversation de Jean-Yves Pranchère.

À la Bibliothèque nationale de Russie, lorientation de Natalia Elaguina fut dune importance capitale ; et au Musée historique de Moscou, Alexandra Kukushkina et Fyodor Petrov mont généreusement offert leur aide. Je suis aussi reconnaissante au personnel de la Faculté dhistoire de Cambridge, surtout Liz Haresnape.

Je remercie vivement lAcadémie britannique ; Wolfson College à Cambridge et la Faculté darts de luniversité de Groningue pour les bourses postdoctorales qui mont permis de rédiger une grande partie de ce livre. Je remercie également Kings College à Cambridge, pour son soutien financier ; ainsi que le Fonds Ferris, le Fonds Lightfoot, le Fonds Prince Consort et Thirlwall de la Faculté dhistoire de Cambridge, pour 14avoir rendu mes recherches en France possibles et pour mavoir permis dacquérir des matériaux essentiels.

Toute ma reconnaissance, enfin, va à Philippe Barthelet, dont le long et patient travail de révision a été extrêmement précieux à la mise au point de la version française de ce livre.