Aller au contenu

Classiques Garnier

Résumés

275

Résumés

Lucien Bély, « La diplomatie comme facteur de reconstruction politique après la guerre civile en France. Le temps dHenri IV »

Cette étude présente la reconstruction diplomatique au temps dHenri IV. Dun côté, les épreuves des guerres de religion ont affecté lappareil diplomatique du royaume de France : quels sont les changements en matière de recrutement, de pratiques, de méthodes, didées et de principes au temps dHenri IV ? Dun autre côté, les guerres civiles ont conduit à un effacement de la France comme acteur sur le théâtre européen : le premier roi Bourbon a-t-il dessiné une politique de grande puissance en Europe ?

Bernard Bourdin, « Histoire des idées et philosophie politique. Enjeu méthodologique pour une interprétation de la genèse de la modernité politique »

Aussi différentes soient-elles dans leur méthode, lhistoire des idées politiques et la philosophie politique sont nécessaire lune à lautre pour lanalyse de la genèse de la modernité politique. Cette synergie sera vérifiée dans les pensées de Marcel Gauchet et de Hans Blumenberg à un moment clé de lhistoire des idées, celui de lavènement paradoxal de lautonomie du pouvoir politique avec la doctrine du droit divin des rois de Jacques Ier dAngleterre au tournant des xvie et xviie siècles.

Gilbert Casasus, « LItalie et la construction européenne. Analyses et réflexions »

La dernière ligne de larticle consacré à lItalie et la construction européenne résume parfaitement lesprit dans lequel il fut rédigé. Avec pour phrase de conclusion « que lon cesse alors de maltraiter une Italie qui a, ne faut-il pas loublier, donné le nom de sa capitale aux traités qui ont fait lEurope », lauteur souligne limportance de la contribution italienne à lhistoire dune intégration européenne à laquelle ce pays demeure, malgré quelques vicissitudes, profondément attaché.

276

Olivier Christin, « Avoir les Indes à la maison. Les voyages de la Vierge dArauco »

La petite chapelle de Posat (Fribourg, Suisse), a accumulé plusieurs représentations de la Vierge pour faire de ce modeste pèlerinage, une collection de tous les grands pèlerinages du monde. Parmi ces représentations : une Vierge à la fois typique des projets de la Compagnie de Jésus et atypique par son origine et son histoire : la Vierge de Arauco. Les fidèles fribourgeois pouvaient accomplir des pèlerinages spirituels spectaculaires sans sortir de leur canton.

Girolamo Cotroneo, « Tra etica e politica. Un primato in discussione »

Cette contribution traite un des points les plus délicats de la philosophie politique en Europe : le rapport entre éthique et politique. Lauteur aborde ce thème à son origine chez Nicolas Machiavel, dont les idées sont encore lobjet de discussions. Dans la première partie létude reprend certains thèmes qui ont été au centre de débats au niveau européen, de Friedrich Meinecke à Francesco de Sanctis, à Pasquale Villari, pour aboutir à une ample analyse de linterprétation de Benedetto Croce qui a déterminé, par la médiation de ces deux termes, linstrument logique utile à la résolution du problème.

Denis Crouzet, « La rupture de lunité de foi dans le royaume de France du xvie siècle. Modélisation dun contre-paradigme ? »

Le royaume France, dans le paradigme historiographique de la confessionnalisation, est un cas à part par rapport à ce qui a été systématisé pour le Saint-Empire : le pouvoir perçoit son impuissance à réguler la mécanique mise en marche. Il se fait alors lacteur dun dispositif de déconfessionnalisation. Il cherche à défaire le processus de construction confessionnelle dont il porte la responsabilité de la genèse, à travers différentes interventions iréniques dont les édits de pacification.

Alain Dufour, « On ne prête quaux riches. Sur quelques textes attribués à Théodore de Bèze »

Larticle examine sept brochures du temps des Guerres de religion, que tel ou tel répertoire ou catalogue a attribuées à Théodore de Bèze. Il donne les raisons pour lesquelles ces attributions lui semblent hasardeuses ou peu 277convaincantes. « On ne prête quaux riches », dit le proverbe. Aussi Bèze, théologien, poète, polémiste et historien, auteur du Droit des Magistrats, a pu passer pour lauteur de ces pamphlets, alors que ce ne peut guère être le cas.

Germana Ernst, « “Sapiens dignificabit suam speciem”. Natura e politica in Tommaso Campanella »

Dès le commencement de son itinéraire philosophique, Campanella place au centre de son investigation une recherche innovante de la nature et une nouvelle doctrine politique, deux authentiques lignes de force de sa pensée. En utilisant diverses formes stylistiques, des aphorismes au dialogue, la réflexion politique de Campanella sarticule tout au long de son expérience intellectuelle et, en général, de sa vie, ayant comme objectif celui de reconstruire une monarchie universelle chrétienne visant à réunifier lensemble des chrétiens.

Franco Giacone, « La source du passage “au Gibelin jestois Guelphe, au Guelphe Gibelin : Quelquun de mes Poetes dict bien cela, mais je ne sçay où cest” »

Montaigne, dans son Livre III des Essais, chapitre xii (1585-1588), livre cette célèbre formule : « au Gibelin jestois Guelphe, au Guelphe Gibelin : Quelquun de mes Poetes dict bien cela, mais je ne sçay où cest ». Que signifie cette allusion aux Guelphes et aux Gibelins ? Quel est ensuite ce poète favori dont le nom échappe à Montaigne ? Larticle mène à la découverte de la source de ce passage où Montaigne, face à la gravité des guerres de religion, cherche à emprunter une voie nouvelle.

Jean-Daniel Morerod, « Faveur et défaveur dune source. Le destin historiographique de “pour punir les Uranais de la discorde quils avaient suscitée” (1293) »

Le destin des documents connaît toutes sortes de figures, dont lamenuisement, ici celui dun texte de 1293, remontant à la période ancienne de lhistoire suisse, celle du pacte de 1291. Un officier Habsbourg a bloqué le Gothard « du fait de la discorde suscitée par les hommes de la vallée dUri », puis cède aux pressions de Milan. Au gré de lévolution historiographique, ce texte a signifié lentrée en guerre des Suisses contre les Autrichiens vers 1900, lentente de Milan et des Habsbourg vers 2000…

278

Riccardo Rosolino, « Riequilibrare lo scambio, salvare la comunità. Monopolio e resistenza fra teologia e diritto (secc. XVI-XVII) »

En Europe, entre les xvie et xviie siècles, certains théologiens ont avancé lhypothèse quil était juste de sopposer à un monopole par un autre monopole. Cette infraction criminelle impliquait toute forme de corruption sur le marché. Cétait un péché et un crime. Pourtant, lidée de la légitimité dune défense et dune mesure de protection contre ces pratiques immorales et illégales comme les monopoles fit son chemin. Seulement de cette façon, il était possible déviter une si grave menace pour le commerce, et lui redonner lélan souhaité. Lapplication du droit de résistance au monde du droit commercial, en passant par les élaborations théologiques, trace un parcours sinueux et surprenant.

Luisa Simonutti, « Paradigme de la modernité. De la tolérance à lempathie »

Lhistoire du concept de tolérance a été comparée à des projets iréniques et utopiques et ne sest pas limitée à la liberté intérieure des consciences. Les moyens dassimilation et de conformité, dans lexpérience historique des xviie et xviiie siècles et ainsi que dans lexpérience politique internationale contemporaine, ont montré leur inefficacité et requièrent lexpérimentation dun concept plus complexe de tolérance des nouveaux modèles sociaux fondés sur lempathie comme un processus cognitif ou daltérité.

Michaela Valente, « …per la conservatione della commune & christiana pace… Per una storia di obbedienza, alto tradimento ed eresia nellInghilterra elisabettiana »

Cette étude analyse la récupération de la notion de trahison dans lAngleterre des Tudor dans le but de poursuivre les catholiques anglais considérés coupables non dhérésie, mais de trahison au souverain par le respect observé envers une dignité étrangère : le Pape. Un débat souvrit auquel participèrent le puissant Lord Cecil pour réfuter les idées du Cardinal William Allen.

Yves Charles Zarka, « Lennemi selon Hobbes »

Cette étude met en évidence les déterminations par lesquelles Hobbes définit lennemi. LÉtat a pour fonction de créer un contexte de sécurité et de 279certitude qui empêche les individus de retomber dans la guerre civile, mais cette rechute est toujours possible. Lennemi réel ou potentiel reste donc une figure qui hante la politique. Mais celle-ci définit lart de surmonter lhostilité, sinon de léradiquer. Si la politique a un sens pour Hobbes, cest dans la mesure où elle peut mettre un terme à la guerre.