Aller au contenu

Classiques Garnier

Comptes rendus / Bibliographie / Chronique

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Cahiers Tristan L’Hermite
    1997, n° 19
    . varia
  • Auteurs: Chauveau (Jean-Pierre), Carriat (Amédée)
  •  
  •  
  • Pages: 59 à 64
  • Revue: Cahiers Tristan L’Hermite, n° 19
  • ISBN: 978-2-8124-4004-5
  • ISSN: 2262-2004
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4004-5.p.0059
  • Éditeur: Rougerie
  • Mise en ligne: 29/12/2012
  • 1ère édition: 1997
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
59
COMPTES RENDUS


Jean-Pierre CHAUVEAU, Lire le Baroque, Paris, Dunod, coll.
< Lettres Sup s, 1997, 22 X 13, 186 p.

Les amis de Tristan connaissent bien Jean-Pierre Chauveau,
un des fondateurs et des plus fidèles soutiens de notre revue. Son
petit manuel de lecture des poètes baroques français, dans lequel
Tristan occupe une place de choix, propose une initiation claire et
documentée à la lecture de cette poésie parfois déroutante, diffi-
cilement accessible sans guide, mais qui récompense merveilleu-
sement le lecteur moderne des quelques efforts d'adaptation qu'il
accepte de fournir. Grâce à ce petit guide tout en finesse, on se
familiarisera sans peine non seulement avec les oeuvres et les au-
teurs, mais avec les fondements culturels et les conditions histo-
riques qui ont fait du mouvement baroque un phénomène européen.
Les oeuvres des poètes français sont clairement situées dans ce
contexte, avec des notices biographiques pour chaque auteur, un
lexique des principales notions et une table chronologique très
détaillée. Mais J.-P. Chauveau s'attache aussi à faire le point sur
l'histoire de la notion moderne de < baroque  », et propose en fin
de volume une anthologie de textes théoriques et critiques qui
rapproche le point de vue du xvll° siècle de celui d'aujourd'hui
pour définir contradictoirement l'esthétique anti-classique qui était
dominante sous Henri IV et Louis XIII, et que le siècle de
Louis XIV s'est employé àcondamner. —Françoise Graziani.

Dictionnaire des lettres françaises... Le XVII° siècle... Edition
entièrement revue, amendée et mise à jour sous la direction de
Patrick DANDREY par Emmanuel Bury, Jean-Pierre Chauveau,
Dominique Descotes, Philippe Hourcade et Jean Serroy, avec la
colt. de Boris Donné. Paris, Fayard, la Pochothèque, 1996, 19 X
12,5, ix~x-1279 p.

Dans cette version considérablement remaniée du «  Grente x
(qui datait de 1954), dont l'amendement a posé à l'équipe de
révision quantité de problèmes de tous ordres, la notice Tristan
(par trop désinvolte  :dès les deux premières lignes, quatre erreurs
de dates et de lieux, preuve que son auteur n'avait ouvert ni Les
Vers hérôiques ni Bernardin) était de celles qui réclamaient une
refonte complète. C'est fait, grâce àJean-Pierre Chauveau, à qui
ont incombé, outre le domaine de la poésie, ceux des arts du
spectacle et des arts plastiques, — Jean Serroy se chargeant, pour
sa part, des romans, contes et mémoires. L'usager appréciera cet
instrument de référence qui rend compte, sous un format commode,
des derniers acquis de la recherche sur les auteurs et les aspects
divers de la création littéraire, et propose une information biblio-
graphique essentielle à jour jusqu'en 1995. —Amédée Carriat.

La < Guirlande a di Cecilia. Studi in onore di Ceeilia Rizza.
A cura di Rosa Galli Pelligrini, Ida Merello, Franco Robello,
Sergio Poli. Schena editore, Fasano (Br-Italia)/A.G. Nizet (France,

37521), 24 >( 17, 624 p.

59

60 En un magnifique volume, les amis, admirateurs, collègues
et disciples de Cecilia Rizza ont réuni un impressionnant florilège
de plus de quarante études centrées sur le xvI° siècle finissant et
le XVII° siècle, y compris dans les vertus fécondantes qu'ils ont
léguées aux siècles suivants (c'est ainsi que Cecilia Rizza s'est
beaucoup intéressée à Théophile Gautier, et a fourni une édition
des Grotesques qui fait autorité). Ce sont en effet des domaines
que l'éminent professeur à l'université de Gênes connaît mieux que
personne, qu'elle a parcourus en tous sens, depuis que dans le
sillage de Franco Simone, et dans l'équipe des fondateurs et ani-
mateurs des Studi f rancesi, elle s'est spécialement attachée à
éclairer et à préciser les innombrables rapports qui se sont noués
alors entre l'Italie et la France. Les Amis de Tristan se sont
trouvés particulièrement honorés par les contributions que Cecilia
Rizza apporta naguère à leurs Cahiers ; ils ne manqueront pas non
plus de remarquer que la longue liste des publications de l'illustre
professeur, qui orne les premières pages du présent volume, s'ouvre
sur la mémorable et fondatrice étude qu'elle consacra à L' «  Or-
phée a di Tristan e l' « Or}eo x del cavalier Marino (Convivium,
1954). Tristan n'a cessé, du reste, d'occuper une place de choix,
aux côtés de Peiresc, de Théophile de Viau, de Corneille, de
Scudéry, dans les investigations que Cecilia Rizza a inlassablement
menées, notamment sur les notions de baroque, de maniérisme, de
libertinage. Après une chaleureuse lettre de Rosa Galli Pellegrini
adressée «  a Cecilia a, une émouvante évocation d'Enrica Simone
Forni et la bibliographie de Cecilia Rizza, déjà citée, le volume
d'hommages se développe en quatre grandes sections correspondant
à l'ampleur des curiosités qui n'ont cessé d'être les siennes (poésie  ;
théâtre ; roman et nouvelle ; langue, culture et société). De quoi
dessiner les contours d'une des grandes aventures intellectuelles du
xx" siècle — la redécouverte du xvtt° siècle européen dans sa
richesse et sa diversité — à laquelle Cecilia Rizza a brillamment
attaché son nom. — Jean-Pierre Chauveau.


1\4arc FUM~ROLI, Le Poète et le Roi. Jean de La Fontaine en
son siècle, Paris, Editions de Fallois> 1997, 24 }< 16, SI1 p.

Cette biographie intellectuelle et politique aborde pour la
première fois l'eeuvre de La Fontaine dans la continuité de la vie
littéraire qui fait de lui un héritier de la Renaissance et des
poètes baroques (même si le mot n'est pas prononcé)  :dans cette
perspective est établi avec certitude le rôle essentiel joué par
Tristan dans l'éducation poétique du jeune poète à la recherche
d'une nouvelle Arcadie, et les liens de fraternité quasi-idéologiques
qui unissent La Fontaine et Tristan, son « aîné par l'âme > (chap.
II, p. 121-129, et passim). —Françoise Graziani.


Wolfgang LEINER, Etudes sur ta littérature française du
XVII" siècle, préface de Roger Duchîme, ouvrage préparé par
Volker SchrSder e[ Rainer Zaiser. Paris-Seattle-Tübingen, Papers

on French Seventeenth Century Ltterature, Biblio 17, 1996, 21,5

X 14,5, 399 p.

60

61 Tous les dix-septiémistes, reconnaissants à Wolfgang Leiner
de son intense activité éditoriale, se réjouiront de retrouver ici
rassemblées vingt-cinq de ses propres études, publiées çà et là
depuis plus d'un tiers de siècle et ordonnées autour des trois grands
pôles de sa recherche métamorphoses baroques, épîtres dédica-
toires, figures de la passion à l'âge classique. Les amis de Tristan
se réjouiront particulièrement — même omises des pages sur
«  Voltaire juge de La Mariane s Ouvres et Critiques, 1976, p.
67-72) — de pouvoir relire, pages 29-48, la belle approche esthé-
tique présentée au séminaire de Chicago qu'avait organisé David
L. Rubin en 1978, c Le Promenoir des deux amans  :lecture d'un
poème de Tristan x (P.F.S.C.L., 1978). Et ils n'oublient pas qu'en
outre Wolfgang Leiner a ouvert sa collection «  Biblio 17 s à
d'autres travaux sur Tristan en 1987, à l'étude de Margaret
BELCHER, Birds Imagery in the Lyric Poetry of Tristan L'Hermite  ;
en 1993, à cinq articles sur divers aspects de l'oeuvre, parus dans
les Actes d'Athens sous la direction de Francis Assaf (cf. C.T.L.H.
XVI, 1994, p. 64). Amédée Carriat.







BIBLIOGRAPHIE

1995

(385) MACé Stéphane, «  Le théâtre de la cruauté (à propos
de deux poèmes de Tristan L'Hermite) s, XVII° siècle, n° 188,
juil.-sept. 1995, p. 447-456.

1996

(386) BRISSAUD Alain, c L'ambiguïté de la Sultane seeur s,
C.T.L.H., XVIII, p. 50-54.

(352) Cahiers Tristan L'Hermite, XVI, 1994. C.r. Felicità
Robello, Studi Francesi, 117, sept.-déc. 1995, p. 544 [au lieu de la
référence erronée des Cahiers XVIII, p. 60].

(374) Cahiers Tristan L'Hermite, XVII, 1995. C.r. Felicità
Robello, Studi Francesi, 118, janv.-avr. 1996, p. 126.

(387) Cahiers Tristan L'Hermite, XVIII, 1996, « Paysages
tristaniens  :, Mortemart, Rougerie, 1996, 22,5 )( 14, 63 p. Cf.
A. Brissaud, M. Chaillou, 7.-P. Chauveau, F. Graziani, H. Ger-
baud, C. Liaroutzos, G. Mathieu-Castellani, Tristan L'Hermite.
Bibliographie ; chronique.

(388) CHAILLOU Michel, « Michel Chaillou à la rencontre de
Tristan s. Libres propos recueillis par Jean-Pierre Chauveau et
Gisèle Mathieu-Castellani, C.T.L.H., XVIII, 1996, p. 5-17.

(388) CHAUVEAU Jean-Pierre, voir ci-dessus.

(389) CHAUVEAU Jean-Pierre, c A propos de quelques péchés

61

62 de jeunesse d'Antoine Furetière  », La Guirlande de Cecilia, Studi
in onore de Cecilia Rizza, a cura di Rosa Galli-Pellegrini, Ida
Merello, Franca Robello, Sergio Poli. Fasano, Scena - P., Nizet,

1996, p. 111-120.

(390) CHAUVEAU Jean-Pierre, s Tristan (François L'Hermite,.
sieur du Solfier, dit), 1600  ?-1655  », Dictionnaire des Lettres f ran-
çaises, Le XVII` siècle  », éd. rév. s.d. Patrick Dandrey. P., Fayard,

1996, p. 1231-1232.

(391) GRAZIANI Françoise, «  La description du monde  :Tristan
et la cosmographie  », C.T.L.H., XVIII, 1996, p. 18-34.

(392) GERBAUD Henri, a Au sujet de l'Office de la Sainte
Vierge  », C.T.L.H., XVIII, 1996, p. 55-59.

(393) LEINER Wolfgang, a Le Promenoir des deux amants
lecture d'un poème de Tristan L'Hermite  », Etudes sur la littéra-
ture franfaise du XVII` siècle. Préface de Roger Duchêne. Ouvrage
préparé par Volker Schriider et Rainer Zaiser. P., Seattle-Tübingen,

P.F.S.C.L., Biblio 17, 1996, p. 191-204.

(394) LIAROUTZOS Chantal, a La Lyre, ou le paysage boule-
versé  », C.T.L.H., XVIII, 1996, p. 35-43.

(38H) MATHIEU-CASTELLANI Gisèle  :voir ci-dessus.

(395) TRISrAN L'HERMITE, a A Madame la Comtesse de C.  ».
Présentation de Jean-Pierre Chauveau (a A propos d'une solitude  »),
C.T.L.H., XVIII, 1996, p. 44-49.

1997

(396) CHAUVEAU Jean-Pierre, Lire le Baroque. P., Dunod,
Lettres Sup, 1997, p. 96-100, 160 et pass.

(397) DArroREY Patrick, L'éloge paradoxal de Gorgias à Mo-
lière, P., P.U.F., Ecritures 1997, p. 303-205.

(398) FUMAROLI Marc, Le Poète et  !e Roi. Sur Lean de La
Fontaine en .ron siècle, P., Ed. de Fallois, 1997, p. 121-129 et

pass.







CHRONIQUE

ASSEMBLÉE GENERALE DU 14 JUIN 1996. —Elle s'est
tenue à la Maison du Limousin, 30, rue Caumartin, Paris 9°, sous
la présidence de M. Jacques Morel, président de l'association.
Étaient présents M~ F. Graziani, MM. A. Carriat, J.-P. Chau-
veau, J. Dubu, R. Guichemerre, Y. Le Flao, J. Michaud, J. Morel,
J. Prévot. S'étaient excusés M~5 M.-M. Erlevint, A. Mansau  ;
MM. J. Chapeau, M. Dutreuil, A. Génetiot, J. Lagny, M. L'Her-
mite, D. Moncond'huy, L. Pérouas, G. Saba, J. Serroy. —Pouvoirs
reçus 53 (quorum atteint).


62

63 Rapport moral. Lecture faite du procès-verbal de l'assemblée
générale du 8 juin 1995 et approbation à l'unanimité de celui-ci,
le président Morel dit sa satisfaction de voir se maintenir le
nombre de nos sociétaires aux environs de 150, 9 adhésions nou-
velles compensant les défections. Depuis la précédente assemblée
générale, notre association a organisé deux manifestations dans la
Creuse en juillet-août, une exposition des oeuvres de Tristan aux
archives départementales ; le 20 octobre, une rencontre à l'école
Tristan L'Hermite, à La Souterraine, avec des causeries de J.
Morel, J : P. Chauveau et A. Carriat ; — elle a participé, en mars
1996, au 6° Salon de la revue, à la porte de Versailles, et, du
28 mai au ler juin, à la présentation par Rougerie de la collection
des Cahiers Tristan L'Hermite à la Maison du Limousin. Ensuite,
J. Morel annonce la parution sous huitaine du n° XVIII des
Cahiers, quelque peu retardée par la longue mise au point des
entretiens avec Michel Chaillou et par un incident mécanique sur-
venu chez notre imprimeur limougeaud. Quant à la subvention du
C.N.L., la décision doit être prise par la commission d'attribution

ce prochain 25 juin.


Rapport financier. Le trésorier Jean Michaud a encaissé à ce
jour 142 cotisations (128 à la même date en 1995). Il détaille les
comptes de l'exercice 1995-1996, qui se résument ainsi  :recettes
12 656 F (dont cotisations 11 870 F) ;dépenses 6 864 F (dont parti-
cipation au Salon du Livre 3 495 F, secrétariat 1 350 F), chiffres
provisoires auxquels seront ajoutés côté recettes la subvention
espérée du C.N.L., à retrancher côté dépenses la facture Rougerie
pour l'impression du n° XVIII des C.T.L.H. —Les deux rapports
sont approuvés à l'unanimité.


Conseil d'administration. Sont à renouveler les mandats de
Mmes Bertaud, F. Graziani ; MM. R. Boudard, P. Dandrey, H.
Gerbaud, J. Lagny, M. L'Hermite, A. Niderst, L. Pérouas, R.
Rougerie, J. Semoy. Ils sont reconduits à l'unanimité. M. Lagny,
pour raisons de santé, a demandé à être relevé de sa charge
d'administrateur  ; le conseil met sa réponse en différé. Il décide
ensuite d'admettre en son sein M. Jacques Prévot (univ, de Paris-X)
M. Alain Génetiot (univ, de Paris-IV), et, dans son comité d'honneur
Mme Françoise Chandernagor (présentée par A. Carriat), dont le
téléfilm tiré de L'Allée du roi a popularisé le nom de Tristan, et
MM. Marc Fumaroli et Philippe Sellier (présentés par J.-P. Chau-
veau), initiateurs du projet d'édition des ouvres complètes de
Tristan (v. infra).


TRAVAUX ET PUBLICATIONS EN COURS. — A Brest,
Mt~e Sandrine Berregard a entrepris une thèse de doctorat sur
l'ceuvre de Tristan. A Sainte-Clotilde (Réunion), Mlle Mylène
Bénard a pris pour sujet de mémoire « Grâce et disgrâce dans Le
Page disgracié s. Est en cours de publication dans la collection
Biblio 17 un volume de Mélanges offerts à Claude Abraham, Car
demeure l'amitié... Parmi les textes, recueillis et édités par Francis
Assaf, de l'université de Georgie, Tristan a naturellement sa place.


63

64 PLAN DE L'EDITION DES OUVRES COMPLETFS DE
TRISTAN aux Éditions Hon~oçré Champion, sous la direction de
Philippe Sellier. —Tome I, ~GUVItES EN PROSE, dir. Jean Serroy
Préface (Marc Fumaroli) ; Présentation (J. Serroy). La fortune de
Tristan (A. Carriat) ; Le Page disgracié (J. Serroy) ; Les Lettres
mêlées (Bernard Bray) ; Discours de réception d l'Académie fran-
çaise (M. Fumaroli) ;Index. —Tome II, PoÉsIES I, dir. Jean-Pierre
Chauveau  :Présentation (J.-P. Chauveau) ;Les Amours (Véronique
Adam) ; Annotations sur les Plaintes d'Acante (Françoise Gra-
ziani) ; La Lyre (Alain Génetiot) ; Principes de Cosmographie et
Carte du Royaume d'Amour (F. Graziani)  ; Index. —Tome III,
PoéslE II, dir. J.-P. Chauveau Présentation (J : P. Chauveau) ;
Les Vers héroiques (V. Adam) ; Vers religieux (J : P. Chauveau,
Marcel Israel) ; Vers épars (A. Carriat) ; Index. —Tome IV,
THÉATRE I, TRAGÉDIES, dir. Jacques Morel  :Présentation (J. Mo-
tel) ; La Mariane (C. Abraham) ; Panthée (J. Morel) ; La Mort
de Sénèque (id.) ; La Mort de Chrispe (Daniela Dalla Valle) ;
Osman (Nicole Mallet) ; Bibliographie et Index. — Tome V,
THÉATRE II, dir. Roger Guichemerre. Présentation (R. Guiche-
merre) ; La Folie du Sage (D. Dalle Valle) ; Amarillis (R. Guiche-
merre) ; Le Parasite (id.). ouvre d'attribution discutée  :Plaidoyers
historiques (Anne Tournon) ; Bibliographie et Index.


ADHÉSIONS NOUVELLES. —Mlle Mylène Bénard, app. 4,
bât. 55, rue Roger-Guichard, 97490 Sainte-Clotilde, Réunion. —
M~~e Sandrine Berregard, 14, rue Pirandello, 75013 Paris. —
M~~e Anne-Élisabeth Spica, Université de Metz-II et 5, rue des
Piques, 57000 Metz.

















h4