Aller au contenu

Finance et développement durable (FAS) - 2009-2015
Note de synthèse du programme

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06841-9
  • ISSN: 2554-9626
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06842-6.p.0247
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 10/03/2017
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
247

Finance and Sustainability
(FAS) – 2009-2015

Note de synthèse du programme1

i. Contexte et présentation
du programme FAS

Lassociation des items Finance et Soutenabilité (F & S) nest pas a priori évidente, même si de nombreux travaux lui semblent consacrés. La crise financière mondiale déclenchée en 2007-2008 a amené, en effet, maints institutions et collectifs de recherche à réfléchir et à débattre autour des thèmes concernant les relations entre F & S. En France, les institutions les plus concernées par la crise ont été les premières à réagir ; ainsi lAutorité des marchés financiers (AMF) via son conseil scientifique ou lInstitut français des administrateurs (IFA) via son club recherche. La plupart des associations scientifiques françaises/francophones comme lAFFI, lAFC, lAIMS, le RIODD, la SFM… ont été amenées à aborder les thèmes liés à la crise financière et aux voies et moyens dy remédier par une meilleure soutenabilité.

La crise économique et financière étant mondiale, il était naturel que le débat quelle suscite le soit également ; notamment au niveau des États-Unis où cette crise majeure a commencé, mais également en Europe qui la ensuite subie. De nombreuses contributions ont déjà été produites ; on citera, à titre dexemples – parmi les chercheurs ayant attiré lattention sur les risques encourus, bien avant que la crise actuelle ne se déclenche – les travaux de lObservatoire de la Finance (H. Dembinski, Genève), ceux des économistes N. Roubini et R. Shiller, de lanthropologue P. Jorion, du sociologue D.A. MacKensie, du mathématicien B. Mandelbrot, sans 248parler des témoignages, voire des cris dalarme, en provenance de praticiens comme G. Soros ou N. N. Thaleb.

Le programme international de recherche « Finance and Sustainability » (FAS) a été conçu en 2009 dans la perspective dune contribution à la 10th IFSAM World Conference à Paris en juillet 2010. Il a été coordonné par un collectif de chercheurs – R. Pérez (U. Montpellier, F), C. Louche (Vlerick Gent-Leuven, B), W. Sun (Leeds Met U., UK) – réunis sur la base dun partenariat entre les deux réseaux RIODD (Réseau international de recherche sur les organisations et le Développement Durable) www.riodd.net et CGSIG (Corporate Governance and Sustainability International Group) www.cgsig.net, en relation avec diverses autres institutions, notamment le CRIFA (Club recherche de lInstitut français des administrateurs) www.ifa-asso.com, les universités de Montpellier, Paris Dauphine, Leeds Met, Gent-Leuven, le CNAM Paris…

Ce projet collectif sest traduit par plusieurs publications, notamment une nouvelle série « Entreprise et finance » (KF), dérivée de la série K « Économie de lentreprise » au sein de la revue Économies et Sociétés (ISMEA) et un ouvrage collectif dans une série dédiée, Critical Studies on Corporate Responsibility, Governance and Sustainability (Editor : William Sun) chez Emerald Publishing.

ii. FAS II

Les résultats probants de ce premier programme et surtout le fait que la crise financière mondiale, loin de se résorber, est restée au contraire de plus en plus prégnante, ébranlant les fondements du système économique mondial et par là les schémas danalyse le concernant, ont amené les participants de FAS 2010 à envisager un nouveau programme – dit FAS II – avec un nouvel horizon temporel (2015) et un contenu adapté aux enjeux inhérents à lévolution de la crise financière mondiale.

Comme FAS 2010 – devenu FAS 1 – le nouveau programme FAS 2 a été une « action partenariale internationale » telle que définie par le RIODD, i. e. impliquant au moins deux membres institutionnels (équipes ou réseaux de recherche) de pays différents. Le principal réseau partenaire 249du RIODD a été le CGSIG (Corporate Governance and Sustainability International Group) déjà co-animateur de FAS 1. Le Club recherche de lIFA qui avait été linstitution pivot de FAS 1 a fait également partie des institutions initiatrices de FAS II.

LISMEA – Institut de sciences mathématiques et économiques appliquées – www.ismea.org a rejoint ce premier cercle. Cet institut – fondé en 1944 par F. Perroux – a conservé, en plus de sa fonction dédition de publications (Économie appliquée, Économies & Sociétés…), une mission danimation du milieu scientifique, contribuant au pluralisme nécessaire en matière de recherche économique. À ce titre, les objectifs affichés par le programme FAS lui sont apparus aller dans le même sens que les siens et cette position sest concrétisée par linitiative de diversifier la série K « Économie de lentreprise » dÉconomies & Sociétés, autour du thème « Entreprise et Finance » (série KF).

Le Forum français de linvestissement responsable (FIR) : www.frenchsif.org est devenu également un des membres fondateurs de FAS II. Ce forum regroupe les acteurs français de lISR ; il représente la composante française du réseau international des SIF (Sustainable Investment Forum). Ce French SIF est lui-même co-fondateur du réseau européen Eurosif www.eurosif.org

Le CNAM, par lintermédiaire de son centre de recherches LIRSA, a rejoint ce groupe initiateur, plusieurs de ses membres participant à la coordination du nouveau programme (notamment Ch. Hoarau, I. Chambost, rejoints par H. Zimnovitch, devenu responsable de la nouvelle série KF dÉconomies et Sociétés).

Kedge Business School, par lintermédiaire de la Chaire AG2R La Mondiale « Finance Autrement », dirigée par B. Paranque, a participé activement au nouveau programme, notamment pour laxe « Finance et gouvernance des entreprises de lÉconomie sociale et solidaire » et pour les relations euro-méditerranéennes.

Les autres institutions partenaires de FAS I – notamment les universités dAmiens, Grenoble, Leeds (UK), Montpellier, Paris Dauphine, Paris Sud, … – ont été invitées à rester partenaires de FAS II. Dautres collectifs et équipes de recherche ont été invités à dialoguer, ainsi le séminaire « Éthique et Finance » FMSH Paris (C. Walter), lObservatoire de la Finance (OF) à Genève (P. Dembinsky) www.obsfin.ch ; lObservatoire international de la finance durable (OIFD), Finance Watch : www.financewatch.org, 250lEuropean Academy of Management (EURAM) www.euram-online.org, Confrontations Europe, www.confrontations.org…

Au-delà des groupes et équipes de recherche, le programme coopératif FAS est resté ouvert aux professionnels du secteur, à limage des séances organisées en 2009-2010 au Club recherche de lIFA, afin de bénéficier des « regards croisés » entre chercheurs et praticiens, dans un domaine, la finance, où les savoirs et expériences des uns et des autres sont particulièrement questionnés et parfois mis en cause.

Tout au long de ces dernières années, les membres du collectif FAS ont participé à nombre de rencontres scientifiques ou dévènements organisés soit dans le cadre de ce programme, soit à linitiative dinstitutions partenaires2. Ainsi :

Séminaire bimestriel FAS sur lESS – Paris 2012-13 et 2013-14.

Journées détudes sur « Linformation économique des salariés » CNAM – U. Lille III : 2012 (Paris), 2013 (Lille), 2014 (Paris).

Congrès internationaux RIODD 2012 (Nantes), 2013 (Lille), 2014 (Bordeaux),

Semaine du management FNEGE 2014 (Marseille).

INFINITI Conference on international finance 2013 (Aix), 2014 (Prato – It.), 2015 (Ljubiana – Slovénie),

Euromed Conferences EMBRI 2012 (Montreux – CH), 2013 (Estoril – Portugal).

Congrès Européen EURAM : 2012 (Rotterdam – PB), 2013 (Istanbul – Turquie), 2014 (Valencia – Espagne)

Conférences mondiales IFSAM : 2010 (Paris), 2014 (Tokyo – Japon).

251

iii. « FAS finale »

La préparation du rapport dactivité de FAS 2 et, au-delà de lensemble du programme FAS, a amené à considérer lannée 2015 comme une année de transition entre la fin du présent programme et un éventuel nouveau programme dont la conception et la mise en œuvre appelleraient un nouveau dispositif institutionnel et une nouvelle équipe de coordination. Dans cette perspective, il est apparu souhaitable de centrer cette année 2015 – dite « FAS finale » – sur quelques actions bien identifiées et dont la réalisation est apparue à la fois souhaitable et possible.

III.1. EURAM 2015

LEuropean Academy of Management (EURAM) a accueilli, au sein de son SIG (Special Interest Group) « Business for Society » un atelier appuyé par le programme FAS « Finance, Economy and Society » et animé par C. Karyotis (Neoma B. S.).

Après le congrès 2014 qui sest tenu en juin à Valencia (Espagne), celui de 2015 sest tenu du 15 au 17 juin à Varsovie (Pologne), sur le thème « Finance Economy and Society : For a Sustainable re-embedding ».

III.2. Publications de la chaire « Finance autrement »

La chaire « Finance autrement », créée à Kedge Business School avec le concours de AG2R LA MONDIALE et dirigée par B. Paranque, a participé activement à FAS 2, notamment pour laxe « Finance et gouvernance des entreprises de lESS » (séminaires bimestriels à Paris en 2012-13 et 2013-14, table-ronde congrès INFINITI 2013, journée FNEGE mai 2014, dossier thématique dans KF4, ouvrage de T. Lagoarde-Segot).

Pour 2015-2016, plusieurs publications ont été finalisées :

dune part, deux numéros spéciaux, en 2015 de la Revue de lOrganisationResponsable, publiée par ESKA (ROR, vol 7, no 2) sur « Elinor Ostrom, les communs et laction collective », en 2016 de la revue Research in International Business and Finance (RIBAF), publiée par ELSEVIER), dirigée par T. Lagoarde-Segot

252

dautre part, deux ouvrages collectifs, en français en 2015 aux Presses Universitaires du Septentrion, en anglais en 2016 chez Emerald Publishing ; ouvrages présentant les travaux menés ces dernières années au sein de la chaire ou par des membres de son conseil scientifique (Eds : B. Paranque, R. Pérez)

III.3. Forum « Finance et communs »

Ce projet a été, à la fois, lun des plus motivants et des plus délicats à réaliser. Il tente, en effet de reformuler la place et les fonctions de la finance en utilisant les concepts et grilles danalyse développés par Elinor Ostrom pour étudier les common goods resources. La difficulté vient que la finance est, plus que dautres éléments, dépendante des dynamiques de marché dune part, des contraintes régaliennes dautre part.

Un forum de discussion a été lancé via le réseau « échanges autour des biens communs » site : finance@bienscommuns.org (modérateurs : N. Alix, R. Pérez, F. Sultan), forum regroupant des chercheurs, des professionnels de la finance et des personnes sintéressant aux biens communs.

Ce forum a participé, notamment, au colloque ISERAM sur « les business models de la gratuité » (mars 2015, Paris, Maison de lEurope) et au congrès AFEP (juillet à Lyon, ESDES et ScPo ; animateurs : N. Alix, B. Paranque, R. Pérez).

III.4. Économies et sociétés (ISMEA)

Le lancement dune nouvelle série dÉconomies & Sociétés, dérivée de la série K « Économie de lentreprise » et dédiée à « Entreprise et finance » a été une réalisation significative, reliée au programme FAS qui la alimentée, tout en étant ouvert à dautres contributions dans les conditions académiques en usage (Peer to Peer). Les 4 numéros publiés – K1 (nov. 2010), K2 (mars 2012), K3 (août 2013), K4 (juil. 2014) – en témoignent dune manière tangible. Pour 2015, un numéro était en préparation, avec différentes contributions liées au programme FAS et des contributions extérieures (Responsables : H. Zimnovitch, J. Ninet, R. Pérez). Larrêt des activités des Presses de lISMEA en octobre 2015 a amené à transférer cette publication en 2016 sur la présente nouvelle revue Entreprise et société.

253

Conclusion et perspectives

Dans le rapport de synthèse de FAS 2010 (devenu FAS 1) en décembre 2011, nous écrivions, en conclusion et perspectives :

Le projet FAS 2010 a fait lobjet dune mise en œuvre limitée par le calendrier quil sétait donné et les moyens modestes qui lui ont été alloués. Compte tenu de ces contraintes, on peut considérer que les résultats obtenus, tant en termes danimation que de publications, soutiennent la comparaison avec des programmes plus pérennes et mieux dotés.

Un nouveau programme pourrait faire lobjet dune concertation entre les responsables de lancien programme et des partenaires intéressés par une problématique de contribution au nécessaire renouvellement de la recherche en finance. Il conviendrait alors den définir les objectifs opérationnels, les moyens, les modes dorganisation et danimation.

Le second programme FAS nous semble avoir rempli, pour lessentiel, ces recommandations :

élargissement des partenaires, au-delà du cercle initial (CRIFA, CGSIG, RIODD) avec la participation du FIR, de lISMEA et les accords passés avec le CNAM et Kedge BS

élargissement du champ détudes et de discussions, allant dune réflexion épistémologique et conceptuelle à des propositions praxéologiques

élargissement des formes dactivités (séminaires, ateliers, forum, colloques, congrès…) et des lieux dexpression (France, Europe, autres régions du monde)

élargissement des formes et supports de publications (internet, revues, ouvrages – en français et en anglais)

Le tout a été mené avec des moyens modestes, reposant essentiellement sur lengagement personnel des membres du collectif.

Pour lavenir, un nouveau programme a été envisagé. Lactuel coordinateur ayant souhaité se mettre en retrait, un collectif provisoire a été mis en place, autour de Bernard Paranque, avec ses collègues de la chaire « Finance autrement » quil anime à Kedge BS (Thomas 254Lagoarde-Segot, Christophe Revelli…) et des membres de lactuel comité exécutif, notamment Nicole Alix (Coop des Communs), Denis Dupré (U. Grenoble), Catherine Karyotis (Neoma B. S.), Jacques Ninet (La Française A. M.), Jean-Michel Servet (IHED Genève), William Sun (U. Leeds), Henri Zimnovitch (CNAM).

Dans cette perspective, a été lancé, en relation avec linitiative du Oxford Academic Research Newtwork – ACRN – http://www.acrn.eu – à loccasion de la Social and Sustainable Finance Conference du 22 au 25 avril 2015, un nouveau réseau Post Crisis Finance Research Network (POCFIN) dont lobjet est Mapping out a Research Agenda for Sustainable Finance, réseau co-animé par Thomas Lagoarde-Segot, Bernard Paranque et Christophe Revelli.

Ce nouveau programme collectif tentera daller plus loin dans la diversification des thèmes, des activités et des partenariats internationaux, afin de ressembler diverses initiatives souhaitant contribuer à une refondation de la finance. Plusieurs objectifs ont été avancés en termes dobjectifs scientifiques et de supports de publications. Ils auront à être finalisés dans le nouveau programme.

En termes de rencontres institutionnelles, plusieurs évènements ont été repérés, organisés par des membres du collectif ou auxquels ils participent activement.

Ainsi pour 2016 :

à partir du 13 janvier, à Paris, FMSH, séminaire (mensuel) chaire « Éthique et finance » du Collège détudes mondiales (FMSH) – contact : christian.walter@msh-paris.fr

le10 mars, à Bordeaux, (Kedge B. S), journée détude chaire « Finance autrement » (AG2R – La Mondiale – Kedge B.S) – contact : bernard.paranque@kedgebs.com

du 1er au 4 juin, à Créteil (U. Paris Est UPEC) : Congrès EURAM (European Association of Management) www.euram-online.org – Special Interest Group (SIG) Business and Society – Standing Track : Finance and Society. Contact catherine.karyotis@neoma-bs.fr

les 13 et 14 juin, à Dublin (Ir), Trinity College, 14oInfinity Conference on International Finance – contact : thomas.lagoardesegot@kedgebs.com

255

du 6 au 8 juillet à St Étienne (École des Mines) : 11o congrès RIODD www.riodd.net

du jeudi 8 au jeudi 15 septembre à Cerisy : séminaire sur les communs – contact : nicole.alix@credit-cooperatif.coop

Au-delà, pour 2018, lévènement majeur sera la « Semaine du Management » (SM 2018, couplée avec les 50 ans de la FNEGE) prévue à Paris en mai. Comme pour la précédente SM qui sest tenue à Aix-Marseille en mai 2014, le collectif de chercheurs compte organiser, sous les auspices du RIODD et avec les partenaires concernés (CGSIG, FIR-SIF, Finance Watch, OIF, POCFIN, …), une manifestation significative pour une refondation de la finance.

256

Annexe I

FAS – structures et participants

Le FAS est un programme partenarial international défini et conduit entre plusieurs institutions :

CRIFA, CGSIR et RIODD pour FAS 1 (2009-2011)

CRIFA, CGSIR, FIR, ISMEA et RIODD pour FAS II (2012-2015) convention complétée par des avenants avec le LIRSA-CNAM et la chaire « Finance autrement » Kedge B.S – AG2R La Mondiale

Collectif de coordination

Animateur :

Roland Pérez (U. Montpellier)

Membres

Axes principaux de recherche

Nicole Alix (Confrontations Europe)

ESS

Isabelle Chambost (CNAM)

Finance & société

Bernard Christophe (UPJV Amiens)

Compta – DD

Denis Dupré (U. Grenoble)

Éthique et finance

Catherine Karyotis (Neoma B.S.)

Finance & société

Céline Louche (Gent-Leuven B.S.,

puis Audencia Nantes)

ISR

Jacques Ninet (La Française A-M)

ISR

Bernard Paranque (Kedge B.S. Marseille)

ESS

Jacques Richard (U. Paris Dauphine)

Compta – DD

Jean-Michel Servet (IHED Genève)

monnaie & société

William Sun (Leeds Met U. – UK)

Finance & société

Béatrice Touchelay (U. Lille 3)

Histoire financière

Henri Zimnovitch (U. Paris Sud)

compta – Histoire

Le nombre de participants a été variable selon les sous-programmes, les périodes et les différentes actions menées au cours des sept années des programmes FAS 1 et 2. On peut cependant estimer à une bonne centaine le nombre de chercheurs ou dacteurs impliqués ou associés à ces actions (cf. c.r. de ces différentes manifestations).

257

Annexe II

Principales publications
et travaux des membres FAS et partenaires

II.1. Ouvrages

A. Série dédiée au CGSIG chez Emerald Publishing
www.emeraldinsight.com

The CGSIG support a Book Series, published by Emerald Group, Bingley (UK) Critical Studies on Corporate Responsibility, Governance and Sustainability (Editor : William Sun X.Sun@leedsmet.ac.uk) Subject : Business Ethics and Law. ISSN : 2043-9059

Synopsis : The aim of the book series is to explore public concerns and practical issues deeply and rethink theoretical debates and institutional policies critically in the broad area of corporate responsibility, corporate governance and sustainability around the world. It examines the social, economic and environmental impacts of corporations, and the real effects of corporate governance, CSR and business sustainability on societies in different regions. It facilitates a better understanding of how value systems, cultures and traditions in different societies may affect the policies and practices of corporate responsibility, governance and sustainability. It identifies the future development trends of corporate responsibility, governance and sustainability in contexts when examining and exploring those key issues.

Volume 1 : Sun W., Stewart J., Pollard D. (2010), Reframing Corporate Social Responsibility : Lessons from the Global Financial Crisis.

Volume 2 : Sun W., Louche C., Pérez R. (2011), Finance and Sustainability : Towards A New Paradigm ? À Post-Crisis Agenda.

Volume 3 : Eweje G., Perry M. (2011), Business and Sustainability : Concepts, Strategies and Changes.

Volume 4 : Tench R., Sun, W. and Jones, B. (2012), Corporate Social Irresponsibility : a challenging concept.

Volume 5 : Young S., Gates S (2013), Institutional Investors Power to Change Corporate Behaviour : International Perspectives.

Volume 6 : Tench R., Sun W., Jones B. (2013), Communicating Corporate Social Responsibility : Perspectives and Practice.

258

Volume 7 : Louche C., Hebb T. (2014), Socially Responsible Investment in the 21st Century : Does it Make a Difference for Society ?

Volume 8 : Eweje G. (2014), Corporate Social Responsibility and Sustainability : Emerging Trends in Developing Économies.

Volume 9 : Manning P. C. (2015), The Human Factor In Social Capital Management : The Owner-manager Perspective.

Volume 10 : Paranque B., Pérez (2016), Finance reconsidered – New Perspectives for a Responsible and Sustainable Finance

Volume 11 : C. Karyotis & al (2016) Finance and society : for a sustainable re-embedding

B. Autres ouvrages

Lagoarde-Segot Th. (2014), La finance solidaire – Un humanisme économique, De Boeck, Bruxelles.

Paranque B. et Pérez R. (éd.) (2015), La finance autrement ? Réflexions critiques et perspectives sur la finance moderne, Villeneuve dAsq, P. U. du Septentrion,

Servet J-M., (2012), Les monnaies du lien, P. U. Lyon.

Servet J-M. (2015), La vraie révolution du micro-crédit, Éd. Odile Jacob, Paris.

Sun W., Steward J., Pollard D (2011) Corporate Governance and the Global Financial Crisis : International Perspectives, Cambridge University Press.

Richard J. (2012), Comptabilité et développement durable, Paris, Economica.

Vieille J-N. (2012), Valorisation des entreprises en temps de crise, Paris, Economica.

II.2. Revues

A. Revue Économies et sociétés
– série « Entreprise et finance »

LISMEA a pris linitiative, en 2010, de consacrer une nouvelle série dÉconomies & Sociétés (cahiers de lISMEA) au thème « Entreprise et Finance » (série KF). Cette initiative répondait à plusieurs objectifs convergents :

Accompagner le renouvellement des différentes séries dÉconomies & Sociétés, aggiornamento effectué régulièrement depuis la création de la revue, en 1944, par François Perroux et, plus particulièrement, assurer la diversification de la série K « Économie de lentreprise » dont le large champ concerne à la fois économistes, gestiologues et spécialistes des organisations.

259

Contribuer au débat ouvert autour de la finance, questionnement qui a été largement amplifié par la crise financière mondiale déclenchée en 2007-2008, laquelle a amené de nombreuses institutions et groupes de recherche à réfléchir et à débattre autour des thèmes concernant les relations entre la sphère financière et lentreprise, et plus globalement léconomie, voire lensemble de la société.

Offrir aux chercheurs et plus largement aux acteurs concernés, la possibilité de publier des travaux dont la qualité scientifique serait soumise aux règles dusage en termes de publications, sans cependant avoir à sinscrire dans le conformisme académique dominant et quasi-hégémonique dans le domaine de la finance.

Rappel des numéros parus :

KF1 – novembre 2010 (coordonnateurs : Pérez R., Louche C., Sun W) – numéro thématique centré sur « Finance responsable »

KF2 – mars 2012 (coordonnateurs : Ninet J., Pérez R., Zimmnovitch H.). Ce numéro comprend un dossier thématique consacré à « Banques et crise financière »

KF3 – août 2013 (coordonnateur : Zimmnovitch H. ; rédacteur chef invité : Hoarau C. – CNAM). Ce numéro comprend un dossier thématique consacré à « Linformation économique et financière des salariés et de leurs représentants », coordonné Chambost I. (CNAM) et Touchelay B. (U. Lille 3).

KF4 – novembre 2014 (coordonnateur : Zimmnovitch H. ; rédacteur chef invité : Paranque B. – Kedge B.S.). Ce numéro comprend un dossier thématique consacré à « Financement ; management et gouvernance des entreprises de léconomie sociale et solidaire ».

À partir de 2016, cette série KF rejoint la série K dans la nouvelle revue Entreprise et Société, publiée par les Éditions Garnier.

B. Articles dans autres revues

Les membres du collectif FAS ont publié, ces dernières années, de nombreux articles dans diverses revues académiques, en langue française ou en anglais.

260

Quelques exemples :

Cova B., Paranque B. (2012) « Value Creation Versus Destruction : The Relationship between Consumers, Marketers and Financiers », Journal of Brand Management, v. 20, no 2, p. 147-158.

Dupré D, Raufflet E. (2014) « Lenseignement de léthique en finance six ans après la crise : constats et perspectives françaises », Éthique publique, v. 16, no 2, p. 11-30.

Goodman J., Louche C. & al. (2014), “Social Shareholder Engagement : The Dynamics of Voice and Exit”, Journal of Business Ethics, v. 10, no 2, p. 193-210.

Paranque B. (2014) “Private property and collective action : co-operation instead of competition”, EuroMed Journal of Business, Vol. 9 Iss : 1, p. 37 – 59.

Revelli C. (2013), « LInvestissement socialement responsable : origine, débats et perspectives », Revue française de gestion, no 236, p. 79-92.

Servet J.M. (2013), « Monnaie : quand la dette occulte le partage », Revue Française de Socio Économie, 2 semestre 2013, 12, p. 125-147.

1 Note (juillet 2016) de Roland Pérez, coordonnateur du programme (2009-2015).

2 Pour plus de détails sur ces manifestations et la participation du collectif FAS et de ses membres cf. les c.r. spécifiques.