Aller au contenu

Index des personnes citées

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0272-2
  • ISSN: 2117-3575
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4209-4.p.0457
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 20/06/2011
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
457
INDEX
DES PERSONNES CITÉES



BOYLE Robert (1627-1691) XLIII, XL.VI Né en Irlande en 1627, il fut d'abord élève à Eton puis passa son ado- lescence àvoyager en Europe. De retour en Angleterre, il hérita de son père et décida de se consacrer à l'étude et à la recherche en sciences. Il est connu pour ses nombreuses expériences dans des domaines variés mécanique, médecine et physiologie, chimie et alchimie, hydrodynami- que...) et surtout ses travaux sur les propriétés des gaz
CHARLES IQ' (1600-1649) XL.v XLVII, Né en Ecosse, fils de Jacques VI d'Écosse qui devint Jacques Ie' d'An- 115, 351 gleterre en 1603. Succéda à son père sur le trône d'Angleterre en 1625. Soupçonné de sympathies catholiques (il avait épousé une princesse catholique, Henriette-Marie de France), en con, fait avec le parlement (il régna pendant onze ans sans parlement, de 1629 à 1640), il fut condam- né àmort après six ans de guerre civile et exécuté en janvier 1649.
CHARLES II (1630-1685) XLV, xLVII, Appelé à succéder à son père en 1660, après la période républicaine. L, 161 Outre les guerres, l'épidémie de peste qui sévit en Angleterre en 1665, et le grand incendie de Londres en 1666, son règne fut perturbé par la question religieuse, et celle des rôles respectifs du roi et du parlement. Charles II n'ayant pas d'héritier légitime, le parti Whig (dont Shaftes- bury était un des leaders) tenta d'empêcher l'arrivée sur le trône d'un roi catholique (son frère, le futur Jacques II, qui venait de se convertir au catholicisme).
CHILD Josiah (1630-1699) xxxlx, ~,,
Né à Londres dans une famille de marchands, il amassa une fortune LVIII, LXIII, considérable, d'abord comme fournisseur de la Marine, puis dans le LXIV, LXVI, commerce avec l'orient. Il devint l'un des principaux actionnaires de la LXXI Compagnie des Indes Orientales, et l'un de ses directeurs en 1677. Élu au Parlement en 1659, anobli en 1678, il est l'auteur d'ouvrages écono- miques (publiés en 1668, puis 1690 et 1693) dans lesquels il défendait la baisse du taux légal de l'intérêt.
COOPER AsxLEY Arithorly, l eT comte de Shaftesbury XLVII, LI
(1621-1683)
Fils unique du premier baron Ashley, orphelin à dix ans, il fut élu au parlement pour la première fois en 1640. Il prit part à la première guer-
458
re civile dans le camp du roi, avant de soutenir le camp parlementaire à partir de 1644. En 1660, il faisait partie des douze émissaires qui allèrent proposer à Charles II de revenir en Angleterre. Pendant les premières années de la Restauration, Lord Ashley occupa des fonctions très importantes  :Chancellor of the Exchequer de 1661 à 1672, puis brièvement Lord Chancellor en 1672-73. Il fut fait comte de Shaftes- bury en 1672. Partisan de la tolérance religieuse, et de l'exclusion du frère du roi de la succession, il devint à partir de 1673 l'une des prin- cipales figures de l'opposition, et de ce que l'on commençait à appeler le parti Whig. Il fut emprisonné à deux reprises, en 1677-78 et de juillet 1681 à décembre 1682. Libéré, il prit la fuite pour la Hollande où il mourut en janvier 1683.
COOPER ASHLEYAntl2ony, 3e comte de Shaftesbury LI
(1671-1713)
Écrivain et philosophe. Petit fils du précédent, il fut l'élève de Locke et resta en correspondance avec lui. Membre du parlement, actif à la Chambre des Lords, il abandonna la politique à trente ans, et se consa- cra àson oeuvre littéraire et surtout philosophique. Ses ouvrages les plus connus sont Essai sur le mérite et la vertu et la Lettre sur l'enthou- siasme.
CROMWELL Oliver (1599-1658) xlv xLVll,
Joua un rôle important dans la guerre civile, et dans l'exécution du roi. Il proclama la république en mai 1649 puis, après le conjlit qui opposait le parlement à l'armée, fut nommé Lord Protecteur en 1653. En 1657, il refusa de rétablir la royauté et de devenir roi, mais nomma son fils Richard à sa succession. Lorsqu'il mourut à Londres en 1658, son fils lui succéda pour peu de temps, et en 1660 Charles II revint au pouvoir.
CULPEPER Thomas (1578-1662) LVII, LVIII, Il fit paraître en 1621 son Tract Against the High Rate of Usury, dans LXIII, LXIV lequel il se prononçait pour une baisse du taux d'intérêt, qui était alors frxé à 10% et fut ramené à 8% en 1623. Son ouvrage fut réédité en 1641 et 1668, et les arguments qu'il y développait furent repris tout au long du XVIIe siècle dans les discussions successives sur le taux d'intérêt. On l'appelle souvent Sir Thomas Culpeper l'ancien, pour le distinguer de son fils, Sir Thomas Culpeper le jeune.
ÉDOUARD III (1312-1377) Lvill, Llx,
Roi d'Angleterre de 1327 à sa mort, son très long règne, marqué par 327 plusieurs épidémies de peste, se passa en grande partie en guerres contre la France (Guerre de cent ans), financées grâce à des impôts levés avec l'accord du Parlement.
Édouard VI (1537-1553) xxxl, xlv,
Il devint roi à la mort de son père Henri VIII* en 1547. Pendant son 327,329,331 court règne, le pays fut gouverné par un régent.
459 Électeur de Brandebourg xLVII
Frédéric Guillaume de Hohenzollern (1620-1688) était depuis 1640 Grand Électeur de Brandebourg, sous le nom de Frédéric Guillaume I~ de Brandebourg Il était également duc de Prusse. Ce n'est qu'à partir de 1701 que l'Électeur de Brandebourg porta le titre de roi de Prusse.
Éz.iSAaETH I~ (1533-1603) XLV, Lix, 63, Fille de Henri VIII* et de sa seconde épouse Anne Boleyn, elle naquit 93, 115, 139 en 1533, alors que le roi, qui avait déjà une fille de sa première épouse, 205, 233, 327 espérait un fils. Après la mort de son père, et celle du fils unique de 351 Henri VIII, qui régna brièvement sous le nom d'Édouard VI*, les deux filles de Henri VIII se succédèrent sur le trône. Après le règne de Ma- rie, sa demi-soeur aînée, catholique, Élisabeth lui succéda en 1558 et rétablit la religion anglicane. Elle rétablit également la monnaie, très altérée sous le règne de son père. Elle mourut sans héritier en 1603, au terme de l'un des plus longs règnes de l'histoire.
HENRI V (1436 ou 37-1422) 327
Henri devint roi en 1413, et mena dès le début de son règne une guerre victorieuse contre la France, dont il revendiquait le trône. En 1420, il épousa Catherine de Valois, fille du roi de France Charles VI, dont il devenait l'héritier. Mais il mourut prématurément en 1422, quelques mois avant Charles VI.
HENRI VI (1421-1471) 327, 329 Fils de Henri V* et Catherine de Valois, il devint roi en 1422, et héritier du trône de France. Il fut couronné roi d'Angleterre en 1429, et roi de France en 1431 ;mais sa légitimité était contestée, et l'Angleterre perdit l'essentiel de ses droits sur la France. La fin de son règne vit le début de la guerre civile dite guerre des Deux Roses. Henri VI, vaincu, fut détrôné par Édouard N d'York et s'enfuit en Écosse en 1461. Em- prisonné à la Tour de Londres en 1465, il revint brièvement au pouvoir avant d'être à nouveau emprisonné et mis à mort en 1471.
HENRr VII (1457-1509) LIx, 57, 79, Henri Tudor devint roi en 1485, après avoir vaincu Richard III, des- 219 cendant de la maison d'York à la bataille de Bosworth. Descendant des Lancastre, il épousa la fille du roi Édouard N de York, réunissant ainsi les maisons de York et de Lancastre. Il rétablit les finances du royaume, mises à mal par la guerre des Deux Roses. Il régna jusqu'à sa mort en
1509.
HENRr VIII (1491-1547)
Succéda à son père en 1509, après le décès de son frère aîné. La même année, grâce à une dispense papale, il épousa Catherine d'Aragon, veuve de son frère. Il en eut une fille, Marie, en 1516, mais il lui fallait un héritier mâle. Le refus du pape de lui accorder l'annulation de son mariage avec Catherine d'Aragon conduisit à la rupture avec Rome et à l'établissement de l'église anglicane, dont le roi devenait le chef. De
xLly, xlv,
LIX,327-333
460 ses cinq mariages suivants, il n'eut qu'une fille, Élisabeth*, en 1533, et un fils, Édouard*, en 1537. Il mourut en 1547, laissant un royaume ruiné par ses guerres avec la France, et une monnaie dépréciée.

JacgvES IQ' (1566-1625)
Fils de Marie Stuart, il devint roi d'Écosse à l'âge de un an, en 1567, après l'abdication forcée de sa mère. Il succéda à Élisabeth I~, morte sans descendance en 1603. Il avait une très haute idée des prérogatives royales et connut plusieurs con, faits avec le parlement, souvent sur des questions financières. Le parlement ayant été dissous après quelques mois d'existence en 1614, le roi s'en passa pendant sept ans, jusqu'en 1621. Assez tolérant pour l'époque, ce roi anglican réprima pourtant les catholiques d'un côté, les puritains de l'autre. Le mariage de son fils Charles avec une princesse catholique souleva de nombreuses opposi- tions dans le pays. Malgré tout, son règne fut beaucoup moins agité que
ceux de ses successeurs.
JacgvES II (1633-1701)
Fils de Charles Ie', frère cadet de Charles II, il vécut en exil jusqu'à la restauration. Il commanda la Royal Navy de 1660 à 1673. Converti au catholicisme en 1669, il succéda à son frère en 1685 malgré l'opposi- tion parlementaire et la rébellion de Monmouth (fils illégitime de Char- les II), vite écrasée. En con, fait avec le parlement, il s'enfuit en France lors de l'arrivée de Guillaume d'Orange*. Sa tentative de reprendre le pouvoir par les armes échoua en 1690, et il mourut en exil en 1701.
LoWNDES William (1652-1724)
Il entra au Trésor en 1675 à un poste subalterne. Remarqué pour ses capacités et sa compétence, il en gravit tous les échelons pour occuper à partir de 1695 le poste de secrétaire du Trésor. Plus jeune que Locke, technicien plus que politique, W. Lowndes commençait alors une car- rière à la tête du Trésor qui devait durer trente ans.
M.vvz.~ Thomas (1628  ?-1676)
Homme de loi, auteur de plusieurs ouvrages de droit, il a également publié quelques textes politiques et économiques. Partisan d'un certain protectionnisme, il s'est opposé aux arguments de Thomas Culpeper en faveur de la baisse du taux d'intérêt dans le texte cité par Locke  : Usury at Six per Cent Examined and Found Unjustly Charged &c, London,
1669.
NEALE Thomas (1641-1699)
Membre du parlement de 1668 jusqu'à sa mort, il occupa diverses fonc- tions àl'Hôtel des Monnaies avant de devenir Maître de la Monnaie en 1686. Promoteur et d'homme d'affaires, il occupa également la charge de Groom Porter du roi (responsable des jeux) de 1678 à sa mort.Il orga- nisaplusieurs loteries, dont la K loterie d'un million H dont parle Locke.
ORANGE Guillaume d' (1650-1702) zl Il épousa la princesse Marie, fille aînée de Jacques II*, en 1677. Il


~, ~.lv,
XLV, 63,115
139,175






~~, ~.v,
L ,161




~~, ~,,

XL,I, LIV, LIX, L,X, LXII, LXVI-LXVIII, 235-363 passim
1.v111, l.~v





~~1, lvl,

LXIV, LXV



461
devint en 1688 roi d'Angleterre, d'abord conjointement avec sa femme, Marie II, puis seul à la mort de cette dernière en 1694.
PoPxaNr Alexandre (1605-1669) XLVI
Représentant de Bath au parlement, il combattit avec les forces parle- mentairespendant la guerre civile. C'est grâce à son appui que le jeune Locke put entrer à la Westminster School.
SALOMON (972  ?-932  ? av. J.-C.) 131
Roi d'Israël, fils de David et de Bethsabée. Dans la Bible, le roi Salo- mon sedistingue par sa sagesse (le jugement de Salomon, dans lequel il établit que la véritable mère d'un enfant que se disputaient deux femmes était celle qui renonça à l'enfant plutôt que d'accepter la proposition du roi de le couper en deux afin de le partager entre les plaignantes, est resté célèbre) et par sa fortune.
SoME'RS John (1651-1716) XL, XLI,
Fils d'un avocat qui avait combattu avec les forces parlementaires, il LI-LIII, LXIIII, devint à son tour avocat en 1676. Il se fit connaître comme défenseur LXVI, LXVII, d'opposants au roi Jacques II, et comme membre du parti Whig. Élu au LIX, 235 parlement en 1689, il prit part à la rédaction du Bill of Rights qui co- difiait la monarchie parlementaire. Il fit une brillante carrière politique après la Glorieuse Révolution de 1688  : il devint Sollicitor General en 1689, puis Attorney General en 1692 et Lord Keeper of the Great Seal et membre du Conseil Privé en 1693. De 1695 à 1699, il était l'un des sept Lords Justices chargés de l'administration du royaume en l'ab- sence du souverain. C'était donc, lors de la publication de Several Pa- pers Relating to Money, Interest and Trade (1696), l'un des plus hauts personnages d'Angleterre.
Wrrr John de (1625-1672) 117, 265
Élu Grand Pensionnaire de Hollande en 1658, puis régulièrement réélu, il occupa cette fonction jusqu'à sa mort. Il rétablit les finances du pays, très affaiblies par les pertes causées par la guerre de 1652-1653 avec l'Angleterre. La rivalité commerciale entre l'Angleterre et la Hollande donna lieu à une succession d'escarmouches et à deux guerres navales entre les deux pays en 1652-1653 puis en 1663-1667.