Skip to content

Table des matières

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-4933-8
  • ISSN: 2100-3335
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4935-2.p.0413
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 11-12-2015
  • Language: French
Free access
Support: Digital
413

Table des matières

TABLES DES ABRÉVIATIONS   9

INTRODUCTION   11

PREMIÈRE PARTIE

LES MÉTAMORPHOSES DE DOSTOÏEVSKI

LA DESTRUCTION PROGRESSIVE DES ICÔNES : 1886-1930   17

La méprise   18

Les éclaireurs   20

Enfin Gide vint   22

Heurs et malheurs de Chestov   25

LES LECTURES MALRUCIENNES   27

Enfance et adolescence (1901-1918)   29

La découverte de nouvelles « valeurs » : 1918-1923   30

De laventure indochinoise (1923-1926)
aux premiers romans (1926-1933)   33

Laccompagnement des communistes en URSS   39

Laccompagnement des communistes « à lOuest »   44

Le résistant, lhomme politique
et le critique dart (1944-1976)   46

Le démonisme dostoïevskien   58

414

DEUXIÈME PARTIE

MALRAUX, THÉORICIEN
DE LA LITTÉRATURE DOSTOÏEVSKIENNE

LE DOSTOÏEVSKI DE MALRAUX    63

Un Lazare révolté    63

Le simulacre dexécution    64

La maison des morts    66

Les engagements idéologiques de Dostoïevski    68

DES PERSONNAGES INCARNATIONS DIDÉES    73

Ivan Karamazov    73

La dialectique dIvan et de ses frères    77

Les Karamazov, Raskolnikov et Stavroguine    80

Raskolnikov, le schismatique matriciel    81

Stavroguine, le « grand pécheur »    82

Mychkine, le saint ambigu    86

Kirilov, le pédagogue de labsurde    89

Les fameux bouffons    90

Bouffons ou héros tragiques    92

Saintes et prostituées    95

Le renversement malrucien :  
des femmes connectrices de fiction    98

LE RÉSEAU DES THÈMES DOSTOÏEVSKIENS   105

Les trois formes du destin dans les romans de Malraux   105

Le destin dans lart   108

Le roman russe comme accès à lantidestin   110

Pascal, Dostoïevski et le destin selon Malraux   114

Quelle foi ?   117

415

La mystérieuse rivalité du supplice de linnocence
avec lhéroïsme ou lamour   123

La vérité, le Christ et la science   125

Linterrogation de la vie par la mort   127

Le Christ et les démons   130

LE LABORATOIRE DE LA CRÉATION ROMANESQUE   133

La conception du roman   134

La mise en scène(s)   141

Lantériorité des scènes   143

« Pauvre romancier pour qui le roman
serait seulement un récit ! »   145

REPRÉSENTATIONS SCRIPTURALES ET PICTURALES   149

Le roman-tragédie   149

Les narrateurs   152

Paraboles et apologues   156

Les schèmes   159

Seuils et scènes conclaves   160

Rêves et « gestes »   163

Lécriture picturale :
descriptions et « palette »   164

Clair-obscur et soleils couchants   169

LÉCRITURE DITE « CINÉMATOGRAPHIQUE »   175

Mises au point   175

Linscription dans le cosmos   178

Lellipse   180

Fondus enchaînés et surimpressions   183

416

TROISIÈME PARTIE

UNE INTERTEXTUALITÉ DÉMONIQUE

DES DÉMONS FARFELUS   187

Lauto sacramental dostoïevskien   188

Un diable karamazovien   191

Des apocalypses farfelues   193

LA TENTATION ORIENTALE   199

Fragments préparatoires   200

Les tentations de lOccident   202

La transformation du meurtrier   207

Soleils couchants et Christ mort   209

« UN VRAI CONQUÉRANT,
DE CEUX AUXQUELS TOUT EST PERMIS »   211

Une présence liminaire   212

Garine, laventurier et le joueur   214

Puissance, solitude et incapacité daimer   215

Malraux, Chestov et Dostoïevski : histoire dun repentir   219

Garine, Hong, Klein
et les « communistes du type romain »   221

SADISME ET ENTOMOLOGIE   227

La jungle inhumaine et lenfer du bagne   228

Sexualité et perversions   231

Aventuriers et hommes de la fourmilière   237

Dostoïevski ou Michelet ?   240

LHUMAINE CONDITION

Pascal et Dostoïevski   245

Les Pensées, revisitées par Dostoïevski   246

417

Les martyrs   247

Dune « fraternité pleine dangoisse »
à « la fraternité de la mort »   248

Katow, le Christ et Chatov   251

Le joueur mythomane   254

« Le meurtrier tragique »   259

La résurrection dHemmelrich   268

LE TEMPS DU NON-DIT   277

Un pré-texte ?   278

Maison morte et hallucinations   279

Orchestration positive et négative   282

Les insectes du sous-sol   285

« Si le grain ne meurt… »   287

Les « moyens » du père et des dialogues   289

VARIATIONS ESPAGNOLES SUR DES THÈMES RUSSES   293

« Une sorte de suite à LEspoir »   293

LEspoir et le cinéma   295

La peine de mort et le jeu dérisoire   297

Le sermon de Collado   300

Des dialogues en abyme   308

La voix   315

LES REFLETS DE LALTENBURG   319

Les fragments et la « suite » de La Lutte avec lange   320

Dialogue socratique et satire ménippée   322

Dostoïevski derrière une vitre :
transparence et réflexion   327

Aquarium ou vitrine ; vitre ou miroir ?   328

Art et chamanisme   329

« Le voilà, le voilà, le tour de passe-passe ! »   330

418

Le camp, la sape et la « Maison des morts »   332

La lutte avec lange   333

« Mais prenez garde à son petit couteau »
(Lorenzaccio)   334

La rivalité du démonique et du démoniaque   336

Transmission des pères et autres schèmes   337

LE DAÏMON DE LÉCRITURE   341

Le sous-officier, le colonel et le coronel   342

La lecture du Mythe de Sisyphe   346

Pourquoi réécrire Les Sept Piliers
sous légide de Dostoïevski ?   348

« Lidiot slave »   351

Le Mal   353

Humilité et humiliation   355

Joueurs et aventuriers   357

La pulsion démonique et la foi   358

Prédication et accusation du monde   361

La fabrique du réel   362

Une confrontation ininterrompue   365

LE RETOUR DU MALIN   367

Jeux de titres   368

Le Malin   370

Un univers surnaturel   372

Le Diable du christianisme   373

Les rivaux du Malin   375

Retour des farfelus   379

Le dernier clap de Clappique   380

CONCLUSIONS   387

419

BIBLIOGRAPHIE   393

INDEX DES NOMS DE PERSONNES   405

INDEX DES NOMS DE PERSONNAGES   409

Book chapter: Previous 26/26