Aller au contenu

Bibliographie

  • Prix du jury du Cercle littéraire proustien de Cabourg-Balbec – Madeleine d’or 2017
  • Type de publication: Chapitre d’ouvrage
  • Ouvrage: Dictionnaire Proust-Ruskin
  •  
  •  
  • Pages: 771 à 781
  • Année d’édition: 2017
  • Collection: Bibliothèque proustienne, n° 20

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06716-0
  • ISSN: 2117-3494
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06718-4.p.0771
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 31/05/2017
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
771

BIBLIOGRAPHIE

Livres de John Ruskin traduits en français

Ruskin, John, La Lampe de la mémoire, Chapitre VI des Sept Lampes de larchitecture, traduction dOlivier Georges Destrée, in La Revue générale, tome LVII, Bruxelles, octobre 1895.

Ruskin, John, Les Lys du jardin de la Reine, deuxième conférence de Sésame et les Lys, traducteur non précisé, Bulletin de lUnion pour laction morale, 1896.

Ruskin, John, La Nature du gothique (extraits dun chapitre des Pierres de Venise), traducteur non précisé, Bulletin de lUnion pour laction morale, 1900.

Ruskin, John, La Couronne dolivier sauvage ; les sept lampes de larchitecture, traduction de George Elwall, Paris, Société dédition artistique, 1900.

Ruskin, John, Unto this last, traduction dÉmile Peltier, Paris, G. Beauchesne, 1902.

Ruskin, John, Les Pierres de Venise, traduction de Mathilde Crémieux, Paris, H. Laurens (1906) ; Paris, Hermann, 1983, 2005, (avec une introduction de Jean-Claude Garcias et une préface de Frédéric Edelmann).

Ruskin, John, Les Matins à Florence, traduction dEugénie Nypels, Paris, H. Laurens, 1906.

Ruskin, John, La Nature du gothique (chapitre extrait des Pierres de Venise), traduction de Mathilde Crémieux, Paris, Aillaud, 1907.

Ruskin, John, Le Repos de Saint-Marc, traduction de K. Johnston, Paris, Hachette, 1908.

Ruskin, John, Conférences sur lArchitecture et la Peinture, traduction dÉmile Cammaerts, Paris, H. Laurens, 1910.

Ruskin, John, Praeterita, Souvenirs de jeunesse, traduction de Marguerite Paris, Paris, Hachette, 1911.

Ruskin, John, Le Val dArno, traduction dÉmile Cammaerts, Paris, H. Laurens, 1911.

Ruskin, John, Le Paysage (extraits des Peintres modernes), traduction dÉmile Cammaerts, Paris, H. Laurens, 1914.

772

Ruskin, John, Le Temps passé, les sources de Wandel (1re partie de Praeterita), traduction dÉliane Foucher, Nantes, Le temps singulier, 1980.

Ruskin, John, Sur Turner (extraits des Peintres Modernes), traduction de Philippe Blanchard, Paris, Éditions Jean-Cyrille Godefroy, 1983.

Ruskin, John, Léblouissement de la peinture : Ruskin sur Turner, textes choisis, traduits et présentés par Fabienne Gaspari, Lawrence Gasquet, Laurence Roussillon-Constanty, Presses Universitaires de Pau, 2006.

Ruskin, John, Les Deux Chemins, traduction de Frédérique Campbell, Dijon, Les presses du réel, 2011.

Ruskin, John, Il ny a de richesse que la vie (Unto this last), traduction de Pierre Thiesset et Quentin Thomasset, Vierzon, Le pas de côté, 2012.

Ruskin, John, Les Matinées à Florence, traduction de Frédérique Campbell, éditions de lAmateur, 2014.

Ruskin, John, Economie politique de lArt (A joy for ever), traduction de Vincent Guillier, Encrage édition, 2016.

Études sur Proust et Ruskin

Aubert, Nathalie, Proust et Ruskin : de la pratique traduisante à la métaphore, Thèse de lUniversité de Paris 7, 1997.

Aubert, Nathalie, Proust et Ruskin, limperfection comme une des fins de lart, in Posterité de John Ruskin, Paris, Classiques Garnier, 2011.

Autret, Jean, LInfluence de Ruskin sur la vie, les idées et les œuvres de Marcel Proust, Genève, Droz, 1955.

Bardèche, Maurice, « Les années de Ruskin », dans Marcel Proust romancier, t. I, chap. 4, Paris, Les Sept Couleurs, 1971.

Bastianelli, Jérôme, « Quelques contresens dans des “pages admirables” : le mystère de la traduction de The Two Paths dans les notes de La Bible dAmiens », BMP, no 66, 2016.

Baridon, Laurent, « Le patrimoine de la mémoire. Proust entre Viollet-le-Duc, Ruskin et Riegl », dans Proust et les « Moyen Âge », Paris, Hermann, 2015.

Bertho, Sophie, « Ruskin contre Sainte-Beuve : le tableau dans lesthétique proustienne », Littérature, no 103, 1996.

Bisson, L. A., « Proust and Ruskin : reconsidered in the light of Lettres à une amie », Modern Humanities Research Association, vol. 39, no 1, 1944.

Bizub, Edward, La Venise intérieure, Proust et la poétique de la traduction, Neuchâtel, La Baconnière, 1991.

773

Bizub, Edward, « Ruskin et la voix traductrice de Proust : signe délection ou dimposture ? », dans Proust Pluriel, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2014.

Borrel, Anne, « Proust et Ruskin. Lexemplaire de La Bible dAmiens à la Bibliothèque nationale de France », La Revue du musée dOrsay, no 2, février 1996.

Brix, Michel, « Proust et Ruskin : de La Bible dAmiens à la Recherche », Marcel Proust aujourdhui, revue annuelle de la société néerlandaise Marcel Proust, vol. 3, 2006.

Chabannes, Jacques, « Du côté de chez Ruskin », Bulletin de la société des amis de Marcel Proust et des amis de Combray, no 1, 1950.

Cherly, Maria, « Proust et Ruskin, échos bibliques », dans Postérité de John Ruskin, Paris, Classiques Garnier, 2011.

Côme, Bernard, « Que représente réellement la “petite figure” du portail des libraires ? », Bulletin Marcel Proust, no 64, 2014

Compagnon, Antoine, « Introduction à hue et à dia », Sésame et les Lys, Paris, Éditions complexe, 1987.

Compagnon, Antoine, « Proust contre Ruskin », dans Relire Ruskin, Paris, Louvre/École nationale supérieure des beaux-arts, 2003.

Coyle, John Gerard, Proust and Ruskin, a study in influence, Thèse de lUniversité de Glasgow, 1987.

Coyle, John Gerard, « Ruskin, Proust and the art of failure », Essays in Criticism, vol. 56, no 1, Oxford, 2006.

Curtis, Jean-Louis, « Proust et Ruskin », Bulletin de la société des amis de Marcel Proust et des amis de Combray, no 45, 1995.

Danius, Sara, « Lautomobilité de lœil, Proust, Ruskin et les véhicules de la vision », Revue détudes proustiennes, no 2, Paris, Classiques Garnier, 2015.

De Souza, Sybil, LInfluence de Ruskin sur Proust, thèse de lUniversité de Montpellier, Montpellier, Imprimerie de la Charité, 1932.

Eells, Emily, « Nos pères nous ont dit : Proust et La Bible dAmiens de Ruskin », Bulletin de la société des amis de Marcel Proust et des amis de Combray, no 54, 2004.

Ellison, David, « Ruskin et Proust, la complexité de linfluence », dans Proust et la tradition littéraire européenne, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2013.

Ellison, David, « Proust lecteur de Ruskin », dans Proust et la tradition littéraire européenne, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2013.

Ergal, Yves-Michel, Introduction à La Bible dAmiens, Paris, Bartillat, 2007.

Ergal, Yves-Michel, « Proust et Ruskin ou la petite fille à la porte dAlbertine », dans Proust, létranger, Amsterdam, Rodopi, 2010.

774

Ergal, Yves-Michel, « Proust du côté de chez Ruskin », dans Postérité de John Ruskin, Paris, Classiques Garnier, 2011.

Ergal, Yves-Michel, « Marcel Proust et Marie Nordlinger au temps de La Bible dAmiens », dans Proust Pluriel, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2014.

Erman, Michel, « Le travail sur Ruskin », dans Marcel Proust, une biographie, Paris, Fayard, 1994.

Gamble, Cynthia J., « À lOmbre de la Vierge Dorée de la Cathédrale dAmiens : Ruskin et limaginaire proustien », Gazette des Beaux-Arts, mai-juin 1995.

Gamble, Cynthia J., « Quel a été le véritable rôle de Marie Nordlinger dans lœuvre traductrice de Marcel Proust ? », Bulletin de la société des amis de Marcel Proust et des amis de Combray, no 50, 2000.

Gamble, Cynthia J., Proust as interpreter of Ruskin : The seven lamps of translation, Summa Publications, 2002.

Gamble, Cynthia J., « Adrien Proust et John Ruskin : la mort inspiratrice du travail proustien », Bulletin de la société des amis de Marcel Proust et des amis de Combray, no 54, 2004.

Gamble, Cynthia J., « Marie Nordlinger : muse de Marcel Proust », dans Proust Pluriel, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2014.

Gervais, David, « Towards Ruskin through Proust », The British Art Journal, vol. 4, no 1, 2003.

Guyot, Charles, « Sur Ruskin et Proust », dans De Rousseau à Marcel Proust, Neuchâtel, Ides et Calendes, 1968

Harlow, Barbara, « Sur la lecture », Modern Language Notes, vol. 90, no 6, décembre 1975.

Henry, Anne, « Contre Ruskin », dans Marcel Proust, théories pour une esthétique, Paris, Klincksieck, 1981.

Juin, Hubert, Introduction à La Bible dAmiens de John Ruskin, Paris, 10/18, 1986.

Kato, Yasué, « La genèse de la préface de La Bible dAmiens », Bulletin dinformations proustiennes, no 33, 2003, et no 36, 2006.

Kato, Yasué, « La Vierge dorée dAmiens et sa haie daubépines », Bulletin Marcel Proust, no 65, 2015.

Kittredge, Annette, « Des théodolithes et des arbres : larrêt du train, les arbres dHudimesnil », Bulletin dinformations proustiennes, no 24, 1993.

Kittredge, Annette, « Des théodolithes et des arbres II », Bulletin dinformations proustiennes, no 26, 1995.

Kolb, Philip, « Proust et Ruskin : nouvelles perspectives », Cahiers de lAssociation internationale des études françaises, no 12, juin 1960.

Lemaître, Henri, « Proust et Ruskin », Pyrénées, Cahiers de la pensée française, 1944.

Lemaître, Henri, « De Jean Santeuil à la Recherche du temps perdu : la méditation 775ruskinienne », Bulletin de la société des amis de Marcel Proust et des amis de Combray, no 3, 1953.

Leonard, Diane Ruth, « Proust et Ruskin : réincarnations intertextuelles », Bulletin dinformations proustiennes, no 24, 1993.

Leonard, Diane Ruth, « La langue du silence : inscriptions ruskiniennes dans la Recherche », dans Marcel Proust 2, Nouvelles directions de la recherche proustienne, Caen, Lettres modernes Minard, 2000.

Leonard, Diane Ruth, « Léglise de Combray de Proust et ses avant-textes ruskiniens », dans Postérité de John Ruskin, Paris, Classiques Garnier, 2011.

Leonard, Diane Ruth, « Proust et Ruskin 2000 », Revue détudes proustiennes, no 2, Classiques Garnier, 2015.

Leonard, Diane Ruth, « La langue perdue. Proust, la Recherche et le Moyen Âge de Ruskin », dans Proust et les « Moyen Âge », Paris, Hermann, 2015.

Macksey, Richard, « “Conclusions” et “Incitations” : Proust à la recherche de Ruskin », Modern Language Notes, vol. 96, no 5, décembre 1981.

Macksey, Richard, « Proust on the margins of Ruskin », dans The Ruskin polygon, Manchester University Press, 1982.

Macksey, Richard, On reading Ruskin, Yale University Press, 1987.

McLendon, Will, « Ruskin, Morris et la première esthétique de Marcel Proust », Le Bayou (revue française au Texas), 1957, t. 21, p. 402-414.

Maurois, André, « Proust et Ruskin », Essays and Studies, Oxford, Clarendon Press, 1932.

Maya, Kazuko, « Proust et Ruskin : autour du pastiche Goncourt dans Le Temps retrouvé », dans L« art caché » ou le style de Proust, Keio University Press, 2001.

Milly, Jean, « Proust traducteur de Ruskin », dans Acclimater lautre. La traduction littéraire et son contexte culturel, publié par Judit Karafiath et György Tverdota, Budapest, Balassi, 1997.

Mourey, Gabriel, « Marcel Proust, John Ruskin et Walter Pater », Le Monde nouveau (août-sept. 1926), p. 702-714 ; (oct. 1926), p. 896-909.

Murray, Jessie, « Marcel Proust et John Ruskin », Mercure de France, t. 189, 1er juillet 1926.

Painter, George, « Le salut par Ruskin », dans Marcel Proust, t. I, chap. 14, Paris, Mercure de France, 1966.

Ricci Stebbins, Susan, « “Those blessed days” : Ruskin, Proust and Carpaccio in Venice », dans Proust and the arts, Cambridge University Press, 2015.

Risset, Jacqueline, « Les lois mystérieuses. Proust », dans Traduction et mémoire poétique, Paris, Hermann, 2007.

Roche, A. J., « Proust as translator of Ruskin », Modern language association, vol. 45, no 4, décembre 1930.

776

Simon, Daniel, « Translating Ruskin, Marcel Prousts orient of devotion », Comparative literature studies, vol. 38, no 2, 2001.

Smith, Graham, « Proust, Ruskin and Botticelli », Notes in the history of art, vol. 25, no 1, 2005.

Tadié, Jean-Yves, « La Bible dAmiens, Sésame et les Lys », dans Marcel Proust, Paris, Gallimard, « Biographies », 1996.

Tsumori, Keiichi, « Proust et Ruskin paysagiste », dans Le Paysage proustien, thèse de lUniversité de Paris-Sorbonne, 2011.

Tsumori, Keiichi, « Le gothique selon Ruskin et Émile Mâle dans “Combray” et “Léglise de village” », dans Proust et larchitecture, Kyoto, Université de Kyoto, 2013.

Vârlan, Raluca, « La bénédiction du sanglier, Proust pastichant Ruskin », Marcel Proust aujourdhui, revue annuelle de la société néerlandaise Marcel Proust, vol. 10, 2013.

Wada, Eri, Proust et la traduction, lévolution stylistique et esthétique de Marcel Proust à travers la traduction des ouvrages de John Ruskin, thèse de lUniversité de Paris-Sorbonne, 1996 ; voir aussi Équinoxe, revue internationale détudes françaises, no 14, Kyoto, 1997.

Waldinger, Albert, « Proust as translator of Ruskin », Meta : journal des traducteurs, vol. 54, no 1, 2009.

Yoshida, Jo, Proust contre Ruskin : la genèse de deux voyages dans la “Recherche” daprès des brouillons inédits, thèse de troisième cycle, Littérature française, Université de Paris IV, 1978.

Autres livres ou articles sur Proust

Anguissola, Alberto Beretta, Les Sens cachés de la “Recherche”, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2014.

Bales, Richard, Proust and the Middle Ages, Genève, Droz, 1975.

Basch, Sophie, Rastaquarium : Marcel Proust et le « Modern Art », Brepols, 2014.

Bataille, Georges, « Lamour de la vérité et de la justice et le socialisme de Marcel Proust », dans La Littérature et le Mal, Paris, Gallimard, 1957, 1990.

Billy, Robert de, Marcel Proust : lettres et conversations, Paris, Édition des portiques, 1930.

Bloch-Dano, Évelyne, Madame Proust, Paris, Grasset, 2004.

Bucknall, Barbara, The religion of Art in Proust, Urbana, University of Illinois Press, 1969.

777

Canavaggia, J., Proust et la politique, Paris, Nizet, 1986.

Collier, Peter, Proust and Venice, Cambridge, Cambridge University Press, 1989, 2005.

Compagnon, Antoine, Proust entre deux siècles, Paris, Le Seuil, 1989.

De Diesbach, Ghislain, Proust, Paris, Perrin, 1990.

Dreyfus, Robert, Souvenirs sur Marcel Proust, Paris, Grasset, 1926, 2013.

Eells, Emily, « Proust et William Morris : la leçon des arts mineurs », Bulletin Marcel Proust no 45, 1995.

Eells, Emily, « Proust et les préraphaélites », Bulletin Marcel Proust no 45, 1995.

Fraisse, Luc, LŒuvre cathédrale, Proust et larchitecture médiévale, Paris, José Corti, 1990 ; rééd. Paris, Classiques Garnier, « Bibiothèque proustienne », 2014.

Fraisse, Luc, « Proust et Viollet-le-Duc : de léglise de Combray à lesthétique dela Recherche », Revue dhistoire littéraire de la France, 2000-1, p. 55-100.

Fraisse, Luc, La Petite Musique du style, Proust et ses sources littéraires, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2011.

Fraisse, Luc, LÉclectisme philosophique de Marcel Proust, Presses de lUniversité Paris-Sorbonne, « Lettres françaises », 2013.

Gregh, Fernand, Mon amitié avec Marcel Proust, Paris, Grasset, 1958.

Gros, Bernard, À la recherche du temps perdu, Paris, Hatier, « Profil dune œuvre », 2003.

Hughes, Edward J., Proust, Class and Nation, Oxford, Oxford University Press, 2011.

Karlin, Daniel, Prousts English, Oxford, Oxford University Press, 2005.

Karpeles, Éric, Le Musée imaginaire de Marcel Proust, Thames & Hudson, 2009.

Lavia, Mario, Marcel Proust et la politique, Rome, Portaparole, 2006.

Maurois, André, À la recherche de Marcel Proust, Paris, Hachette, 1949 ; rééd. Mémoire du Livre, 2003.

Mingelgrün, Albert, Thèmes et structures bibliques dans lœuvre de Marcel Proust, Lausanne, LÂge dHomme, 1978.

Mouton, Jean, Le Style de Marcel Proust, Paris, Nizet, 1968.

Naturel, Mireille, Proust et Flaubert : un secret décriture, Amsterdam, Rodopi, 1999 ; rééd. 2007.

Nicolson, Harold, « Marcel Proust et lAngleterre », La revue hebdomadaire, 6 juin 1936.

Panzac, Daniel, Le Docteur Adrien Proust, Père méconnu, précurseur oublié, Paris, LHarmattan, 2003.

Péchenard, Christian, Proust et son père, Paris, Quai Voltaire, 1993.

Perrier, Guillaume, La Mémoire du lecteur, essai sur “Albertine disparue” et “Le Temps retrouvé”, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2011.

Plantevignes, Marcel, Avec Marcel Proust, Paris, Nizet, 1966.

778

Prestwich, Patricia. F., The translation of memories ; recollections of the young Proust from the letters of Marie Nordlinger, Londres, Peter Owen, 1999.

Robert, Pierre-Edmond, Marcel Proust lecteur des Anglo-Saxons, Paris, Nizet, 1976.

Schuerewegen, Franc, Introduction à la méthode postextuelle : lexemple proustien, Paris, Classiques Garnier, 2012.

Sollers, Philippe, LŒil de Proust : les dessins de Marcel Proust, Paris, Stock, 1999.

Tadié, Jean-Yves, Proust et le roman, Paris, Gallimard, 1971, rééd. 2003.

Wise, Pyra, « Proust tapissier : entre bibeloter et penser une philosophie de lameublement », dans Proust et les moyens de la connaissance, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2008.

Yoshikawa, Kazuyoshi, Proust et lart pictural, Paris, Honoré Champion, « Recherches proustiennes », 2010.

Collectifs sur Proust
(par ordre chronologique)

Hommage à Marcel Proust, La Nouvelle Revue Française, t. XX, 1er janvier 1923.

Proust et les Peintres, Musée de Chartres, 1991.

Dictionnaire Marcel Proust, sous la direction dAnnick Bouillaguet et Brian G. Rogers, Paris, Honoré Champion, 2004.

Marcel Proust et les arts décoratifs, sous la direction de Boris Roman Gibhardt et Julie Ramos, Paris, INHA – Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2013.

La Champagne retrouvée, catalogue dexposition, sous la direction de Stéphane Balcerowiak, Bibliothèque municipale de Reims, 2013.

Autres ouvrages sur Ruskin

Audra, Émile, « Ruskin et la France », Revue des cours et conférences, no 3, 1926.

Bardoux, Jacques, Le Mouvement idéaliste et social dans la littérature anglaise au xixe siècle – John Ruskin, Paris, Calmann-Lévy, 1900.

Brunhes, Henriette et Jean Ruskin et la Bible, Paris, Perrin, 1901.

Chevrillon, André, La Pensée de Ruskin, Paris, Hachette, 1909.

779

Clark, Kenneth, Ruskin Today, John Murray, 1964, Penguin Books, 1967.

Delattre, Floris, Ruskin et Bergson, de lintuition esthétique à lintuition métaphysique, Oxford, Clarendon Press, 1947.

Gamble, Cynthia J. & Pinette, Matthieu, LŒil de Ruskin, lexemple de la Bourgogne, Dijon, Les Presses du réel, 2011.

Gourmont, Remy de, Ruskin esthéticien et socialiste, Vichy, Librairie La Brèche, 2012.

Harrison, Frédéric, John Ruskin, traduit par Louis Baraduc, Paris, Mercure de France, 1909.

Hélard, André, John Ruskin et les cathédrales de la Terre, Chamonix, Guérin, 2005.

Hewison, Robert, Ruskin, Turner and the Pre-Raphaelites, Londres, Tate Gallery Publishing, 2000.

Hilton, Tim, John Ruskin, Yale University Press, 1985, 2000, 2002.

Jackson, Kevin, The worlds of John Ruskin, Pallas Athene & the Ruskin Foundation, 2010.

Jacobson, Ken & Jacobson, Jenny, Carrying off the Palaces, John Ruskins lost daguerreotypes, Quaritch, Londres, 2015.

Jaudel, Philippe, La Pensée sociale de John Ruskin, Paris, Librairie Marcel Didier, 1975.

La Sizeranne, Robert de, Ruskin et la religion de la beauté, Paris, Hachette, 1897, rééd. 1909.

Milsand, Joseph Antoine, LEsthétique anglaise : étude sur M. John Ruskin, Paris, Germer Baillière, 1864.

Newall, Christopher, John Ruskin, artiste et observateur, Musée des beaux-arts du Canada / Paul Holberton Publishing, 2014.

Whistler, James Mc Neill, Le Procès contre Ruskin, Paris, Séguier, 1995.

Collectifs sur Ruskin
(par ordre chronologique)

John Ruskin and the Victorian Eye, sous la direction de Susan Phelps et Anthony Lacy Gully, New-York, Harriet Whelchel, 1993.

Ruskin-Turner : dessins et voyages en Picardie romantique, sous la direction de Cynthia J. Gamble, Stephen Wildman et Matthieu Pinette, Musée de Picardie, 2003.

The Cambridge companion to John Ruskin, sous la direction de Francis OGorman, Cambridge University Press, 2015.

780

Autres références

Barrès, Maurice, La Mort de Venise, Paris, Félix Juven 1902.

Brunschvicg, Léon, Introduction à la vie de lesprit, Paris, Félix Alcan, 1900.

Carlyle, Thomas, Les Héros, traduit de langlais par François Rosso, Paris, Édition des deux mondes, 1997.

Emerson, Ralph Waldo, Société et solitude, traduit de langlais par Thierry Gillybœuf, Paris, Rivages Poche, 2010.

Gautier, Théophile, Le Voyage en Espagne, Paris, Georges Charpentier, 1856.

Gibbon, Edward, Histoire de la décadence et de la chute de lempire romain, traduit de langlais par François Guizot, 7 volumes, Paris, Lefèvre, 1819.

Grunebaum-Ballin, Paul, La Séparation des Églises et de lÉtat, Paris, G. Bellais, 1905.

Guyau, Jean-Marie, Les Problèmes de lesthétique contemporaine, Paris, Félix Alcan, 1884.

Hugo, Victor, Sur la destruction des monuments de France, Montpellier, Larchange minotaure, 2002.

Huysmans, Joris-Karl, La cathédrale [1898], Monaco, Éditions du Rocher, 1992.

Maeterlinck, Maurice, Le Double Jardin, Paris, Eugène Fasquelle, 1904.

Morand, Paul, Journal inutile, Paris, Gallimard, 2002.

Morand, Paul, Venises, Éditions Gallimard/Limaginaire, 1971.

Mâle, Émile, LArt religieux du xiiie siècle en France, Paris, Ernest Leroux, 1898.

Milton, John, Le Paradis perdu, traduit de langlais par François-René Chateaubriand, Paris, Renault & Cie, 1864.

Mourey, Gabriel, Des hommes devant la nature et la vie, Paris, Paul Ollendorff, 1902.

Nordau, Max, Dégénérescence, traduit de lallemand par Auguste Dietrich, Paris, Félix Alcan, 1904

Pater, Walter, Miscellaneous studies, Londres, Macmillan, 1899.

Philippe, Gilles, French style, laccent français de la prose anglaise, Paris, Les Impressions nouvelles, 2016.

Renan, Ary, « Gustave Moreau », La Gazette des beaux-arts, 1886.

Ribot, Théodule, Les Maladies de la volonté, Paris, Félix Alcan, 1883.

Schopenhauer, Arthur, Écrivains et style, traduction par Auguste Dietrich, Félix Alcan, 1905.

Schopenhauer, Arthur, Le Monde comme volonté et représentation, traduction Jean Burdeau, Paris, Félix Alcan, 3 vol., 1888-1890.

781

Viollet-le-Duc, Eugène, Dictionnaire raisonné de larchitecture française du xie au xvie siècle, 10 vol., Paris, B. Bance, 1858-1868.

Whistler, James Mc Neill, Ten oclock, traduction de Stéphane Mallarmé, Paris, Librairie de la revue indépendante, 1888.

Wilde, Oscar, La critique est un art, traduit de langlais par Philippe Neel, Paris, Stock, 1977.