Aller au contenu

Table des matières

  • Type de publication: Chapitre d'ouvrage
  • Ouvrage: Dans l’atelier néoclassique Écrire l’Italie, de Chateaubriand à Stendhal
  •  
  •  
  • Pages: 547 à 551
  • ISBN: 978-2-8124-1277-6
  • ISSN: 2103-4672
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-1279-0.p.0547
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Études romantiques et dix-neuviémistes, n° 38
  • Série: Lire Chateaubriand, n° 5
  • Date de parution: 04/10/2013
  • Année de publication: 2013
  • Langue: Français

  • Chapitre d'ouvrage: Précédent 21/21
Accès libre
Support: Numérique
547

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION   11

PRÉAMBULE

Le « néoclassicisme » littéraire, un paradoxe fécond   23

Un concept à forger   25

Archéologie du « néoclassicisme »   29

« Sous le signe de Janus », la fabrique du nouveau   32

La démarche néoclassique : requalification et enjeux   34

PREMIÈRE PARTIE

« CELA EST PRESQUE AUSSI BEAU
QUE L’ANTIQUE »

MODÈLES, USAGES, CONFRONTATIONS

DYNAMIQUES OFFICIELLES : DE BONAPARTE À NAPOLÉON   43

Les campagnes d’Italie, conquêtes et saisies  . 44

De l’héroïsme moderne   49

La nouvelle Rome   55

PRINCIPES DE NORMATIVITÉ   61

Maillons néoclassiques   61

Chateaubriand, Fontanes et la « petite société »   61

Filiations   66

Lignées de génies   69

Le « goût » néoclassique   76

548

Valeurs de l’antique    83

Le beau idéal, entre règle et fantasme    91

Pratiques franco-italiennes   101

Artistes, collectionneurs et mécènes   101

Le rôle de la Villa Médicis   103

LE VOYAGE D’ITALIE, RELATIONS ET FORMATION   109

Le bel paese en ses codes   112

La « patrie des arts »   112

Cadres épistémologiques   114

Guides et récits de voyage   114

Le Nord et le Midi : une géographie littéraire   117

Centres et marges   122

Rome, Milan et Florence en 1800   125

Voir par soi-même : et in Italia ego !   128

Une Bildung esthétique   130

L’œil néoclassique   135

DEUXIÈME PARTIE

RÉFLEXIVITÉS ESTHÉTIQUES

LE SYSTÈME DES ARTS   145

Convergences et dynamismes   146

La circularité ekphrastique   150

LE NÉOCLASSICISME EST UN IDÉALISME   163

Éléments d’un néoplatonisme   163

La rencontre de l’Allemagne   167

Théories de la grâce   177

POÉTIQUES NÉOCLASSIQUES   191

La pensée allégorique, un socle vacillant   192

L’atelier du renouveau   195

549

La pratique de la traduction   195

De l’épure à l’essence   200

Codes plastiques   204

La primauté du dessin   204

Poses  211

Typologie du paysage et paradigme architectural   219

TENSIONS, DÉBATS, LIMITES   231

La victoire du sujet   231

La science esthétique   231

« L’âge de la mélancolie »   238

Beau et sublime : des catégories opératoires ?   245

Une opposition contestable   246

Sublime naturel, sublime mémoriel   249

Le volcan italien   250

Saint-Pierre de Rome ou le sublime syncrétique   253

Le cas de la campagne romaine   255

La norme historicisée   258

Naissance de l’histoire de l’art   258

Le « beau idéal moderne »   260

TROISIÈME PARTIE

MÉMOIRE ET DEVENIR :
L’HISTOIRE TRAGIQUE

LES DIEUX ABSENTS OU L’IMPOSSIBLE QUÊTE DE L’ORIGINE   275

Le triomphe de la mort ?   276

Tombeaux vides et Vanités   276

Se nourrir de l’absence : la parole lyrique   280

D’Apollon à Orphée : l’idylle inquiète   283

Âge d’or et nouvelle Arcadie   284

La déploration élégiaque   288

Authenticité et distance   294

550

Retour aux sources   297

Athènes contre Rome   297

Vers une diversification des modèles   302

ARCHÉOLOGIE ET PROFONDEUR TEMPORELLE   307

Traces, vestiges, souvenirs   308

De l’Antiquité enfouie à l’Antiquité dévoilée   311

Les cités ensevelies   312

Des antiquaires aux archéologues   321

Pierres parlantes   329

ESTHÉTIQUES FRAGMENTÉES   337

Disjecta membra   340

Le paysage en ruine   344

Au-delà de la « poétique des ruines »   344

Le théâtre de la culture   349

Palimpsestes   351

Sous les pavés, l’antique : passage et permanence   354

QUATRIÈME PARTIE

REFONDATIONS

LA PENSÉE PATRIMONIALE   365

Des monuments de marbre et de mots   367

Tombeaux néoclassiques   368

Galeries de grands hommes et lieux de mémoire   378

Musée, Italie, patrimoine   389

« Rome n’est plus dans Rome, elle est toute à Paris »   390

L’idée muséographique   392

Logiques narratives et muséales   404

Collecter, inventorier   406

Stratégies de contournement   411

Conserver, restaurer   413

551

RÊVER L’ANTIQUE, PANSER LE PRÉSENT   419

L’éloquence en question   419

Décadence et réveil   432

Mises en scène structurantes   445

Un continuum idéal   445

Religare : le christianisme, relais néoclassique ?   446

Révolutions et expériences du temps   454

« L’ANTIQUITÉ COMME AVENIR »,
UNE MODERNITÉ LITTÉRAIRE   459

Au-delà des querelles des Anciens et des Modernes   461

L’imitation inventrice   464

Le néoclassicisme, d’arrière ou d’avant-garde ?   469

Vers une réconciliation des classiques et des romantiques   474

Linéaments d’une patrie idéale   487

CONCLUSION   493

BIBLIOGRAPHIE   501

Bibliographie primaire   501

Corpus restreint   501

Œuvres des mêmes auteurs   504

Sources anciennes   505

Bibliographie secondaire   509

Outils bibliographiques et méthodologiques   509

Théorie littéraire et critique générale   510

Études sur les auteurs   511

Études sur le récit de voyage
et sur l’Italie en littérature (xviiie-xixe s.)   521

Études littéraires, de la Révolution à la Restauration   523

Études d’Histoire   527

Études d’esthétique et d’histoire de l’art   529

Sitographie   535

INDEX DES NOMS D’AUTEURS ET D’ARTISTES   537