Aller au contenu

Lexique

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 2-86503-936-6
  • ISSN: 0768-0821
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10164-2.p.0171
  • Éditeur: Société des Textes Français Modernes
  • Date de parution: 01/01/1950
  • Diffusion-distribution: Classiques Garnier
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
171

LEXIQUE

On rCa point inclus dans ce lexique les termes du XVII^ siècle qui sont de notoriété courante. Les chiffres renvoient aux numéros des vers de la pièce. Les initiales entre parenthèses qui suivent les définitions renvoient aux dictionnaires auxquels ces définitions sont empruntées : R : Dictionnaire françois (1680), de Richelet. F : Dictionnaire universel (1690), de Furetière. Λ : Dictionnaire de Γ Académie Françoise (i'® édition y 1694). L ; Dictionnaire de la Dangue française (1876 sqq.), Littré. Le recours à ce Dictionnaire implique que le sens d*un mot dans le texte de Rotrou n^a été trouvé dans aucun dictionnaire du XVIF siècle. Alentir (S'), (540) devenir plus lent : chaleur commence à s'alentir (A), cf. Corneille, Clitandrey 123 : En lui donnant de l'air son ardeur s'alentit. et Rotrou, Antigoney acte IV, se. 3 : La fureur s'alentit par le retardement. Auteur (345), se dit aussi de ceux qui sont cause de quelque chose : Ce Ministre est Y auteur de la fortune de bien du monde, ce chicaneur est Y auteur de la ruine de cette maison Avouer (249, 1002), reconnoistre une chose pour sienne..., autoriser une chose, déclarer qu'on l'approuve (A), cf. Rotrou, Pèlerine amoureuse y acte V, se. 8 : Avoûrai-je mes yeux d'un fidèle rapport ?

172

LEXIQUE

Brigue (709, 851), party, cabale (A), cf. Corneille, Cmna, 169 : Combien pour le répandre a-t-il formé de brigues ? Bruit (739, 1217), murmure (R), sedition (A). Butte (1656), objet, but (R). Commettre (503, 574, 811, 845, 1172), employer, préposer ... confier (A), donner pouvoir d'exercer une charge (F), cf. Rotrou, Captifs, acte II, se. 6 : Qui puis-je, à ton avis, commettre à ce voyage ? Commission (892), charge qu'on donne à quelqu'un de faire quelque chose (A). Consulter (928, 1280), prendre avis, conseil ou instruction de quelqu'un ... délibérer (A), estre irrésolu, incertain quel party on doit choisir : Il consulte encore en luy- même s'il achètera cette charge (F). Coup (1385), tour subtil, adresse, promptitude à faire quel- que chose... se dit aussi des actions héroïques, hardies et extraordinaires, soit en bien, soit en mal (F). Degré (22, 39, 501), dignité (A), se dit aussi des marques ou divisions de plusieurs choses qui reçoivent du plus ou du moins (F). Demon (600), quelquefois il se prend dans le sens des anciens, pour Genie, esprit, soit bon, soit mauvais : C^est un bon demon qui m^a inspiré cela, le demon de la France, le demon de la guerre (A), cf. Tristan, Mariane, acte IV, se. i : Un Demon diligent qui sans cesse regarde Les deposts que le Ciel a commis à sa garde Veille pour mon salut... Denier (127), refuser (R, F, A), cf. Rotrou, Captifs, acte II, se. 6 ; avare et qui croit n'avoir rien. Qui, de peur de jeûner, son manger se dénie... Détester (i i i i, i 194), reprouver, avoir en horreur :... detes· ter les desordres de sa vie passée (A). Divorce (905, 1297, 1299), dissensions entre les amis ... separation volontaire d'avec les choses ausquelles on estoit fort attaché (A).

173

129

Enigme (1354), substantif masculin et féminin, mais le plus souvent féminin (R), cf. Corneille, Œdipe, 1059 : ... Tenigme du Sphinx fut moins obscur pour moi. Enorme (278, 413, 446), se dit figurément en Morale, des vices : une avarice, une ambition énorme, un crime énorme (F), cf. Corneille, Horace, 1733-4 : Cette énorme action faite presque à nos yeux Outrage la nature et blesse jusqu'aux Dieux. Esmouvoir (643, 652, 854), exciter quelque mouvement, quelque passion dans le cœur, causer du trouble, de l'alte- ration dans les esprits (A), se dit aussi en cas de seditions et de querelles : le peuple commençoit à ^esmouvoir à la publication de cet Edit (F), cf. Corneille, Volyeucte, 1493 : Je vois le peuple ému pour prendre son parti. Espandre (S') (652), s'estendre : ce bruit s^est espandu par la ville en fort peu de temps (A). Esprouver (655, 916, 1164, 1662), essayer, faire experience de quelque chose (A), reconnoistre (F), cf. Corneille, Cinna, 1665 : Approche, seul ami que j'éprouve fidèle. Estonner (1156), signifie fig. Esbranler, faire trembler par quelque grande, par quelque violente commotion (A), épouvanter (R), cf. Corneille, Cinna, 661 : Vengeons nos citoyens, et que sa peine étonne Quiconque après sa mort aspire à la couronne. Excuser (142, 143), exemter de faute, disculper, faire en sorte qu'on ne trouve pas mauvais : Excuser quelqu'un de péché (R). Expliquer (1219), esclaircir, declarer nettement sa volonté (F)· Foudre (65, 175, 713, 1414), ce mot dans le propre est masculin, et féminin, mais plus féminin (R), on dit ... également bien le foudre et la foudre (Vaugelas). Selon Jarry, op, cit., p. 309, ce mot est « presque toujours mas- culin chez Rotrou ». Franchise (1387), liberté (R), cf. Rotrou, Clarice, acte II, se. i :

174

LEXIQUE

cette même Lucrèce Qui rendit la franchise à l'empire latin. Fureur (409), rage, manie, frenesie : I/ est devenu fou^ et de temps en temps^ il luy prend des accès de fureur (A). Furie (105), passion violente de l'ame qui la transporte, qui outre sa colere. En ce sens, c'est la même chose que Fureur (F). Garde (454, 1078), protection : Λlle^-vouS'en à la garde de Dieu ... conservation, durée : Des fruits ne sont pas de garde cette année (A). Imbecile (232), foible, qui n'a point de force ... : Une pauvre et imhecille créature^ le sexe imbecille^ F âge imhecille (A). Intelligence (137, 617), communication secrette avec des gens d'un parti contraire au notre (R). Jour (1355), se dit aussi d'une lumière, d'une ouverture qui nous vient dans l'esprit, qui nous donne bonne esperance de la réussite d'une affaire (F). Lieu (1014, 1513), moyen, sujet (A). Maintenir (704), soutenir, défendre, faire subsister, conser- ver (R). Merveilleux (841), surprenant ... : Cet homme est mort par un merveilleux y par un estrange accident (F). Ministre (1369,1431), celuy dont on se sert pour l'execution de quelque chose ... : Fstre le ministre des passions d^autruy^ le ministre de sa colere (A). Noir (82, 357, 1108), infâme, scélérat (R), meschant et lasche (A). Nourriture (1150, 1712), se dit figurément en morale, de l'éducation : La nourriture de ce Gentilhomme a fait honneur à son Gouverneur (F). Obliger (146), porter, exciter, engager à faire quelque chose : Ses persuasions y ses exhortations m^ont obligé à faire y etc, (A).

175

OsTER (1568), arracher, enlever ... par violence (F). Ouvert (48b), on dit, qu^Une succession^ qu^une substitution est ouverte^ qu^elle est ouverte à quelqu^un^ au profit de quelqu'uny pour dire ,qu'J/ est en estât de recueillir la succession^ d'entrer en jouissance de la chose substituée (A). Paraître (521, 695), se montrer, se faire voir (R), se faire distinguer des autres, éclater davantage (F). Perdre (1319), faire un mauvais employ, un employ inutile de quelque chose (A), cf. Corneille, Don S anche, 1412 : ... perdre en plus d'un lieu des soupirs et des vœux. Pieux (619, 1126, 1349, 1566), cf. : On dit aussi, d'Une chose qui paroist incroyable, mais que l'on croit ou qu'on fait semblant de croire par pure déference au tesmoignage de celuy qui la dit, qu'0« la croit pieusement, ce que vous diteS'là paroist estrange, mais je le croy pieusement (A), piété se dit aussi du respect qu'on a pour ses pere et mere (F). Plaindre (1401, 1540), employer ... avec repugnance, à regret... On dit, qu'Un homme ne plaint point l'argent..., qu'Un homme plaint le pain à ses gens ... qu'Un pere ne plaint rien à ses enfans (A). Pleger (512), cautionner en Justice. Il vieillit (A), cf. Cor- neiUe, Place Koyale, 464 : ... je te piège encor son retour dans deux jours, et Rotrou, Captifs, acte Π, se. 6 : Voyant que ma rançon pleige ta servitude Politique (1678), adj ... fin, adroit, qui a pour but de se maintenir heureux en se gouvernant d'une maniéré adroite, fine et prudente (R). Pratiquer (138, 352, 849, 1016, 1220, 1377), solliciter, tascher d'attirer et de gagner à son parti, suborner ... : les domestiques qu'il avoit pratique:;^, luy donnèrent entrée dans la maison (A). Pro VIDENT (601, 1003), qui est doué de l'attribut appelé providence (L), cf. Rotrou, Sosies, acte II, se. 3 : Le ciel te rie, Alcmène, et soient bénis les dieux Dont le soin pro vident me ramène en ces lieux.

176

LEXIQUE

Province (585, 1479), contrée ... Etat (L), cf. Corneille, Clitandrey 1205-6 ; Et la terre n'a point de si douce province Où le jour m'agréât loin des yeux de mon Prince. et Rotrou, Hercule mourant y acte I, se. 2 : Son pays déconfit, altère peu sa gloire ; • · · · · Elle a vu sans regret sa province déserte. Qualité (484, 803, 958, 969, 1464), titre qu'on donne aux personnes pour marquer leurs seigneuries, leurs preten- tions... en terme de Palais, se dit des titres qu'on prend pour plaider, pour agir, pour établir son droit en quelque chose : ... On luy dispute sa qualité d'enfant, de femme legitime (F). Remettre (1475), faire grace à quelqu'un de quelque chose qu'on es toit en droit d'exiger de luy (A), relascher de ses droits, de ses pretentions (F). Rendre (1116), On dit aussi, Kendre une lettre, pour dire, la faire tenir à son adresse (F). Répondre (1170), avoir rapport, regard et proportion : ce Pavillon respond à cet autre (A). Resverie (234), delire causé par une maladie (A), aliénation d'esprit causée par la soufrance du cerveau (R). SiLLER (1406), fermer, clore. Il se dit des yeux et des pau- pieres, quand on les ferme pour peu de temps (A). Sur (146), sert encore à marquer le motif, le fondement en vertu duquel on fait, on dit, on pretend quelque chose : J*ay fait cela sur vostre parole (A). Temps (207, 1076), conjoncture, occasion propre : ...prendre bien son temps (A), moment propice (R), cf. Corneille, Kodoguney 1495 : Allons chercher le temps d'immoler mes victimes.

177

133

Treuver (17, 118, 309, 364, 588, 814, 824, 825, 1143, 1162, 1205, 1232, 1443, 1495, 1574, 1651), le mot d'usage est trouver et il n'y a guere que les Poëtes qui disent treuver^ encore faut-il qu'ils y soient forcez par la rime qui les tiranise souvent (R). Trouble (630), brouillerie, desordre : il est cause du trouble de la Province (A), guerre civile (R).

Chapitre d’ouvrage: Précédent 8/10 Suivant