Aller au contenu

Avant-propos

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06050-5
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06052-9.p.0007
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 16/03/2018
  • Langue: Français

  • Article de collectif: 1/26 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
7

AVANT-PROPOS

Ce nest pas sans audace que nous pouvons aujourdhui encore écrire sur Descartes ; il nous faut passer après les éloges de Malebranche, les fines explications de Spinoza, le lucide hommage de Voltaire qui le jugeait « estimable jusque dans ses égarements », ladmiration de Hegel qui en fit un « héros qui reprit les choses entièrement par le commencement » ou encore le si bel hommage de Paul Valéry qui sexclamait : « Quel luxe de liberté, quel mode élégant et voluptueux dêtre soi-même, quand lhomme peut ainsi se dissiper dans les choses, sans laisser de se confirmer dans ses idées !… » Pis encore, il nest un seul commentateur de renom qui nait écrit sur le grand homme : écrire encore sur Descartes, cest écrire après Octave Hamelin, Gaston Milhaud, Jean Laporte, Léon Brunschvicg, Étienne Gilson, Henri Gouhier, ou encore Ferdinand Alquié et Martial Gueroult.

Nest-il pas alors outrecuidant, ou tout simplement redondant, que de sinscrire dans les pas de ceux qui nous apprirent à lire Descartes, en prétendant y apporter quelque nouveauté ? Nous ne pouvons nous tirer de cet embarras que par un cliché : il appartient aux grands philosophes que dêtre à jamais offerts à linterprétation infinie qui nen saurait épuiser toute la richesse. Tel est le cas de Descartes qui féconde de multiples figures de sa propre pensée dont chacune permet pourtant de toujours mieux cerner ce que furent sa science et sa philosophie. Lombre imposante de ceux qui nous ont précédés se révèle à cet égard moins comme un écrasement propice au silence que comme un encouragement à prolonger la longue chaîne dor de lexploration dun territoire aux inépuisables richesses.

Lambition du présent volume ne saurait être réduite à lunité. Il sagit dabord de ne pas mutiler, comme cela se fait si souvent, la pensée cartésienne. Nous avons donc souhaité ménager une large place au rôle de la science au sein de sa philosophie afin de ne pas réduire la pensée de Descartes à la seule philosophie, fût-elle admirable. Nous avons également 8voulu rendre hommage aux grands commentateurs du xxe siècle, en rééditant de grands articles classiques hélas désormais difficilement trouvables. Du point de vue historiographique, il nous a paru pertinent, maintenant que le rapport de Descartes au monde médiéval est bien renseigné, de davantage insister sur les liens qui unissent ce dernier aux auteurs de la Renaissance. Enfin, et parce quil est de notre devoir de ne pas mimer ce qui a déjà été fait un grand nombre de fois afin de ne pas lasser le lecteur, nous avons recherché une certaine originalité dans la composition du volume, tant par le choix de larticle inaugural de ce dernier que par la proposition adressée à certains auteurs inhabituels au sein des études cartésiennes dy contribuer, ce quils ont fort aimablement accepté.

Ce sont ainsi plus de vingt contributions qui constituent ce volume, mêlant articles inédits, rééditions de textes épuisés, et reprises darticles remaniés pour loccasion. Que chacun des auteurs trouve ici lexpression de sincères et profonds remerciements pour sêtre prêté à cet exercice avec talent et bienveillance.