Aller au contenu

[Hommages]

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0355-2
  • ISSN: 0241-9890
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3986-5.p.0125
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 06/02/2012
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
125
HOMMAGE ÀJEAN-PIERRE COLLINET

Au moment où le numéro XXXIII de nos Cahiers est sous presse,
voici que la nouvelle du décès (fin août) de Jean-Pierre Collinet vient
frapper au coeur tous ses amis —ils sont nombreux, et à commencer
parmi les Amis de Tristan — Ce n'est pas ici le lieu de rappeler et
d'énumérer tous les travaux qui ont donné àJean-Pierre Collinet une
place si éminente pazmi les meilleurs connaisseurs de La Fontaine,
bien sûr, qui fut son compagnon de tous les jours, mais aussi de tous
les grands auteurs de l'époque classique Inutile de dire qu'il fut tou-
jours attentif aux recherches sur la poésie du xvrre siècle, à laquelle
nos Cahiers ont tenté de contribuer pour leur modeste pazt. Je laisse le
soin à d'autres de le rappeler et d'analyser le contenu impressionnant de
son apport dans ce domaine. Mais aujourd'hui, je voudrais, seulement
et avant tout, témoigner de la qualité exceptionnelle des liens d'amitié
que Jean-Pierre Collinet savait si bien créer et entretenir autour de lui,
dans un climat unique à la fois de simplicité, de chaleur, de discrétion
et d'attention, avec ceux qui ont eu la chance de le connaître, de profiter
de sa conversation et de ses conseils, appuyés non seulement sur un
savoir immense, mais aussi sur une sympathie naturelle et généreuse.
Je tenais à en témoigner ici aujourd'hui et à exprimer une gratitude, que
nous sommes nombreux, j'en suis sûr, à partager.

Jean-Pierre CHAUVEAU


HOMMAGE À HENRI LAFAY

En dernière minute, nous apprenons le décès, survenu le 6 dé-
cembre, de Henri Lafay. Outre le souvenir bien ancré dans ma mémoire
de cet homme au caractère si droit avec qui j'ai eu personnellement
la chance et l'honneur de travailler à l'université de Nantes, je crois
pouvoir me faire l'interprète de nombreux amoureux de la poésie du
xvrre siècle, et paz conséquent des Amis de Tristan L'Hermite, qui
savent ce qu'ils doivent à l'érudition de ce chercheur hors pair et à son
maître-livre, si modestement intitulé  : La Poésie française du premier
xvr~ siècle (1598-1630). Esquisse pour un tableau (1975) ; en réalité ce
livre reste encore aujourd'hui un champ de découvertes inépuisable,
et dont Henri Lafay a lui-même tiré parti en éditant les admirables
poésies d'un poète au nom resplendissant  :Abraham de Vermeil. Untel
monument de savoir n'a certainement pas fini d'attirer les chercheurs et
de leur livrer ses trésors.

Jean-Pierre CxnuvEnu



125