Aller au contenu

Chronique

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0355-2
  • ISSN: 0241-9890
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3986-5.p.0120
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 06/02/2012
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
120
CHRONIQUE

COMPTE RENDU de l'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du

11 septembre 2010 en Sorbonne.


Présents  :Mmes V. Adam et S. Berrégard; MM. J.-P. Chauveau,
A. Génetiot et L. Grove. —15 pouvoirs reçus.

Présidence  : A. Génetiot; secrétaire de séance  : S. Berrégard.

Rapport d'activité et rapport moral (présenté par Alain Génetiot).
Alain Génetiot commence par rappeler les changements majeurs in-
tervenus l'année dernière au sein du bureau  :lui-même a été élu pré-
sident, en remplacement de Jean-Pierre Chauveau, promu président
d'honneur ; Véronique Adam et Laurence Grove ont succédé, en tant
que vice-présidents, à Françoise Graziani et à Jacques Prévot; enfin,
Florence Orwat a cédé la place à Patrick Riard au poste de trésorier.
— En octobre, l'Association a été présente au Salon de la Revue et,
comme les années précédentes, elle a paztagé un stand avec les Amis de
Théophile Gautier. — L'appel à cotlsatlons a été adressé aux adhérents
à la fin de l'année. —Une réunion du bureau s'est tenue en décembre,
afin d'achever la préparation de la journée d'étude Textes /Images dans
la poésie Louis XIII, organisée par Laurence Grove en liaison avec le
Centre for Emblem Studies de l'Université de Glasgow, qui devrait ap-
porter àl'Association une aide financière conséquente pour la publica-
tion des actes.- Alain Génetiot fait ensuite état de cette journée, qui s'est
déroulée le 10 avril en Sorbonne et qui a réuni de nombreux chercheurs
étrangers. Les actes paraîtront en novembre dans le numéro XXXII des
Cahiers, qui, outre les textes des intervenants, comprendra quarante-
cinq illustrations. La journée a été précédée, la veille, d'un entretien
avec Alain Génetiot et Laurence Grove au cours de l'émission littéraire
animée par le dix-septlémiste, lui-même ami de Tristan, Alain Lana-
vère, sur Radio-Courtoisie. Ce dernier a, en outre, parlé de la possibi-
lité d'une émission de trois heures entièrement consacrée à Tristan et
à laquelle participeraient tous les membres du bureau, afin que les dif-
férents aspects de l'aeuvre (théâtre, poésie et prose) puissent être évo-
qués. —Alain Génetiot déplore ensuite le décès de René Rougerie, qui,
depuis la création de l'Association, était co-éditeur des Cahiers. Son
fils, Olivier Rougerie, ne souhaitant pas poursuivre la collaboration,
l'Association devient seul éditeur, mais, encore cette année, elle a eu
recours aux services de l'imprimeur habituel, Plein Chant. Toutefois,
comme le précise Jean-Pierre Chauveau, ce dernier risque, dans un
avenir proche, de prendre sa retraite, et il serait donc judicieux, dès à
présent, de se mettre enquête d'un nouvel imprimeur. —Alain Génetiot
présente ensuite le programme de la prochaine journée d'étude, Tristan
et la musique, dont il assure lui-même l'organisation et qui aura lieu le
vendredi 4 février 2011 au Centre de Musique Baroque de Versailles.
Y prendront pazt Emmanuel Bury (Université de Versailles-Saint-
Quentin-en-Yvelines), Georgie Durosoir (Centre de musique baroque
de Versailles), Françoise Graziani (Université de Paris VIII), Thomas

120

121 Leconte (Centre de musique baroque de Versailles), Pierre Gatulle
et Olivier Schneebeli (Centre de musique baroque de Versailles). La
journée se terminera par un concert, donné par la chanteuse lyrique
Sophie Landy, accompagnée d'un instrumentiste. Malgré les frais que
l'Association devra engager, notamment pour défrayer les intervenants,
Alain Génetlot estime qu'il est préférable de laisser l'entrée libre, en
particulier au moment du concert, afin d'attirer le plus grand nombre.
Il espère, par ailleurs, pouvoir rassembler les textes fin avril, ce qui
permettrait une publication à l'automne.

Le rapport d'activité est adopté à l'unanimité.

Rapport financier (présenté paz Alain Génetlot, en l'absence de Pa-
trick Riazd). 62 adhésions ont été enregistrées à ce jour. Les dépenses se
répaztlssent de la manière suivante  :frais de fonctionnement = 166,38
euros, journée d'étude = 505,60 euros, Salon de la Revue = 110 euros.
On compte actuellement 850,48 euros de dépenses. La subvention du
C.N.L. demeure donc indispensable à la vie de l'Association.

Le rapport financier est adopté à l'unanimité.

Perspectives Alain Génetiot présente le devis qu'a établi
l'imprimeur Plein Chant pour le numéro de cette année et dont le
montant s'élève à 425 euros (150 exemplaires normaux + 50 exem-
plaires de luxe) — somme à laquelle il faut ajouter les frais de rou-
tage (600 euros). Même si, comme le souligne Jean-Pierre Chauveau,
l'Association doit disposer d'exemplaires supplémentaires, proposés
à la vente à l'occasion de manifestations comme le Salon de la Re-
vue, un tirage limité à 150 exemplaires (125 exemplaires ordinaires
+ 25 exemplaires de luxe) devrait suffire. Alain Génetlot s'interroge,
du reste, sur l'opportunité qu'il y a à conserver la distinction entre les
exemplaires ordinaires et les exemplaires de luxe, réservés aux bien-
faiteurs. Peut-être, en effet, serait-il opportun de créer une cotisation
unique de 20 euros ;ceux qui le souhaiteraient pourraient alors verser
25 euros, afin de soutenir financièrement l'Association.- Le comité de
lecture a fait la preuve de son efficacité à l'occasion de la préparation
du numéro de cette année. Alain Génetlot propose d'y faire entrer
Guillaume Peureux, qui, en outre, a exprimé le souhait de rejoindre le
Conseil d'Administration. Il y est élu à l'unanimité. Véronique Adam
estime qu'il pourrait être opportun de faire appel à des universitaires
étrangers. Sandrine Berrégard ajoute que le comité de lecture devrait,
à l'avenir, fonctionner d'une manière plus systématique, ce qui, comme
le remarque Alain Génetlot, suppose que nous recevions des articles,
destinés à être réunis sous la forme de Varia. En tout état de cause,
l'existence d'un comité de lecture offre à l'Association une plus grande
crédibilité et devrait ainsi encourager les candidatures spontanées - Si,
pour l'année 2011, le programme est désormais fixé, la question est
de savoir ce qu'il en sera des années ultérieures. Organiser une jour-
née d'étude, comme nous le faisons depuis quelques années, présente
l'avantage de donner au numéro une cohérence thématique, mais,
en même temps, cela nous empêche d'y intégrer, le cas échéant, des
articles consacrés à d'autres sujets —d'où la proposition, émise paz
Sandrine Berrégard, d'instaurer une alternance entre des numéros


121

122 de Varia et des numéros dédiés aux journées d'étude Alain Génetiot
estime également nécessaire un élargissement vers la littérature et la
culture de l'époque Louis XIII  ;pourraient ainsi trouver leur place des
azticles portant sur des contemporains de Tristan, Rotrou, Corneille,
Scudéry et d'Urfé, par exemple, pour lesquels se manifeste actuelle-
ment un intérêt particulier. Comme le précise Alain Génetlot, la revue
pourrait alors être publiée par un éditeur tel que les Presses Universi-
taires. Néanmoins, il craint que nous ne soyons pas en mesure d'assurer
une publication biannuelle, comme pourraient l'exiger les Presses Uni-
versitaires de France. Des contacts vont être pris avec des éditeurs et
des imprimeurs, à Paris et en province. Enfin, Alain Génetlot confie à
Véronique Adam le soin de réunir des azticles consacrés au roman de
l'époque Louis XIII et qui fourniraient la matière du numéro XXXIV,
à paraître en 2012.

Élection  : Le Conseil d'Administration procède ensuite à l'élection
statutaire du bureau Alain Génetlot, président, Véronique Adam et
Laurence Grove, vice-présidents, Sandrine Berrégazd, secrétaire, et
Patrick Riard, trésorier, sont reconduits dans leurs fonctions respec-
tives. Par ailleurs, à la demande de Jean-Pierre Chauveau, Claude
Abraham, membre fondateur de l'Association et grand spécialiste du
théâtre de Tristan, est élu au comité d'honneur.

L'ordre du jour épuisé, le président lève la séance.

Le président La Secrétaire

Alain Génetlot Sandrine Berrégard
















122

Article de revue: Précédent 11/13 Suivant