Aller au contenu

Introduction
Texte/image au temps de Tristan

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-4017-5
  • ISSN: 2262-2004
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4017-5.p.0011
  • Éditeur: Rougerie
  • Date de parution numérique: 29/12/2012
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
11
INTRODUCTION

TEXTE/IMAGE AU TEMPS DE TRISTAN



L'appellation de Bernardin, « Un Précurseur de Racine :
Tristan L'Hermite », souvent de nos jours citée avec recul,
rappelle néanmoins un constat fondamental : qu'un auteur
ou artiste se définit non par son oeuvre per se, mais par sa
position vis-à-vis de son entourage,,ses influences, et l'in-
fluence que lui-même il exercera. A cet égard les formu-
lations nettes et coupées de l'époque positiviste, selon
lesquelles la Renaissance s'est arrêtée dès le coup de
Ravaillac, sinon avant, ont parfois laissé Tristan et ses
contemporains dans une sorte de purgatoire littéraire en
attendant l'épanouissement rétrospectif du Classicisme.

Ce n'est pas une appréciation désobligeante de noter
que les valeurs de la Renaissance continuent bel et bien à
fleurir pendant l'époque de Tristan. Mais il se peut que,
préoccupé par les influences à venir, on oublie qu'un des
atouts de notre poète fut sa capacité de puiser dans le
savoir et les méthodes qui avaient marqué son enfance.
Tristan avait grandi avec une culture mixte, épanouie, où
sciences et arts se mélangeaient, où mythologie croisait
modernité, et où le texte allait de pair avec l'image.

On peut voir, et lire, dans ce mélange texte /image un
microcosme d'une approche culturelle. Une approche
issue de la nouvelle technologie du livre, avec la circula-
tion du texte à grande échelle, sans que la main de l'artiste
soit oubliée. L'expression populaire de cette mixité se
trouvait dans les livres d'emblèmes et formes contiguës,
genres que Tristan connaissait très bien et adaptait libre-
ment vers ses propres fins.

Notre volume, et son fascicule d'illustrations, se veut
dans cette lignée. Une première section abordera les
questions plus générales, ceci à partir du statut des
arts —peinture, livres à figures, architecture et décor — et le
rapport avec l'usage du texte dans ces formes de création.
Notre deuxième partie sera plus spécifique, se sérvant
d'exemples précis afin d'explorer comment le livre utili-
sait les images, c'est-à-dire le fonctionnement ainsi que
l'effet. L'ensemble mélangera les domaines des études lit-
téraires, de l'histoire de l'art, de la bibliographie et de


11

12 l'histoire de l'édition, de la politique sociale, de l'histoire
des mentalités et de la théologie. Tristan L'Hermite, écri-
vain visuel et hétéroclite par excellence, est notre point de
départ, mais aussi, et plutôt, la catalyse pour des réflexions
universelles.

Par le biais des rapports entre le texte et l'image, ce
volume suscite et implique donc des questions plus larges.
Il s'agit de la place de la culture Louis XIII à l'égard de
celles de la Renaissance et du Grand Siècle en germe, de
son statut ambigu et surtout hybride. Notre volume, qui
présente les travaux de chercheurs établis et de nouveaux
esprits, affiliés en tout à six pays différents —dont au
moins trois connus par Tristan —reflète cette diversité, tout
en y tendant un miroir textuel.

Laurence Grove
University of Glasgow





















12

Article de revue: Précédent 4/14 Suivant