Aller au contenu

Chronique

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-1194-6
  • ISSN: 2262-2004
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4015-1.p.0085
  • Éditeur: Rougerie
  • Date de parution: 31/12/2008
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
85
CHRONIQUE

COMPTE RENDU de l'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 23 juin
2007 à la Sorbonne.

Présents : Mmes V. Adam, Y. Bellenger, S. Berrégard, F. Graziani
et F. Orwat; MM. J.-P. Chauveau, Y. Le Flao, P. Riard et J. Pré-
vot. — 32 pouvoirs reçus.

Présidence : J.-P. Chauveau; secrétaire de séance : S. Berrégard.

Rapport d'activité et rapport moral (Jean-Pierre Chauveau) :
le président souligne une nouvelle fois la baisse du nombre des
adhésions et la difficulté à trouver de nouveaux adhérents. Il sug-
gère par ailleurs que l'appel à cotisations soit fait plus tôt que les
années précédentes (fin novembre-début décembre). — En juillet
2006, l'Association a participé à la journée organisée par la mai-
rie de Janaillat en hommage à Amédée Carriat. Jean-Pierre Chau-
veau déplore à cette occasion le décès du maire de Janaillat, Yves
Faury, survenu en mars 2007. — Il remercie ensuite très chaleu-
reusement Véronique Adam, qui a travaillé à la mise en place et
à l'enrichissement du site consacré à Tristan, aidée dans cette
tâche par Jean-Pierre Chauveau et Sandrine Berrégard. Elle s'est
également chargée de l'organisation de la journée d'étude qui
s'est tenue en février dernier. Elle vient d'ailleurs d'être contac-
tée par un professeur de classes préparatoires au sujet du Page
disgracié, inscrit au programme du concours d'entrée à l'E.N.S.
Elle propose que soit constituée une bibliographie critique,
accessible sur le site. — Le dossier de demande de subvention
destiné au C.N.L. a été constitué; la réponse devrait intervenir
cet été. Jean-Pierre Chauveau se dit néanmoins inquiet pour
l'avenir, car il craint que l'Association ne soit un jour privée de
cette aide. Le rapport moral est voté à l'unanimité.

Rapport financier (Florence Orwat)  : le dernier relevé de compte
fait apparaître un solde positif de 7158,50€. Les recettes (1730€ )
sont constituées des 83 adhésions reçues à ce jour (53 membres
simples et 30 membres bienfaiteurs). Les dépenses s'élèvent
actuellement à 502,82€ et se répartissent de la manière suivante :
secrétariat et frais divers (administration, tenue de compte) _
20,02€;journée d'étude 2006 = 365,62€ ;couronne Yves Faury =
80€ ;abonnement au site web = 40€. Le solde au 22 juin 2007 estt
donc de 1224,18€. Vont s'y ajouter de nouvelles dépenses : le règle-
ment de la facture à Rougerie (environ 1800-2000€ ), le salon de la
revue, des frais de secrétariat (400,42€ ). Si l'Association était pri-
vée de la subvention versée par le C.N.L., elle se trouverait en défi-
cit. Le rapport financier est adopté à l'unanimité.

Perspectives : Sandrine Bercégard, qui se charge de l'organisa-
tion de la prochaine journée d'étude (Tristan et le théâtre de son

85

86 temps), fait état de l'avancement du projet. Les cinq personnes
sollicitées ont répondu favorablement (Daniela Dalla Valle, Flo-
rence Orwat, Jean-Yves Vialleton, Alain Riffaud et Sandrine Ber-
régard) et ont déjà indiqué les sujets qu'elles traiteront (Florence
Orwat : la représentation de la rêverie dans le théâtre de Tristan et
celui de ses contemporains; Daniela Dalla Valle : La Mort des
enfants d'Hérode de La Calprenède ; Jean-Yves Vialleton : Tris-
tan et Quinault; Alain Riffaud : le théâtre imprimé de Tristan à la
lumière de ses contemporains; Sandrine Berrégard : le parcours
théâtral de Tristan au regard de l'exemple cornélien). Des pré-
sentations plus détaillées sont attendues pour la fin août. La jour-
née laissera également la place à deux comédiens (Dominique
Foucher et Gérard Berregard, de la Compagnie du Théâtre sur la
Place), qui liront des extraits de pièces de Tristan. La date de
cette journée est fixée au samedi 26 janvier 2008 (à confirmer en
fonction des éventuelles indisponibilités) et devrait avoir lieu à la
Sorbonne. Sandrine Berrégard fait également état de la proposi-
tion, faite par Laurence Grove, d'organiser en 2010 une journée
d'étude sur Tristan et l'image, en collaboration avec l'Université
de Glasgow et la Société des dix-septiémistes de Grande-
Bretagne. Françoise Graziani suggère alors que soit organisé un
colloque sur ce thème et qu'en 2010 le numéro des Cahiers soit
un numéro de Varia, après examen des textes par le comité de
lecture.

Florence Orwat prend ensuite la parole pour préciser la teneur
de la journée d'étude qu'elle se propose d'organiser en 2009
(Lire Tristan aujourd'hui). Elle a déjà pris des contacts, notam-
ment avec de jeunes chercheurs, et envisage de faire appel à des
metteurs en scène et/ou des cinéastes, qui pourraient porter un
regard original sur l'oeuvre du poète. En tout état de cause, l'ac-
cent sera mis sur la réception de Tristan.

Le Conseil d'Administration se réunira de nouveau à l'au-
tomne, probablement le 20 octobre, à l'occasion du salon de la
revue.

Le Prix Amédée Carriat Le texte rédigé par Françoise Gra-
ziani pour le prix Amédée Carriat est voté à l'unanimité. Il reste
désormais à le diffuser sur le site.

Elections statutaires :

L'Assemblée Générale procède alors à l'élection de la moitié
renouvelable du Conseil d'administration. Sont réélus parmi les
sortants Mmes, MM. Y. Bellenger, M. Bombart, A. Génetiot,
Y. Germain, R. Guichemerre, E. Guitton, G. Peureux, J. Prévot.
Est nouvellement élu M. Patrick Riard.

Le Conseil d'Administration procède enfin à l'élection du
bureau. Le président, la secrétaire et la trésorière sont reconduits
dans leurs fonctions respectives.

L'ordre du jour épuisé, le président lève la séance.

86

87 UNE RUE AMÉDÉE CARRIAT À LA SOUTERRAINE. —
Le 28 novembre 1992 avait été solennellement inauguré, dans le
quartier est de La Souterraine (Creuse ), en présence des autori-
tés de la ville, du département et de la région, un groupe scolaire
pour lequel Amédée Carriat avait beaucoup oeuvré pour que lui
soit attribué le nom de Tristan L'Hermite (voir le n° XV de nos
Cahiers, 1993, p. 59-62). Et voici que le 4 juillet 2007, le Maire
de La Souterraine et Président de la Communauté de Communes
du Pays Sostranien a dévoilé, à l'entrée de la rue qui conduit pré-
cisément àl'entrée de ce groupe scolaire, une plaque qui lui
con%re désormais le nom d' « Amédée Carriat, érudit creusois ».
Cette émouvante cérémonie fut l'occasion, pour les représentants
de la ville et du département et les représentants de notre asso-
ciation, entourés des membres de la famille d'Amédée Carriat,
de rendre un vibrant hommage à celui qui mit toute sa générosité
et son enthousiasme à sauver la mémoire de ceux qui, au cours
des siècles, illustrèrent la patrie creusoise, à commencer par
notre Tristan.

LE SALON DE LA REVUE. —Toujours en partageant frater-
nellement leur stand avec les Amis de Théophile Gautier, « redé-
couvreur » souvent inspiré —même s'il oublia, inexplicablement,
de parler de Tristan  ! —des poètes du « premier » XVIIe siècle, les
Amis de Tristan L'Hermite ont tenu vaillamment leur place au
Salon de la Revue, qui s'est déroulé à Paris, à l'Espace des
Blancs-Manteaux, les 20 et 21 octobre 2007.

LE « SITE » DES AMIS DE TRISTAN. —Simple rappel,
désormais, de l'existence du site Internet de notre association,
déjà bien rempli, fréquenté, et constamment tenu à jour. Ne pas
hésiter à s'y reporter : www.lesamisdetristan.org.

LE « PRIX AMÉDÉE CARRIAT » . — Le texte constitutif du
Prix Amédée Carriat ayant été approuvé par l'assemblée générale
de juin 2007 a été définitivement mis au point par le conseil
d'administration et diffusé sur le site dès l'automne dernier. On
trouvera le texte complet et les renseignements nécessaires sur
le site www.lesamisdetristan.org, ou encore à l'adresse suivante :
lesamisdetristan.org. On se contente de rappeler ici quelques
principes et définitions  : le prix « récompense un travail d'écriture
et de recherche dont l'originalité et l'ouverture s'accordent avec
la personnalité de l'éminent ami des livres et de la poésie que fut
Amédée Carriat [...] un projet individuel d'exception qui porte
un regard neuf sur l'aeuvre de Tristan et/ou des poètes de son
époque ». Le prix, dont le montant est fixé à 500 €, peut être attri-
bué chaque année. Candidature à adresser au président de l'asso-
ciation avant le 15 février de l'année en cours.

87

88 LA JOURNÉE D'ÉTUDE SUR « TRISTAN L'HERMITE ET
LE THÉÂTRE DE SON TEMPS », organisée à l'initiative de
Sandrine Berrégard, s'est déroulée comme prévu le samedi 26
janvier, de lOh à 17h, à l'amphithéâtre Chasle de la Sorbonne.
Remarquablement préparée, elle connut un franc succès  : assis-
tance nombreuse et variée, originalité et qualité des interventions
(le présent numéro des Cahiers les reproduit); et chacune des
demi-journées se termina, pour l'extrême plaisir de l'assistance,
par des lectures de textes de Tristan, soutenues par le talent des
acteurs : Sandrine Berrégard elle-même, et les deux comédiens
Dominique Foucher et Gérard Berrégard.

VERS LE NUMÉRO XXXI DES CAHIERS. —Pour inaugurer
ce que nous espérons être une nouvelle décennie (la quatrième )
de publication des Cahiers Tristan L'Hermite (n° XXXI, à
paraître en juin 2009 ), notre association programme de nouveau
une journée d'étude préparatoire (probablement pour fin janvier
2009, et à la Sorbonne ). Florence Orwat en assumera la respon-
sabilité. Cette journée aura pour thème : Lire Tristan aujourd'hui.
L'accent sera donc mis sur la réception actuelle de Tristan. Date
et programme détaillé seront précisés ultérieurement.



















88