Aller au contenu

In memoriam
Yves Faury

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Cahiers Tristan L’Hermite
    2007, n° 29
    . varia
  • Auteur: Chauveau (Jean-Pierre)
  •  
  •  
  • Pages: 7 à 7
  • ISBN: 978-2-8124-1193-9
  • ISSN: 2262-2004
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4014-4.p.0007
  • Éditeur: Rougerie
  • Collection / Revue: Cahiers Tristan L’Hermite, n° 29
  • Date de parution: 31/12/2007
  • Première édition: 2007
  • Langue: Français

  • Article de revue: Précédent 2/12 Suivant
Accès libre
Support: Numérique
7
IN MEMORIAM. Yves FAURY

Janaillat ! Voici un toponyme qui n'est pas inconnu des
Amis de Tristan, et même de ceux qui n'ont pas encore eu
l'occasion de visiter ce lieu où naquit notre poète, il y a
plus de quatre cents ans, et où les efforts accomplis par
notre père fondateur, Amédée Carriat, puissamment aidé
par les habitants du lieu, ont abouti à faire revivre sa
mémoire au pays natal. Or il s'est trouvé qu'au début du
mois de mars l'équipe des Cahiers s'affairait à préparer le
présent numéro, dans lequel, on peut le constater, la Chro-
nique fait abondamment écho à la journée du 30 juillet
2006 : ce jour-là, en effet, à Janaillat, en présence de toute
la population qui entourait son maire, un hommage solen-
nel était rendu à Amédée Carriat, qui se traduisait notam-
ment par l'apposition d'une plaque évoquant son souvenir.
Alors la nouvelle est tombée, accablante : nous apprenions
le décès, survenu le 6 mars, de notre ami Yves Faury. Yves
Faury était maire de Janaillat depuis 1983 (il terminait son
quatrième mandat !), et en tant que tel, mais aussi parce
qu'il était de longue date lié d'amitié avec Amédée, il avait
présidé à toutes les journées Tristan de Janaillat, de la pre-
mière, en 1984, jusqu'à celle de 2006 en passant par celles
de 1994 et de 2001. L'accueil particulièrement attentif et
chaleureux qu'Yves Faury et ses administrés ont toujours su
réserver aux amis et admirateurs de Tristan nous est allé
droit au coeur : il n'a pas peu contribué, du reste, au succès
de ces journées. Je ne peux pas ne pas rappeler ici que la
journée d'hommage à Amédée Carriat avait été program-
mée d'abord pour l'été 2005, mais qu'un terrible accident
avait contraint Yves Faury à en différer la tenue; or je suis
là pour témoigner qu'il avait tant à coeur que cette journée
se fasse, qu'il sut mobiliser toute l'énergie qui lui restait
pour surmonter ses souffrances, et tenir bon jusqu'à l'ac-
complissement de juillet 2006 : étaient associés à jamais
dans notre souvenir ces deux enfants de la terre creusoise,
poètes et amoureux de poésie : Tristan L'Hermite et Amédée
Carriat. Aussi est-ce avec une émotion pleine de reconnais-
sance que je salue la mémoire de notre ami Yves Faury, et
qu'en notre nom à tous, j'assure sa veuve, ses enfants et ses
petits-enfants, qui l'ont tant aimé et soutenu dans sa tâche,
de notre plus profonde sympathie.

Jean-Pierre Chauveau

7