Aller au contenu

Anniversaire

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-1174-8
  • ISSN: 2262-2004
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3995-7.p.0005
  • Éditeur: Rougerie
  • Date de parution: 07/12/2012
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
5
ANNIVERSAIRE

Avec ce numéro, les Cahiers Tristan entrent dans leur
dixième année. Nous avons souhaité à cette occasion élargir
le champ de nos études. C'est ce qui justifie  !e titre général
de cette publication.

Ce titre est dépourvu d'artifice. Au XVIIe siècle, l'his-
toire de la littérature et des arts en France ne peut être sépa-
rée de ses entours européens. En témoignait l'an dernier le
colloque organisé par la Société d'Étude du XVIIe siècle à
Tübingen. Le thème implique l'évocation des voyages de
l'écrivain, les influences qui se sont exercées sur son cpuvre,
la réception de celle-ci à l'étranger.

Comme son contemporain Théophile, Tristan fut plu-
sieurs fois exilé. Le Page évoque ses premières errances,
notamment en Angleterre. Plus tard, le poète accompagnera
son protecteur Gaston d'Orléans en Lorraine. Dans les dix
dernières années de son existence, retenu à Paris par la pau-
vreté et la maladie, Tristan célèbrera du moins l'expédition
de Naples et vivra par l'imagination les déboires de son der-
nier maïtre, Henri De Guise.

Mais Tristan est surtout européen par son inspiration et
sa maîtrise dans l'art des vers. On ne rappellera ici que sa
dette envers la poésie pétrarquiste et mariniste, et /es modè-
les que l'Italie proposait à son théâtre.


Ce qui touche le plus peut-être le lecteur de Tristan, c'est
l'association, en son esprit et en son imagination, d'un cons-
tant attachement à la Marche qui l'a vu naître et à Paris où
il connut tant de joies et de chagrins et d'une propension de
mélancolique à l'évasion vécue ou rêvée vers d'autres cieux.
Le premier numéro des Cahiers évoquait le thème du dépay-
sementtel qu'il se rencontre dans l'ceuvre. Le numéro III était
consacré aux "dialogues " du poète avec ses contemporains
français. Le voici en dialogue avec l'Europe.

J.M.


TRISTAN