Aller au contenu

Avant-propos

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-10945-7
  • ISSN: 2427-8084
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10945-7.p.0009
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Mise en ligne: 05/10/2020
  • Périodicité: Annuelle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
9

AVANT-PROPOS

Ce septième numéro des Cahiers Louis Dumur est spécial à plus dun titre. Il regroupe dabord la plupart des communications entendues lors de la journée détude organisée le samedi 22 février 2020 par la Société Louis Dumur dans les locaux prestigieux de la Fondation Martin Bodmer, à Cologny, sous le titre « Guerre et paix par la plume : Louis Dumur, écrire pour combattre ». Il reproduit ensuite les discussions menées lors de la table ronde qui a précisément clos cette journée, et où se sont retrouvés les responsables des différentes institutions patrimoniales en charge de documents ou darchives Dumur. Il vient enfin clore une première décennie dexistence de la Société Louis Dumur et, si nest pas encore venue lheure des bilans, peut permettre denvisager des pistes pour une meilleure connaissance de la vie et de lœuvre de lécrivain.

Deux phénomènes sont à cet égard significatifs. Le premier est lampleur des éditions ou des publications en cours. Isaac Genoud et lun des signataires de cet avant-propos achèvent en ce moment même lédition critique dUn estomac dAutriche, dont le manuscrit sera prochainement remis aux éditions Classiques Garnier : rappelons que cette édition sinscrit dans la série dévénements destinés à nourrir le « projet structurant denvergure » intitulé ROM.A.N. (« Romans et Archives numériques ») piloté depuis le pôle « Arts et Littérature » du centre ELLIADD de lUniversité de Franche-Comté par Pascal Lécroart. Jacques Schroll poursuit de son côté ses travaux en vue de lédition critique de Nach Paris ! qui devrait être prête dans les deux ans à venir.

Un second phénomène est la teneur voire lintensité des débats autour de certains thèmes spécifiquement « dumuriens », et dont le présent numéro se fait lui-même lécho. La question de la neutralité suisse durant la Première Guerre mondiale, celle de lengagement partisan et de la prévalence nécessaire – selon Dumur – dune moralité active, quel quen fût le coût, dans la vie politique de la nation : autant de sujets sur lesquels les historiens et les historiens de la littérature 10croisent aujourdhui le fer. Il nest, pour sen convaincre, que de lire les articles qui suivent et qui, pour certains dentre eux, nhésitent pas à malmener Louis Dumur.

Cest là, paradoxalement, quelque chose dont nous nous réjouissons. Tout, en effet, vaut mieux que le silence qui a, plusieurs décennies durant, laissé dans lombre une œuvre appelée à interpeller notre époque : son écriture combative voire combattante avaient pour but de créer les conditions dune incessante polémique. Gageons donc que la nouvelle décennie qui souvre produise une réflexion plus intense encore, et toujours riche de découvertes, autour de lœuvre de cet enfant – injustement oublié – de Genève.

Françoise Dubosson

François Jacob

Article de revue: Précédent 2/12 Suivant