Aller au contenu

Résumés/Abstracts

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07740-4
  • ISSN: 2115-6360
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07741-1.p.0449
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 20/01/2018
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
449

Résumés/Abstracts

Vincent Challet, « Les bons, la brute et le truand. Le meurtre dÉtienne Marcel vu de Montpellier »

Un long récit relatif au meurtre dÉtienne Marcel est inséré dans les annales de la ville de Montpellier. Source longtemps négligée, ce récit, marqué par la hantise de la trahison, met en exergue la figure de lun des compagnons les plus radicaux du prévôt des marchands, Pèire Gili, commis méridional devenu lun des plus importants épiciers de la place de Paris. Mais au travers de la narration du complot parisien, ce sont leurs propres angoisses que révèlent les consuls montpelliérains.

The annals of the city of Montpellier contain the long story of the murder of the provost of Parisian merchants, Étienne Marcel. This long-neglected story is marked by an obsession with betrayal and draws attention to the figure of one of the most radical companions of the provost, Pèire Gili, a clerk from the south who became one of the most prominent grocers in the markets of Paris. But through the narration of the Paris plot, the anxieties of the Consuls of Montpellier are revealed.

Christiane Raynaud, « Lassassinat de Roger dAuterive (Wouter van Outrive), le 6 septembre 1379, dans quelques manuscrits des Chroniques de Froissart du début du xve siècle et leur illustration »

Jean Froissart relate avec angoisse dans le livre II des Chroniques lassassinat de Roger dAuterive (1379). Lévénement, peu représenté, est retenu par trois enlumineurs à Paris au début du xve siècle, pour des commanditaires marqués par la guerre civile et les troubles de 1413 et 1418 qui lui redonnent une actualité. Ils situent laffaire en dehors de Gand, critiquent le bailli et, avec les Chaperons blancs, précisent les responsabilités des meneurs et des exécutants avant ou pendant la tuerie.

In the second book of his Chronicles, Jean Froissart gives a troubled account of the assassination of Roger dAuterive (1379). The event, of which there is little record, 450was picked up on by three manuscript illuminators at the beginning of the fifteenth century in Paris, when it became relevant to events marked by the civil war and the troubles of 1413 and 1418. They depict the scene outside Ghent, criticize the bailiff and, following the line taken by the guild members of the rebelling Chaperons blancs, draw attention to the responsibility of the ringleaders and their accomplices both before and during the slaughter.

Christopher Fletcher, « Justice, meurtre et leadership politique dans la Révolte anglaise de 1381 »

Des interprétations récentes de la révolte anglaise de 1381 ont minimisé sa violence. En se concentrant sur lidentité des victimes mises à mort, larticle suggère quun élément négligé de ce mouvement est la confiscation par les non-nobles du monopole de violence de la noblesse et des officiers royaux. Cette violence permet aux insurgés de prendre pour la première fois en Angleterre le leadership politique dun mouvement de contestation à léchelle du royaume.

Recent interpretations of the 1381 Peasants Revolt in England have played down its violence. By focusing on the identity of the victims who were put to death, the article draws attention to an aspect of this movement that has been neglected, namely the commoners seizure of the monopoly of violence that had been held by the nobility and members of the royal court. This violence allowed the insurgents to assume political leadership in a movement against the Crown for the first time across the realm of England.

Hipólito Rafael Oliva Herrer, « De Fuenteovejuna à la Guerre des Communautés. Sur la violence populaire en Castille à la fin du Moyen Âge »

Larticle aborde deux types de violence populaire en Castille à la fin du Moyen Âge : le meurtre du seigneur et les meurtres dans quelques villes dans les révoltes urbaines durant la guerre des Communautés de Castille. Le meurtre apparaît comme un phénomène peu fréquent et fait partie dune gradation dans les usages de violence. Ces épisodes furent à la fois conscients et significatifs. La violence fonctionne comme un langage qui nous permet dapprocher les conceptions de ceux qui la pratiquent.

The article discusses two forms of popular violence in Castile at the end of the Middle Ages: the murder of feudal lords and murders that took place in some cities during the urban revolts that were part of the War of the Communities of Castile. Murder is presented as an infrequent phenomenon and as part of a wider spectrum of various 451forms of violence. These incidents were both conscious and significant. Violence is seen as a language that gives us an insight into the thinking of those who perpetrate it.

Christian Amalvi, « Le mythe dÉtienne Marcel. Les interprétations controversées du meurtre dÉtienne Marcel le 31 juillet 1358, de la fin du xviiie siècle au début du xxie siècle »

La révolution parisienne de 1356-1358 a de nombreuses analogies entre ses temps forts et ceux de la Révolution française. Elles ont pour conséquence de métamorphoser, tout au long du xixe siècle et encore pendant une bonne partie du xxe siècle dans lhistoriographie française, le prévôt des marchands de Paris tantôt en Danton, tantôt en Robespierre du Moyen Âge. Larticle analyse les enjeux de la réécriture polémique de cet épisode crucial de lhistoire de Paris.

There are numerous analogies between the heights of the revolts in Paris of 1356-1358 and the French Revolution. These similarities have meant that, throughout the nineteenth century and well into the twentieth, French historiography has reconfigured the provost of Paris, so that he sometimes metamorphoses into a Danton, and sometimes into a Robespierre of the Middle Ages. The article analyzes the stakes at play in the controversial rewriting of this crucial episode in the history of Paris.

Nadine Henrard, « Faux coupables et vrais imposteurs. Lusurpation didentité devant la justice à travers le cas dAmi et Amile »

Larticle revient sur le duel judiciaire dans lequel Ami se substitue à son compagnon Amile, dont il est le sosie, innocentant du même coup celui-ci, coupable pourtant de la faute dont on laccusait. Lépisode, qui tire un puissant parti dramatique de la pratique judiciaire, sinscrit dans une thématique du faux et de la falsification qui fait de la chanson dAmi et dAmile une œuvre où la vérité apparaît par nature mouvante et où est posée la question de lusurpation didentité.

The article takes up the motif of the judicial duel in which Ami impersonates his friend Amile, as the two look exactly alike; in doing so, Ami establishes the innocence of Amile, even though the latter was guilty as accused. This incident, which draws much of its dramatic power from judicial practices, is part of the theme of falsehood and falsification that makes the song of Ami et Amile into a work in which the emotive nature of truth is revealed, and which asks questions about the appropriation of identity.

452

Philippe Haugeard, « Preuve et vérité dans le Tristan de Béroul et le Roman de la violette de Gerbert de Montreuil »

À linstar du Tristan de Béroul, quil connaît et quil cite, le Roman de la violette de Gerbert de Montreuil explore la question de la preuve et de la vérité dans le cadre de procédures judiciaires comparables dun point de vue formel mais témoignant dun esprit nouveau, plus sensible à la vérité des faits quà la recevabilité dune accusation, ce qui saccompagne dune mise en retrait du jugement de Dieu, déjà grandement disqualifié par les subterfuges des héros de Béroul.

Like Bérouls Tristan, which he knows and quotes, the Roman de la violette by Gerbert de Montreuil explores the question of evidence and truth in judicial proceedings that may be similar from a formal point of view, but which reflect a new spirit, more aligned to the truth of the facts than to the admissibility of an accusation ; this is accompanied by a distancing from the judgment of God, which is moreover greatly discredited by the subterfuges of Berouls heroes.

Jérôme Devard, « La paix au détriment de la vérité. La leçon des arcanes procéduraux du Roman de Renart »

Lunité narrative dune grande partie du Roman de Renart réside dans le procès intenté contre le héros à la suite du viol de la louve. Si la vérité est donnée comme lobjet recherché dune procédure judiciaire dont la légalité et le bon fonctionnement sont garantis par le roi Lion, il apparaît in fine que la finalité de la justice royale est moins létablissement dune vérité judiciaire que le rétablissement de la concorde nécessaire au maintien dune paix universelle.

The narrative unity of much of the Roman de Renart centers on the trial of the main character after his rape of the she-wolf. Although the pursuit of truth is supposed to be the aim of a judicial procedure whose legality and proceedings are overseen by Noble the Lion King, ultimately it seems that the purpose of royal justice is less the establishment of a judicial truth than the restoration of the harmony necessary for universal peace.

Mathias Sieffert, « Les “chançons” de Charles dOrléans. Une énigme en mouvement »

Le BnF fr. 25458 contient une série de rondeaux nommés chançons. Larticle interroge conjointement leur énigme visuelle et leur énigme sémantique : 453pourquoi le prince les appelle-t-il ainsi et pourquoi choisit-il une telle mise en page ? Ces pièces pourraient constituer au départ un recueil destiné à être enchâssé dans le cycle des ballades. Ce projet, devenu illisible au fil des ans dans lalbum du prince, est partiellement reconstitué dans deux manuscrits : le Royal 16 F. II et le manuscrit de Grenoble.

The manuscript of BnF fr. 25458 contains a series of rondeau entitled chançons. The article explores the enigma they pose in both visual and semantic terms: why does the Prince collect them, and why does he choose their particular layout? These pieces might initially have been intended to form a collection that would be enshrined in the cycle of ballads of the day. Over the years, the actual collection in the Princes album has become illegible, but is partially reconstructed in two manuscripts: the Royal 16 F II manuscript and the Grenoble manuscript.

Sylvie Fabre, « Les manuscrits enluminés du Tristan en prose. Incidence de la polyphonie énonciative et des éléments péri-textuels sur le processus de construction du sens »

En se fondant sur un corpus de manuscrits enluminés conservant le roman de Tristan en prose, cet article montre comment les éléments péri-textuels contribuent, au sein de chaque copie, à produire une configuration singulière de lhistoire narrée et à construire le sens de lœuvre. Létude du texte dans sa matérialité (mise en pages, relations texte-image-rubrique) révèle linfluence des formes sur le processus interprétatif et interroge le rapport à lobjet livre, à lœuvre et à la lecture.

Based on a corpus of illuminated manuscripts that give us access to Tristan en prose, this article shows how, for each copy, peritextual elements help to create a unique configuration of the narrated story and to construct the meaning of the work. This close study of the materiality of the text (its layout; relationship between text-image-columns) reveals the influence of form on the interpretative process, and questions relationships with the book as object, the œuvre, and the act of reading.

Thibaut Radomme, « Loptimisme du satiriste. Mise en forme et en espace du texte, de limage et de la musique dans le Roman de Fauvel interpolé (Paris, BnF, français 146) »

Le Roman de Fauvel, texte satirique du premier quart du xive siècle, existe en deux rédactions : la version originale (1310-1314) et la version interpolée 454(1316-1318). À travers lanalyse du rondeau Porchier mieus estre ameroie, déléments de lépisode du charivari et de lexplicit du texte, cette étude montre que le Fauvel remanié senrichit dune tonalité ludique, voire comique, absente du texte original, résultant dune forme doptimisme qui se fait jour chez le satiriste.

The Roman de Fauvel, a satirical text from the first quarter of the fourteenth century, exists in two editions: the original version (1310-1314) and the interpolated version (1316-1318). The study uses analysis of the rondeau Porchier mieus estre ameroie, elements of the charivari scene, and the texts explicit, to show that the interpolated Fauvel is enriched by a playful or even comic tone that is absent from the original text, resulting from an optimism that can be discerned in the work of the satirist.

Sarah Delale, « De la rhétorique à la tectonique. Mise en livre et construction du sens chez les lecteurs de Christine de Pizan (xviiie et xxie siècles) »

En étudiant depuis une perspective contemporaine les témoignages des lecteurs du xviiie siècle sur des textes médiévaux, larticle montre lopposition de deux régimes de lecture. Le premier conçoit le texte comme une rhétorique linéaire. Le second reconstruit une tectonique textuelle pour faire émerger de ses failles un sens caché. Ces deux régimes de lecture sont préparés par le texte, qui ordonne sa forme en fonction dune visée à la fois typologique (ou syntagmatique) et herméneutique (ou tabulaire).

By bringing a contemporary reading to the testimonies of eighteenth century readers of medieval texts, the article demonstrates a contrast between two modes of reading. The first reading understands the text as a linear rhetoric. The second reconstructs a form of textual tectonics in order to discern the hidden meaning that lies below its surface. These two modes of reading are invited by the text, whose form is shaped by a perspective that is both typological (or syntagmatic) and hermeneutic (or tabular).

Bénédicte Boudou, « La langue des passions dans les Essais de Montaigne »

Dans sa réflexion sur les passions, Montaigne part de prémisses stoïques et il sinquiète de voir les passions submerger le corps et le paralyser. Mais il admet, au nom de la nature, que les hommes éprouvent des passions. Ce quil naccepte pas en revanche, cest que la passion reste indicible. Il propose ainsi non déradiquer les passions, mais de chercher à les maîtriser en les exprimant, voire même en les représentant, ce qui implique de sen distancier quelque peu.

455

In his reflection on the passions, Montaigne takes Stoic premises as his starting point, and is dismayed to observe the passions overwhelming and paralyzing the body. But, in the name of nature, he admits that humankind does experience the passions. What he does not accept, however, is that passion remains unspeakable. He thus proposes not to eradicate the passions, but to try to control them by expressing them, or even by representing them, which implies a need to distance oneself from them.

Jean Balsamo, « Passions et vie civile dans le livre III des Essais »

Dans le livre III des Essais, Montaigne dénonce les passions comme des maladies de lâme, à lorigine des vices privés et publics dont la France des guerres civiles est le théâtre. Il donne ainsi de lui-même, par contraste, une représentation en vir bonus, sinon entièrement libéré des passions, du moins faisant un effort constant pour sen libérer : le contrôle des passions définit léthos qui garantit la portée exemplaire de son discours, dans le cadre dun véritable humanisme civil.

In Book III of his Essays, Montaigne denounces the passions as diseases of the soul, originators of the private and public vices played out in the theater of Frances civil wars. By contrast, he represents himself as an example of the vir bonus, a man if not entirely liberated from the passions, at least making a constant effort to free himself from them: control of the passions is a defining feature of the ethos which has underpinned the exemplary scope of his discourse, which is located within a framework of true civil humanism.

Bruno Méniel, « Lardeur guerrière chez Montaigne »

Les nombreux « arts de la guerre » composés dans lAntiquité et à la Renaissance accordent en général peu de valeur à lardeur guerrière. Au contraire, Montaigne considère celle-ci comme une fureur qui élève lhomme au-dessus de lui-même. Pour autant, elle est une passion dangereuse, qui pousse à lindiscipline et à la témérité. Ce jugement ambigu signale que Montaigne est tiraillé entre les valeurs de la noblesse dépée et celle de la robe.

The many Classical and Renaissance “Arts of War” generally place little value on the love of war. On the contrary, Montaigne considers it to be a passion that elevates man above himself. Nonetheless, it is a dangerous passion, which drives men to indiscipline and recklessness. This ambiguous position suggests that Montaigne is torn between the traditional values of la noblesse dépée and la noblesse de robe – between the sword and the mind.

456

Concetta Cavallini, « “LAnimo ciascuna sua passion sotto el contrario manto ricopre”. Guichardin et les passions “italiennes” dans le livre I des Essais »

Létude analyse le rapport entre lhistoire et les passions à travers les emprunts à la Storia dItalia de François Guichardin. Linfluence de Guichardin sur lauteur des Essais semble toucher tant le contenu des textes empruntés que la forme (style, modalités de la description, etc.), ainsi que le traitement des passions décrites. Lanalyse des exemples empruntés à Guichardin dans le livre I des Essais permet de tirer les premières conclusions ; cependant, la recherche aurait besoin dêtre poursuivie.

The study analyzes the relationship between history and the passions through the borrowings from the Storia dItalia by François Guichardin. Guichardins influence on the author of the Essays seems to extend to both the content and the form of the borrowed texts (their style, description techniques, and so on), and indeed to the treatment of the passions described. The analysis of the examples borrowed from Guichardin in Book I of the Essays leads to some initial conclusions, although there is further research yet to be done.

Emiliano Ferrari, « Je ne vois rien… où je me puis tenir ». Inquiétude et écriture chez Montaigne

Linquiétude occupe une place capitale dans lanthropologie montanienne des passions. Cette étude analyse les assises naturelles et les rapports avec le corps et lâme. Face à linquiétude, la posture de Montaigne sécarte de celle de ses contemporaines, tels Louis Le Caron et Pierre de Lancre, qui neutralisent ses effets dans un hors-texte théologique et providentiel. De ce fait, les Essais peuvent être envisagés comme un véritable « livre de linquiétude ».

Anxiety occupies a central place in Montaignes anthropology of the passions. This study analyzes its natural foundations and its relationship with the body and the soul. Montaignes stance in relation to anxiety departs from that of his contemporaries, such as Louis Le Caron and Pierre de Lancre, who create a theological and providential subtext to counteract the effects of anxiety. In this light, the Essays can be considered a true “Book of anxiety”.

457

Marjorie Mourey, « Avoir le diable comme professeur. La pratique de la magie noire au prisme du Roman de Buscalus »

En narrant comment un diable enseigne la magie à un jeune noble dans une grotte située à Tolède, le Roman de Buscalus reprend un topos dont les origines remontent à lécole de traducteurs de Tolède et à la légende de la grotte dHercule. La trajectoire du personnage initié aboutit dans la suite du récit à une mort affreuse qui avait vraisemblablement valeur de mise en garde pour les lecteurs. Lauteur anonyme, en homme du xve siècle, réprouvait au plus haut point la pratique de la magie noire.

Through the narration of the way a devil teaches magic to a young nobleman in a cave in Toledo, the Roman de Buscalus picks up on a topos whose origins go back to the school of translators in Toledo and to the legend of Hercules cave. The path of the character who has been initiated into the ways of magic leads to a horrible death that was no doubt intended as a warning to readers. The anonymous author, a man from the fifteenth century, highly disapproved of the practice of black magic.

Lucie Laumonier, « Les confréries de dévotion dans le Midi de la France. Le cas de Montpellier (xiie-xve siècle) »

Cet article retrace lévolution chronologique des confréries de dévotion de Montpellier de la fin du xiie siècle à la fin du xve siècle, en comparant la situation montpelliéraine à celle dautres villes méridionales. Y sont examinés les rapports entre confréries de dévotion et charités de métiers, ainsi que lattractivité des confréries et le rôle quelles jouaient dans la vie religieuse locale. Les sources sur lesquelles sappuie la recherche sont principalement testamentaires.

This article traces the chronological evolution of the devotional fraternities of Montpellier from the end of the twelfth century to the end of the fifteenth century, comparing the situation in Montpellier with that of other southern cities. It examines the relationship between the devotional fraternities and the trade guilds, as well as the attraction of the fraternities and the role they played in local religious life. The research is primarily based on testamentary sources.