Aller au contenu

Résumés/Abstracts

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-07028-3
  • ISSN: 2115-6360
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-07029-0.p.0455
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 11/08/2017
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
455

RÉSUMÉS/abstracts

Laura Albiero, « Le manuscrit du Mont-Cassin 318. Des éléments nouveaux pour une recontextualisation »

Larticle présente les aspects les plus remarquables du manuscrit Mont-Cassin, Archivio dellAbbazia, 318, datable du troisième quart du xie siècle. Il en décrit le contenu, lécriture et quelques aspects matériels, afin dapporter toutes les informations nécessaires pour une correcte attribution et les éléments utiles à la localisation de ce témoin, qui fait lobjet de discussions.

The contribution stresses out the most remarkable features of the manuscript Montecassino, Archivio dell Abbazia, 318 (third quarter of the 11 th century). On the basis of the organization of its content, of its script and of its material aspects, the article discusses the different propositions for localizing the manuscript as well as the problems related to its origin and use.

Isabelle Draelants, « Cinq diagrammes musicaux inédits dans le manuscrit Venezia, Bibl. Marciana, lat. VIII. 22 (2760) »

Cet article édite et commente cinq diagrammes musicaux rares, dont un unicum, tracés dans la première moitié du xiiie siècle à la fin du manuscrit Venezia, Bibl. Marc., VIII.22 (2760), copié dune main anglaise vers le dernier quart du xiie siècle. Certains indices permettent davancer que le manuscrit aurait appartenu au bibliophile et musicien amiénois Richard de Fournival (1201-1259 ou 1260).

At the end of the Ms. Venezia, Bibl. Marc., VIII.22 (2760), copied by an English hand toward the last quarter of the 12 th century, appear five independant musical diagrams drawn in the first half of the 13 th century. They have not attracted the attention of scholars until now, but they are rare enough to deserve a special mention and commentary; one of them, combining instrumental and vocal music, is an unicum . Some arguments may support the hypothesis that the musician and bibliophile of Amiens, Richard of Fournival (1201-1259 or 1260), possessed this manuscript.

456

Emma Abate, « Linitiation du juste. Le rituel de la “vêture du Nom” daprès un manuscrit de la Genizah (Oxford, Bodleian Library, ms. Heb. c. 20, fol. 41r-v) »

Lessai présente la première édition dun manuscrit médiéval de la Genizah du Caire (Oxford, Bodleian Library, ms. Heb. c. 20, fol. 41r-v) comportant la description dun rituel dit de « vêture » (malbush) avec le Nom de Dieu, ayant pour but dobtenir le pouvoir de contrôler les phénomènes astraux et terrestres. Il analyse dabord les techniques dutilisation de noms mystiques dans les pratiques ésotériques juives entre lAntiquité tardive et le Moyen Âge, puis étudie le texte provenant de la Genizah.

This article includes the edition of a medieval manuscript from the Cairo Genizah (Oxford, Bodleian Library, ms. Heb. c. 20, fol. 41 r-v ) related to the description of a ritual of clothing ( malbush ) with the Name of God in order to master the control of terrestrial and astral phenomena. First, it focuses on the techniques based on the mystical names of God in Jewish esoteric practices between Late Antiquity and the Middle Ages. Afterwards, it studies the magical text from the Cairo Genizah.

Jean-Patrice Boudet et Jean-Charles Coulon, « La version arabe (Ghāyāt al-akīm) et la version latine du Picatrix. Points communs et divergences »

Même si la Ghāyat al-akīm et sa traduction latine, Picatrix, sont de célèbres traités de magie dans leurs sphères de diffusion respectives, aucune comparaison systématique entre les deux na été faite. Cette comparaison montre la fidélité globale de la traduction, mais aussi les écarts dus à la différence de milieu culturel et religieux.

Although Ghāyat al- akīm and his Latin translation known as Picatrix became famous in their respective areas of diffusion, no systematic comparison between the Arabic text and the Latin version has yet been made. Comparison of the two texts shows that the translation remained broadly faithful to the original and that many observable differences are related to cultural and religious context.

Sebastià Giralt, « The Liber Lune and the Liber Solis attributed to Hermes in the MS Vatican, B.A.V., Barb. lat. 3589 »

Le Liber Solis et le Liber Lune appartiennent à louvrage hermétique intitulé Liber de imaginibus septem ex scientia planetarum Abel, compilation médiévale sur 457les images planétaires magiques. Cet article étudie le texte des deux livres transmis par le ms. Vatican, B.A.V., Barb. lat. 3589. Une transcription de ce texte est fournie en annexe.

The Liber Solis and the Liber Lune belong to the Hermetic Liber de imaginibus septem planetarum ex scientia Abel , a medieval collection on images of planetary image magic. This article focuses on the text of both books transmitted by MS Vatican, B.A.V., Barb. lat. 3589. An edited transcription of this text is provided in an appendix.

Julie Métois, « Les secrets dun recueil médico-astrologique du fonds de la reine Christine de Suède (à loccasion du catalogage des fonds français médiévaux de la Bibliothèque Vaticane) »

Le ms. Città del Vaticano, B.A.V., Reg. lat. 1334 offre un exemple de la répartition des savoirs scientifiques et des pratiques magiques en langue française à la fin du Moyen Âge. La description du recueil et lidentification des textes, au cœur de cette étude, permettent denvisager la cohérence dun codex réunissant des traités très divers (médicaux, alchimiques, astrologiques et prophétiques), mais organisé autour dune thématique centrale, celle du secret.

The Vatican B.A.V. Reg. lat. 1334 manuscript gives an example of the classification of scientific knowledge and magical practices in French in the Late Middle Ages. This paper considers the coherence of this particular codex by describing the miscellany and identifying the texts it contains. Indeed, even if the manuscript brings very diversified treatises together (medicine, alchemy, astrology, prophecy), it is organised around a central topic, the secret.

Laëtitia Tabard, « Le Livre de lEspérance et le mouvement du débat »

Cet article étudie la critique des « debaz » dans le Livre de lEspérance, pour montrer quAlain Chartier ne récuse pas ainsi, au profit dune parole dautorité, le principe de la discussion contradictoire qui donne sa forme à nombre de ses poèmes : au contraire, cette œuvre fait entendre en sourdine la contestation contre lordre du monde, pour faire du mouvement du debat, inhérent à la conscience humaine, une expérience salutaire des limites de lesprit.

This paper reconsiders the criticism levelled against the “debaz” in the Livre de l Espérance , and argues that Alain Chartier does not reject in fact the principle of 458 conflicting dialogue, so significant for the form of his poems: if this treatise gives way to the voice of religious authority, we can still hear a toned down protest against the world order, so that the movement of the debat , which is essential to human consciousness, represents a salutary experience of the limits of thought.

Daisy Delogu, « Allégorie et subjectivité dans le Livre de lEspérance »

Cet article examine lemploi que fait Alain Chartier dans son texte inachevé, le prosimètre Livre de lEspérance, des figures allégoriques, dune part pour présenter à son public sa version de la psychologie cognitive du Moyen Âge tardif, dautre part pour fournir à son lectorat un exemple saisissant de la lutte dun individu avec la dépression afin daider le lecteur à orienter ses sens internes vers lacquisition de la connaissance et de la vérité divine.

This article examines Alain Chartier s use of allegorical figures in his incomplete, vernacular prosimetrum, the Livre de l Espérance , on the one hand to present to a broad public his understanding of late medieval cognitive psychology, and on the other hand to furnish his readers with a vivid example of one individual s struggle with depression in an effort to help readers orient their own internal senses towards the acquisition of knowledge and divine truth.

Philippe Maupeu, « Une image bien encontenancée. Liconographie du Livre de lEspérance dAlain Chartier (manuscrit BnF fr. 126) »

La miniature frontispice du Livre de lEspérance due au Maître de Talbot (BnF fr. 126, ca 1435) témoigne dun remarquable souci dexactitude dans le rendu des détails du texte. Cet article montre comment limage, en reprenant la syntaxe iconographique traditionnelle du songe, prend acte du bouleversement topique créé par le texte dAlain Chartier tout en sinscrivant dans la poétique dun pathos contenu dont la « damoiselle encontenancee », bras croisés, figure la discrète allégorie.

The frontispiece image of the Livre de l Espérance due to the Talbot Master 1435 (BnF fr. 126, ca 1435) shows the most remarkable attention paid to the details of the text. This paper studies how the painted image, by using the traditional somnium s iconographic syntax, underlines the powerful shift created by Alain Chartier in the topic. Nonetheless, the painter avoids pathetics effects: the crossed-arms “damoiselle encontenancee” features the modest allegory of a restrained pathos .

459

Florence Bouchet, « Entendement et vérité. De la littérature et des autorités dans le Livre de lEspérance dAlain Chartier »

Cet article fait le point sur lambivalence dAlain Chartier vis-à-vis de la littérature dans le Livre de lEspérance. Un usage dévoyé et manipulateur des exemples littéraires met en cause lintention du locuteur et le discernement du lecteur/auditeur. Les textes relevant de lhistoria livrent néanmoins une vérité moralement profitable, alors que la fiction semble nêtre que théoriquement réhabilitée. En définitive, la littérature profane doit seffacer devant lautorité de la Bible, voire la force du réel.

This article evaluates the ambiguous status of literature in Chartier s Livre de l Espérance . A manipulative, even perverted, use of literary examples renders the speaker s intentions suspect, and tests the reader/listener s capacity for discernment. Historical texts nevertheless provide a morally-profitable truth, while fiction seems to be no more than theoretically rehabilitated. Overall, secular literature is required to cede to Biblical authority, and to the force of real events.

Kevin Brownlee, « Lexemplum et lhistoire contemporaine. La France et lItalie dans le Livre de lEspérance »

Dans cet article sont examinés deux passages importants du Livre de lEspérance où Alain Chartier-auteur emploie dabord Foi puis Espérance pour présenter lhistoire de France comme incluant celle de lItalie. En plus, le lien entre la France et lItalie dans le discours dEspérance sert à situer la France dans un contexte historique plus largement européen. Dans tous ces cas sont considérées les stratégies intertextuelles dAlain Chartier qui y emploie Dante ainsi que Christine de Pizan et Jean Froissart.

This article examines how in two key passages of the Livre de l Espérance Chartier-author uses first Foy and then Esperance in order to present contemporary French history as including Italy. In addition, the link between France and Italy in Esperance s speech also functions to place France in a wider (more European) context. In these connections are studied Alain Chartier s intertextual uses of Dante, as well as of Christine de Pizan, and Jean Froissart.

460

Marta Marfany, « Le Livre de lEspérance nommé Curial. Transmission et réception aux xve et xvie siècles »

En 1582, le Livre de lEspérance et la traduction française de De vita Curiali, le Curial, furent imprimés en un même volume sous le titre de Curial. Ce nétait pas la première fois quon rassemblait ces deux ouvrages dAlain Chartier. Lobjectif de cet article est danalyser la transmission manuscrite et imprimée du Livre de lEspérance et du Curial pour essayer de découvrir les raisons qui ont amené à associer ces deux textes, à les confondre et même à les unifier en un seul ouvrage.

In 1582, the Livre de l Espérance and the French translation of De vita Curiali , the Curial , were printed in one volume under the title of Curial . It was not the first time that these two works of Alain Chartier were brought together. The objective of this paper is to analyze the manuscript and printed transmission of the Livre de l Espérance and the Curial to try to discover the reasons that led to associate these two texts, to confuse one work with the other and even to unify them as a single work.

Pascale Chiron, « Le Labirynth de fortune de Jean Bouchet, imitation du Livre de lEspérance dAlain Chartier ? »

Jean Bouchet est un grand lecteur et admirateur dAlain Chartier, comme le sont beaucoup dauteurs de sa génération. Si linfluence du Livre de lEspérance est parfois très précise dans Les Regnars traversans, on sattendrait à ce quelle le soit aussi dans un texte qui met en scène les trois vertus théologales : Le Labirynth de fortune et Sejour des trois nobles dames. Or, si les points de convergence ne manquent pas, la question de limitation se pose dune autre manière pour ce texte.

Like many of his contemporaries, Jean Bouchet reads and admires Alain Chartier. The influence of the Livre de l Esperance is sometimes very precise in Les Regnars traversans , and one might expect the same to be true of a text in which the three theological virtues appear: Le Labirynth de fortune et Sejour des trois nobles dames . Although there are many points of convergence between these two texts, imitation plays a different role in the Labirynth .

461

Pierre Lavallée, « “Obstinés comme Pharaon”. Le mouvement des vignerons dAuxerre de 1393 comme dérèglement passionnel »

En 1393, Auxerre connaît un conflit social entre les vignerons pauvres et les grands propriétaires. Dans un mémoire de défense au Parlement, les élites urbaines font du mouvement des vignerons un déchaînement de passions risquant dengendrer une révolte. Ainsi elles délégitiment ladversaire et légitiment leur politique de répression du mouvement. Mais ce récit est dune efficacité judiciaire relative, dautres stratégies discursives étant choisies dans la suite du procès.

In 1393, social conflict took place in Auxerre between poor wine makers and their landowners. In a defense statement addressed to parliament, the urban elite depicted the wine makers movement as an outburst of passions that may cause a revolt. So they delegitimize their opponents and justify their policy of repression. As this narrative lacked judicial efficiency, other discursive strategies were chosen during the proceedings.

Jean-Louis Roch, « La mélancolie des pauvres dans la littérature française à la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance »

La mélancolie à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance na pas été seulement le spleen des princes et des poètes. Elle a été aussi une grave maladie, qui menait parfois au suicide. Or les pauvres ont leur mélancolie. La littérature à destination populaire permet dapprocher cette mélancolie des pauvres, den démonter le mécanisme et den éclairer loriginalité face aux autres mélancolies.

At the end of the Middle Ages and the Renaissance, melancholy has not only been the spleen of the princes and the poets. It has been a severe disease, that has led sometimes to suicide. The poor people themselves have their own melancholy. Popular litterature and theater in particular help us understand this melancholy of the poor better, take apart its mechanism and see its originality compared to others melancholies.

Raffaele Ruggiero, « Lémeute populaire chez Machiavel et Guichardin »

Dans les Discours, Machiavel pose que les conflits entre le peuple et laristocratie ont assuré la grandeur de Rome ; mais il doit considérer aussi les cas des désordres sociaux incontrôlables et la nécessité dun pouvoir autocratique pour les maîtriser. Machiavel est ainsi conduit à une analyse des passions qui sont à la base des émeutes populaires, notamment dans les Histoires 462florentines. Lorsque Guichardin écrivit ses Considérations, il essaya doffrir une autre théorie du conflit social.

In Discours , Machiavelli suggests that a moderate social conflict, namely that between patricians and plebeians in Rome, is likely to create the best conditions for state improvement; but he also needs to consider the case of an overwhelming conflict, and the subsequent advent of an extraordinary autocratic power to harness it. For this reason, especially in Histoires florentines , he analyses the popular passions founding the riots. After Machiavelli s death, Guicciardini wrote his Considérations advancing an alternative thesis about social disorders.

Florence Alazard, « Les passions des pauvres, instruments créatifs pour Giulio Cesare Croce (1550-1609) »

Chanteur de rue dans la Bologne de la seconde moitié du xvie siècle, Giulio Cesare Croce chante la vie quotidienne des petits métiers urbains, comme des paysans. Les pauvres – ceux qui ne parviennent pas à vivre de leur travail, comme ceux qui tombent dans la pauvreté par excès de vices – forment la première matière de son œuvre. Affectés de passions contraires, ils permettent à Croce déprouver de nouvelles formes dexpression.

A street singer in Bologna in the second half of the sixteenth century, Giulio Cesare Croce sang about the everyday life of small urban occupations and peasants. The poor—the people who failed to make a living from their labor and those who fell on hard times due to a vice-ridden way of life—provided the source material for his work. Afflicted by conflicting passions, they gave Croce an opportunity to try out new forms of expression.

Luc Torres, « Les passions communes des “faux pauvres” et leurs représentations dans trois textes français et espagnols de la fin du xvie siècle et du début du xviie siècle »

Cet article est un essai de littérature comparée sur trois textes de la fin du xvie et du début du xviie siècle, dauteurs français ou espagnols, qui ont pour point commun de faire le portrait de la vie des gueux à travers la pseudo-autobiographie dun personnage évoluant parmi eux dans des espaces différents (Charente, Loire-Atlantique, Poitou, Séville, Rome). Il compare la nature, la diversité, lintensité des passions des pauvres, au sens moral où on entendait ce mot à lépoque.

463

This paper is an essay of comparative literature about three texts from the late sixteenth century to the beginning of the seventeenth century, written by French or Spanish authors who depicted the life of beggars through the pseudo autobiography of a character living among them in different areas (Charente, Loire-Atlantique, Poitou, Seville, Rome). It compares the nature, diversity, intensity of the poor s passions, in the moral meaning this word had at that time.

Solène Baron, « Un procès de magie en Gévaudan et ses enjeux politiques (1347) »

En 1347 souvre à Mende le procès dÉtienne Pépin, franciscain défroqué. Il est accusé de lenvoûtement sur lévêque Albert Lordet, exécuté à la demande de Guérin de Châteauneuf. Il sagit dun procès en magie, mais aussi dun procès politique, à resituer dans le conflit opposant les barons locaux aux évêques de Mende, et dans le réseau dalliance de Guérin, neveu du pape Clément VI.

In 1347, in Mende (Gévaudan, France), begins the trial of Étienne Pépin, a defrocked Franciscan friar. He is accused of having bewitched Albert Lordet, bishop of Mende, at the request of Guérin de Châteauneuf, a local lord. It is not only a trial for magic, but also a political trial, related to the conflict opposing local barons to the bishops of Mende, and involving the powerful allies of Guérin, nephew of Pope Clement VI.

Donato Verardi, « Locculte en Italie entre astrologie, athéisme et nigromancie (xive-xviie siècle). Éléments de réflexion »

Le discours sur locculte et sa rationalisation pendant le Moyen Âge et la Renaissance est particulièrement complexe. La question de la diabolisation de lastrologie est liée à ce problème. Ce travail analyse les relations qui existent entre les différentes pensées sur lastrologie et les conceptions démonologiques qui les sous-tendent ; linfluence que ces conceptions astrologiques et démonologiques chrétiennes ont eu durant cette même période sur le processus de rationalisation de locculte.

The argument about the occult and its rational understanding is quite complicated. Here, I propose some reflections on the relationship between demonology and astrology in the Middle Ages and Renaissance. This paper studies the demonological and astrological debate occurred between the 14 th and 17 th century; how this debate had an enormous influence on the process of rational understanding of the occult.

464

Cécile Le Lay, « La figure mariale chez Dante. État des lieux et nouveautés critiques après le vieux débat sur la dichotomie entre poésie et théologie »

À loccasion de la parution de sa monographie sur la figure mariale dans la Comédie de Dante (2016), lauteur explique les enjeux de cette thématique et les approfondissements apportés par son livre dans le panorama de la critique. Partant de lancienne dichotomie entre poésie et théologie héritée de la critique romantique italienne, larticle présente les quelques études densemble publiées à partir des années 1950, réparties selon la méthodologie qui tend à éviter lécueil dualiste.

On the occasion of the publication of a monograph on the figure of Mary in Dante s Divine Comedy (2016), its author explains the challenges raised by this theme and the insights that the book contributes to criticism on this topic. Using the old dichotomy between poetry and theology inherited from Romantic Italian criticism as its point of departure, the article looks at the small number of comprehensive studies published since the 1950s, broken down according to a methodology that aims to avoid the pitfalls of dualism.